KAIFENG [K'AI-FONG]

Située dans la province chinoise du Henan, au cœur de la grande plaine du Nord et sur la rive sud du fleuve Jaune, Kaifeng (alors appelée Daliang) connaît sa première période de gloire à l'époque des Royaumes combattants : le roi Hui de Wei (qui règne de ~ 370 à ~ 335) y attire les penseurs les plus renommés, tel Mencius, et en fait pour un temps la capitale intellectuelle de la Chine. La ville redevient une bourgade désertée après la destruction du Wei par le futur Qin Shihuangdi (~ 225). Élevée au rang de préfecture (sous le nom de Bianzhou) à l'époque des dynasties du Sud et du Nord (ive-ve s.), Kaifeng connaît une croissance rapide après l'ouverture du canal de Bian sous les Sui : ce tronçon essentiel du Grand Canal met en communication les centres politiques de Luoyang et Chang'an avec les régions productives de la Huai et du Yangzi, et Bianzhou, située près de la jonction du Canal et du fleuve Jaune, est un point de passage obligé et un dépôt important. Les « commissaires impériaux » (jiedushi) qui y ont leur siège après les rébellions du milieu du viiie siècle sont particulièrement puissants ; l'un d'eux finira d'ailleurs par renverser les Tang au début du xe siècle. Kaifeng est la capitale de la plupart des régimes qui se succèdent au nord pendant les décennies suivantes, avant de devenir celle de l'empire réunifié des Song (960).

La Kaifeng des Song (appelée aussi Bianliang ou Dongjing) est à beaucoup d'égards différente de la Chang'an des Tang, et ces différences reflètent l'évolution du contexte historique. Par contraste avec les sites excentrés et bien défendus de Chang'an ou même de Luoyang, Kaifeng se dresse au milieu de la plaine, à portée des crues dangereuses du fleuve Jaune. La rationalité du choix du site n'est que partiellement stratégique (à bonne distance d'une frontière nord menacée par des royaumes barbares puissants) ; plus significativement, la ville se trouve au centre d'un espace économique où le Sud-Est a acquis une prépondérance définitive. Des quatre grandes voies d'eau artificielles qui l'approvisionne [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  KAIFENG [ K'AI-FONG ]  » est également traité dans :

DYNASTIE SONG - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 271 mots

960 Fondation de la dynastie des Song. La capitale est installée à Kaifeng […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dynastie-song-reperes-chronologiques/#i_21821

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des fusées aux lanceurs

  • Écrit par 
  • Frederick I. ORDWAY III, 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 11 348 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les fusées chinoises »  : […] grenades explosives, peut-être même des canons. Des flèches à feu propulsées par des fusées firent preuve de leur efficacité à la bataille de Kaifeng (appelé alors Bianjing) en 1232. Une relation de ces faits de guerre est donnée par le père Antoine Gaubil dans son Histoire de Gentchiscan [Gengis-khan] et de toute la dinastie des Mongous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-fusees-aux-lanceurs/#i_21821

HENAN [HO-NAN]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 999 mots
  •  • 1 média

La province du Henan est située au cœur de la Chine du Nord, où elle s'étend sur 167 000 kilomètres carrés. Avec 98 millions d' habitants en 2006, c'est la province la plus peuplée de Chine. La configuration de la province du Henan est très remarquable, on y retrouve les éléments des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henan-ho-nan/#i_21821

HUANGHE [HOUANG-HO] ou FLEUVE JAUNE

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 2 248 mots

Dans le chapitre « De gigantesques défluviations »  : […] dans la Plaine du Nord, où le cours inférieur du fleuve a emprunté au cours de l'histoire quinze tracés différents, divergeant à partir de la région de Kaifeng, pour atteindre la mer tantôt au nord et tantôt au sud de la péninsule du Shandong (le déplacement de l'embouchure de la Seine entre Le Havre et Bordeaux donnerait l'échelle du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huanghe-fleuve-jaune/#i_21821

HUIZONG [HOUEI-TSONG] (1082-1135)

  • Écrit par 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 1 457 mots

les jardins de rêve qu'il avait fait aménager en son palais. Le réveil fut tragique : en 1126, la capitale (Kaifeng) tombe aux mains des Tartares Jurchen, et Huizong est emmené en captivité. Dans la désolation de l'exil, il survivra huit années encore à l'effondrement de son règne. Malgré le désastre politique sur lequel il s'était achevé, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huizong-houei-tsong/#i_21821

Pour citer l’article

Pierre-Étienne WILL, « KAIFENG [K'AI-FONG] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaifeng-k-ai-fong/