ANTIGÈNES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Nature et classification chimique

Nature et classification chimique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Paul Ehrlich

Paul Ehrlich
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Antigènes TI et TD dans la réponse immunitaire humorale

Antigènes TI et TD dans la réponse immunitaire humorale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Immunogènes synthétiques

Immunogènes synthétiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Tous les médias


Dans son acception la plus générale, le terme antigène désigne toute espèce moléculaire d'origine biologique ou synthétique qui, au contact de cellules appropriées du système immunitaire d'un organisme animal donné, appelé hôte ou receveur, est reconnue par ces cellules et provoque un processus impliquant leur activation, connue sous le nom de réaction immunitaire, caractérisée par la synthèse d'effecteurs moléculaires libres ou associés à des cellules ayant la propriété de se combiner spécifiquement in vivo (dans l'organisme de l'hôte) ou in vitro avec l'antigène qui en a suscité la production.

Nature et classification chimique

Nature et classification chimique

Tableau

Nature et classification chimique des antigènes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cette définition générale met en évidence deux facettes du concept d'antigène, l'une concernant l'induction de la réaction immunitaire et l'autre l'interaction de l'antigène avec les produits de cette réaction. Dans ce contexte, le terme immunogène, souvent utilisé comme synonyme d'antigène, concerne la première facette du concept d'antigène, lorsqu'on désire mettre l'accent sur l'immunogénicité de la molécule antigénique, c'est-à-dire sa capacité d'induire la réaction immunitaire spécifique de cette molécule. Il est important de souligner que la notion d'immunogénicité d'une molécule donnée est relative, car elle est toujours liée au receveur et dépend, notamment, de son génome, de son passé immunologique et de ses conditions physiologiques du moment.

Le concept d'antigène doit être complété par celui d'haptène (du grec haptein, « se fixer à »), proposé en 1921 par Karl Landsteiner. On qualifie par ce terme toute espèce moléculaire (essentiellement des substances organiques de faible masse moléculaire) qui, au contact du système immunitaire d'un individu, est incapable de susciter une réponse immunitaire mais qui, associée ou chimiquement couplée à une macromolécule, biologique ou synthétique, qui lui sert de porteur (carrier en anglais), pourra induire une telle réponse. L'ensemble molécule porteuse-haptène constitue un conjugué hapténique qui entre dans la catégorie des an [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages




Écrit par :

  • : membre titulaire de l'Académie nationale de pharmacie, professeur honoraire à l'Institut Pasteur, Paris, directeur de recherche honoraire au C.N.R.S., professeur à l'Institut Pasteur de Lille

Classification


Autres références

«  ANTIGÈNES  » est également traité dans :

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les allergènes »  : […] Selon les réactions induites, on dénomme antigènes ou allergènes les substances capables de provoquer une réponse immunologique dont le support biochimique est formé par des facteurs spécifiques appelés anticorps . La propriété antigénique est liée à la nature physico-chimique de la molécule et de certains de ses groupements fonct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_7724

ANTICORPS MONOCLONAUX

  • Écrit par 
  • Michel MAUGRAS, 
  • Jean-Luc TEILLAUD
  •  • 2 135 mots

Les anticorps, ou immunoglobines, sont des protéines sécrétées par une famille de cellules, les lymphocytes , dont la principale propriété est de reconnaître le « non-soi ». Les substances chimiques reconnues comme étrangères, qu'elles soient des associations de molécules ou des molécules, sont appelées antigènes. L'anticorps identifiera l'antigène grâce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticorps-monoclonaux/#i_7724

BOIVIN ANDRÉ (1895-1949)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 689 mots

Biochimiste et bactériologiste français qui fut l'un des meilleurs immunologistes de son temps. Né à Auxerre (Bourgogne), dans un milieu très modeste, il avait d'abord songé à être instituteur, mais les hasards de la Première Guerre mondiale, en faisant de lui un infirmier militaire dans un hôpital de Marseille, modifient cette orientation première. En assistant aux manipulations de ses supérieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-boivin/#i_7724

