GAYE MARVIN (1939-1984)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le chanteur, auteur-compositeur et producteur de soul américain Marvin Gaye a, dans une large mesure, ouvert la voie à l'ère de la musique populaire des années 1970 émancipée de la dictature des producteurs et placée sous le contrôle des artistes.

Marvin Pentz Gay, Jr., naît le 2 avril 1939 à Washington (D.C.). Son père est un prédicateur pentecôtiste ; sa mère est domestique. Marvin chante à l'église évangélique de son père à Washington et devient membre d'un groupe de doo-wop connu au niveau national, les Moonglows, dirigé par Harvey Fuqua, l'un des principaux maîtres du genre, qui transfère le groupe à Chicago.

Lorsque le doo-wop disparaît à la fin des années 1950, Gaye a assimilé les leçons de chant de Fuqua. Après avoir dissous les Moonglows, Fuqua emmène Gaye, alors âgé de vingt ans, à Detroit, dans le Michigan, où Berry Gordy, Jr., est en train de constituer Motown Records.

Gaye, qui joue aussi de la batterie et du piano, se révolte contre le système Motown visant à privilégier les « tubes » pour adolescents. Il tient absolument à être un crooner dans le style de Nat King Cole et de Frank Sinatra, mais ses tentatives en la matière sont des échecs. Il se fait connaître avec Stubborn Kinda Fellow (1962), qui inaugure une longue série de succès dans le moule Motown – essentiellement des chansons écrites et produites par d'autres, notamment I'll Be Doggone (1965) de Smokey Robinson et I Heard It Through the Grapevine (1968) de Norman Whitfield. Gaye fait aussi une série de duos réussis, surtout avec Tammi Terrell (Ain't Nothing Like the Real Thing, 1968).

Doté d'une tessiture exceptionnellement large qui couvre trois styles vocaux distincts – une voix de fausset perçante, un ténor fluide dans le médium et le grognement profond du gospel –, Gaye allie de grandes prouesses techniques à une [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

David RITZ, « GAYE MARVIN - (1939-1984) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marvin-gaye/