Andrée TÉTRY

membre de l'Académie nationale de Metz, directrice honoraire à l'École pratique des hautes études, université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

AUTOTOMIE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 462 mots

Rupture volontaire d'un appendice (patte ou queue) à la suite d'une brusque pression assez intense. Une sauterelle, saisie par sa patte postérieure, la détache tout entière et s'enfuit ; un lézard, attrapé par sa longue queue, la brise et l'animal mutilé s'échappe. Ce phénomène d'autotomie est un comportement inné, un réflexe de conduite ; il est connu chez l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autotomie/#i_0

BIOLOGIE - L'être vivant

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY, 
  • E.U.
  •  • 8 219 mots

Le terme « biologie » (β́ιος, vie, et λ́ογος, science) désigne la science qui étudie les êtres vivants, la vie. Il est utilisé, pour la première fois par le médecin allemand Gottfried R. Treviranus (1776-1832), dans Biologie oder Philosophie der lebenden […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-l-etre-vivant/#i_0

BLASTOPORE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 167 mots

Lors de l'embryogenèse animale, au cours de la gastrulation, et au moment où s'invagine le pôle végétatif de la cœloblastula, il se produit une ouverture : c'est le blastopore. Celui-ci donne accès à la cavité archentérique située dans le sac invaginé, ébauche du tube digestif. La destinée du blastopore permet d'identifier deux grandes coupures chez les animaux à symétrie bilatérale. Dans une prem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blastopore/#i_0

CARACTÈRES SEXUELS PRIMAIRES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 230 mots

Caractères sexuels correspondant à la présence, chez un animal, des gonades (testicules chez le mâle et ovaires chez la femelle) et des annexes génitales, organes directement en rapport avec la fonction de reproduction, c'est-à-dire avec le transport des gamètes et avec l'accouplement (voies génitales et organes copulateurs), éventuellement aussi avec la gestation. Le développement des annexes gén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracteres-sexuels-primaires/#i_0

CARACTÈRES SEXUELS SECONDAIRES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 645 mots

Ensemble de caractères somatiques qui n'exercent qu'un rôle indirect dans la reproduction et qui permettent d'identifier les deux sexes par l'aspect extérieur.Le coq diffère de la poule par une crête turgescente et des barbillons érectiles, par une coloration plus brillante, par la forme et le dessin des plumes, par la présence d'ergots, par son chant, son all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracteres-sexuels-secondaires/#i_0

CNIDAIRES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 1 287 mots

L'embranchement des Cœlentérés figurait dans toutes les classifications zoologiques. Mais, depuis les années soixante, les zoologistes ont estimé qu'il ne représentait pas une véritable unité taxinomique et qu'il était préférable de le supprimer et de le remplacer par deux embranchements voisins mais distincts, celui des Cténaires et celui des Cnidaires. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cnidaires/#i_0

DIMORPHISME

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 1 034 mots

Existence de deux formes distinctes pour une même espèce, animale ou végétale. Le dimorphisme représente un cas particulier du polymorphisme. Il affecte différents caractères et se présente sous divers aspects.Le dimorphisme sexuel permet de distinguer un individu mâle d'un individu femelle. Il se manifeste par des caractères sexuels primaires (gonades, voies génitales, organes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimorphisme/#i_0

ÉCHINODERMES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY, 
  • Geneviève TERMIER, 
  • Henri TERMIER
  •  • 6 676 mots

Les Échinodermes, animaux exclusivement marins, abondants, présentent une grande diversité et constituent un clade (ou phylum) important et fort ancien.Les Échinodermes vivant actuellement (Crinoïdes, Holothuries, Étoiles de mer, Ophiures, Oursins) ont été précédés par beaucoup d'autres représentants, aujourd'hui fossiles ; des classes entières qui avaient connu leur apogée au début de l'ère prima […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echinodermes/#i_0

ÉPIMORPHOSE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 80 mots

Forme de régénération dans laquelle la différenciation des tissus régénérés se produit aux dépens du seul blastème formé par accumulation de néoblastes, cellules spéciales de régénération, totipotentes et indifférenciées. L'épimorphose s'oppose à la morphallaxie, type de régénération comportant des remaniements des tissus restants qui se dédifférencient et se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epimorphose/#i_0

GALLIEN LOUIS (1908-1976)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 562 mots

Embryologiste, professeur à l'université Pierre-et-Marie-Curie (Paris VI) et membre de l'Académie des sciences, Louis Gallien, né à Cherbourg le 2 janvier 1908, est mort à Paris le 6 septembre 1976.Brillant élève, il fait ses études au lycée de Cherbourg, puis à la faculté des sciences de Caen où il acquiert une solide formation de naturaliste. Dès l'âge de vingt ans, il découvre dans la vase de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-gallien/#i_0

