Pierre-Étienne WILL

directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

AN LUSHAN [NGAN LOU-CHAN] RÉBELLION D' (755-763)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 677 mots

An Lushan (705-757) n'est en fait que le principal héros d'un épisode central dans l'histoire de la Chine impériale. Né dans le Nord-Est d'un officier sogdien et d'une mère turque, polyglotte, propulsé au sommet de la hiérarchie militaire par ses prouesses et par un talent exceptionnel pour l'intrigue, c'est un pur produit de cette frontière sino-barbare dont les Tang, à partir des années 730, ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/an-lushan-ngan-lou-chan-rebellion-d/#i_0

CHANG'AN [TCH'ANG-NGAN]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 999 mots

Actuelle Xi'an, capitale de la province chinoise du Shaanxi. La première Chang'an (Paix éternelle) est établie comme capitale de l'empire par les Han (~ 202), sur la rive droite de la Wei et à une quinzaine de kilomètres au sud de Xianyang, la capitale des Qin qu'ils viennent de renverser. La ville met environ un siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chang-an-tch-ang-ngan/#i_0

CHINOISE (CIVILISATION) - Bureaucratie, gouvernement, économie

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 11 005 mots

« Céleste » ou « hydraulique », peu importe : l'idée communément répandue suivant laquelle la Chine vit depuis des temps fort anciens sous un régime bureaucratique est essentiellement correcte. Sans vouloir ici décrire à nouveau l'évolution, esquissée dans les pages précédentes, des institutions gouvernementales au fil des dynasties, on rappellera simpl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-bureaucratie-gouvernement-economie/#i_0

CHINOISES GRANDES ÉDITIONS

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 979 mots

L'un des traits remarquables de l'édition chinoise, pratiquement depuis ses débuts et jusqu'à ce jour, est la publication de vastes collections dont la visée n'est pas commerciale, mais idéologique ou politique : manifestation de piété (religieuse ou culturelle selon les cas), recherche du prestige, volonté de conserver un patrimoine ou de fixer une orthodox […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandes-editions-chinoises/#i_0

CINQ DYNASTIES LES & DIX ROYAUMES LES (907-979)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 666 mots

Cette appellation (wudai shiguo) couvre la période allant de la chute des Tang (907) à la réunification de la Chine par les Song (979). Les Cinq Dynasties, qui tentent depuis Kaifeng ou Luoyang de contrôler une Chine du Nord où fleurissent les satrapies militaires plus ou moins autonomes, sont celle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinq-dynasties-et-dix-royaumes/#i_0

GRAND CANAL, Chine

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 990 mots

Les grands fleuves qui traversent le sous-continent chinois coulent d'ouest en est. Si l'idée de creuser des canaux faisant communiquer les différents drainages du nord au sud remonte à l'Antiquité, l'aménagement d'un boulevard fluvial continu date de la réunification de l'empire par les Sui : il répondait au besoin d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-canal-chine/#i_0

GRANDE MURAILLE, Chine

  • Écrit par 
  • E.U., 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 629 mots

La « Longue Muraille de 10 000 li » (Wanli Changcheng) s'étend effectivement sur quelque 5 000 kilomètres (1 li = 0,5 km) si on tient compte des ondulations du relief, qu'elle épouse fidèlement, des branches secondaires et du doublement de certaines sections. À vol d'oiseau, la Muraille actuelle couvre une distance d'environ 2 700 kilomètres de la passe de Jiayuguan (à Jiuquan au Gansu), à l'orée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grande-muraille-chine/#i_0

HAN ANTÉRIEURS (206 av. J.-C. - 8 apr. J.-C.) & HAN POSTÉRIEURS (25-220), dynasties chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 747 mots

La durée de la dynastie des Han, deuxième dynastie impériale chinoise, couvre l'essentiel de ce qu'on peut appeler le « premier empire », et c'est l'une des seules dans l'histoire de Chine dont le fondateur (Liu Bang, empereur de ~ 206 à ~ 195) soit d'origine paysanne. Les deux empereurs les plus marquants des premiers Han sont Wendi (~ 180-~ 157) et surtout Wudi (~ 141-~ 87). Wendi consolide les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/han-anterieurs-han-posterieurs/#i_0

