e dynastie (env. 2700-2620 av. J.-C.)" />

PYRAMIDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Évolution architecturale des pyramides

Évolution architecturale des pyramides
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Complexe funéraire de Djéser, Saqqarah

Complexe funéraire de Djéser, Saqqarah
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pyramide de Djéser, Saqqarah, Égypte

Pyramide de Djéser, Saqqarah, Égypte
Crédits : Arthur R./ Shutterstock

photographie

Tous les médias


La pyramide, type de monument d'origine purement égyptienne, fut, au moins sous l'Ancien Empire (env. 2700 à 2200 av. J.-C.), essentiellement la tombe d'un roi et parfois d'une reine, les dimensions étant en ce dernier cas beaucoup plus modestes. Près d'une quarantaine de pyramides de rois de la IIIe à la XIIIe dynastie, période couvrant un millénaire, ont été identifiées ou repérées. La forme pyramidale même est issue de celle des grands monuments en gradins appelés par analogie « pyramides à degrés », que l'on édifia sous la IIIe dynastie ; celles-ci figuraient sans doute l'escalier que, dans les Textes des pyramides, il est demandé que l'on dresse afin de faciliter l'ascension de l'âme du roi décédé vers son père , le Soleil. Le passage de la pyramide primitive à degrés à la pyramide véritable s'effectua à l'avènement de Snéfrou, fondateur de la IVe dynastie, lorsque l'architecte eut l'idée de matérialiser dans la pierre le tracé triangulaire où s'inscrivait auparavant le profil à degrés du monument. Cette forme nouvelle plus pure, rappelant celle du benben, la pierre sacrée d'Héliopolis, pouvait aussi bien permettre l'ascension de l'âme royale le long de ses pentes pointant directement vers le ciel que les gigantesques degrés construits jusqu'alors. Simultanément, un second symbolisme se superposa au premier : les théologiens, comparant la forme triangulaire de la pyramide au large faisceau de rayons que le soleil darde sous les nuées, virent en elle une pétrification de ces rayons bénéfiques assurant désormais la protection de la tombe du roi.

Évolution architecturale des pyramides

Évolution architecturale des pyramides

Vidéo

La forme pyramidale obéit à une symbolique solaire. La pyramide à degrés du roi Djéser, qui connaît deux versions à partir du mastaba primitif, figure l'escalier qui permet à l'âme du pharaon de rejoindre son père le Soleil.Atypique, la forme « rhomboïdale » de la pyramide de Dahchour... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

Vidéo

Apparition de l'écriture et des premières villes. Début de la métallurgie du cuivre. Expansion de la domestication du cheval.Le IVe millénaire peut être considéré comme le début de l'histoire car il voit apparaître l'écriture.La majeure partie du globe reste cependant occupée par des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La pyramide ne constituait pas en elle-même un tout ; elle était la partie dominante d'un important complexe monumental comprenant en outre, au moins dès la fin de la IIIe dynastie, deux temples reliés entre eux par une chaussée privée, généralement couverte et ornée de bas-reliefs comme les salles principales de ces temples : le temple haut, où se rendait le cult [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche honoraire au C.N.R.S., architecte-archéologue expert à Sakkarah (service des Antiquités de l'Égypte)

Classification


Autres références

«  PYRAMIDE  » est également traité dans :

DJÉSER PYRAMIDE DE

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 219 mots
  •  • 2 médias

Le complexe funéraire du roi Djéser (IIIe dynastie) érigé à Saqqarah marque, dans l'histoire de l'architecture égyptienne, une double innovation : l'adoption de la forme pyramidale pour le tombeau du souverain et l'utilisation systématique de la pierre de taille en assises réglées. Couvrant une s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyramide-de-djeser/#i_11303

PYRAMIDE DE SNÉFROU, Dahchour (Égypte)

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 237 mots
  •  • 2 médias

La première pyramide lisse fut érigée sur le site de Dahchour au sud de Saqqarah, pour Snéfrou, premier souverain de la IVe dynastie. Elle fait partie du quatrième complexe funéraire de ce roi, diverses solutions ayant été successi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyramide-de-snefrou/#i_11303

