CATÉGORIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Imprécise dans ses contours, la pensée catégoriale semble participer de la connaissance et du langage, de la logique, de l'ontologie, de la psychologie. Aussi sera-t-on porté à accentuer l'un de ces versants ou un autre. Chez Aristote, les catégories découpent les summa genera de l'être, en même temps qu'elles expriment les modes de la prédication. Leur fonction est éminemment épistémologique dans la Critique de la raison pure ; et la philosophie analytique du langage les associe surtout aux problèmes de la signification. Par conséquent, l'élucidation de la pensée catégoriale dépend, en partie, de l'usage qu'on en fait et de la portée qu'on lui reconnaît. Mais cette indétermination traduit aussi une surdétermination. Les catégories sont des notions « stratégiques » ; susceptibles d'usages divers, elles circulent entre le syntactique et le sémantique et témoignent d'une pensée constructive.

La difficulté à saisir le statut des catégories s'énonce par quelques questions préjudicielles, qui n'ont jamais trouvé des réponses définitives : comment s'obtiennent les catégories, au nom de quels principes se trouvent-elles à chaque fois colligées, pourquoi choisit-on certaines catégories et non d'autres ? La mise en accusation de la nature « rhapsodique » des tables de catégories (Kant, Prolégomènes..., § 39, à propos d'Aristote) est rituelle. Ensuite, on peut se demander : quel est le champ d'application de la pensée catégoriale et quelles sont les modalités de son intervention ? Jouit-elle d'une autonomie authentique ou ne signifierait-elle pas, plutôt, l'hypostase des catégorisations grammaticales (ou, même, de données sociales, comme Durkheim l'a prétendu) ? Comment, en outre, dissocier catégories et classifications ? Enfin, le domaine catégorial s'épuise-t-il dans les catégories au sens « technique » (quantité, qualité, substance, relation, etc.), ou comporte-t-il aussi certaines oppositions conceptuelles très générales – les themata de Gerald Holton (1973, 1975) –, telles les « grands genres » du

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : docteur en philosophie, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  CATÉGORIES  » est également traité dans :

CATÉGORIE (sociologie)

  • Écrit par 
  • Albert OGIEN
  •  • 544 mots

La notion de catégorie désigne un élément de base de l’activité de connaissance que les êtres humains déploient dans la vie ordinaire comme dans le travail scientifique. Dans la tradition philosophique, cette notion nomme, depuis Aristote , une série finie de principes généraux qui permettent de définir la nature des entités qui peuplent le monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/categorie/#i_8151

ANALOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Alain de LIBERA
  • , Universalis
  •  • 10 455 mots

Dans le chapitre « Le point de départ « aristotélicien » : histoire d'un contresens »  : […] à l'interprétation de la portée ontologique et théologique du discours catégoriel. Ainsi, durant cette période, la question centrale n'est pas celle de la pluralité des sens de l'être, mais celle de l'applicabilité des catégories ontologiques dans le domaine de la théologie. Abondamment illustrée dans les premiers commentaires médiévaux du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analogie/#i_8151

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « Les prototypes »  : […] le modèle cognitif du meilleur exemplaire ou représentant de sa catégorie. Ainsi, un moineau serait un meilleur prototype de la catégorie oiseau que, par exemple, un pingouin. La théorie des prototypes a pour effet de synthétiser et d’élargir les travaux sur les taxonomies vernaculaires à de nombreux domaines, mettant en évidence qu’une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-cognitive/#i_8151

ANTIQUITÉ - Naissance de la philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 11 117 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Conditions linguistiques »  : […] juste », l'être signifie la qualité ; si je dis : « Socrate est assis », l'être signifie la situation, etc. Ainsi est née la liste aristotélicienne des catégories : essence, quantité, qualité, relation, temps, lieu, avoir, action, passion, situation. Cette distinction des significations multiples de l'être met un terme provisoire au « combat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antiquite-naissance-de-la-philosophie/#i_8151

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La question de l'unité de l'être »  : […] le deuxième la qualité, dans le troisième la quantité, dans le quatrième la relation, etc. Ces sens de l'être sont appelés par Aristote catégories (du grec kategoria, qui signifie attribution) : les catégories sont donc les différents modes de signification selon lesquels la copule être lie le prédicat au sujet de la proposition. Aux quatre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristote/#i_8151

