GREEN AL (1946- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De son vrai nom Albert Greene. Chanteur et auteur-compositeur américain, l'interprète le plus populaire de soul music des années 1970. En transformant encore davantage des relations entre le sacré et le profane dans la soul music, Green a suivi la voie spirituelle de son grand inspirateur, Sam Cooke. Au sommet de son succès commercial, Green a toutefois sacrifié sa renommée afin de se consacrer entièrement à sa foi religieuse.

Al Green est né le 13 avril 1946 à Forrest City, en Arkansas. En 1964, après l'installation de sa famille dans le Michigan, Green et quelques amis forment un groupe, les Creations, et se produisent dans des lieux qui accueillent un public afro-américain dans le Sud avant de se rebaptiser All Green and the Soul Mates, trois ans plus tard. Ils créent leur propre maison de disques et publient le single Back Up Train, qui remporte un succès moyen au classement du rhythm and blues en 1968. Le tournant pour Green vient au Texas, cette même année, lorsqu'il rencontre Willie Mitchell, ancien chef de groupe, principal producteur et vice-président de Hi Records à Memphis, dans le Tennessee. L'obscurité menaçait de mettre un terme à sa carrière naissante, mais avec Mitchell il devient vite une star. Après avoir enregistré une version de la chanson des Beatles I Want to Hold Your Hand en 1969, qui révèle son agilité vocale impressionnante, Green grave un bon remake de I Can't Get Next to You de Temptations, numéro un au hit-parade de la soul en 1971. Mais c'est Tired of Being Alone (1971), écrite par Green, qui montre son extraordinaire potentiel. Elle se vend à plus d'un million d'exemplaires, ouvrant la voie à Let's Stay Together, chanson-titre du premier disque d'or de Green.

Ce single est son plus grand succès ; il se hisse à la première place des classements rhythm and blues et pop en 1972. Écrite par Green, Mitchell et Al Jackson, batteur de Booker T. and the MG's, la chanson reflète la vision musicale de Mitchell. Comparés au son plus rugueux du voisin de Memphis Stax/Volt Records, les enregistrements de Green avec Mitchell offrent une mélodie sophistiquée et douce bercée par une basse distinctive. Green rend l'intensité du gospel, adoptant sans effort la voix de fausset la plus aiguë ou plongeant dans un grognement enroué enveloppé d'une sourde sensualité. Green et Mitchell produisent une série de « tubes » au début des années 1970, qui vont des chansons tendres I'm Still in Love with You (1972) et Call Me (Come Back Home), 1973, aux chansons truculentes Love and Happiness (1973) et Here I Am (Come and Take Me), 1973.

Au milieu des années 1970, confronté à une profonde crise d'identité, Green devient pasteur et fonde sa propre église. Dès 1980, il se consacre entièrement à son ministère et à la musique de gospel. Un peu plus tard, il émerge prudemment de sa retraite spirituelle et reprend l'exécution de ses œuvres les plus célèbres et ses enregistrements de gospels populaires.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  GREEN AL (1946- )  » est également traité dans :

HI RECORDS

  • Écrit par 
  • Peter SILVERTON
  • , Universalis
  •  • 412 mots

Au début des années 1970, la succession de styles musicaux nés du brassage ethnique de Memphis (Tennessee) et forgés par des musiciens aux influences multiples – allant des productions de Sun Records à celles de Stax/Volt et des American Sound Studios de Chips Moman – connut un brutal coup d'arrêt. Cette rupture résultait en grande partie de la dégradation urbaine ambiante et de l'assassinat de M […] Lire la suite

Pour citer l’article

« GREEN AL (1946- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/al-green/