ANGKOR

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS, 
  • Claude JACQUES, 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 4 576 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La grande période angkorienne »  : […] Les monuments de Jayavarman II, situés en majorité sur le Phnom Kulên, sont, pour la plupart, réduits à quelques fragments de décor architectural. Les fondations du deuxième successeur de ce roi, Indravarman (877-889), se trouvent à Rolûos (Hariharālaya) ; c'est là que s'élabore la formule architecturale angkorienne, et qu'on y surprend, pour la première fois, ce que Philippe Stern a appelé « le r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angkor/#i_11303

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et philosophie

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 451 mots

Dans le chapitre « L'architecture des philosophies, de Platon à Hegel »  : […] Le premier volet de notre enquête nous a révélé la fragilité de l'union des deux mots, archè et tektonikos , qui composent l'« architecture » en elle-même : vécue « de l'intérieur », dans la mémoire de la langue. Et donc posée comme susceptible de susciter sa propre philosophie. Mais qu'en pensent les philosophes ? L'investigation doit ici, semble-t-il, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-architecture-et-philosophie/#i_11303

BOROBUḌUR ou BARABUDUR

  • Écrit par 
  • Jacques DUMARÇAY
  •  • 1 582 mots
  •  • 2 médias

Le Borobudur est situé à quarante kilomètres au nord de Yogyakarta, dans la partie centrale de l'île de Java. On a souvent noté la dualité du monument, son aspect à la fois pyramidal, avec ses nombreux plans horizontaux, et son aspect hémisphérique qui fait que l'on ne peut se méprendre sur le caractère bouddhique de son enveloppe. Cela n'est pas dû à la volonté d'un seul maître d'œuvre mais à de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/borobudur-barabudur/#i_11303

DJÉSER ou DJOSER, pharaon de la IIIe dynastie (IIIe mill. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 335 mots
  •  • 1 média

Roi d'Égypte, au III e  millénaire av. J.-C. Djéser, dont le nom d'Horus est Néterikhet, succède à son frère Khasekhem, fondant la III e  dynastie. Il est apparenté par sa mère au dernier dirigeant de la II e  dynastie. Avec l'aide de son ministre Imhotep, architecte plus tard vénéré comme dieu guérisseur, il fait ériger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djeser-djoser/#i_11303

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 245 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Essor de la civilisation pharaonique »  : […] La III e dynastie vit s'accentuer les progrès de la civilisation pharaonique. Le roi Djéser paraît avoir eu une forte personnalité et il sut choisir ses collaborateurs. L'un d'entre eux, le génial Imhotep, fut un architecte de premier ordre. Il conçut, pour rendre éternel le tombeau royal, une construction entièrement en pierre, matériau indéfiniment durable. Par ailleur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-egypte-pharaonique/#i_11303

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 477 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Archéologie du Soudan »  : […] Passons à des centaines de kilomètres au sud vers un autre domaine, où le patrimoine mondial a failli connaître un désastre irrémédiable : la Nubie et le nord du Soudan. Tous ont encore en mémoire les appels lancés dans les années 1960 par l'U.N.E.S.C.O. en faveur du sauvetage des vestiges de la Nubie vouée à la submersion sous les eaux du grand lac Nasser. Comme nous l'avons rappelé, des dizaine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-archeologie/#i_11303

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 361 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Contre la mort sans recours »  : […] La momification, l'aménagement de la tombe et la fourniture de mobilier et de nourriture pour maintenir la vie dans l'outre-tombe ne sont qu'un des aspects du culte funéraire. Il faut aussi mettre à la disposition du mort les moyens de se défendre des dangers qui le guettent dans l'au-delà et risquent de le faire mourir une seconde fois, mort qui serait alors sans recours. Cette protection est ass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-la-religion/#i_11303

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 439 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Les complexes funéraires royaux sous l'Ancien et le Moyen Empire (2700-2200 av. J.-C. environ et 2060-1650 av. J.-C. environ) »  : […] Sous la III e  dynastie, Imhotep, architecte de Djeser, imagine à Saqqarah, pour couvrir les appartements funéraires du roi, la première pyramide en pierre. À gradins et haute de 60 mètres, celle-ci est à la fois la transposition du tertre initial sur lequel se posa le démiurge au matin de la création et l'image d'un immense escalier permettant au souverain défunt de rejoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-civilisation-l-art/#i_11303