ARISTOTÉLISME

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU
  •  • 2 240 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La logique »  : […] dernière puisse énoncer correctement ce qui est l'être à proprement parler. D'où l'importance que revêt le traité des Catégories, par lesquelles il faut entendre les diverses façons dont le langage appréhende l'être, que ce soit comme substance, comme quantité, comme qualité, comme relation, comme situation, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristotelisme/#i_8151

CONCEPT

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 3 815 mots

Dans le chapitre « Genèse et évolution des concepts »  : […] des jugements fournis par la logique traditionnelle, Kant établit la célèbre table des catégories, qui contient 12 concepts. Ce sont ces concepts qui, dans sa doctrine de la science, constituent l'armature a priori sur laquelle sont construits les principes fondamentaux de la physique newtonienne. C'est ainsi par une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept/#i_8151

CONNAISSANCE

  • Écrit par 
  • Michaël FOESSEL, 
  • Yves GINGRAS, 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 9 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'historicisation des catégories kantiennes »  : […] psychologie et la philosophie, Émile Durkheim apporte une contribution majeure à la sociologie de la connaissance en s'attaquant aux catégories les plus fondamentales de l'entendement et de la sensibilité (temps, espace, nombre, cause, substance, etc.) et de la pensée logique. Jusque-là domaine réservé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connaissance/#i_8151

DÉVELOPPEMENT DE LA CATÉGORISATION (psychologie)

  • Écrit par 
  • Agnès BLAYE
  •  • 1 129 mots

La catégorisation a une fonction adaptative essentielle : elle permet de faire des inférences sur les propriétés d’objets rencontrés pour la première fois. Catégoriser consiste à regrouper mentalement des objets considérés comme équivalents d’un certain point de vue. Ainsi, dès lors qu’un objet nouveau est identifié comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-de-la-categorisation/#i_8151

ESTHÉTIQUE & ANALYTIQUE TRANSCENDANTALES

  • Écrit par 
  • Françoise BURGELIN
  •  • 937 mots

Les deux expressions d'esthétique et d'analytique transcendantales désignent l'étude de l'entendement et celle de la sensibilité, saisis dans leur structure a priori, sources de toute notre connaissance des phénomènes. « Transcendantal », vieux terme scolastique, perd chez Kant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-et-analytique-transcendantales/#i_8151

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Morphodynamique cognitive et sémiophysique »  : […] des langues et les phénomènes dits de perception catégorielle en phonétique. La catégorisation des espaces sémantiques (genres / espèces) peut également se modéliser. Une fois qu'on dispose d'une théorie des formes visuelles et d'une théorie de la catégorisation des espaces sémantiques, on peut développer une théorie morphodynamique (et non plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_8151

GRAMMAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MILNER
  •  • 8 566 mots

Dans le chapitre « Conditions d'effectuation »  : […] de ce type de jugement a été formulée par Aristote en termes de catégories, on comprend que l'on retrouve dans la grammaire la notion de catégorie ; tout de même qu'Aristote pensait que tout jugement d'attribution, quel qu'il soit, met en jeu une ou plusieurs catégories appartenant à une liste finie ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire/#i_8151

JUGEMENT

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 858 mots

Dans le chapitre « Les perspectives classiques »  : […] laquelle des éléments sensibles ou intuitifs tombent sous la loi d'un concept ou d'une catégorie institués par la raison. Mais, en fait, la catégorie est une règle pour construire des relations, une forme de jugements possibles : elle fixe les lois de l'ordonnance et du rassemblement, du conditionnement univoque ou réciproque, et elle est elle- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jugement/#i_8151

KANT EMMANUEL

  • Écrit par 
  • Louis GUILLERMIT
  •  • 13 383 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une théorie de l'expérience »  : […] la connaissance : d'une part, autant de purs concepts, d'objets en général qu'il y a de formes possibles du jugement, ces catégories étant les fonctions qui permettent de penser ce qui est donné dans l'intuition ; d'autre part, des principes qui sont les règles de l'usage objectif de ces catégories, c'est-à-dire les règles de la subsomption des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-kant/#i_8151

MASCULIN-FÉMININ, symbolisme

  • Écrit par 
  • Alain DELAUNAY
  •  • 1 501 mots

Dans l'univers mental humain, toutes les oppositions semblent s'ordonner en fonction du couple masculin-féminin. Celui-ci recouvre aussi bien des oppositions symboliques — telles que lumière-ténèbres, ciel-terre, droite-gauche, etc. — que des oppositions conceptuelles, telles que temps-espace, forme- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masculin-feminin-symbolisme/#i_8151

