Jean LECLANT

secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

AMARNIEN STYLE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 479 mots

Après l'épanouissement de l'art égyptien le plus classique sous Aménophis III, l'Égypte connaît soudain, vers ~ 1370, une révolution en tous domaines. Le fils d'Aménophis III, le pharaon hérétique Aménophis IV, prend le nom d'Akhénaton (Celui-qui-est-agréable-à-Aton). Rompant avec le clergé thébain d'Amon, il crée en moye […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-amarnien/#i_0

DEIR EL-BAHARI

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 467 mots

Sur la rive gauche thébaine, au pied de la Grande Cime d'Occident, l'immense cirque rocheux de Deir el-Bahari reçut plusieurs temples funéraires royaux. Sous la XIe dynastie (vers ~ 2060), Montouhotep II y édifia un vaste complexe funéraire. L'enceinte englobe la tombe du souverain et celle des membres de sa famille, tandis que les hypogées des fonctionnaires et dignitaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deir-el-bahari/#i_0

DENDÉRA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 606 mots

À 50 kilomètres au nord-ouest de Louxor, près de l'actuelle Kenah, se dressent en bordure du désert les ruines de la ville de Dendéra. Son nom égyptien était « On de la Déesse » par opposition à « On du Nord » (Héliopolis) et à « On du Sud » (Ermant). Ce site, dont les origines remontent à l'Ancien Empire, est surtout célèbre par son grand temple dédié à la d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dendera/#i_0

EDFOU

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 511 mots

Située sur la rive ouest du Nil, à une centaine de kilomètres au sud de Louxor, Edfou, ancienne capitale du second nome d'Égypte, doit sa célébrité à son temple dédié à Horus.La construction de cet édifice fut entreprise sous Ptolémée III Évergète, en ~ 237, sur l'emplacement d'un sanctuaire plus ancien (Thoutmosis III) ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edfou/#i_0

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 524 mots

Préparée par les travaux des savants de l'expédition d'Égypte (menée par Bonaparte en 1798-1799), amorcée par les découvertes de voyageurs érudits célèbres, tels Champollion (qui, en 1828-1829, remonta le Nil jusqu'à la deuxième cataracte) puis le Prussien Lepsius (qui, de 1842 à 1845, visita de nombreux sites, s'avançant loin dans ce qu'on appelait alors l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-archeologie/#i_0

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 7 515 mots

Si l'on peut se demander quelle est la première civilisation qui a inventé et employé l'écriture comme moyen d'échange, en revanche on peut affirmer que c'est dans la vallée du Nil que fut créée la plus ancienne littérature écrite attestée à ce jour. L'Égypte est par excellence la terre des scribes.La civilisation égyptienne étant prise dans un système d'intégration cosmique qui, sur terre, culmin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-litterature/#i_0

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Éloi FICQUET, 
  • E.U., 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Jean LECLANT, 
  • R. SCHNEIDER
  •  • 24 580 mots

« Pays des visages incandescents », signifiant à la fois l'ardeur du tempérament et la brûlure de la peau par le soleil, l'Éthiopie est un toponyme grec ancien. Il est passé dans la Bible pour désigner les territoires au sud de l'Égypte puis il s'est appliqué aux hautes terres de la Corne de l'Afrique, depuis qu'un royaume, centré sur la cité d'Axoum, se l'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopie/#i_0

HATHORIQUE COLONNE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 271 mots

Les supports des salles des temples égyptiens (colonnes ou piliers) présentent parfois à leur partie supérieure un élément décoré du visage de la déesse Hathor : la face, qui est sculptée en demi-ronde bosse, est éclairée de deux grands yeux souriants, et les liens de la déesse avec la vache sont rappelés par les oreilles de l'animal ; de chaque côté pend une lourde tresse de cheveux terminée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonne-hathorique/#i_0

HÉLIOPOLIS

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 454 mots

Aux environs immédiats du Caire, vers le nord, Héliopolis, la ville du Soleil, dont le nom égyptien ancien était On (mentionné dans la Bible), n'est plus aujourd'hui qu'un grand souvenir. L'urbanisme a profondément modifié cette zone : une partie du site est occupée par des immeubles populaires, l'autre est soumise à une irrigation intensive. Dans cet entourage ingrat, il ne reste plus guère debou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heliopolis/#i_0

IMHOTEP (2800 av. J.-C. env.)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 134 mots

