PYRAMIDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La pyramide, type de monument d'origine purement égyptienne, fut, au moins sous l'Ancien Empire (env. 2700 à 2200 av. J.-C.), essentiellement la tombe d'un roi et parfois d'une reine, les dimensions étant en ce dernier cas beaucoup plus modestes. Près d'une quarantaine de pyramides de rois de la IIIe à la XIIIe dynastie, période couvrant un millénaire, ont été identifiées ou repérées. La forme pyramidale même est issue de celle des grands monuments en gradins appelés par analogie « pyramides à degrés », que l'on édifia sous la IIIe dynastie ; celles-ci figuraient sans doute l'escalier que, dans les Textes des pyramides, il est demandé que l'on dresse afin de faciliter l'ascension de l'âme du roi décédé vers son père , le Soleil. Le passage de la pyramide primitive à degrés à la pyramide véritable s'effectua à l'avènement de Snéfrou, fondateur de la IVe dynastie, lorsque l'architecte eut l'idée de matérialiser dans la pierre le tracé triangulaire où s'inscrivait auparavant le profil à degrés du monument. Cette forme nouvelle plus pure, rappelant celle du benben, la pierre sacrée d'Héliopolis, pouvait aussi bien permettre l'ascension de l'âme royale le long de ses pentes pointant directement vers le ciel que les gigantesques degrés construits jusqu'alors. Simultanément, un second symbolisme se superposa au premier : les théologiens, comparant la forme triangulaire de la pyramide au large faisceau de rayons que le soleil darde sous les nuées, virent en elle une pétrification de ces rayons bénéfiques assurant désormais la protection de la tombe du roi.

Évolution architecturale des pyramides

Vidéo : Évolution architecturale des pyramides

La forme pyramidale obéit à une symbolique solaire. La pyramide à degrés du roi Djéser, qui connaît deux versions à partir du mastaba primitif, figure l'escalier qui permet à l'âme du pharaon de rejoindre son père le Soleil.Atypique, la forme « rhomboïdale » de la pyramide de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

Vidéo : -4000 à -2000. Naissance de l'écriture

Apparition de l'écriture et des premières villes. Début de la métallurgie du cuivre. Expansion de la domestication du cheval.Le IVe millénaire peut être considéré comme le début de l'histoire car il voit apparaître l'écriture.La majeure partie du globe reste cependant occupée par des... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La pyramide ne constituait pas en elle-même un tout ; elle était la partie dominante d'un important complexe monumental comprenant en outre, au moins dès la fin de la IIIe dynastie, deux temples reliés entre eux par une chaussée privée, généralement couverte et ornée de bas-reliefs comme les salles principales de ces temples : le temple haut, où se rendait le culte funéraire, était disposé, en principe, sur la face orientale de la pyramide ; le temple bas, où se faisait la réception des cortèges, se situait en lisière de la vallée et comportait un bassin d'accostage pour les bateaux. Une enceinte entourait la pyramide et, à partir de la Ve dynastie, en partie son temple haut. Enfin, de très grandes barques de bois déposées dans des caveaux, ou parfois des simulacres de barques en pierre analogues, pouvaient être réparties à côté de l'enceinte ou de la chaussée.

L'origine du mot de pyramide est encore discutée entre les partisans d'une racine égyptienne hellénisée et ceux d'une origine purement grecque. Alors que dans les textes égyptiens la pyramide est toujours désignée par le vocable mer, Hérodote emploiera le mot πυραμ́ις, qui désignait aussi un gâteau de miel et de farine. Néanmoins, comme on trouve ce mot appliqué peu après à la figure géométrique matérialisée par ces tombeaux, il semble plausible que les mathématiciens grecs, qui, tel Pythagore, s'étaient rendus en Égypte dès avant Hérodote, aient retenu pour nommer aussi bien ces édifices que leur figure géométrique un terme revenant fréquemment lorsqu'il en était question ; Maspero avait ainsi songé à celui de pr-m-ous, utilisé par les géomètres égyptiens pour désigner l'une des lignes déterminantes de la pyramide.

Les pyramides à degrés de la IIIe dynastie (env. 2700-2620 av. J.-C.)