MODÈLES THÉORIE DES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER, 
  • Daniel LASCAR, 
  • Gabriel SABBAGH
  •  • 7 958 mots

Dans le chapitre « La théorie des modèles envahit de nouveaux domaines »  : […] La théorie des modèles a permis d'approfondir la théorie des corps différentiels et envahit peu à peu la théorie des nombres, l'analyse, la géométrie algébrique et la théorie des catégories […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-modeles/#i_8151

MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Françoise BALIBAR
  •  • 6 897 mots

Dans le chapitre « Mouvement et changement »  : […] le mouvement tel que nous le pensons actuellement apparaît chez Aristote comme une catégorie du changement. Aristote, en effet, se fondant sur la distinction entre matière inerte et matière vivante, établit une classification des changements. Il commence par distinguer le changement « selon la substance » (catégorie affectant le vivant, à l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement/#i_8151

NIETZSCHE FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jean GRANIER
  •  • 9 775 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La critique d'exégèse »  : […] Comment rendre compte de cette méprise ? Nietzsche avance l'explication suivante : les catégories logiques sont les instruments à l'aide desquels la vie organise et domine le monde de l'expérience, ce sont des valeurs au service des intérêts humains ; à ce titre, elles ne permettent d'acquérir aucune vérité absolue, leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-nietzsche/#i_8151

NOMINALISME

  • Écrit par 
  • Paul VIGNAUX
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « Problème des universaux et science des termes »  : […] écrite par le philosophe néo-platonicien Porphyre au traité aristotélicien des catégories explique qu'il s'agit des genres et des espèces, par exemple d'« animal » et d'« homme ». On est dans un univers mental où les individus, êtres singuliers, se rangent dans l'emboîtement hiérarchique d'une classification naturelle. Par- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nominalisme/#i_8151

OBJET

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 8 222 mots

Dans le chapitre « L'objet scientifique irréductible à l'objet perçu »  : […] passage des objets perçus aux objets d'une science des corps matériels s'effectue donc par la détermination de catégories, concepts définissant et délimitant par simplification, choix des variables et du point de vue, le champ même d'une connaissance, et par la construction de schémas abstraits, de « modèles », pris comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/objet/#i_8151

ONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 15 647 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aristote et la métaphysique »  : […] ». Et cela selon plusieurs lignes de distinctions. Dans un texte clef de la Métaphysique, au livre VI, Aristote propose d'analyser la notion d'être de quatre façons différentes : selon les catégories, selon l'être en acte et l'être en puissance, selon l'être vrai et l'être faux, selon l'être nécessaire et l'être par accident […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ontologie/#i_8151

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 814 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Kant »  : […] Critique de la raison pure (1781), la célèbre table des douze catégories réparties en quatre triades présente une particularité intéressante par rapport au thème des couples d'opposés. Cette répartition en triades fait problème à Kant, car « toute division a priori par concepts doit être une dichotomie ». Et il souligne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_8151

ORGANON, Aristote - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 827 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Langage et pensée : la naissance de la logique »  : […] mathématiques), si la logique aristotélicienne pouvait être qualifiée de « formelle ». Les linguistes de leur côté ont souligné le lien étroit des catégories d'Aristote avec les « catégories fondamentales de la langue dans laquelle il pense » (Benveniste), c'est-à-dire le grec ancien, caractérisé notamment par un usage très extensif du verbe « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organon/#i_8151

PEIRCE CHARLES SANDERS

  • Écrit par 
  • Gérard DELEDALLE
  •  • 3 101 mots

Dans le chapitre « Le phénoménologue »  : […] « encore au-dessous de la sensation et de l'idée ». C'est l'état premier du phanéron, catégorie première de la phanéroscopie. Il ne peut y avoir à cette étape aucune intentionnalité phénoménologique, car cette « qualité du sentiment » ou « qualité sentie » par quoi Peirce désigne l'« affection simple » n'est ni subjective ni objective, ni active […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-sanders-peirce/#i_8151

PHILOSOPHIQUES SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Jacques MOUTAUX
  •  • 6 726 mots

Dans le chapitre « De l'histoire de la philosophie à la philosophie »  : […] classification repose sur une analyse montrant que l'organisation de la perception, les catégories du langage naturel, les systèmes philosophiques constituent une série hiérarchique, où chaque instance, reprenant le contenu de la précédente, le réélaborant et produisant ainsi des possibilités nouvelles, est condition nécessaire, mais non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-philosophiques/#i_8151

