HENAN [HO-NAN]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La province du Henan est située au cœur de la Chine du Nord, où elle s'étend sur 167 000 kilomètres carrés. Avec 98 millions d' habitants en 2006, c'est la province la plus peuplée de Chine. La configuration de la province du Henan est très remarquable, on y retrouve les éléments des différents grands ensembles de relief qui constituent la Chine du Nord : un ensemble de collines de 300 à 400 mètres d'altitude, tapissées de lœss, occupe la partie occidentale de la province, que domine le massif cristallin des Funiushan dont le point culminant est à 2 400 mètres ; toute la partie orientale appartient à la grande plaine de la Chine du Nord, qui s'abaisse progressivement de 100 mètres à 50 mètres d'ouest en est et qui est constituée de deux ensembles, la plaine du fleuve Jaune au nord et la plaine de la Huai supérieure au sud (ou plaine de Huang-Huai) ; au sud-ouest s'individualise le bassin de Nanyang (de 50 à 150 m d'altitude) qui couvre 26 000 kilomètres carrés entre les Funiushan et les Dabieshan.

Chine : carte administrative

Carte : Chine : carte administrative

Carte administrative de la Chine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Grâce à l'abri que constituent ces reliefs occidentaux, le Henan connaît des hivers plus doux que l'ensemble de la Chine du Nord (moyenne de janvier : 1 0C) et des étés très chauds (moyenne de juillet : 27 0C), mais le régime des précipitations n'y est pas différent : de 600 à 700 millimètres en moyenne, avec des variations annuelles de l'ordre de 30 p. 100 et une répartition très inégale au cours de l'année. Plus de 50 p. 100 du total tombe en averses violentes au cours des deux seuls mois de juillet et d'août, tandis qu'une longue saison sèche règne en hiver et surtout au printemps, période au cours de laquelle un apport d'eau est souvent nécessaire pour la céréaliculture. Ainsi la maîtrise des eaux est-elle une condition essentielle de la vie agricole du Henan, non pas seulement pour l'irrigation mais aussi et d'abord pour mettre ses plaines densément peuplées à l'abri des gigantesques défluviations du fleuve Jaune qui rompt périodiquement ses digues entre Zhengzhou et Kaifeng. De grands travaux (endiguement, canal de dérivation, barrage) ont permis d'atteindre l'objectif de maîtrise des eaux.

Si les plaines du Henan sont les traditionnelles terres à blé de la Chine, cette céréale laisse la place en été au kaoliang et surtout au soja sur les terroirs inondables et les terres sablonneuses du Nord-Est, tandis que le coton est la culture d'été des meilleures terres irriguées : régions de Xinxiang, de Luoyang et de Nanyang notamment. Un des traits les plus remarquables de l'évolution agricole des plaines du Henan est le développement de la riziculture, grâce à l'extension des périmètres irrigués : vallées de la Huai et du Huanghe, bassin de Nanyang.

Les terroirs des collines de l'Ouest sont voués essentiellement aux céréales secondaires (kaoliang, millet et surtout maïs) et aux cultures arbustives , tandis que les régions de Xuchang et de Nanyang font du Henan le deuxième producteur de tabac de la Chine en 2003.

Riche province agricole, le Henan est, semble-t-il, de toutes les provinces de la Chine du Nord, la moins pourvue en ressources industrielles : seul le charbon y prend quelque importance. Les deux principaux centres d'extraction situés au Henan sont Hebi près d'Anyang (charbon à coke) et Jiaozuo plus au sud (anthracite). Du minerai de fer est également extrait près d'Anyang et de Jiaozuo, il alimente la première unité sidérurgique de la province, implantée en 1960 à Anyang.

Pétrole et gaz sont exploités près de Zhongyuan, où sont localisées d'importantes réserves.

