IMMUNITÉ, biologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Système immunitaire

Système immunitaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Immunoglobuline IgG1 humaine : modèle linéaire

Immunoglobuline IgG1 humaine : modèle linéaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Immunoglobuline IgG1 humaine : représentation tridimensionnelle

Immunoglobuline IgG1 humaine : représentation tridimensionnelle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Association de deux gènes constants

Association de deux gènes constants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Typologie et caractéristiques de la réaction immunitaire adaptative

Chez les Vertébrés (poissons, amphibiens, reptiles, oiseaux et mammifères), la réaction immunitaire est polymorphe. Elle englobe deux processus physiologiques très différents : la réponse immunitaire et la tolérance immunitaire.

La réponse immunitaire

La réponse immunitaire est elle-même dichotomique et comprend deux volets distincts : la réponse humorale et la réponse à médiation cellulaire.

Réponse humorale

Les effecteurs moléculaires de cette réponse sont les anticorps constitués par les immunoglobulines présentes à l'état soluble dans le plasma et la plupart des autres liquides biologiques de l'organisme, y compris le colostrum et le lait. Les anticorps sont synthétisés et sécrétés souvent en quantités élevées, voire massives, par les plasmocytes, qui peuvent produire jusqu'à 2 000 molécules par cellule. Les plasmocytes dérivent de la division cellulaire et de la différenciation des clones de lymphocytes B activés par l'interaction des épitopes de l'antigène microbien avec les récepteurs immunoglobuliniques spécifiques (de ces épitopes) présents à la surface de ces cellules.

L'anticorps produit par un clone de lymphocyte B est appelé monoclonal. Étant donné la nature multiépitopique des antigènes, un même antigène induira la production de plusieurs anticorps différents, chaque type étant spécifique d'un épitope. Pour cette raison, la réponse à un antigène sera qualifiée de polyclonale. Il en découle que les anticorps spécifiques d'un antigène donné présents dans un immunsérum (sérum provenant d'un individu immunisé avec l'antigène) seront constitués par un nombre (souvent indéterminé) d'immunoglobulines variées et hétérogènes, certes toutes spécifiques de l'antigène mais différant par leurs spécificités individuelles vis-à-vis de chacun des différents épitopes et par de nombreuses autres caractéristiques structurales (isotypes, idiotypes) ou thermodynamiques (affinité). Pour cette raison, la réponse humorale à un antigèn [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 32 pages


Écrit par :

  • : membre titulaire de l'Académie nationale de pharmacie, professeur honoraire à l'Institut Pasteur, Paris, directeur de recherche honoraire au C.N.R.S., professeur à l'Institut Pasteur de Lille
  • : professeur à la faculté des sciences de Luminy, université d'Aix-Marseille-II
  • : professeur d'immunologie à l'université de Lyon-I-Claude-Bernard
  • : docteur ès sciences, chargée de recherche à l'I.N.S.E.R.M. (U 80)

Classification


Autres références

«  IMMUNITÉ, biologie  » est également traité dans :

SYSTÈME IMMUNITAIRE (ORIGINES DU)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 004 mots

Dans le monde animal, tous les organismes multicellulaires, y compris l'homme, possèdent lacapacité de se défendre contre les bactéries et les virus pathogènes. Pour ce faire, l'animal doit reconnaître l'« étranger », sans le confondre avec les cellules de son propre corps, puis l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-immunitaire-origines-du/#i_88358

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Classification selon le mode de transfert »  : […] Les réactions immunitaires sont subdivisées en deux catégories, l'immunité humorale et l'immunité cellulaire, selon la nature des mécanismes effecteurs mis en jeu. Le principe de cette distinction repose sur des expériences de transfert d'immunité. Ayant introduit un immunogène chez un animal de façon à induire une réponse immunitaire active, on cherche à transmettre à un receveur de la même espè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_88358

ANTICORPS ET IMMUNITÉ HUMORALE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 202 mots