Conseiller et architecte du roi Djoser (IIIe dynastie). Par la construction du vaste complexe funéraire de Saqqarah, qui inclut la première pyramide de l'histoire égyptienne, Imhotep inventa l'architecture monumentale de pierre. Maître des scribes et sage par excellence, considéré dès le Nouvel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imhotep/#i_0

KARNAK

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 537 mots

Derrière leurs hautes enceintes de brique crue, les monuments de Karnak, qui couvrent plus de 100 hectares sur la rive orientale du Nil, constituent encore l'ensemble monumental le plus imposant d'Égypte. Pourtant, jusqu'au milieu du xixe siècle, le site était la proie des carriers, des chaufourniers et des pi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karnak/#i_0

KÔM-OMBO

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 310 mots

Situé à une quarantaine de kilomètres au nord d'Assouan, au cœur d'un important bassin agricole, le temple de Kôm-Ombo a remplacé, à l'époque ptolémaïque, un ancien sanctuaire de dimensions moindres (blocs d'un Sésostris, d'Aménophis I, d'Hatchepsout, de Thoutmosis III et de Ramsès II). Il se dresse au sommet d'une colline, le long du fleuve qui, par ér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kom-ombo/#i_0

LAUER JEAN-PHILIPPE (1902-2001)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 894 mots

L'égyptologue Jean-Philippe Lauer est né à Paris le 7 mai 1902. Sa famille, d'origine alsacienne, avait compté plusieurs architectes ; son père, par exception, était archiviste-paléographe, et fit toute sa carrière au Cabinet des manuscrits de la Bibliothèque nationale. Jean-Philippe renoue avec la tradition et s'oriente vers les études d'architecture à l'École des beaux-arts de Paris ; en 1926, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-philippe-lauer/#i_0

LOUXOR

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 534 mots

Sur la rive droite du Nil, les ruines du temple de Louxor se dressent aujourd'hui au cœur d'une petite ville de Haute-Égypte. Le temple de Louxor était relié aux sanctuaires de Karnak, plus au nord, par une voie bordée de sphinx, de deux kilomètres environ. Le dieu Amon gagnait par ce chemin, en une procession solennelle, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louxor/#i_0

MASPERO GASTON (1846-1916)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 034 mots

Parmi les savants qui ont illustré l'égyptologie française, aux côtés de Jean-François Champollion et de Mariette Pacha il faut évoquer Gaston Maspero.Né à Paris en 1846, d'ascendance italienne, interne au lycée Louis-le-Grand, cet élève studieux et brillant s'initia très tôt aux hiéroglyphes ; entré à l'École normale supérieure, il pouvait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-maspero/#i_0

MASTABA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 324 mots

Terme dérivé du mot arabe maṣṭab signifiant « banquette », mastaba désigne deux types de sépultures utilisés en Égypte : les grandes superstructures en briques crues, ornées de redans, érigées pendant les deux premières dynasties, d'une part, et les tombeaux, généralement en pierre mais parfois aussi en brique, des dignitaires de l'Ancien Empire, d'autre par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mastaba/#i_0

MÉDINET HABOU

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 345 mots

Dans le secteur méridional de la Thèbes occidentale, aux limites de la zone des cultures et de la frange de désert, Médinet Habou est avant tout le grand temple de millions d'années de Ramsès III, l'un des plus importants champs de ruines d'Égypte. Il est précédé d'une porte-forteresse qui domine de la hauteur de ses vingt-deux mètres le mur d'enceinte en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medinet-habou/#i_0

MÉROÉ

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 745 mots

C'est sans doute à la dévastation de Napata, lors du raid égyptien de Psammétique II en ~ 591, qu'il faut attribuer le transfert de la capitale koushite de Napata à Méroé, c'est-à-dire, bien au-delà vers le sud, non loin de la sixième cataracte du Nil. Napata demeura toutefois la capitale religieuse du royaume ; aussi les souverains continuèrent-ils à se fair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meroe/#i_0

MICHALOWSKI KAZIMIERZ (1901-1980)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 681 mots

Avec Kazimierz Michalowski est mort, le 31 décembre 1980, un des maîtres de l'école polonaise d'archéologie, un des doyens des études sur l'Égypte et la Nubie. Né le 14 décembre 1901 à Tarnopol (en Galicie, alors austro-hongroise), diplômé d'archéologie classique de l'université de Lwów, il avait poursuivi ses études à Berlin, Heidelberg, Münster, Paris, Rome et Athènes. Devenu membre de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazimierz-michalowski/#i_0

MOSS ROSALIND L.B. (1890-1990)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 295 mots