Berceau de la nation chinoise, le Henan vit naître les premières capitales royales (la dynastie Shang au ~ xiiie siècle dans la région d'Anyang) puis devint province impériale, cœur de la Chine classique, avec Luoyang, la brillante capitale des Han, et Kaifeng, capitale des Cinq Dynasties et des Song du Nord. Cet antique foyer de la vie urbaine de la Chine, après une très longue éclipse provoquée par l'invasion mongole au xiiie siècle, se voit à nouveau valorisé par le développement du réseau ferroviaire qui fait du Henan le carrefour des deux grands axes transchinois : la voie nord-sud Pékin-Canton et la voie est-ouest du littoral au Xinjiang, qui se croisent à Zhengzhou. De ce fait, les principales villes de la province on [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Autres références

«  HENAN [ HO-NAN ]  » est également traité dans :

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 866 mots
  •  • 7 médias

La République populaire de Chine est un des plus grands États du monde (9 561 240 km 2 ) et le plus peuplé (1 307 560 000 habitants à la fin de 2005, hors Hong Kong, Macao et Taïwan). À côté d'une immense majorité Han (ou chinoise proprement dite), la population comprend 54 nationalités minoritaires , qui occupent 60 p. 100 du territoire , et une 55 e qui se trouve sur l'île de Taïwan. La Répub […] Lire la suite

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Grande Plaine de Chine du Nord »  : […] Édifiée par les apports des fleuves, essentiellement du fleuve Jaune, et des vents puissants du nord-ouest, à l'emplacement d'un vaste fossé tectonique, elle constitue l'une des plus grandes surfaces de remblaiement du monde. On peut y distinguer trois ensembles : au nord le bassin du Haihe ; au centre la vaste plaine du bas fleuve Jaune ; et au sud le bassin de la Huai. Des alluvions riches en […] Lire la suite

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 695 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Expansion de la civilisation du Bronze »  : […] En 1111, suivant la tradition la plus courante, mais plus vraisemblablement dans le courant du xi e  siècle, les Shang, qui menaient des guerres difficiles contre les tribus du Shānxi et du Shǎnxi, et surtout contre celles de la vallée de la Huai au sud-est de leur domaine, succombèrent aux assauts d'une cité fondée par des colons Shang au Shǎnxi alors qu'ils étaient en opération dans la région de […] Lire la suite

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 374 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « La Chine du Nord : le pré-Yangshao »  : […] Des vestiges du Néolithique ancien, datés du VI e  millénaire, ont été découverts, surtout depuis 1975, dans un milieu naturel très différent de celui du Sud. Dans le Nord, on reconnaît la culture de Peiligang au Henan central, datée d'environ 5500 à 4900 avant J.-C., et celle de Cishan (env. 5400-5100) dans le sud du Hebei et dans le nord du Henan. Les établissements sont encore de petite taill […] Lire la suite

KAIFENG [K'AI-FONG]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 1 015 mots

Située dans la province chinoise du Henan, au cœur de la grande plaine du Nord et sur la rive sud du fleuve Jaune, Kaifeng (alors appelée Daliang) connaît sa première période de gloire à l'époque des Royaumes combattants : le roi Hui de Wei (qui règne de ~ 370 à ~ 335) y attire les penseurs les plus renommés, tel Mencius, et en fait pour un temps la capitale intellectuelle de la Chine. La ville re […] Lire la suite

LUOYANG [LO-YANG]

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 980 mots
  •  • 1 média

Deuxième ville de la province chinoise du Henan (1 059 000 hab. selon les estimations de 2002), Luoyang est située sur la rive nord de la Luo à environ 60 kilomètres de son confluent avec le fleuve Jaune. C'est au ~ xi e siècle, juste après avoir imposé leur domination sur la grande plaine du Nord, que les Zhou choisissent le site pour y établir leur capitale secondaire, Chengzhou (la capitale fo […] Lire la suite

ZHENGZHOU [TCHENG-TCHEOU]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 174 mots
  •  • 1 média

Capitale de la province chinoise du Henan, avec une population de 7,1 millions d'habitants en 2004 (à l'échelle de la préfecture), Zhengzhou est située à quelques kilomètres au sud du fleuve Jaune. Sa position est très remarquable : elle se trouve au cœur d'une des principales régions cotonnières de la Chine, et surtout à l'intersection des deux grandes voies ferrées transchinoises, Pékin-Canton e […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « HENAN [HO-NAN] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/henan-ho-nan/