En 1888, à Paris, Émile Roux et Alexandre Yersin démontraient que le pouvoir pathogène du bacille diphtérique était dû à une toxine plutôt qu'à la bactérie elle-même. Cette observation fut rapidement étendue au cas du tétanos. Il fallut deux ans à Emil Von Behring à Berlin et à ses collègues Kitasato et Wernicke, à partir de 1890, pour montrer que le sang de sujets immunisés contre la diphtérie ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticorps-et-immunite-humorale/#i_88358

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans son acception la plus générale, le terme antigène désigne toute espèce moléculaire d'origine biologique ou synthétique qui, au contact de cellules appropriées du système immunitaire d'un organisme animal donné, appelé hôte ou receveur, est reconnue par ces cellules et provoque un processus impliquant leur activation, connue sous le nom de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_88358

AUTO-IMMUNITAIRES MALADIES ou AUTO-IMMUNES MALADIES

  • Écrit par 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 2 600 mots

Une maladie auto-immunitaire est, par définition, entraînée par une réaction du système immunitaire contre certains constituants de son propre organisme. Le système immunitaire n'a qu'une fonction : protéger et faciliter la survie de l'individu et de l'espèce dans un environnement souvent hostile. Mais cette fonction est à deux tranchants car elle s'exerce d'une part, en éli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-auto-immunitaires/#i_88358

CALENDRIER VACCINAL 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 237 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les objectifs du calendrier vaccinal français 2018  »  : […] Le bloc vaccinal obligatoire a pour but d’assurer une immunité solide des enfants jusqu’à l’entrée à l’école primaire et sans doute bien au-delà, même si la durée de l’immunité acquise varie d’un sujet à un autre. La pratique des rappels, tout comme celle de la primovaccination chez des sujets adultes non encore vaccinés, doit permettre d’assurer une bonne couverture vaccinale de la population fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendrier-vaccinal-2018/#i_88358

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 4 699 mots
  •  • 5 médias

La plupart des traitements classiques utilisés contre le cancer, comme les chimiothérapies, utilisent des molécules toxiques, qui tuent les cellules tumorales , mais aussi beaucoup de cellules saines. Par ailleurs, la forte fréquence de récidives de la maladie montre les limites des traitements standards contre le cancer. Cependant, une stratégie différente, appelée immunothérapie, se met en place […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-immunotherapie/#i_88358

DÉCOUVERTE DES DÉFENSES IMMUNITAIRES DES INSECTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 659 mots

Ilia (Élie) Metchnikov démontre, en 1882, la capacité des cellules intestinales de l’étoile de mer à ingérer et détruire des particules étrangères, dont les microbes. Il appelle ces cellules des « phagocytes ». Ce phénomène, la phagocytose, est universel ; c’est une réponse défensive spontanée, innée. À partir de 1890, Paul Ehrlich et Émile Roux démontrent chacun l’existence d’une réponse égaleme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-des-defenses-immunitaires-des-insectes/#i_88358

DENDRITIQUES CELLULES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 236 mots
  •  • 1 média

En 1868, Langerhans décrivait dans la peau des cellules hérissées de très nombreux prolongements cytoplasmiques : les cellules dendritiques . Longtemps peu étudiées, elles ont pris une importance croissante en immunologie en raison de leur rôle dans toutes les étapes de l'immunité (J. Banchereau et R. M. Steinman, « Dendritic Cells and the control of immunity », in Nature , 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellules-dendritiques/#i_88358

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 807 mots
  •  • 4 médias

On sait que le patrimoine génétique humain est porté par un ensemble de vingt-trois paires de chromosomes sur lesquels existent quelques milliers de gènes. Chacun d'eux est situé à un emplacement défini ou locus. Un locus peut être occupé par un gène invariable, quant à sa structure, dont le produit est le même chez tous les hommes. En revanche, très souvent, le gène présentera des variantes (ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histocompatibilite/#i_88358

HOFFMANN JULES (1941- )

  • Écrit par 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 1 255 mots
  •  • 1 média

