SOUL MUSIC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Diffusion et diversités

Après des précurseurs audacieux comme Sam Cooke et, principalement, Ray Charles, les nouveaux prédicateurs de l'âme noire, les grandes vedettes de la soul de l'Amérique post-ségrégationniste sont Otis Redding, Wilson Pickett et, surtout, James Brown, qui, dès 1955 – et au même moment que Ray Charles et de son I Got a Woman – plaque des paroles profanes sur un thème de Gospel (Please, Please, Please, 1956). Par la suite, James Brown se distinguera encore des autres fondateurs de la soul en créant à lui seul une musique funk soul qui, dans un style modal et avec un rythme torride, emportera tout sur son passage et fera de lui une des grandes superstars de la musique américaine.

Mais, même dans sa grande période de prospérité (les années 1967-1975), la soul music est très loin de présenter un caractère uniforme. Le seul point commun réside dans la présence d'un vague esprit « noir » communautaire que l'on retrouve à travers des styles régionaux très différents. Ainsi, le « Motown sound » à Detroit reprend une partie des groupes vocaux dits de doo-wop en leur instillant une nouvelle ferveur (The Vandellas, The Supremes, Smokey Robinson and the Miracles, The Temptations, Marvin Gaye, Stevie Wonder, H-D-H, The Four Tops...), ce qui n'empêche pas certains solistes (comme Aretha Franklin) de faire une grande carrière hors de ce style. À Memphis, c'est la « southern soul » qui domine, retenant dans sa soul une très forte imprégnation du blues qui a presque été une invention locale (avec Carla Thomas, Rufus Thomas, Albert King, Eddie Floyd, Arthur Conley, William Bell, Johnnie Taylor, Otis Redding, Ann Peebles, Al Green...). L [...]

The Supremes

Photographie : The Supremes

Photographie

Le trio vocal noir The Supremes, emblématique du «Motown sound». Photographié ici en 1967, le groupe comprend alors (de gauche à droite) Mary Wilson, Cindy Birdsong, qui vient de remplacer une des trois chanteuses d'origine, Florence Ballard, et Diana Ross. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Aretha Franklin

Photographie : Aretha Franklin

Photographie

« Respect », « Think », « Natural Woman », « Chain of Fools » et bien d'autres titres firent d'Aretha Franklin l'icône de l'âge d'or de la soul à la fin des années 1960. De son enfance passée auprès d'un père pasteur proche de Martin Luther King à l'investiture de... 

Crédits : Donaldson Collection/ Michael Ochs Archives/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Ray Charles

Ray Charles
Crédits : Hulton Archive/ Archive Photos/ Getty Images

photographie

The Supremes

The Supremes
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Aretha Franklin

Aretha Franklin
Crédits : Donaldson Collection/ Michael Ochs Archives/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  SOUL MUSIC  » est également traité dans :

SOUL

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 535 mots
  •  • 1 média

Issue du gospel, du blues et du rhythm and blues, la soul music fait connaître les grandes voix de la communauté noire américaine, comme Ray Charles, Otis Redding et Aretha Franklin.C'est […] Lire la suite

Ain't no woman (like the one I've got), FOUR TOPS

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 554 mots

Formé en 1956 par quatre camarades d'université, The Four Tops va constituer à partir du début des années 1960 le plus fameux groupe de rhythm and blues puis de soul pop de l'écurie Tamla Motown. Ce quatuor vocal de Detroit, caractérisé par une exceptionnelle longévité – il était toujours actif au début des années 2000 –, la stabilité de son effectif, inchangé depuis les origines, la grande qualit […] Lire la suite

ASHFORD NICKOLAS (1941-2011)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  • , Universalis
  •  • 443 mots

Le parolier, arrangeur et chanteur américain Nickolas Ashford est à l'origine d'un impressionnant catalogue de ballades romantiques célébrant l'amour et l'attachement. Le duo qu'il a formé avec la chanteuse et compositrice Valerie Simpson (qu'il épousera en 1974) s'est illustré principalement dans la soul music, mais aussi dans le rhythm and blues, le funk et le disco. Le couple a signé de nombre […] Lire la suite