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 4 699 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’immunothérapie des cancers : un concept ancien en pleine expansion »  : […] L’idée est donc de faire en sorte que les lymphocytes T reconnaissent efficacement les cellules cancéreuses et les tuent. Manipuler le système immunitaire afin que ce dernier détruise la tumeur est une idée ancienne. Ainsi, à la fin du xix e  siècle, un chirurgien américain, William Coley, avait utilisé des lysats bactériens (« toxines de Coley ») […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-immunotherapie/#i_7724

DENDRITIQUES CELLULES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 236 mots
  •  • 1 média

En 1868, Langerhans décrivait dans la peau des cellules hérissées de très nombreux prolongements cytoplasmiques : les cellules dendritiques . Longtemps peu étudiées, elles ont pris une importance croissante en immunologie en raison de leur rôle dans toutes les étapes de l'immunité (J. Banchereau et R. M. Steinman, « Dendritic Cells and the control of immunity », in Nature , 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellules-dendritiques/#i_7724

DENGUE (VACCIN CONTRE LE VIRUS DE LA)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 790 mots

Dans le chapitre « Un vaccin toujours d’actualité »  : […] En dépit des promesses – réelles – du vaccin, il reste donc un travail considérable à accomplir avant de pouvoir mener une vaccination de masse dénuée de risques. L’importance de vacciner contre la dengue reste d’actualité. Mais les difficultés à surmonter pour parvenir à augmenter l’du vaccin tout en diminuant les risques associés sont considérables. On ne savait pas qui, des anticorps ou des ly […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dengue-vaccin-contre-le-virus-de-la/#i_7724

EHRLICH PAUL (1854-1915)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 682 mots
  •  • 1 média

Savant allemand , prix Nobel de médecine (1908), qui a largement contribué à la naissance ou au développement de nombreuses disciplines biologiques telles que l'hématologie, l'immunologie, la chimiothérapie, la pharmacologie et la cancérologie. Né en Silésie, neveu d'un fabricant de matières colorantes, Paul Ehrlich mène des études médicales à Breslau, à Strasbourg, à Leipzig et les termine à Bres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ehrlich/#i_7724

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Modalités évolutives des hépatites virales »  : […] Les hépatites virales ont, quel que soit le virus responsable, une évolution très variable. L' hépatite virale aiguë bénigne , dans sa forme habituelle, évolue typiquement en trois phases : une période prodromique, qui dure généralement moins d'une semaine et se caractérise par des troubles généraux, digestifs et/ou articulaires, plus ou moins évocateurs, une période ictériqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_7724

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Polyholosides bactériens »  : […] La spécificité antigénique de certaines bactéries est souvent liée à la possession d'une capsule plus ou moins épaisse et compacte, dont la nature est déterminée génétiquement. La purification des capsules a montré que ce sont des polyholosides de poids moléculaire élevé et de composition plus ou moins complexe. De nombreux antigènes capsulaires de pneumocoques contiennent, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_7724

GREFFES

  • Écrit par 
  • Jean PAUPE
  •  • 3 725 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les antigènes impliqués : histocompatibilité »  : […] Tout phénomène immunologique implique une stimulation antigénique. On parlera d' histocompatibilité lorsque les constituants antigéniques du donneur et du receveur seront tels que ce dernier ne pourra pas se sensibiliser contre le greffon, et d'histo-incompatibilité lorsque la sensibilisation se produit. Les antigènes responsables de ce phénomène sont cellulaires ; ce sont des glycoprotéines local […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greffes/#i_7724

HÉMAGGLUTINATION

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 343 mots

Agglutination des hématies aboutissant à la formation de petits amas visibles à l'œil nu, l'hémagglutination est une méthode très employée en immunologie pour détecter les anticorps et les antigènes. Il existe trois sortes de réactions d'hémagglutination. Dans la première, utilisée pour la détermination des groupes sanguins, on fait agir des anticorps spécifiques sur les antigènes de surface des h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemagglutination/#i_7724

HÉMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean BERNARD, 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 8 445 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Définition biologique de l'homme »  : […] On peut comparer la surface des globules du sang à une mosaïque faite de pavés juxtaposés. Découvrir un facteur de groupe sanguin, un antigène de groupe sanguin, c'est identifier un des pavés de la mosaïque. Les premiers facteurs de groupe sanguin, les premiers antigènes connus concernaient les globules rouges : c'était le système dit ABO, découvert par Landsteiner en 1900, le système Rhésus, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematologie/#i_7724