Biologiste français d'origine luxembourgeoise, Jules Alphonse Nicolas Hoffmann a reçu, avec Ralph N. Steinmann et Bruce A. Beutler, le prix Nobel de physiologie ou médecine en 2011 pour ses découvertes concernant les modes de reconnaissance et d'activation de l'immunité innée, la première ligne de défense des organismes vivants contre les agents infectieux et pathogènes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-hoffmann/#i_88358

IMMUNITÉ INTESTINALE

  • Écrit par 
  • François GERBE, 
  • Emmanuelle SIDOT
  •  • 5 197 mots
  •  • 7 médias

Les muqueuses, au sens large du terme, regroupent les tissus cellulaires qui, en continuité de la peau, recouvrent les cavités de l’organisme, tube digestif, vagin, poumons en particulier. Les muqueuses agissent comme de réelles interfaces entre l’hôte et son environnement, en participant aux échanges de gaz dans les voies aériennes, à l’absorption des nutriments au sein du tractus intestinal, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-intestinale/#i_88358

IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Pierre GRABAR
  •  • 5 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La notion de système immunitaire »  : […] Le fonctionnement et le maintien de l'intégrité (homéostasie) de nombreux systèmes physiologiques vitaux, nerveux, immunitaire, endocrinien, etc., et, plus généralement, des organismes eux-mêmes chez les animaux pluricellulaires (Métazoaires), mettent en jeu des ensembles cellulaires et moléculaires de complexité variable intégrés et régulés. Il s'agit de véritables circuits de communications inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunologie/#i_88358

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Le système immunitaire a pour fonction première la tâche d'éliminer de l'organisme les agents infectieux et parasitaires qui s'y introduisent et y déclenchent une maladie cliniquement manifeste. Cette définition s'est étendue au cours de ces vingt dernières années au rejet des greffes et, de façon plus controversée, à la défense antitumorale. Toutes les réactions immunitaires ont en commun de pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_88358

MACROPHAGES

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 929 mots

Les macrophages sont de grandes cellules situées en sentinelle dans des « postes » toujours proches de l'extérieur du corps afin de capter et d'intercepter toute particule étrangère. Ils représentent donc des éclaireurs à l'affût, prêts à intercepter tout ennemi. Ils dérivent de la même cellule souche que les polynucléaires (lignée myéloïde fabriquée dans la moelle osseuse). Alors que les polynucl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macrophages/#i_88358

MALADIES INFANTILES

  • Écrit par 
  • Constantin MISSIRLIU
  • , Universalis
  •  • 3 363 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sensibilité aux infections microbiennes »  : […] Les agressions infectieuses commencent à la naissance et se poursuivent toute la vie, entraînant une réponse humorale mesurable : la réponse immunitaire, déclenchée dès que sont alertés les mécanismes tissulaires que l'on peut considérer comme étant la mémoire tissulaire de l'organisme. Cette mémoire comporte, chez le petit enfant, une part d'information héréditaire mais aussi une part d'informat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infantiles/#i_88358

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sensibilité de la population »  : […] La sensibilité de la population est évidemment la troisième condition nécessaire au développement d'une épidémie. Le niveau de sensibilité d'une population n'est pas uniforme pour les diverses maladies infectieuses. Il dépend en effet étroitement du degré de l'immunité qui s'est constituée à la suite de l'expérience de la maladie quelle qu'ait été la forme clinique revêtue par celle-ci chez les di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_88358

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 318 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La tuberculose »  : […] La tuberculose est une mycobactériose que provoquent chez l'homme et chez l'animal deux mycobactéries pathogènes, Mycobacterium tuberculosis et M. bovis . Jusqu'à la moitié du xx e  siècle, environ 20 p. 100 des cas de tuberculose étaient produits par M. tuberculosis introduit p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycobacteries/#i_88358

NEURO-IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • E. SCHULLER
  •  • 1 270 mots