ÉGYPTE DES PHARAONS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 520 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les pyramides d'Égypte »  : […] La pyramide constitue l’ élément majeur du complexe funéraire consacré aux pharaons jusqu’au Nouvel Empire. Cette forme architecturale a une symbolique solaire. Les procédés techniques de sa construction sont encore discutés. Son évolution externe et interne n’a pas assuré la protection des sépultures royales. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-des-pharaons/#i_11303

ÉPHÉMÈRE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 5 977 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pyramides et catafalques »  : […] Pour la religion romaine, c'est au moment où le corps disparaît dans les flammes qu'a lieu le passage du défunt dans l'au-delà et, dans le cas du héros ou de l'empereur divinisé, sa glorification. À partir d'Auguste , le bûcher funéraire impérial devient une véritable architecture. Les descriptions et les revers des médailles commémoratives permettent d'en restituer les grandes lignes. Il s'agissa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-ephemere/#i_11303

IMHOTEP (2800 av. J.-C. env.)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 131 mots
  •  • 2 médias

Conseiller et architecte du roi Djoser (III e dynastie). Par la construction du vaste complexe funéraire de Saqqarah, qui inclut la première pyramide de l'histoire égyptienne , Imhotep inventa l'architecture monumentale de pierre. Maître des scribes et sage par excellence, considéré dès le Nouvel Empire comme fils du dieu memphite Ptah, il fut à la Basse Époque vénéré com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imhotep/#i_11303

LAUER JEAN-PHILIPPE (1902-2001)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 890 mots
  •  • 1 média

L'égyptologue Jean-Philippe Lauer est né à Paris le 7 mai 1902. Sa famille, d'origine alsacienne, avait compté plusieurs architectes ; son père, par exception, était archiviste-paléographe, et fit toute sa carrière au Cabinet des manuscrits de la Bibliothèque nationale. Jean-Philippe renoue avec la tradition et s'oriente vers les études d'architecture à l'École des beaux-arts de Paris ; en 1926, i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-philippe-lauer/#i_11303

MASPERO GASTON (1846-1916)

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 032 mots
  •  • 1 média

Parmi les savants qui ont illustré l'égyptologie française, aux côtés de Jean-François Champollion et de Mariette Pacha il faut évoquer Gaston Maspero. Né à Paris en 1846, d'ascendance italienne, interne au lycée Louis-le-Grand, cet élève studieux et brillant s'initia très tôt aux hiéroglyphes ; entré à l'École normale supérieure, il pouvait dès 1867 présenter à Mariette une traduction de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-maspero/#i_11303

MÉROÉ

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 740 mots
  •  • 4 médias

C'est sans doute à la dévastation de Napata, lors du raid égyptien de Psammétique II en ~ 591, qu'il faut attribuer le transfert de la capitale koushite de Napata à Méroé , c'est-à-dire, bien au-delà vers le sud, non loin de la sixième cataracte du Nil. Napata demeura toutefois la capitale religieuse du royaume ; aussi les souverains continuèrent-ils à se faire enterrer dans la nécropole de Nouri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meroe/#i_11303

MERVEILLES DU MONDE LES SEPT

  • Écrit par 
  • Martine Hélène FOURMONT
  •  • 791 mots
  •  • 1 média

Expression désignant les sept ouvrages que les Anciens considéraient comme les plus parfaits réalisés, tant en sculpture qu'en architecture. Cette notion de merveille du monde apparaît pour la première fois dans le De septem orbis miraculis , généralement attribué à Philon de Byzance ( iii e  s.). La liste de ces monuments tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-sept-merveilles-du-monde/#i_11303

MYTHOLOGIES - Premiers panthéons

  • Écrit par 
  • Jean BOTTERO, 
  • Yvan KOENIG, 
  • Dimitri MEEKS
  • , Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les croyances funéraires »  : […] On sait quel prix les Égyptiens donnaient à la vie après la mort. Dans l'Ancien Empire, seul le pharaon devient dieu ; les Textes des Pyramides, attestés depuis la V e  dynastie, recouvrent les parois des parties internes de la pyramide et décrivent la résurrection du roi, qui est supposé rejoindre le dieu solaire, accompagné de ses acolytes, lorsqu'il traverse le ciel dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythologies-premiers-pantheons/#i_11303

NAPATA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 058 mots
  •  • 3 médias