ATLANTIC RECORDS

  • Écrit par 
  • Charlie GILLETT
  • , Universalis
  •  • 417 mots

Fondée à New York, en septembre 1947, par deux fans de jazz, Ahmet Ertegun, fils d'un diplomate turc, et Herb Abramson, ancien directeur artistique chez National Records, la firme discographique Atlantic Records va, jusqu'à la fin des années 1960, s'imposer comme le plus important des labels indépendants dédiés au jazz, au rhythm and blues et à la soul music. Ses premières stars – Big Joe Turner […] Lire la suite

BROWN JAMES (1928 ou 1933-2006)

  • Écrit par 
  • George LIPSITZ
  •  • 1 169 mots

« Godfather of Soul », « Soul Brother Number One », « Mr. Dynamite », « Hardest-Working Man in Show Business », James Brown , chanteur de soul et de funk, auteur-compositeur et arrangeur apparaît comme l'un des artistes américains les plus influents de la musique populaire du xx e  siècle. […] Lire la suite

BURKE SOLOMON (1936 env.-2010)

  • Écrit par 
  • Robert D. PRUTER
  • , Universalis
  •  • 442 mots

En mêlant, au début des années 1960, le gospel des églises afro-américaines avec le rhythm and blues, le chanteur américain Solomon Burke s'est affirmé comme l'un des pionniers de la musique soul. Il est l'auteur des mythiques Everybody Needs Somebody to Love (1964), immédiatement repris par les Rolling Stones, et Got to Get You Off My Mind (1965) – écrit après la mort de son ami Sam Cooke, en 1 […] Lire la suite

CALLIER TERRY (1945-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 409 mots

Le chanteur, compositeur et guitariste Terry Callier a développé un subtil mélange de soul, de jazz et de folk, marquant la musique afro-américaine de sa voix de velours et de son groove raffiné. Né à Chicago en 1945, Terry Callier pratique très tôt le piano et la guitare et grandit au côté d'autres artisans de la soul music de Chicago : Curtis Mayfield, Jerry Butler ou encore Major Lance. Dès l' […] Lire la suite

CHARLES RAY (1930-2004)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 941 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aux racines de la soul »  : […] Ray Charles Robinson naît le 23 septembre 1930 à Albany, en Georgie, dans une famille misérable. Élevé à Greenville, en Floride, il perd la vue à l'âge de sept ans, à la suite d'un glaucome, non traité, contracté vers l'âge de cinq ans ; il étudie dans une institution pour aveugles, où il apprend la musique et devient un pianiste confirmé. À la mort de sa mère, en 1945, Ray doit subvenir à ses bes […] Lire la suite

COOKE SAM (1931-1964)

  • Écrit par 
  • David RITZ
  • , Universalis
  •  • 443 mots

Chanteur, compositeur et producteur américain, né le 22 janvier 1931 à Clarksdale (Mississippi), mort le 11 décembre 1964 à Los Angeles (Californie). Sam Cooke (de son vrai nom Samuel Cook) est une figure majeure de la musique populaire américaine et, avec Ray Charles, l'une des voix noires les plus marquantes de l'après-guerre. Si ce dernier incarne la soul pure et dure ( raw soul ), Cooke symbo […] Lire la suite

DIBANGO MANU (1933-2020)

  • Écrit par 
  • Patrick LABESSE
  •  • 974 mots
  •  • 1 média

Musicien de notoriété mondiale, phare de l’afro-jazz, figure emblématique de l’apport de l’Afrique au paysage musical de la France, où il vécut la plus longue de ses nombreuses vies, le saxophoniste et compositeur camerounais Manu Dibango , également arrangeur, chef d’orchestre et chanteur, a connu une prolifique et longue carrière. Soixante années sans pause ni éclipse, qui l’ont vu enchaîner con […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gérard HERZHAFT, « SOUL MUSIC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/soul-music/