On désigne par neuro-immunologie l'étude des relations entre immunité et système nerveux, à l'état normal comme au cours des diverses maladies humaines ou animales. Deux observations, toutes deux faites à Paris au xix e  siècle, sont à l'origine de la neuro-immunologie. La première est la description par Cruveilhier (1835) des lésions anatomiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neuro-immunologie/#i_88358

PARASITISME

  • Écrit par 
  • Claude COMBES, 
  • Louis EUZET, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 6 247 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évitement immunitaire »  : […] Le milieu parasité est vivant, donc capable de se défendre. Qu'il s'agisse d'un invertébré, où les mécanismes de défense sont relativement simples et peu spécifiques, ou d'un vertébré, où l' immunité atteint un haut degré de complexité et de spécificité, on est étonné de voir l'hôte « accepter » le parasite. L'évitement immunitaire se réalise par des mécanismes divers. L'un des plus étonnants (var […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitisme/#i_88358

PEAU

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET
  •  • 8 222 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une barrière immunologique »  : […] L'épiderme est l'un des tissus de l'organisme humain les plus exposés aux agressions chimiques, bactériologiques et virales. Pour se défendre, il dispose d'une immunité innée et d'une immunité adaptative. Les processus de l'immunité innée, que l'on trouve déjà chez les métazoaires, sont exprimés par toutes les cellules de la peau et en particulier par les kératinocytes. Ils consistent en la produc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peau/#i_88358

PHAGOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 3 736 mots
  •  • 4 médias

C'est au zoologiste Élie Metchnikoff , venu de Russie en 1886 pour travailler à l'Institut Pasteur et Prix Nobel de médecine en 1908, que l'on doit la première description des cellules capables d'incorporer dans leur cytoplasme des particules inertes et de les digérer. Il devait les baptiser phagocytes (de phagein , manger et kytos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose/#i_88358

PHAGOCYTOSE ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

On peut dire que, après la découverte de l'immunisation induite préventive (Jenner, 1796), la découverte de l'immunité cellulaire par le savant d'origine ukrainienne Ilia Metchnikov (1845-1916) a constitué la deuxième étape importante dans la mise en place de l'immunologie. Selon une logique toute darwinienne, Metchnikov pensait que les mécanismes d'ingestion que l'on peut observer chez de nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose-et-immunite-innee/#i_88358

POLIOMYÉLITE

  • Écrit par 
  • Pierre LÉPINE
  •  • 3 785 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Immunité naturelle »  : […] Pourquoi alors, dans une population non vaccinée, le nombre des cas de poliomyélite paralytique est-il malgré tout relativement restreint ? L'explication réside dans les anticorps neutralisants que l'on a trouvés non seulement chez les convalescents de la maladie (A. Netter et C. Levaditi, 1910), mais aussi chez presque tous les individus normaux d'une population adulte (S. D. Kramer et W. L. Ayco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poliomyelite/#i_88358

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2018

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 1 194 mots
  •  • 1 média

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué le 1 er  octobre 2018 à l’Américain James P. Allison et au Japonais Tasuku Honjo pour leurs travaux ayant permis de faire avancer la connaissance dans le traitement du cancer . Ces deux chercheurs ont montré comment des protéines présentes sur certaines cellules immunitaires peuvent être utilisées pour manipuler le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2018/#i_88358

RATE

  • Écrit par 
  • Jean-Didier RAIN
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonctions immunologiques »  : […] La rate est le site le plus efficace pour la phagocytose . Sa circulation ralentie permet un temps de contact plus long et une efficacité accrue de la phagocytose. Quand les bactéries atteignent la circulation, le système réticulo-endothélial joue un rôle capital. Le site de clairance dans le système réticulo-endothélial est dépendant de la présence d' anticorps antibactérie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rate/#i_88358

RÉACTIONS CROISÉES, immunologie

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 309 mots

Réactions immunologiques positives entre les antigènes A et les anticorps anti-B, et inversement entre les antigènes B et anticorps anti-A de deux complexes antigéniques A et B. De telles réactions ne sont pas exceptionnelles, malgré la spécificité de l'union antigène-anticorps. Les premières réactions croisées observées concernent des bactéries d'espèces voisines ; elles s'expliquent facilement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reactions-croisees-immunologie/#i_88358