HANGZHOU [HANG-TCHEOU]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 029 mots

Capitale de la province chinoise du Zhejiang, la ville (6,6 millions d'habitants en 2006) est située au fond de l'estuaire du Qiantangjiang sur une bande alluviale qui s'est édifiée à l'entrée d'une ancienne baie, peut-être aux environs du début de notre ère. Elle est encadrée par le célèbre lac de l'Ouest et, au sud-est, par le fleuve Qiantang (ou Zhejiang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hangzhou-hang-tcheou/#i_0

HONGWU [HONG-WOU] ou ZHU YUANZHANG (1328-1398) empereur de Chine (1368-1398)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 071 mots

Fondateur de la dynastie des Ming, Zhu Yuanzhang se proclame empereur avec pour nom de règne Hongwu (nom posthume : Taizu). Il est le seul rebelle d'origine paysanne avec Liu Bang, fondateur des Han, à avoir établi une dynastie durable. Il perd la plupart des membres de sa famille, des tenanciers misérables émigrés au Anhui, lors de la famine et des épidémies de 1344 et devient moine mendiant. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongwu-zhu/#i_0

KAIFENG [K'AI-FONG]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 017 mots

Située dans la province chinoise du Henan, au cœur de la grande plaine du Nord et sur la rive sud du fleuve Jaune, Kaifeng (alors appelée Daliang) connaît sa première période de gloire à l'époque des Royaumes combattants : le roi Hui de Wei (qui règne de ~ 370 à ~ 335) y attire les penseurs les plus renommés, tel Mencius, et en fait pour un temps la capitale i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaifeng-k-ai-fong/#i_0

KANGXI [K'ANG-HI] (1654-1722) empereur de Chine (1661-1722)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 914 mots

Second empereur de la dynastie mandchoue des Qing à régner en Chine, Kangxi (nom personnel Xuanye, appellation posthume Shengzu) monte sur le trône à l'âge de six ans après la disparition prématurée de son père Shunzhi (qui régna de 1644 à 1661), mort de la petite vérole. Jusqu'en 1669, le pouvoir est confié à quatre régents ; soigneusement préparée par le jeune homme, l'arrestation du plus puissa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kangxi-k-ang-hi-empereur-de-chine/#i_0

LUOYANG [LO-YANG]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 985 mots

Deuxième ville de la province chinoise du Henan (1 059 000 hab. selon les estimations de 2002), Luoyang est située sur la rive nord de la Luo à environ 60 kilomètres de son confluent avec le fleuve Jaune.C'est au ~ xie siècle, juste après avoir imposé leur domination sur la grande plaine du Nord, que les Zhou choi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luoyang-lo-yang/#i_0

MING LES, dynastie chinoise (1368-1644)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 958 mots

Après avoir chassé de Chine le régime mongol, les Ming seront eux-mêmes supplantés par un pouvoir d'origine non chinoise, la dynastie mandchoue des Qing. Le destin de cette dernière dynastie « nationale » présente maints aspects du classique « cycle dynastique » : née des rébellions suscitées par un régime oppressif et corrompu, fondée par un chef de guerre pouvant se targuer d'avoir recueilli le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ming-dynastie-chinoise/#i_0

NANKIN, chin. NANJING [NAN-KING]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 163 mots

Capitale de la province chinoise du Jiangsu, Nankin est située sur la rive droite du Yangzi, à 250 kilomètres de son embouchure. Le site est protégé par le fleuve (au nord et à l'ouest) et par la montagne Pourpre (à l'est), qu'on a comparés à « un dragon lové et un tigre tapi ». Le royaume de Chu, qui conquiert la régio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nankin-nanjing/#i_0

QIANLONG [K'IEN-LONG] (1711-1799) empereur de Chine (1736-1795)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 042 mots

Qianlong est le quatrième empereur de la dynastie mandchoue des Qing à régner sur la Chine. Son long règne (écourté un peu plus de trois ans avant sa mort pour ne pas dépasser le « record » de son grand-père Kangxi) coïncide avec l'apogée de la dynastie : rarement en fait, dans toute son histoire, la Chine a été aussi prospère et aussi puissante. Monté sur le trône à vingt-cinq ans après avoir été […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qianlong-k-ien-long-empereur-de-chine/#i_0