La première pyramide et la plus connue est celle du roi Zoser ou Djéser, édifiée à Saqqarah par Imhotep, le célèbre ministre-architecte qui fut divinisé quelque deux mille ans plus tard, puis identifié par les Grecs à Asklépios en raison de ses talents médicaux, tandis que, au iiie siècle avant notre ère, l'historien Manéthon en faisait l'inventeur de l'art de bâtir en pierre de taille. Imhotep, également grand-prêtre du culte du Soleil à On (Héliopolis), aura sans doute voulu marquer, par cette forme symbolique de gigantesque escalier dressé vers le ciel, l'aspiration du roi à s'évader du séjour souterrain des morts et à s'élever vers celui des dieux.

Complexe funéraire de Djéser, Saqqarah

Photographie : Complexe funéraire de Djéser, Saqqarah

Complexe funéraire du roi Djéser comprenant la pyramide à degrés et l'entrée de l'enceinte. Vers 2650 av. J.-C., IIIe dynastie, Ancien Empire. Saqqarah, Égypte. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Pyramide de Djéser, Saqqarah, Égypte

Photographie : Pyramide de Djéser, Saqqarah, Égypte

Cette pyramide à degrès fait partie du complexe funéraire du roi Djéser (IIIe dynastie, Ancien Empire), érigé à Saqqarah vers 2650 av. J.-C. par l'architecte Imhotep. D'une hauteur de 60 mètres environ, elle est composée de six degrés. La pyramide symbolise l'escalier monumental que... 

Crédits : Arthur R./ Shutterstock

Afficher

Cette pyramide recouvrit un grand mastaba carré de plus de 71 mètres de côté, type de superstructure ayant peut-être figuré la butte primordiale émergeant des eaux du chaos et à partir de laquelle [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Évolution architecturale des pyramides

Évolution architecturale des pyramides
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture

-4000 à -2000. Naissance de l'écriture
Crédits : Encyclopædia Universalis France

chronologie

Complexe funéraire de Djéser, Saqqarah

Complexe funéraire de Djéser, Saqqarah
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Pyramide de Djéser, Saqqarah, Égypte

Pyramide de Djéser, Saqqarah, Égypte
Crédits : Arthur R./ Shutterstock

photographie

Afficher les 16 médias de l'article

Écrit par :

  • : directeur de recherche honoraire au C.N.R.S., architecte-archéologue expert à Sakkarah (service des Antiquités de l'Égypte)

Classification

Autres références

«  PYRAMIDE  » est également traité dans :

DJÉSER PYRAMIDE DE

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 219 mots
  •  • 2 médias

Le complexe funéraire du roi Djéser (IIIe dynastie) érigé à Saqqarah marque, dans l'histoire de l'architecture égyptienne, une double innovation : l'adoption de la forme pyramidale pour le tombeau du souverain et l'utilisation systématique de la pierre de taille en assises réglées. Couvrant une s […] Lire la suite

PYRAMIDE DE SNÉFROU, Dahchour (Égypte)

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 238 mots
  •  • 2 médias

La première pyramide lisse fut érigée sur le site de Dahchour au sud de Saqqarah, pour Snéfrou, premier souverain de la IVe dynastie. Elle fait partie du quatrième complexe funéraire de ce roi, diverses solutions ayant été successi […] Lire la suite

ANGKOR

  • Écrit par 
  • Bruno DAGENS, 
  • Claude JACQUES, 
  • Albert LE BONHEUR
  •  • 4 580 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La grande période angkorienne »  : […] Les monuments de Jayavarman II, situés en majorité sur le Phnom Kulên, sont, pour la plupart, réduits à quelques fragments de décor architectural. Les fondations du deuxième successeur de ce roi, Indravarman (877-889), se trouvent à Rolûos (Hariharālaya) ; c'est là que s'élabore la formule architecturale angkorienne, et qu'on y surprend, pour la première fois, ce que Philippe Stern a appelé « le r […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture et philosophie

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 451 mots

Dans le chapitre « L'architecture des philosophies, de Platon à Hegel »  : […] Le premier volet de notre enquête nous a révélé la fragilité de l'union des deux mots, archè et tektonikos , qui composent l'« architecture » en elle-même : vécue « de l'intérieur », dans la mémoire de la langue. Et donc posée comme susceptible de susciter sa propre philosophie. Mais qu'en pensent les philosophes ? L'investigation doit ici, semble-t-il, se dédoubler. D'une part, il existe des phi […] Lire la suite