RÉPONSE IMMUNITAIRE

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 1 205 mots

Les défenses immunologiques ont pour objectif de rejeter spécifiquement tout élément étranger à l'organisme. À cet effet, il faut capter l'information, reconnaître ce qui est propre à l'étranger, transmettre cette information aux agents défensifs en activant des effecteurs spécifiques qui vont détruire les particules étrangères. Toutes ces étapes font intervenir des cellules spécialisées qui appar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reponse-immunitaire/#i_88358

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 055 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le système de défense immunitaire »  : […] Le sang est la voie la plus facile pour étudier le système de défense immunitaire. Il existe schématiquement deux types d'immunité. L' immunité humorale est liée à la synthèse d' anticorps dirigés contre l'antigène. Les anticorps sont des immunoglobulines dont il existe trois types principaux : IgG, IgA, IgM, sécrétés par des cellules spécialisées, les plasmocytes dérivés d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-composition-et-proprietes/#i_88358

SANTÉ - Santé et maladies

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU, 
  • Henri PÉQUIGNOT
  •  • 10 373 mots

Dans le chapitre « Allergie et immunité »  : […] La maladie nécessite toujours une complicité de l'organisme. Cette complicité se marque dans le fait que, sous l'influence d'un microbe, seuls tombent malades les espèces ou les individus qui n'ont vis-à-vis de ce germe ni une immunité ni une indifférence naturelles. Le tube digestif abrite des germes nombreux (colibacille par exemple), qui ne sont pas pathogènes mais saprophytes, en effet, ils ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-sante-et-maladies/#i_88358

SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis)

  • Écrit par 
  • François BRICAIRE, 
  • Patrice PINELL, 
  • Yves SOUTEYRAND
  •  • 9 685 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Physiopathologie »  : […] Une fois présent dans l'organisme humain, le virus va se fixer, pénétrer et se développer dans certaines cellules capables de le recevoir. Seules les cellules possédant des récepteurs spécifiques au virus sont contaminées . Ce sont essentiellement, mais non exclusivement, les lymphocytes CD4 (T4) qui seront ses victimes, mais il touche aussi d'autres cellules qui lui servent de « sanctuaire » ( en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida/#i_88358

SOI ET NON-SOI, immunologie

  • Écrit par 
  • Pierre SONIGO
  •  • 1 353 mots

À la suite des vaccinations initiées par Edward Jenner et Louis Pasteur, deux notions avaient frappé les esprits au début du xx e  siècle. La première est la notion de spécificité prophylactique : le vaccin contre la variole protège de la variole, le vaccin contre la rage protège de la rage, etc. La seconde est celle de l'apprentissage ou de la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soi-et-non-soi-immunologie/#i_88358

STRESS

  • Écrit par 
  • Robert DANTZER
  •  • 3 241 mots

Dans le chapitre « Les effets du stress sur le système immunitaire »  : […] Un secteur de recherches qui a connu un développement important au cours de la dernière décennie est la psychoneuro-immunologie ou l'étude des relations entre le cerveau et le système immunitaire. De nombreuses études menées sur des animaux de laboratoire exposés à divers types de stress montrent que les réponses immunes sont très sensibles aux facteurs d'agression. À titre d'exemple, l'expositi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stress/#i_88358

THÉRAPEUTIQUE - Immunorégulation

  • Écrit par 
  • Didier FRADELIZI
  •  • 6 834 mots

L' immunologie est une science relativement récente puisque les bases fondamentales de cette discipline n'ont réellement été appréhendées qu'au cours de ces quarante dernières années. Songeons, pour mesurer le chemin parcouru, que la découverte de la dualité fonctionnelle des lymphocytes, les uns impliqués dans la réaction cellulaire d'hypersensibilité retardée (lymphocytes T, responsables du reje […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-immunoregulation/#i_88358