PIAGET JEAN (1896-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre GRÉCO
  •  • 5 907 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aperçu général sur l'œuvre »  : […] capacité de résoudre des problèmes nouveaux. Piaget montre au contraire que les grandes « catégories » (l'objet, l'espace, le temps, la causalité) sont préfigurées dans le développement des actions élémentaires, que leur « origine » ne peut être datée et qu'il faut remonter jusqu'à la naissance, que leur élaboration progressive, enfin, se fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-piaget/#i_8151

QUINE WILLARD VAN ORMAN (1908-2000)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 1 566 mots

Dans le chapitre « La relativité de l'ontologie et le critère d'engagement ontologique »  : […] le souci ontologique du philosophe, c'est seulement l'envergure des catégories. Étant donné des objets physiques en général, le représentant de la science naturelle est celui qui décide au sujet des opossums et des licornes. Étant donné des classes, ou quelque autre domaine plus large d'objets dont a besoin le mathématicien, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willard-van-quine/#i_8151

RELATION

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 7 662 mots

Dans le chapitre « La doctrine des catégories : Aristote et Kant »  : […] Une théorie des catégories fournit un lieu dans lequel peut s'inscrire le concept de relation et assigne à celui-ci une place déterminée dans ce lieu ; il le situe, si l'on peut dire, topologiquement. On retiendra ici deux conceptions des catégories, qui ont l'une et l'autre une signification exemplaire : celle d'Aristote et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relation/#i_8151

SÉMANTIQUE

  • Écrit par 
  • Catherine KERBRAT-ORECCHIONI
  •  • 10 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La notion de prototype »  : […] classe. Mais, en fait, certains tests et expériences établissent que tous les membres des catégories constituées ne sont pas équivalents : certains objets sont de meilleurs exemplaires que d'autres, qui sont quant à eux de moins bons représentants de la catégorie. Ainsi, pour la catégorie des oiseaux, le moineau est un meilleur représentant que la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/semantique/#i_8151

SOCIOLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Laurent WILLEMEZ
  •  • 3 042 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La genèse des catégories de perception du monde social »  : […] Les représentations du monde social s'appuient sur des catégories de pensée et de perception, dont la sociologie historique a largement restitué la genèse, notamment pour en montrer l'historicité (et donc le caractère périssable) et la plasticité. Réfléchir à la manière dont ont été inventées les catégories conduit ainsi à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-historique/#i_8151

SYSTÈME, épistémologie

  • Écrit par 
  • Jean LADRIÈRE
  •  • 4 154 mots

Dans le chapitre « Les systèmes philosophiques »  : […] fondamentaux de la totalité telle que le système propose de l'interpréter, s'expriment en catégories spéculatives. Ce que le système tente de montrer, c'est la manière dont ces catégories s'organisent les unes par rapport aux autres. La mise en évidence de leurs relations mutuelles est identiquement la reconstitution, dans le discours, des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-epistemologie/#i_8151

TYPE

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 217 mots

Modèle qui détermine la forme d'une série d'êtres, lui-même étant l'un de ces êtres (prototype, archétype) ; être qui présente la forme la plus caractéristique ou la plus parfaite d'une série (être « typique », « typé » ; « typifier » : exagérer les traits caractéristiques) ; catégorie d'êtres définie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/type/#i_8151

UNIVERSAUX, linguistique

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 4 975 mots

Dans le chapitre « Les schémas d'événements »  : […] Certaines autres catégories se fondent, non pas directement sur des notions invariantes, mais sur des notions dérivées : elles sont construites, de façon variable selon les langues, à partir d'un ensemble limité de concepts plus élémentaires. Ainsi en va-t-il, par exemple, de la catégorie de la comparaison, à propos de laquelle Bernd Heine déclare […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/universaux-linguistique/#i_8151

WÖLFFLIN HEINRICH (1864-1945)

  • Écrit par 
  • Jean WIRTH
  •  • 2 305 mots

Dans le chapitre « Les catégories fondamentales de la visualité pure »  : […] Les choix fondamentaux qui permettent la constitution d'un langage artistique cohérent portent sur l'opposition binaire de catégories exclusives l'une de l'autre. Pour rendre compte de l'évolution qui fit succéder le baroque au classicisme, Wölfflin propose cinq couples de catégories (Principes fondamentaux de l'histoire de l'art […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-wolfflin/#i_8151

Voir aussi

Pour citer l’article

Fernando GIL, « CATÉGORIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 septembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/categories/