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 807 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Classe I »  : […] Les gènes des loci A, B et C produisent des protéines ubiquitaires (cf. infra, Structure ), présentes à la surface de la quasi-totalité des cellules nucléées, protéines que l'on nomme antigènes de transplantation pour indiquer le rôle qu'elles détiennent dans le rejet des greffes. Les protéines produites par les loci E, F, G et H sont semblables, mais elles sont moins polym […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histocompatibilite/#i_7724

HISTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élodie BOUCHERON, 
  • Dominique CHRIQUI, 
  • Anne GUIVARC'H, 
  • Jacques POIRIER
  •  • 5 320 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'innovation méthodologique »  : […] Mais des outils supplémentaires actuellement utilisés en histologie moléculaire permettent d'observer les molécules in situ. – L'histochimie et l'histoenzymologie regroupent de nombreuses techniques permettant de mettre en évidence différents constituants chimiques des tissus (lipides, glucides, protéines, acides nucléiques, métaux, enzymes, etc.). Depuis les années 1970, l'histochimie a égalemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histologie/#i_7724

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La tolérance immunitaire »  : […] Ce troisième volet de la réaction immunitaire spécifique d'un antigène est en quelque sorte l'inverse de la réponse immunitaire. Dans son acception la plus large, la tolérance peut être définie comme l'inhibition spécifique, centrale, totale ou partielle de la réponse immunitaire, humorale et/ou à médiation cellulaire, vis-à-vis d'un antigène donné ou de certains épitopes de celui-ci, consécutive […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_7724

IMMUNOCHIMIE - Réaction antigène-anticorps

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 9 372 mots
  •  • 6 médias

La réaction Ag-Ac est un processus bi- ou multimoléculaire à modalités variées se traduisant, en fonction des caractéristiques structurales des molécules réagissantes et du milieu réactionnel, par des phénomènes physicochimiques et biologiques macroscopiques d'une grande diversité. La réaction peut être considérée à deux niveaux : élémentaire et global. De ce fait, elle implique la mise en œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-reaction-antigene-anticorps/#i_7724

IMMUNOCHIMIE - Immunocytologie

  • Écrit par 
  • Stratis AVRAMEAS
  •  • 3 351 mots

Dans le chapitre « Contrôle de la spécificité du marquage »  : […] Avec toutes les techniques immunocytologiques, il est extrêmement difficile d'éviter complètement une coloration non spécifique. Il est donc essentiel de procéder à des contrôles pour pouvoir différencier sans ambiguïté une réaction spécifique immunologique et une coloration non spécifique : – l'anticorps marqué est absorbé avec son antigène homologue ; dans ce cas, aucun marquage spécifique ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunochimie-immunocytologie/#i_7724

IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Pierre GRABAR
  •  • 5 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La notion de système immunitaire »  : […] Le fonctionnement et le maintien de l'intégrité (homéostasie) de nombreux systèmes physiologiques vitaux, nerveux, immunitaire, endocrinien, etc., et, plus généralement, des organismes eux-mêmes chez les animaux pluricellulaires (Métazoaires), mettent en jeu des ensembles cellulaires et moléculaires de complexité variable intégrés et régulés. Il s'agit de véritables circuits de communications inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunologie/#i_7724

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Syndromes pathologiques dus aux complexes immuns »  : […] L'introduction d'un immunogène dans l'organisme stimule une réponse immunitaire comportant la formation d'anticorps. Un complexe immun (CI) est ainsi formé chaque fois qu'il y a liaison entre un antigène et l' anticorps correspondant. Il s'agit donc d'un phénomène habituel lors de la réponse immunitaire, généralement bénéfique pour l'hôte, puisqu'il induit la neutralisation ou l'élimination de l'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_7724

JERNE NIELS KAJ (1911-1994)

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 1 136 mots

Né à Londres en 1911 de parents danois originaires du Jutland, Niels Kaj Jerne, Prix Nobel de médecine en 1984, membre associé étranger de l'Académie des sciences, a été l'un des immunologistes les plus éminents de la seconde moitié du xx e  siècle. Son œuvre théorique et expérimentale, dont la portée heuristique a été considérable, s'inscrit esse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niels-kaj-jerne/#i_7724