BOROBUḌUR ou BARABUDUR

  • Écrit par 
  • Jacques DUMARÇAY
  •  • 1 583 mots
  •  • 1 média

Le Borobudur est situé à quarante kilomètres au nord de Yogyakarta, dans la partie centrale de l'île de Java. On a souvent noté la dualité du monument, son aspect à la fois pyramidal, avec ses nombreux plans horizontaux, et son aspect hémisphérique qui fait que l'on ne peut se méprendre sur le caractère bouddhique de son enveloppe. Cela n'est pas dû à la volonté d'un seul maître d'œuvre mais à de […] Lire la suite

DJÉSER ou DJOSER, pharaon de la IIIe dynastie (IIIe mill. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 336 mots
  •  • 1 média

Roi d'Égypte, au III e  millénaire av. J.-C. Djéser, dont le nom d'Horus est Néterikhet, succède à son frère Khasekhem, fondant la III e  dynastie. Il est apparenté par sa mère au dernier dirigeant de la II e  dynastie. Avec l'aide de son ministre Imhotep, architecte plus tard vénéré comme dieu guérisseur, il fait ériger un tombeau à Saqqarah, à l'extérieur de la capitale royale, Memphis (auj. […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 253 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Essor de la civilisation pharaonique »  : […] La III e dynastie vit s'accentuer les progrès de la civilisation pharaonique. Le roi Djéser paraît avoir eu une forte personnalité et il sut choisir ses collaborateurs. L'un d'entre eux, le génial Imhotep, fut un architecte de premier ordre. Il conçut, pour rendre éternel le tombeau royal, une construction entièrement en pierre, matériau indéfiniment durable. Par ailleurs, il cherchait à traduir […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 9 481 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Archéologie du Soudan »  : […] Passons à des centaines de kilomètres au sud vers un autre domaine, où le patrimoine mondial a failli connaître un désastre irrémédiable : la Nubie et le nord du Soudan. Tous ont encore en mémoire les appels lancés dans les années 1960 par l'U.N.E.S.C.O. en faveur du sauvetage des vestiges de la Nubie vouée à la submersion sous les eaux du grand lac Nasser. Comme nous l'avons rappelé, des dizaine […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - La religion

  • Écrit par 
  • Jean VERCOUTTER
  •  • 11 373 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Contre la mort sans recours »  : […] La momification, l'aménagement de la tombe et la fourniture de mobilier et de nourriture pour maintenir la vie dans l'outre-tombe ne sont qu'un des aspects du culte funéraire. Il faut aussi mettre à la disposition du mort les moyens de se défendre des dangers qui le guettent dans l'au-delà et risquent de le faire mourir une seconde fois, mort qui serait alors sans recours. Cette protection est ass […] Lire la suite

ÉGYPTE ANTIQUE (Civilisation) - L'art

  • Écrit par 
  • Annie FORGEAU
  •  • 11 450 mots
  •  • 30 médias

Dans le chapitre « Les complexes funéraires royaux sous l'Ancien et le Moyen Empire (2700-2200 av. J.-C. environ et 2060-1650 av. J.-C. environ) »  : […] Sous la III e  dynastie, Imhotep, architecte de Djeser, imagine à Saqqarah, pour couvrir les appartements funéraires du roi, la première pyramide en pierre. À gradins et haute de 60 mètres, celle-ci est à la fois la transposition du tertre initial sur lequel se posa le démiurge au matin de la création et l'image d'un immense escalier permettant au souverain défunt de rejoindre dans l'empyrée l'ast […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

19-20 avril 2021 Sport. Tentative avortée de créer une Super Ligue de football.

Ses promoteurs invoquent notamment la nécessité de « générer des ressources supplémentaires pour toute la pyramide du football », comptant sur une forte augmentation des recettes télévisuelles liées à une compétition réservée aux meilleurs clubs. Le 20, devant le tollé suscité par cette initiative dans les milieux politiques et sportifs, les six clubs anglais annoncent leur retrait du projet, rendant celui-ci caduc. […] Lire la suite

11 décembre 2008 États-Unis. Gigantesque fraude financière de Bernard Madoff

Celle-ci était fondée sur le principe de la « pyramide de Ponzi », couramment appelée « cavalerie », qui consiste à rémunérer les premiers clients avec les fonds déposés par les clients suivants. Le scandale affecte de nombreux investisseurs qu'avait attirés le rendement exceptionnel du fonds Madoff: des banques – la banque espagnole Santander perd 2,3 milliards d'euros –, des fonds de placement, de nombreuses institutions juives. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Philippe LAUER, « PYRAMIDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pyramide/