ZHEJIANG [TCHÖ-KIANG]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Province du littoral de la Chine orientale, au sud du delta du Yangzijiang, le Zhejiang couvre 101 800 km2 et comptait, en 2006, 49,8 millions d'habitants.

Chine : carte administrative

Carte : Chine : carte administrative

Carte administrative de la Chine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Cette province rassemble des éléments des deux grands domaines voisins : sa partie septentrionale est constituée par l'extrémité méridionale de la plaine du lac Taihu, prolongée, au sud de la baie de Hangzhou, par la plaine de Ningshao. Cet ensemble conserve les caractères du delta du Yangzijiang qui s'étend au nord, dans la province voisine du Jiangsu. La partie méridionale du Zhejiang appartient au domaine montagneux de la Chine sud-orientale, avec les prolongements des massifs granitiques du Fujian couverts de belles forêts où se mêlent espèces tropicales et espèces tempérées. Le littoral de cette province est remarquable par ses nombreuses baies, offrant d'excellents sites portuaires, et par les quelque 1 800 îles qui le frangent, dont 400 forment le plus grand archipel chinois : l'archipel des Zhongshan face à l'embouchure du Qiantangjiang qui forme un vaste estuaire, célèbre par son mascaret (jusqu'à 9 m d'amplitude).

Le climat du Zhejiang est subtropical, avec des hivers tempérés (moyenne de janvier + 8 0C) et des étés chauds (juillet 28 0C) et pluvieux (1 200 mm annuellement), donnant lieu à une agriculture intensive aux productions très variées : le riz, alternant souvent avec le blé en hiver, le mûrier et le coton sont les grandes cultures des plaines du Nord, tandis que les vallées du Qiantangjiang, du Lingjiang et de l'Oujiang font de cette province un grand producteur de jute ; les basses pentes des collines et des massifs montagneux, souvent aménagées en terrasses, portent des plantations de thé et d'arbres fruitiers (le Zhejiang est un des grands producteurs de thé vert de la Chine : thé de Wenzhou, de Pingshui et surtout de Longqing, au sud-ouest de Hangzhou, l'une des variétés les plus célèbres du pays) ; pêches, prunes et loquats du Japon sont produits au nord, tandis que le sud de la province est réputé pour ses mandarines et ses oranges.

La pêche est une autre grande ressource de la province ; les trois centres principaux en sont l'archipel des Zhongshan, la baie de Sanmen et Ningbo.

Pauvre en charbon, le Zhejiang dispose, par contre, d'un très important potentiel hydroélectrique, dont la mise en valeur a été entreprise à partir de 1956, notamment avec l'une des plus grandes centrales chinoises, édifiée sur le Xin'anjiang. Caractérisée par l'importance de l'industrie légère (textile, mais aussi produits du cuir, meubles en bois, jouets), la province a augmenté, depuis le début du xxie siècle, la part des industries lourdes (production d'énergie, chimie lourde, équipements électriques). Depuis les années 1980, l'investissement étranger (Hong Kong, mais aussi Japon, États-Unis, Taïwan) a joué un rôle déterminant pour la mise en place des infrastructures, favorisant ainsi les initiatives des petites entreprises.

Hangzhou (1,9 million d'habitants en 2001, plus de 6 millions à l'échelle de la préfecture), la capitale provinciale, située à l'embouchure du Qiantangjiang, fut le brillant domaine de la dynastie des Song du Sud (1127-1279) ; magnifique cité-jardin, c'est une des plus célèbres villes touristiques de la Chine et un centre de villégiature ; à ses activités traditionnelles (industries alimentaires, et surtout soieries, parmi les plus réputées de Chine) se sont ajoutées diverses industries mécaniques et chimiques et, plus récemment, technologies de l'information. Ningbo (5,6 millions d'habitants à l'échelle de la circonscription subprovinciale) fut un des premiers ports chinois en relation avec l'étranger (dès le viie s.) et un « port ouvert » en 1842 ; c'est aujourd'hui, derrière Shanghai, le deuxième port du pays et le quatrième mondial en termes de trafic (272,4 millions de tonnes en 2005), exportant biens de consommation, équipements électriques, textiles, produits d'alimentation, outillage. Depuis le 1er juin 2008, le deuxième plus long pont du monde (36 km) relie Ningbo à la région de Shanghai à travers la baie de Hangzhou. Wenzhou (7,8 millions d'habitants à l'échelle de la préfecture en 2007), à l'embouchure de l'Oujiang, le port du sud [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Autres références

«  ZHEJIANG [ TCHÖ-KIANG ]  » est également traité dans :

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 866 mots
  •  • 7 médias

La République populaire de Chine est un des plus grands États du monde (9 561 240 km 2 ) et le plus peuplé (1 307 560 000 habitants à la fin de 2005, hors Hong Kong, Macao et Taïwan). À côté d'une immense majorité Han (ou chinoise proprement dite), la population comprend 54 nationalités minoritaires , qui occupent 60 p. 100 du territoire , et une 55 e qui se trouve sur l'île de Taïwan. La Répub […] Lire la suite

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les provinces côtières des Zhejiang et Fujian »  : […] Les Wuyishan et leurs prolongements septentrionaux séparent des plaines du Yangzi et des basses montagnes du Jiangnan les provinces côtières de Zhejiang et Fujian. La barrière a été suffisante pour que les populations locales restent longtemps indépendantes, et le Fujian a gardé ses dialectes très vivants (dont trois principaux). L'hiver devient rapidement plus chaud. La neige est inconnue. La m […] Lire la suite

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 374 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « La culture de Liangzhu »  : […] Approximativement contemporaine du Longshan de la plaine centrale, et culturellement liée au Longshan du Shandong, la culture de Liangzhu (env. 3310-2250 av. J.-C.) fait suite à la tradition de Qingliangang-Majiabang dans le nord du Zhejiang et dans le sud du Jiangsu dans la région du lac Taihu. Deux espèces de riz ( Oryza sativa indica et japonica ) sont cultivées, ainsi que des variétés de pêche […] Lire la suite

HANGZHOU [HANG-TCHEOU]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 027 mots
  •  • 2 médias

Capitale de la province chinoise du Zhejiang, la ville (6,6 millions d'habitants en 2006) est située au fond de l'estuaire du Qiantangjiang sur une bande alluviale qui s'est édifiée à l'entrée d'une ancienne baie, peut-être aux environs du début de notre ère. Elle est encadrée par le célèbre lac de l'Ouest et, au sud-est, par le fleuve Qiantang (ou Zhejiang). Elle n'est pas de fondation ancienne : […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « ZHEJIANG [TCHÖ-KIANG] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/zhejiang-tcho-kiang/