LANDSTEINER KARL (1868-1943)

  • Écrit par 
  • Paul SPEISER
  •  • 910 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sérologie générale »  : […] Landsteiner introduit la notion d' haptène  : partie de l'antigène qui s'unit avec l'anticorps sans provoquer une immunisation. Il démontre, d'une part, que des substances organiques ayant une structure chimique simple conduisent à une production d'anticorps spécifiques et, d'autre part, que les hémoglobines de divers animaux peuvent être différenciées par des méthodes chimi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-landsteiner/#i_7724

MACROPHAGES

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 929 mots

Les macrophages sont de grandes cellules situées en sentinelle dans des « postes » toujours proches de l'extérieur du corps afin de capter et d'intercepter toute particule étrangère. Ils représentent donc des éclaireurs à l'affût, prêts à intercepter tout ennemi. Ils dérivent de la même cellule souche que les polynucléaires (lignée myéloïde fabriquée dans la moelle osseuse). Alors que les polynucl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macrophages/#i_7724

MÉNINGOCOQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 608 mots

Bactérie pathogène pour l'homme, responsable de la méningite cérébro-spinale, le méningocoque, Neisseria meningitidis , découvert par Weichselbaum en 1887, est un diplocoque ayant l'aspect de deux grains de café opposés par leur face plane (aspect voisin du gonocoque, dont il est un proche parent). Le caractère Gram négatif est essentiel pour caractériser ce germe. Le méningo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meningocoque/#i_7724

MICROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Christian COLLIEX, 
  • Jean DAVOUST, 
  • Étienne DELAIN, 
  • Pierre FLEURY, 
  • Georges NOMARSKI, 
  • Frank SALVAN, 
  • Jean-Paul THIÉRY
  •  • 19 715 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « « Voir » l'ultrastructure des tissus et des cellules »  : […] L' observation des tissus ou des cellules en culture a bénéficié des progrès des méthodes de fixation et d' inclusion qui permettent la réalisation en routine de coupes fines (0,1 μm) dans différents types de résines, éventuellement hydrosolubles, qui sont choisies en fonction de ce qu'on cherche à voir dans les objets inclus. Des cellules ayant subi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microscopie/#i_7724

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 318 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Action sur le système immunitaire de l'hôte »  : […] Certains composants du cytoplasme et de la paroi des mycobactéries ont des propriétés antigéniques : injectés à un animal de laboratoire, ils y induisent la synthèse d' anticorps spécifiques. Certains autres composants agissent en tant qu'immunomodulateurs : ils modifient de façon non spécifique (en la stimulant ou en la déprimant) la réponse immunitaire induite par un antigène quelconque. L'adju […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycobacteries/#i_7724

OUDIN JACQUES (1908-1985)

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 832 mots

Le nom de Jacques Oudin, décédé à Paris le 15 octobre 1985, est indéfectiblement lié à trois découvertes parmi les plus marquantes de l'immunologie contemporaine : l'analyse immunochimique en milieu gélifié, les spécificités allotypiques des immunoglobulines et l'idiotypie des anticorps. Chacune de ces trois découvertes fondamentales aurait largement suffi à elle seule pour faire reconnaître Jacq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-oudin/#i_7724

PEAU

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET
  •  • 8 222 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une barrière immunologique »  : […] L'épiderme est l'un des tissus de l'organisme humain les plus exposés aux agressions chimiques, bactériologiques et virales. Pour se défendre, il dispose d'une immunité innée et d'une immunité adaptative. Les processus de l'immunité innée, que l'on trouve déjà chez les métazoaires, sont exprimés par toutes les cellules de la peau et en particulier par les kératinocytes. Ils consistent en la produc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peau/#i_7724

RADIO-IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Claude LÉVY
  •  • 2 025 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les bases »  : […] La radio-immunologie fait appel à la physique nucléaire (radioactivité) et à l'immunologie. En effet, on marque les molécules avec un radionucléide, qui est généralement de l'iode 131 ou 125. C'est une technique bien maîtrisée et appliquée ici dans son principe de dilution isotopique. La réaction immunologique de base (antigène-anticorps) est souvent utilisée comme moyen de diagnostic, soit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radio-immunologie/#i_7724

