ATLANTIC RECORDS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fondée à New York, en septembre 1947, par deux fans de jazz, Ahmet Ertegun, fils d'un diplomate turc, et Herb Abramson, ancien directeur artistique chez National Records, la firme discographique Atlantic Records va, jusqu'à la fin des années 1960, s'imposer comme le plus important des labels indépendants dédiés au jazz, au rhythm and blues et à la soul music. Ses premières stars – Big Joe Turner, Ruth Brown, Erroll Garner... – sont bientôt rejointes par des jazzmen de la stature de Sidney Bechet, Don Byas, Dizzy Gillespie, Wilbur De Paris ou Jimmy Yancey. Des artistes et des groupes qui se situent à la frontière du blues et du rhythm and blues enregistrent chez Atlantic : Joe Turner, Ray Charles, Aretha Franklin, Roberta Flack, Otis Redding, ou encore LaVern Baker. Exception faite de Ray Charles, aucun de ces artistes n'écrit régulièrement ses propres chansons, qui sont signées par des auteurs indépendants, comme Jesse Stone, Rudolph Toombs ou Winfield Scott. Extrêmement doué pour faire répéter les artistes et organiser les enregistrements en studio, Jesse Stone devient également l'un des piliers de l'équipe de production d'Atlantic. Ancien critique musical qui est à l'origine de l'expression rhythm and blues, forgée lorsqu'il travaillait pour le magazine Billboard, Jerry Wexler rejoint Atlantic Records en 1953. Il arrive juste à temps pour participer à l'âge d'or du label, durant lequel nombre de titres classiques seront enregistrés lors de séances nocturnes dans les studios de la 56e Rue de New York, une fois les tables empilées les unes sur les autres afin de laisser place aux appareils de l'ingénieur du son Tom Dowd. Alors que la liste des artistes qui signent des contrats avec Atlantic Records s'allonge, la firme recrute Jerry Leiber et Mike Stoller afin de produire les albums des groupes The Coasters et The Drifters, tandis que Ahmet Ertegun lui-même aide à lancer le jeune Bobby Darin.

Sous l'impulsion du frère de Ahmet, Nesuhi Ertegun, la liste des jazzmen enregistrant chez Atlantic Records s'allonge ; Il suffit de citer Lennie Tristano, Lee Konitz, le Modern Jazz Quartet, Charlie Mingus, John Coltrane, Ornette Coleman, Chick Corea ou Keith Jarrett.

Depuis 2004, Atlantic Records (rebaptisé Atlantic Records Group) appartient au Warner Music Group.

—  Charlie GILLETT, Universalis

Écrit par :

  • : présentateur pour la radio G.L.R. à Londres, directeur du label Oval Music à Londres, auteur

Classification


Autres références

«  ATLANTIC RECORDS  » est également traité dans :

ERTEGUN AHMET (1923-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 721 mots

Pendant plus de deux décennies, Ahmet Ertegun fut l'une des figures centrales de l'industrie phonographique américaine de l'après-guerre. Le personnage, haut en couleur et doté d'un insatiable appétit pour tous les plaisirs de la vie, cachait sous un sens aigu du commerce et un tempérament dominateur un raffinement rare dans le monde des affaires. Avec un flair quasi infaillible – seuls, parmi l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmet-ertegun/#i_52537

LEIBER JERRY (1933-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 443 mots

Parolier et producteur de disques américain, auteur de nombreuses chansons des années 1950 et 1960 qui ont traversé le temps, Jerry Leiber a formé avec Mike Stoller (qui composait la musique) le duo d'auteurs-compositeurs et de producteurs sans doute le plus influent des années 1950, principalement sous le label de jazz, de rhythm and blues et de soul Atlantic Records. Jerome « Jerry » Leiber naît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerry-leiber/#i_52537

PONTY JEAN-LUC (1942- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 021 mots

Les violonistes se sont invités en intrus au royaume du jazz. Pourtant bien présents dès l'origine, leur sonorité ténue peine à se faire entendre face à la puissance dominatrice des cuivres. Rares sont ceux qui ont réussi, sur les traces de Joe Venuti (1903-1978), d'Eddie South (1904-1962), de Stuff Smith (1909-1967) et de Michel Warlop (1911-1947), à s'affranchir de l'esthétique classique et à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-ponty/#i_52537

PRODUCTEUR DE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Florent MAZZOLENI
  •  • 7 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les frères Ertegun et Atlantic Records »  : […] Tout aussi important que King Records et Chess Records, le label Atlantic est créé en 1947 à New York par des passionnés de jazz et de blues, Ahmet Ertegun (1923-2006), fils d’un diplomate turc, qui sera rapidement rejoint par son frère Nesuhi (1917-1989) et Herb Abramson (1916-1999). Dès ses débuts, le label rassemble ses artistes au sein de revues communes. Ruth Brown tourne ainsi avec Big Joe T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/#i_52537

WEXLER JERRY (1917-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 236 mots

Producteur américain de soul et de rhythm and blues. Gerald « Jerry » Wexler naît le 10 janvier 1917 à New York. Journaliste au magazine Billboard , il « invente », en 1949, l'expression rhythm and blues (R & B). En 1953, Ahmet Ertegun, cofondateur, avec Herb Abramson, du label Atlantic Records, l'appelle comme vice-président. Wexler va faire d'Atlantic la plus importante de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jerry-wexler/#i_52537

Pour citer l’article

Charlie GILLETT, « ATLANTIC RECORDS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atlantic-records/