QING [TS'ING] LES, dynastie mandchoue (1644-1911)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 328 mots

Dernière maison impériale ayant régné sur la Chine, les Qing sont issus d'un groupe de tribus Tungus vivant dans les forêts de l'est de la Mandchourie, considérées comme vassales par les Ming, et fédérées à la fin du xvie siècle par Nurhaci (1559-1626), tenu pour le fondateur de la dynastie. La construction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/qing-ts-ing-les-dynastie-mandchoue/#i_0

SONG DU NORD (960-1126) & SONG DU SUD (1127-1279), dynasties chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 751 mots

On distingue les Song du Nord (960-1126), dont la capitale est à Kaifeng et qui contrôlent toute la Chine mis à part ses marches septentrionales (empires des Liao et des Xixia) et le Sud-Ouest (royaume de Dali) ; et les Song du Sud (1127-1279), qui depuis leur capitale Hangzhou ne règnent plus que sur la Chine au sud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/song-du-nord-et-song-du-sud/#i_0

SUI LES (581-618) & TANG LES (618-907), dynasties chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 720 mots

Les dynasties des Sui et des Tang forment un ensemble historiquement cohérent. La véritable césure de la période est la rébellion d'An Lushan au milieu du viiie siècle, qui précipite un certain nombre d'évolutions profondes dans la société, l'économie et les institutions. Le fondateur des Sui, Yang Jian (empereur W […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sui-et-tang/#i_0

TROIS ROYAUMES LES & DYNASTIES DU NORD ET DU SUD LES (220-589), Chine

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 997 mots

Les appellations de Trois Royaumes et de Dynasties du Nord et du Sud (respectivement sanguo et nanbeichao) s'appliquent à la période de fragmentation de la Chine allant de 220 à 589. Héritage de la désagrégation des Han, la division tripartite du début oppose le Wei (220-265) en Chine du Nord (famille Cao, capitale Luoyang), le Shu, ou Shu Han (221-263) au S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trois-royaumes-et-dynasties-du-nord-et-du-sud/#i_0

WANG ANSHI [WANG NGAN-CHE] (1021-1086)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 171 mots

En 1058, alors qu'il n'est encore qu'un fonctionnaire provincial réputé pour son intégrité et son efficacité, Wang Anshi adresse au trône son Mémoire de dix mille mots (Wanyanshu), où il suggère une série de mesures pour sortir l'empire des Song d'une situation devenue fort délicate : crise sociale et fiscale, finances lourdement déficitaires, guerre avec le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wang-anshi-wang-ngan-che/#i_0

WANLI (1563-1620) empereur de Chine (1573-1620)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 092 mots

Le règne du treizième empereur de la dynastie des Ming (nom posthume : Shenzong), un des plus longs de l'histoire de la monarchie chinoise, marque à bien des égards un tournant dans l'histoire politique, sociale et économique de la Chine à la fin de l'empire.Les dix premières années Wanli, qui correspondent à la minorité de l'empereur, sont dominées par un homme d'État exceptionnel, le grand secré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wanli/#i_0

WU ZETIAN [WOU TSÖ-T'IEN] (624?-705) impératrice de Chine

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 751 mots

Originaire du Shandong, fille d'un commandant de garnison et réputée pour sa beauté, Wu Zhao (Zetian est l'appellation conférée après son abdication) entre à quatorze ans dans le harem de l'empereur Taizong des Tang (Li Shimin) en qualité de « personne de talent » (cairen). À la mort de Taizong (649), elle se fait tonsurer et devient nonne, mais est bientôt rappelée au palais. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wu-zetian-wou-tso-t-ien-imperatrice-de-chine/#i_0

YUAN (LES)

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 768 mots

Si Gengis-khan (c. 1167-1227) est considéré comme le « Grand Ancêtre » (Taizu) de la dynastie des Yuan, celle-ci ne règne sur l'ensemble de la Chine qu'après la chute des Song du Sud, en 1279. Les Mongols s'attaquent à la Chine du Nord, alors aux mains de la dynastie Jürchen des Jin, dès le début du xiiie siècle, y faisant des ravages terribles. La ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-yuan-dynastie-mongole/#i_0