CANAUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le canal de navigation est une vaste voie d'eau, une ligne qui sillonne le territoire et qui a, malgré la variété des paysages traversés, une étonnante unité de conception et souvent de réalisation. Cette unité, ponctuée par la répétition d'ouvrages d'art (écluses, maisons éclusières, épanchoirs, ponts...), explique la rigueur de sa construction.

Le canal partage avec la voie ferrée ce caractère artificiel, mais la présence, qui semble naturelle, de l'eau le rend ambigu. Et de ce contraste entre nature et artifice naît sa spécificité.

Le canal est un objet technique, un ensemble d'ouvrages qui doit d'abord être envisagé comme une machine hydraulique, à l'échelle du territoire. Mais ses dimensions architecturales et ses rapports avec le paysage ne sont jamais, dans son cas, des données arbitraires. Il ne s'agit pas de qualités ajoutées, tel un décor, une fois les contraintes techniques résolues. Ces qualités ne lui sont pas davantage prêtées par un regard contemporain, nostalgique, pour ne pas dire passéiste.

Si parler de l'esthétique des ouvrages d'art est banal depuis la fin du xixe siècle, c'est-à-dire depuis qu'on a formulé la doctrine « fonctionnaliste », selon laquelle la beauté est dans l'utile et le bien construit, il faut admettre désormais qu'il existe dans le travail de l'ingénieur une imbrication entre des préoccupations purement techniques et d'autres de nature esthétique. En effet, l'idée que la beauté d'un ouvrage d'art (ou d'un bâtiment) découle uniquement de ses qualités fonctionnelles et constructives ne peut plus être soutenue aujourd'hui. L'étude de la conception des canaux, aux xviiie et xixe siècles par exemple, démontre au contraire la complexité des préoccupations des ingénieurs et le caractère inextricable de leurs expressions respectives. L'esthétique, inhérente au travail de l'ingénieur, n'est pas simple conséquence de l'excellence technique. L'architecture des canaux (masses, détails, inscription dans le paysage) en apporte un des meilleurs témoignages.

Une machine hydraulique à l'échelle du territoire

Le canal est un système, une grande machine construite avec de l'eau – portant les bateaux – et construite pour faire circuler de l'eau. Son principe est simple, mais ses moyens sont complexes. Il s'agit de constituer une succession de plans d'eau (biefs) sans courant sur lesquels la navigation sera aisée dans les deux sens. En ce sens, l'idée de canal a été expérimentée sur les rivières qui furent canalisées ; leurs barrages-écluses avaient déjà pour objectif de constituer des plans d'eau navigables dans les deux sens. Le canal requiert donc des plans d'eau dont le fond doit être presque horizontal, plans d'eau maintenus par des portes qui forment des barrages et qui ne sont ouvertes que pour faire passer les bateaux. L'écluse à sas (à deux portes) remplit ce double office : une porte fermée sert à retenir l'eau d'un côté pendant que l'autre, ouverte, fait passer celle qui est contenue dans l'écluse même, avec le bateau qui flotte. Entre les deux bajoyers (murs latéraux des écluses), l'eau monte ou descend, en se déversant par des vannes (intégrées dans les portes des écluses) pendant que les deux portes sont fermées. Or à chaque passage d'un bateau la quantité d'eau contenue dans l'écluse (éclusée) s'écoule, le canal consomme donc de l'eau. Pour un canal de dérivation entre deux points d'une rivière (canal latéral) ou entre deux rivières qui ne sont pas séparées par de fortes dénivellations, il suffit de faire écouler l'eau de la partie haute vers la partie basse. Mais, quand il s'agit d'un canal qui relie deux rivières (canal de jonction) appartenant à deux bassins fluviaux différents (canal à double pente), il n'est plus possible de faire ainsi passer l'eau. Celle-ci doit avoir une origine indépendante des deux rivières mises en communication. Cette eau ayant peu de chance de se trouver au seuil de partage du canal (dit alors canal à seuil ou à point de partage) doit être captée dans un lieu plus ou moins éloigné, rassemblée dans un réservoir retenu par un barrage, puis conduite au bief de partage par une rigole d'alimentation. Dans certains cas, le seuil de partage est artificiellement abaissé par une tranchée ou un souterrain. Quand un canal doit franchir une rivière, il le fait par un pont-canal.