Sous le Nouvel Empire, la domination égyptienne est à son apogée : le pays de Koush (la Nubie et la partie nord de l'actuel Soudan) est annexé. Thoutmosis III (~ 1490 env.-env. ~ 1436) recule la frontière loin vers le sud, jusqu'aux abords de Napata (près de la ville moderne de Karima), sur la rive gauche du fleuve. Point d'arrêt militaire, c'était aussi le comptoir commercial le plus en amont sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/napata/#i_11303

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Teotihuacán, première ville mésoaméricaine »  : […] Parmi les traits qui font de Teotihuacán un phénomène unique en Méso-Amérique, certains méritent une attention particulière. Il s'agit d'abord de sa croissance fulgurante. De grosse bourgade qu'elle était au dernier siècle avant notre ère, elle atteint dès 150-200 après J.-C. le statut d'une véritable ville, dont la superficie couvre près de 20 km 2 densément peuplés. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_11303

PRÉCOLOMBIENS - Amérique du Sud

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD, 
  • André DELPUECH, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Dominique LEGOUPIL, 
  • Stéphen ROSTAIN
  • , Universalis
  •  • 23 161 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le premier développement régional dans les Andes centrales »  : […] Les régionalismes qui suivent la chute de l'hégémonie de Chavín dans les Andes centrales correspondent à l'émergence de nouvelles cultures. Leurs productions artistiques sont diversifiées contrairement à celles de Chavín. Avec les cultures qui se développent dans le nord du Pérou, dans la partie basse des nombreuses vallées côtières, surgissent plusieurs styles régionaux qui produisent une abonda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-amerique-du-sud/#i_11303

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  • , Universalis
  •  • 893 mots

Dieu égyptien anthropomorphe ou avec une tête de faucon, Rê est coiffé du disque solaire autour duquel s’enroule un serpent (uræus). Dans sa forme naissante, il peut être représenté par un veau, un enfant, ou un scarabée. Ses aspects nocturnes lui valent d’être doté d’une tête de bélier. En tant qu’ennemi d’Apopis, il peut se manifester sous la forme d’un chat. benbenr Livre de la vache du ciel G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/re/#i_11303

SAQQARAH ou SAQQARA

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 152 mots
  •  • 2 médias

À une trentaine de kilomètres au sud du Caire, sur le bord de la falaise libyque, au nord de l'ancienne capitale de Memphis, s'étend l'une des plus vastes nécropoles d'Égypte, à laquelle on donne le nom du village actuel de Saqqara. De l'époque thinite datent d'importants mastabas en brique crue, dont certains furent peut-être des tombeaux royaux. Sous la III e  dynastie ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saqqarah-ou-saqqara/#i_11303

SNÉFROU, pharaon de la IVe dynastie (IIIe mill. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Yvan KOENIG
  •  • 192 mots
  •  • 1 média

Fondateur, vers ~ 2600, de la IV e  dynastie, Nebmaat Snéfrou succéda à Houni et régna vingt-quatre ans. Ce souverain fut un grand constructeur. Trois pyramides furent érigées de son vivant : la pyramide rhomboïdale de Dashour, la pyramide septentrionale de Dashour et la pyramide de Meïdoum . Cette dernière, qui devait comprendre huit gradins revêtus d'un parement lisse, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/snefrou-pharaon-de-la-ive-dynastie-iiie-mill-av-j-c/#i_11303

TAJÍN EL

  • Écrit par 
  • Jacques SOUSTELLE
  •  • 419 mots
  •  • 3 médias

Au cœur du pays des Indiens Totonaques, près de Papantla dans l'État de Veracruz, le centre d'El Tajín présente ses pyramides, ses palais en ruine et des terrassements souvent recouverts d'une végétation luxuriante. De nombreux monuments (plusieurs centaines apparemment) sont encore dissimulés dans la jungle environnante. Il s'agit là d'une des cités les plus importantes de cette zone orientale d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/el-tajin/#i_11303

TEOTIHUACÁN

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA
  •  • 1 879 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La planification d'une ville »  : […] Le choix de son emplacement contribua au rayonnement de Teotihuacán, car les ressources naturelles de la vallée furent largement exploitées par ses habitants. Outre la rivière San Juan, les rivières Huixco et San Lorenzo irriguaient les plaines voisines riches en denrées agricoles. La faune abondait – cerfs, sangliers, lièvres, dindons, et les nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs arrivant en hi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teotihuacan/#i_11303

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Philippe LAUER, « PYRAMIDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyramide/