Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

EDFOU

Égypte : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Égypte : carte administrative

Située sur la rive ouest du Nil, à une centaine de kilomètres au sud de Louxor, Edfou, ancienne capitale du second nome d'Égypte, doit sa célébrité à son temple dédié à Horus.

Cour et salle hypostyle du temple d'Horus à Edfou, Égypte - crédits :  Bridgeman Images

Cour et salle hypostyle du temple d'Horus à Edfou, Égypte

La construction de cet édifice fut entreprise sous Ptolémée III Évergète, en ~ 237, sur l'emplacement d'un sanctuaire plus ancien (Thoutmosis III) ; elle ne fut achevée que cent quatre-vingts ans plus tard, sous Ptolémée XII Néos Dionysos. Le plan de cet édifice, harmonieux et bien agencé, peut être considéré comme le plan type du temple ptolémaïque. Le majestueux pylône d'entrée (36 m de haut) est précédé de deux magnifiques faucons de granit noir. Un mur d'enceinte en grès s'y rattache et englobe l'ensemble des constructions. La cour à portiques est séparée du pronaos par une rangée de six colonnes reliées par des murs-bahuts (murs bas d'entrecolonnement). De chaque côté de l'entrée de cette salle soutenue par douze colonnes, s'ouvrent deux petites pièces, la bibliothèque et le purgatorium (chambre de purification). La salle hypostyle, dont le plafond est soutenu par deux rangées de six colonnes, communique à l'ouest et à l'est avec le couloir extérieur ; la sortie est donne accès à une petite chambre, le « trésor » ; de l'autre côté, s'ouvre le laboratoire, sur les murs duquel sont inscrites les formules des parfums employés lors des cérémonies. Précédée de la salle des offrandes où un escalier mène aux terrasses, la salle intermédiaire communique avec un sanctuaire du dieu Min et s'ouvre sur le saint des saints qui contient encore son naos, un monolithe gris de 4 mètres de hauteur. Autour du sanctuaire, un étroit couloir (le « couloir mystérieux ») dessert dix petites chapelles. Dédié à Horus de Béhédet, figuré souvent comme un disque solaire aux ailes de faucon, ce temple est entièrement orné de tableaux de caractère religieux et mythologique évoquant les grands épisodes de l'histoire du dieu : tels son combat et sa victoire sur Seth relatés sur les reliefs du mur ouest de l'enceinte.

À l'intérieur de l'enceinte, en avant du grand temple, se dresse un petit mammisi, ou temple de l'Accouchement, construit par Ptolémée VIII Évergète II et décoré par Ptolémée IX Soter II. Les tableaux qui y sont gravés concernent la naissance du jeune dieu Harsomtous, fils de la triade divine locale, et son allaitement par Hathor de Dendérah.

À l'ouest du temple, un monticule de décombres recèle les vestiges de la ville antique dont les divers niveaux s'échelonnent de l'Ancien Empire à l'époque arabe. Parmi les mastabas de l'Ancien Empire, le plus intéressant est celui du vizir Isi, divinisé par la croyance populaire ; on y a retrouvé une jarre remplie de papiers administratifs, qui appartenait à un collecteur d'impôts des premiers temps de l'administration arabe en Égypte (703-714).

— Jean LECLANT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification

Pour citer cet article

Jean LECLANT. EDFOU [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Égypte : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Égypte : carte administrative

Cour et salle hypostyle du temple d'Horus à Edfou, Égypte - crédits :  Bridgeman Images

Cour et salle hypostyle du temple d'Horus à Edfou, Égypte

Autres références

  • MONTOU, religion égyptienne

    • Écrit par
    • 142 mots

    Dieu anthropomorphe à tête de faucon coiffé de deux uræi (cobras en fureur) et d’un disque solaire surmonté de deux hautes plumes, Montou est armé d’une lance et d’une harpée.

    Le culte de Montou apparaît en Thébaïde à Ermant (Hermonthis). Les souverains de la XIe dynastie font de lui...