TOXOPLASMOSE

  • Écrit par 
  • Georges DESMONTS
  •  • 2 388 mots

Dans le chapitre « Les étapes de l'infection toxoplasmique et l'immunité contre le parasite »  : […] La plupart des toxoplasmoses restent inapparentes, ce qui représente un exemple d'équilibre parfait entre la virulence d'un micro-organisme et l'immunisation de l'hôte qui l'héberge. Tout d'abord, les toxoplasmes peuvent se multiplier dans les cellules de tous les organes ; c'est ce qui se passe au stade initial de l'infection, le stade aigu de généralisation ; puis les lymphocytes de l'hôte appre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toxoplasmose/#i_88358

VACCINATION

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 1 881 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origines empiriques de la vaccination »  : […] Les hommes ont découvert l'existence des phénomènes d'immunité bien avant d'entrevoir la complexité de leurs mécanismes biologiques et, très vite, certains ont compris quel profit ils pouvaient tirer de cette réaction naturelle de défense de l'organisme contre les agents infectieux. Dès le Moyen Âge, en Europe, et, probablement, bien avant en Asie, des médecins expérimentaient les premières ébauc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination/#i_88358

ZIKA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Microcéphalie et syndrome de Guillain & Barré »  : […] Si la fièvre Zika avait conservé son innocuité initiale, il est probable qu’elle n’aurait attiré l’attention de personne, hormis des virologistes. Or, déjà en Polynésie française, des cas de microcéphalie (un développement anormalement restreint de la boîte crânienne et du cerveau) avaient été repérés parmi les enfants nés de femmes infectées par Zika pendant leur grossesse. Au Brésil, le nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-zika/#i_88358

Voir aussi

ACTIVATION biologie    ADHÉSINES    AGGLUTINATION immunologie    ALLOGREFFE ou GREFFE ALLOGÉNIQUE    ANERGIE CLONALE immunologie    ANTICORPS    ANTIGÈNES D'HISTOCOMPATIBILITÉ    BACTÉRICIDIE    CHIMIOTACTISME    CLONE    COMPLÉMENT immunologie    COMPLEXE IMMUN    COMPLEXE MAJEUR D'HISTOCOMPATIBILITÉ (CMH)    CYTOLYSE    CYTOTOXICITÉ    CYTOTOXICITÉ CELLULAIRE DÉPENDANTE DES ANTICORPS    DÉLÉTION CLONALE    DERMATITE DE CONTACT ou DERMITE DE CONTACT    ÉPITOPES ou DÉTERMINANTS ANTIGÉNIQUES    GERMES biologie    SYSTÈME HLA (Human Leucocyte Antigens)    IDIOTYPIE    IgA    IgG    IgM    IMMUNOGÉNICITÉ    IMMUNOGLOBULINES    IMMUN-SÉRUM ou ANTISÉRUM    INFECTION    LYMPHOBLASTE    LYMPHOCYTES B    LYMPHOCYTES T    LYMPHOKINES    MASTOCYTE    MÉMOIRE IMMUNOLOGIQUE    MICRO-ORGANISME    MOELLE OSSEUSE    MONOCYTES    OPSONISATION    PARATOPES    PEPTIDES    PLASMOCYTES    PRÉSENTATION DE L'ANTIGÈNE    RÉACTION DU GREFFON CONTRE L'HÔTE    RÉACTION IMMUNITAIRE    RÉCEPTEUR DES LYMPHOCYTES T    RÉCEPTEURS MEMBRANAIRES    RECONNAISSANCE immunologie    REJET DE GREFFE    RESTRICTION ALLOGÉNIQUE    SÉROTHÉRAPIE    THYMUS    TOLÉRANCE IMMUNITAIRE    TOXINES    TUBERCULINE

Pour citer l’article

Joseph ALOUF, Michel FOUGEREAU, Jean-Pierre REVILLARD, Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, « IMMUNITÉ, biologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/