Fille du révérend H. W. Moss, directeur de l'école de Shrewsburg (sur le Severn, Angleterre), miss Rosalind Moss, née en septembre 1890, a achevé à Oxford, presque centenaire, une exceptionnelle carrière de bibliographe, tout entière vouée à l'égyptologie. Au début du siècle, sous l'égide du célèbre professeur F. L. Griffith, avait été entrepris l'immense rassemblement de toutes les références con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosalind-l-b-moss/#i_0

NAGADA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 566 mots

On désigne du nom de Nagada, un village de Haute-Égypte, la dernière phase de la préhistoire égyptienne (périodes prédynastique et protodynastique, vers ~4000-~3100), qui fait suite à la culture de Badari. Les tombes sont alors rectangulaires, comme les huttes des vivants, dont elles sont la transposition ; elles contiennent un matériel funéraire destiné à assurer la survie du défunt. Des travaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nagada/#i_0

NAPATA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 064 mots

Sous le Nouvel Empire, la domination égyptienne est à son apogée : le pays de Koush (la Nubie et la partie nord de l'actuel Soudan) est annexé. Thoutmosis III (~ 1490 env.-env. ~ 1436) recule la frontière loin vers le sud, jusqu'aux abords de Napata (près de la ville moderne de Karima), sur la rive gauche du fleuve. Point d'arrêt militaire, c'était aussi le co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napata/#i_0

NUBIE TEMPLES DE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 2 371 mots

L'un des témoignages les plus éclatants de la grandeur de la civilisation égyptienne consistait, jusqu'en 1970, dans la présence en Nubie, tout au long de la vallée du Nil, de grands temples pharaoniques. La construction du haut barrage d'Assouan (Sadd al-‘Ali) en a subm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temples-de-nubie/#i_0

OBÉLISQUE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 616 mots

Tirant son nom d'un mot grec signifiant « broche », l'obélisque est une survivance du culte préhistorique des pierres dressées (bétyles). Au cours de l'Ancien Empire égyptien, sous la Ve dynastie (~ 2510-~ 2460), les temples solaires d'Abousir présentaient des dispositifs construits en blocs ajustés, se dressant, en pointe, sur un socle élevé, dans une cour à ciel ouvert ; l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obelisque/#i_0

PHILAE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 030 mots

Petite île de 460 mètres de longueur sur 150 mètres de largeur, Philae est surnommée la perle de l'Égypte. C'est une des bosses de l'énorme barre de roches granitiques qui, sur plusieurs kilomètres, constitue la première cataracte du Nil, au sud immédiat d'Assouan. En ce lieu consacré à la déesse Isis, Nectanébo I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philae/#i_0

SAQQARAH ou SAQQARA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 157 mots

À une trentaine de kilomètres au sud du Caire, sur le bord de la falaise libyque, au nord de l'ancienne capitale de Memphis, s'étend l'une des plus vastes nécropoles d'Égypte, à laquelle on donne le nom du village actuel de Saqqara. De l'époque thinite datent d'importants mastabas en brique crue, dont certains furent peut-être des tombeaux royaux. Sous la IIIe dynastie (env. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saqqarah-ou-saqqara/#i_0

URAEUS

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 208 mots

Ce mot, en toute rigueur du genre masculin, mais souvent employé au féminin, car il désigne un cobra femelle, est un terme d'érudits, emprunté, pendant la Renaissance, au commentateur hellénistique Horapollon ; on peut douter que la forme grecque (ouraios) ait été dérivée elle-même d'un terme égyptien. Le mot uraeus désigne l'image d'un cobra en fureur, qui dresse sa gorge dila […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uraeus/#i_0

VALLÉE DES ROIS

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 934 mots

À partir de la XVIIIe dynastie, le lieu de sépulture des pharaons se trouve séparé de leur lieu de culte ; celui-ci prend place désormais dans les « temples de millions d'années », une expression apparue dans les textes égyptiens dès la fin du Moyen Empire pour désigner un type de sanctuaire où le culte du roi est associé à celui de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vallee-des-rois/#i_0

VERCOUTTER JEAN (1911-2000)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 839 mots

Né le 20 janvier 1911 à Lambersart (Nord), Jean Vercoutter s'initie à l'égyptologie auprès d'Alexandre Moret, de Raymond Weill et de Gustave Lefebvre, le maître très rigoureux de la grammaire hiéroglyphique ; en 1939, il est diplômé de la IVe section de l'École pratique des hautes études avec une thèse sur « Les Objets égyptiens et égyptisants du mobilier funéraire carthagin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-vercoutter/#i_0