Le canal est donc bien une machine hydraulique, qui a pour fonction de rassembler et de conduire les eaux selon un tracé artificiel. Chacun des ouvrages qui le ponctuent (sans oublier les déversoirs ou épanchoirs qui servent à évacuer d'éventuels trop-pleins d'eau) constitue une des pièces de la machine.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Canal de Manchester

Canal de Manchester
Crédits : Picture Post/ Getty Images

photographie

Principaux canaux européens (XIIe s.-début du XXe s.)

Principaux canaux européens (XIIe s.-début du XXe s.)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Canal de Suez en construction

Canal de Suez en construction
Crédits : Otto Herschan/ Getty Images

photographie

Canal de Corinthe

Canal de Corinthe
Crédits : George Grigoriou/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-Belleville

Classification

Autres références

«  CANAUX  » est également traité dans :

AMSTERDAM

  • Écrit par 
  • Élodie VITALE
  • , Universalis
  •  • 2 812 mots
  •  • 3 médias

Capitale constitutionnelle des Pays-Bas , Amsterdam est la plus grande ville, le second port et (avec Rotterdam) l'un des deux principaux centres économiques du pays. Le développement d'Amsterdam, à l'origine simple petit port de pêche, ne commence réellement qu'au xiii e  siècle. La cité s'est édifiée sur la rivière Amstel , autour de la digue ( dam ) érigée contre la mer par Gijsbrecht Van Amste […] Lire la suite

ANVERS PROVINCE D'

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 553 mots
  •  • 1 média

La province belge d'Anvers (Antwerpen en néerlandais), située en Région flamande, couvre 2 867 kilomètres carrés et compte 1 813 280 habitants en 2015. Elle a pris la suite en 1815 du département français des Deux-Nèthes, formé lui-même de la seigneurie de Malines et surtout de la portion septentrionale de la partie de l'ancien duché de Brabant restée sous le contrôle des Habsbourg. Elle est divi […] Lire la suite

AQUEDUCS, Antiquité

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 4 676 mots
  •  • 3 médias

Dans le vocabulaire courant, le terme aqueduc évoque essentiellement les arches du pont qu'empruntait le canal d'amenée de l'eau, comme un viaduc est un pont permettant le passage d'une voie ferrée ou d'une voie routière. Ces arches ne sont que la partie la plus spectaculaire d'ouvrages qui pouvaient être très longs et avoir 10, 20, 100 et même 132 kilomètres dans le cas de l'aqueduc de Carthage. […] Lire la suite

AZTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Alexandra BIAR, 
  • Mireille SIMONI
  •  • 11 273 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Une connaissance approfondie de la ville »  : […] Depuis la découverte du Templo Mayor – inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987 –, le centre historique de Mexico constitue le théâtre privilégié des recherches des archéologues mexicains. La richesse de ce site est en effet à l’origine du renouveau dans l’étude de la civilisation aztèque, et 2018 a marqué les quarante ans de ces recherches au cours desquelles les archéologues n’ont eu de […] Lire la suite

BANGKOK

  • Écrit par 
  • Lawrence STERNSTEIN, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 1 618 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Histoire de la construction urbaine »  : […] Bangkok devient la capitale du Siam (ancien nom de la Thaïlande) en 1782, lorsque le général Chao Phraya Chakri, fondateur de la dynastie Chakri au pouvoir, monte sur le trône sous le nom de Rama I er et déplace la cour de la rive ouest à la rive est du Chao Phraya. Cette décision semble dictée par des raisons stratégiques. La longue courbe décrite par le fleuve à l'ouest offre en effet de large […] Lire la suite

BRUGES

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 1 865 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'essor »  : […] Le nom de Bruges (en néerlandais : Brugge ) provient de Brucciam (en vieil islandais), « embarcadère ». Le site est mentionné pour la première fois dans un texte de 892. C'était alors une fortification en terre entre deux bras de la rivière Reie, érigée contre les Normands par Baudouin I er , comte de Flandre. Après la période des Normands, le site se développa et le comte y attira des marchands. […] Lire la suite

