URAEUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce mot, en toute rigueur du genre masculin, mais souvent employé au féminin, car il désigne un cobra femelle, est un terme d'érudits, emprunté, pendant la Renaissance, au commentateur hellénistique Horapollon ; on peut douter que la forme grecque (ouraios) ait été dérivée elle-même d'un terme égyptien. Le mot uraeus désigne l'image d'un cobra en fureur, qui dresse sa gorge dilatée, et, tel une flamme, remplit des fonctions de protection. On trouve l'uraeus au-devant des couronnes, protégeant le front du pharaon ; en longues frises, les uraeus écartent des monuments ennemis et dangers. L'uraeus est l'œil de Rê ; c'est l'apparition d'une déesse redoutable, dont on s'efforce d'orienter les aspects terrifiants vers des tâches bénéfiques. À la couronne des reines, le cobra peut être associé à un vautour ; le symbolisme prend alors un aspect géographique, car il signifie l'union de la Haute-Égypte, représentée par le vautour Nekhbet, et de la Basse-Égypte, représentée par le cobra Ouadjet. L'uraeus est figuré double tant pour le dieu thébain Montou que pour les pharaons de la XXVe dynastie, dite « éthiopienne ».

La déesse Ouadjet et un adorateur

La déesse Ouadjet et un adorateur

photographie

ART ÉGYPTIEN, Basse Époque, La déesse Ouadjet et un adorateur, bronze. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

—  Jean LECLANT

Écrit par :

  • : secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification


Autres références

«  URAEUS  » est également traité dans :

BAHARIYA OASIS DE, Égypte

  • Écrit par 
  • Françoise DUNAND, 
  • Roger LICHTENBERG
  •  • 997 mots

Un jour de l'été 1996, l'âne d'un gardien du service des Antiquités trébuche dans un trou près de la route qui va de Bahariya à Farafra, non loin de Bawiti, ville principale de l'oasis occidental égyptien. Le gardien, intrigué, en réfère à son supérieur, lequel alerte aussitôt le Dr Zahi Hawass, directeur des Antiquités pour la région de Giza et du nord des oasis. Commencée en 1999, l'exploration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oasis-de-bahariya-egypte/#i_29871

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le cycle solaire »  : […] Les légendes solaires se rattachent à la théologie héliopolitaine qui a donné naissance à la Grande Ennéade d'Héliopolis. Dans l'une d'entre elles, Rê, le dieu soleil, devenu vieux, est en butte à un complot des hommes. Sur les conseils de son ennéade, Rê décide de diriger contre ceux-ci son « œil », qui prend la forme de la déesse Hathor sous l'aspect d'une lionne qui massacre les rebelles réfug […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_29871

PHARAON

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 2 586 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Titulature et représentations »  : […] Dès l'Ancien Empire, tout pharaon porte cinq noms distincts qui lui sont donnés lors des cérémonies de l'intronisation. Ces noms constituent la « titulature royale ». Le premier est le nom d'Horus , dont on vient de parler. Le deuxième, dit des deux maîtresses (ou déesses ), rappelle la période où l'Égypte était divisée en deux royaumes distincts protégés l'un par la déesse-cobra Ouadjyt (royaume […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharaon/#i_29871

SOUDAN, ROYAUMES SUR LE NIL (exposition)

  • Écrit par 
  • Catherine BERGER-EL NAGGAR
  •  • 1 380 mots

Aux royaumes du Nil, ignorés du grand public, pour qui trop souvent la vallée se résume aux célèbres pyramides et à l'éclat des Ramsès, l'Institut du monde arabe a consacré, du 5 février au 31 août 1997, une exposition remarquable au succès bien mérité ; car, à l'abri des cataractes qui coupent le fleuve à six reprises entre Assouan et Khartoum, des civilisations originales se sont succédé dans c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soudan-royaumes-sur-le-nil/#i_29871

XXVe DYNASTIE (Égypte)

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 215 mots
  •  • 1 média

À Napata, en aval de la quatrième cataracte, limite du pouvoir égyptien en Nubie sous le Nouvel Empire, naît au cours du viii e  siècle avant notre ère un royaume autochtone aux origines mal connues. Poursuivant la politique d'expansion de ses prédécesseurs vers le nord, Peye (Piankhy) assure son autorité sur l'Égypte, alors en proie aux factions libyennes, jusqu'à Thèbes d'abord, puis, en l'an 21 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xxve-dynastie/#i_29871

Pour citer l’article

Jean LECLANT, « URAEUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/uraeus/