RÉACTIONS CROISÉES, immunologie

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 309 mots

Réactions immunologiques positives entre les antigènes A et les anticorps anti-B, et inversement entre les antigènes B et anticorps anti-A de deux complexes antigéniques A et B. De telles réactions ne sont pas exceptionnelles, malgré la spécificité de l'union antigène-anticorps. Les premières réactions croisées observées concernent des bactéries d'espèces voisines ; elles s'expliquent facilement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reactions-croisees-immunologie/#i_7724

RÉPONSE IMMUNITAIRE

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 1 205 mots

Les défenses immunologiques ont pour objectif de rejeter spécifiquement tout élément étranger à l'organisme. À cet effet, il faut capter l'information, reconnaître ce qui est propre à l'étranger, transmettre cette information aux agents défensifs en activant des effecteurs spécifiques qui vont détruire les particules étrangères. Toutes ces étapes font intervenir des cellules spécialisées qui appar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reponse-immunitaire/#i_7724

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 055 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Spécificité antigénique d'un individu »  : […] Le sang joue un rôle de premier plan tant dans la détermination de la spécificité d'espèce, face aux autres espèces animales, que dans celle de la particularité de l'individu à l'intérieur de l'espèce humaine : les globules rouges, porteurs d'un grand nombre de spécificités antigéniques, déterminent les systèmes de groupes sanguins si importants en transfusion sanguine (voir cet article) ; les le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-composition-et-proprietes/#i_7724

SANG - Identité et hérédité

  • Écrit par 
  • Jacques RUFFIÉ, 
  • Jean-Pierre SOULIER
  •  • 5 526 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Méthodes »  : […] Les facteurs sanguins sont mis en évidence par trois méthodes : les méthodes immunologiques, les méthodes physico-chimiques, les méthodes mixtes. – Les méthodes immunologiques utilisent des réactifs contenant un anticorps correspondant à un facteur donné. Quand ce dernier est présent dans les cellules étudiées, cet anticorps a la propriété de les rassembler en amas : ce ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-identite-et-heredite/#i_7724

SOI ET NON-SOI, immunologie

  • Écrit par 
  • Pierre SONIGO
  •  • 1 353 mots

Dans le chapitre « Naissance des anticorps »  : […] Selon la théorie de la sélection naturelle de la formation des anticorps, proposée par Niels Jerne en 1955, les anticorps préexistaient à l'inoculation de la substance étrangère, appelée antigène. Mais, en l'absence d'antigène, ils étaient présents en faible quantité. L'antigène induirait non pas la formation des anticorps, mais seulement l'augmentation de la quantité des anticorps les plus effic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soi-et-non-soi-immunologie/#i_7724

STREPTOCOQUES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 6 725 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Paroi »  : […] Elle possède une structure chimique complexe, et, chez le groupe A, nombre de ses constituants, et au premier chef la protéine M, contribuent au pouvoir pathogène et à la virulence du germe. On y distingue trois couches partiellement imbriquées comprenant des protéines exposées à la surface, le polyoside C, les acides teichoïques et lipotéichoïques (molécules amphiphiles de glycolipides) et le p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/streptocoques/#i_7724

SYSTÈME IMMUNITAIRE (ORIGINES DU)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 004 mots

Dans le chapitre « L'immunité adaptative et la reconnaissance de motifs antigéniques discrets »  : […] Chez les vertébrés, on connaît un deuxième système immunitaire, dit adaptatif car il ne se manifeste – sauf s'il y a eu une vaccination préalable – que plusieurs jours après l'exposition à un agent infectieux. Les connaissances à son propos se sont accumulées depuis le début du xx e  siècle du fait de son importance dans la vaccination. Le système […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-immunitaire-origines-du/#i_7724

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Prévention spécifique »  : […] Elle vise à protéger par immunisation les sujets indemnes exposés à la contagion. On peut administrer des anticorps « tout faits », des immunoglobines spécifiques, qui conféreront une protection transitoire ou vacciner afin d'induire une protection durable. La vaccination anti-infectieuse consiste à introduire chez un individu une préparation antigénique dérivée de l'agent infectieux de manière à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_7724

Voir aussi

Pour citer l’article

Joseph ALOUF, « ANTIGÈNES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/