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 866 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] En raison de la distance qui sépare le nord du sud chinois, l'angle d'incidence du soleil et la longueur des journées varient beaucoup sur le territoire. Près de Mohe, dans la province du Heilongjiang, le jour le plus long de l'année compte dix-sept heures et le plus court dix heures. L'île de Hainan enregistre une différence de deux heures seulement, avec treize et onze heures. Une large gamme […] Lire la suite

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Grande Plaine de Chine du Nord »  : […] Édifiée par les apports des fleuves, essentiellement du fleuve Jaune, et des vents puissants du nord-ouest, à l'emplacement d'un vaste fossé tectonique, elle constitue l'une des plus grandes surfaces de remblaiement du monde. On peut y distinguer trois ensembles : au nord le bassin du Haihe ; au centre la vaste plaine du bas fleuve Jaune ; et au sud le bassin de la Huai. Des alluvions riches en […] Lire la suite

CINCINNATI

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 1 014 mots
  •  • 2 médias

Située à l’extrême sud-ouest de l’État de l’Ohio, Cincinnati (troisième ville de l’État avec 299 000 habitants, mais principale aire métropolitaine avec 2 165 000 habitants en 2016) doit son destin à sa situation sur la rive nord de l’Ohio, qu’elle enjambe pour s’étaler également au sud, dans le Kentucky. Elle constitue en quelque sorte un trait d’union entre le Sud et le Nord, un rôle qui a marqu […] Lire la suite

DANUBE

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 506 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le Danube, frontière des Balkans »  : […] La Save et le Danube matérialisent traditionnellement la limite nord de la péninsule balkanique et c'est à ce confluent que se trouve la capitale de la Serbie, Belgrade (1 274 000 habitants en 2002). En aval, le fleuve se transforme en un lac de 150 kilomètres de longueur, depuis l'érection du double barrage des Portes de fer, construit de 1964 à 1972 en commun avec la Roumanie. Au-delà, le Danube […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

27 juillet 2021 Corée du Sud – Corée du Nord. Rétablissement des canaux de communication entre Séoul et Pyongyang.

canaux de communication, inactifs depuis la destruction par le régime de Kim Jong-un du bureau de liaison entre les deux Corées, en juin 2020. Ce geste ouvre la voie à une reprise du dialogue intercoréen qui avait conduit en 2018 à trois rencontres entre les dirigeants des deux pays et à un sommet entre le leader nord-coréen et le président américain […] Lire la suite

9-23 juin 2020 Corée du Nord – Corée du Sud. Destruction du bureau de liaison intercoréen.

canaux de communication politique et militaire entre les deux Corées. Pyongyang dénonce les lâchages de ballons chargés de tracts anticommunistes effectués par des transfuges au-dessus du territoire nord-coréen. Le 16, Pyongyang fait sauter le bâtiment abritant le bureau de liaison intercoréen, ouvert à Kaesong en septembre 2018. Les relations intercoréennes […] Lire la suite

2-24 février 2015 Union européenne – Grèce. Accord sur la prolongation du programme d'aide à la Grèce.

canaux de financement des banques grecques. En raison de la dénonciation par Athènes du programme d'austérité imposé par la troïka, la B.C.E n'acceptera plus les titres grecs proposés en garantie par les banques helléniques en échange de liquidités. Le 8, le Premier ministre grec Alexis Tsipras réaffirme, lors de sa déclaration de politique générale […] Lire la suite

11-30 mars 2014 Turquie. Regain d'agitation et élections municipales

canaux de diffusion d'enregistrements dénonçant la corruption du pouvoir et les pressions que celui-ci exerce sur la justice et la presse. Ces révélations, dont le gouvernement conteste la véracité, seraient selon lui orchestrées par la confrérie de l'imam Fethullah Gülen, un prédicateur exilé aux États-Unis. Le 27, un enregistrement mis en ligne  […] Lire la suite

20 avril 1989 France. Attribution des canaux du satellite T.D.F. 1

canaux du satellite de télévision directe T.D.F.1, lancé en octobre 1988, et dont les images couvriront une grande partie de l'Europe dès 1990. Six chaînes, dont quatre nouvelles, toutes thématiques (culture, sport, musique, enfants) et payantes pour la plupart sont sélectionnées. Alors que les projets présentés par T.F.1 sont tous évincés, André Rousselet […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre PINON, « CANAUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/canaux/