ASHFORD NICKOLAS (1941-2011)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le parolier, arrangeur et chanteur américain Nickolas Ashford est à l'origine d'un impressionnant catalogue de ballades romantiques célébrant l'amour et l'attachement. Le duo qu'il a formé avec la chanteuse et compositrice Valerie Simpson (qu'il épousera en 1974) s'est illustré principalement dans la soul music, mais aussi dans le rhythm and blues, le funk et le disco. Le couple a signé de nombreux standards, parmi lesquels les plus célèbres sont Cry Like a Baby (chanté en 1964 par Aretha Franklin), Ain't No Mountain High Enough (interprété en 1967 par Marvin Gaye et Tammi Terrell, puis en 1970 par Diana Ross), Didn't You Know (You'd Have to Cry Sometime) [chanté en 1969 par Gladys Knight and the Pips], I'm Every Woman (interprété en 1978 par Chaka Khan) ou Is It Still Good to Ya ? (repris en 1980 par Teddy Pendergrass).

Nickolas « Nick » Ashford naît le 4 mai 1941, à Fairfield, en Caroline du Sud. Il rencontre Valerie Simpson au début des années 1960, dans le chœur de l'église baptiste qu'ils fréquentent à Harlem, et entame rapidement une collaboration musicale avec la jeune chanteuse. Le succès attendra 1966 et leur association avec Josephine « Joshie » Armstead pour frapper à leur porte avec un titre interprété par Ray Charles, Let's Go Get Stoned, qui devient numéro un au classement américain de rhythm and blues. Forts de ce premier « tube », Ashford et Simpson signent un contrat avec le label discographique Motown, pour lequel ils vont en écrire beaucoup d'autres, comme You're All I Need to Get By, Reach out and Touch Somebody's Hand, Nothing like the Real Thing ou Precious Love.

En 1973, Ashford et Simpson quittent Motown pour Warner, entament une carrière en duo et se produisent sur scène, où ils font la démonstration de leur incontestable complémentarité. Tout en continuant à écrire pour les autres, ils ne sont pas en reste de tubes sous leur propre nom : Gimme Something Real (1973), Send It (1977), Is It Still Good to Ya (1978), Stay Free (1979), Street Opera (1982). En 1984, leur single Solid (as a Rock) caracole au sommet des classements internationaux. En 1996, le couple ouvre à New York le Sugar Bar, un café-concert haut de gamme dédié à la scène musicale noire. En 2002, le duo Ashford & Simpson est intronisé membre du Songwriters Hall of Fame, institution américaine distinguant les auteurs-compositeurs. Nick Ashford meurt le 22 août 2011, à New York.

—  Karen SPARKS, Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Karen SPARKS, « ASHFORD NICKOLAS - (1941-2011) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nickolas-ashford/