HATHORIQUE COLONNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les supports des salles des temples égyptiens (colonnes ou piliers) présentent parfois à leur partie supérieure un élément décoré du visage de la déesse Hathor : la face, qui est sculptée en demi-ronde bosse, est éclairée de deux grands yeux souriants, et les liens de la déesse avec la vache sont rappelés par les oreilles de l'animal ; de chaque côté pend une lourde tresse de cheveux terminée par un enroulement. Ces colonnes, qui s'inspirent peut-être d'un prototype en bois utilisé dès la IIIe dynastie dans le complexe funéraire de Djoser à Saqqarah, sont caractérisées par l'adaptation de l'emblème divin du sistre à la colonne cylindrique, d'où leur nom de colonne-sistre. Au-dessus de la tête de la déesse, un cube flanqué de deux appendices en volute et orné au centre d'un ou deux uræus dressés représente la caisse de résonance du sistre. L'ensemble tend à être assez lourd, les proportions réelles du sistre convenant mal à un usage monumental. Cependant on est impressionné par la belle réalisation de la chapelle d'Hathor du temple d'Hatchepsout à Deir el-Bahari. À la basse époque, en particulier dans les petits temples de la naissance (mammisi), la figure d'Hathor décore l'abaque lui-même, au-dessus d'un chapiteau composite à éléments végétaux. Les piliers peuvent également avoir l'aspect d'un sistre monumental : ils sont alors ornés de la tête de la déesse Hathor encadrée de ses tresses et surmontée du naos à volutes (petit temple d'Abou-Simbel).

Dendéra

Dendéra

photographie

Salle hypostyle à l'entrée d'un temple à Dendéra (Égypte). 

Crédits : James Strachan/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

—  Jean LECLANT

Écrit par :

  • : secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification


Autres références

«  HATHORIQUE COLONNE  » est également traité dans :

PHILAE

  • Écrit par 
  • Jean LECLANT
  •  • 1 023 mots
  •  • 1 média

Petite île de 460 mètres de longueur sur 150 mètres de largeur, Philae est surnommée la perle de l'Égypte. C'est une des bosses de l'énorme barre de roches granitiques qui, sur plusieurs kilomètres, constitue la première cataracte du Nil, au sud immédiat d'Assouan. En ce lieu consacré à la déesse Isis, Nectanébo I er fit construire un élégant pavillon vers ~ 370, à la pointe méridionale de l'île. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philae/#i_278

Pour citer l’article

Jean LECLANT, « HATHORIQUE COLONNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonne-hathorique/