GONOCHORISME

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 132 mots

Le terme « gonochorisme » (gono, « génération » et chor, « séparer ») désigne l'état d'un individu capable de produire un seul type de gamètes, gamètes mâles ou gamètes femelles selon qu'il porte des testicules ou des ovaires. Les sexes sont séparés et l'individu est dit « gonochorique » ou « dioïque ». Cette aptitude […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gonochorisme/#i_0

INQUILINISME

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 228 mots

Association groupant des animaux d'espèce différente en fonction d'une exigence d'ordre uniquement spatial sans qu'intervienne une nécessité d'ordre physiologique : une espèce inquiline cherche dans son hôte un abri. Le poisson Carapus (ancien fierasfer) s'abrite dans une holothurie en pénétrant à reculons dans l'orifice cloacal de l'hôte qu'il a choisi. Des associations analog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inquilinisme/#i_0

MÉTAMORPHOSE, biologie

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 768 mots

Le développement indirect est caractérisé par le fait qu'à l'embryogenèse fait suite une phase larvaire : la larve diffère grandement de ses parents, auxquels elle ressemblera à la suite de profondes modifications. Toutefois, les modifications anatomiques et physiologiques qui conduisent à l'état adulte peuvent s'effectuer de deux façons bien différentes. Elles peuvent être progressives ou se réal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metamorphose-biologie/#i_0

MITCHOURINE IVAN VLADIMIROVITCH (1855-1935)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 538 mots

Agronome russe né dans le gouvernement de Riazan au sein d'une famille de petits paysans. Après des études au gymnase de Riazan, Mitchourine est obligé de gagner sa vie et ne peut entrer à l'Université. Il obtient un poste de sous-chef de gare à la station de Kozlov. En 1874, il épouse la fille d'un serf, mariage désapprouvé par sa famille et par la direction des chemins de fer qui le ramène au ra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-vladimirovitch-mitchourine/#i_0

MONOPLACOPHORES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 324 mots

Créée en 1940, cette classe de l'embranchement des mollusques ne comprenait alors que des formes paléozoïques (Cambro-Silurien) rappelant des patellacés primitifs, notamment par leur coquille d'une seule pièce, conique ou aplatie. Ils en différaient par la présence de six paires d'insertions musculaires symétriques sur la face interne de cette coquille. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monoplacophores/#i_0

MORGAN THOMAS HUNT (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 536 mots

Généticien américain né à Lexington (Kentucky). Son activité universitaire et scientifique débuta au collège féminin de Bryn-Mawr ; il fut ensuite professeur de zoologie expérimentale à l'université Columbia (1904), puis à l'Institut technologique de Pasadena en Californie (1929) où devait s'écouler toute la suite de sa carrière. Il passait ses vacances au laboratoire maritime de Wood's Hole (Mass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-hunt-morgan/#i_0

MULLER HERMANN JOSEPH (1890-1967)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 581 mots

Biologiste et généticien américain né à New York. Élève de E. B. Wilson dont le laboratoire était voisin de celui de T. H. Morgan, Muller entra dans le laboratoire de celui-ci, la fameuse « fly-room » ; ensuite, avec les autres collaborateurs de Morgan, il fut engagé dans le « fly-work », c'est-à-dire les recherches centrées sur l'hérédité chez la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-joseph-muller/#i_0

OPHIURIDES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 476 mots

Classe de l'embranchement des échinodermes, connue depuis l'Ordovicien, et qui compte environ mille neuf cents espèces, réparties en deux grands ordres et en de nombreuses familles. Son nom rappelle la ressemblance des bras des ophiures avec l'extrémité caudale d'un serpent. Les ophiures fréquentent toutes les mers, toutes les latitudes et toutes les pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ophiurides/#i_0

OURSINS

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 4 394 mots

Les oursins (châtaignes de mer) sont des Échinodermes pentamères, globuleux ou discoïdes, vivant dans toutes les mers. Leurs dimensions vont de 10 mm à 30 cm ; la taille courante est de 10 à 15 cm.On distingue deux types morphologiques d'oursins : les réguliers et les irréguliers.L'oursin régulier, le plus primitif, a l'aspect d'une boule hérissée de pi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oursins/#i_0

PENTASTOMIDES ou LINGUATULIDES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 291 mots

Les pentastomides, ou linguatulides, englobent uniquement des animaux parasites de poumons ou de cavités nasopharyngiennes de reptiles et parfois d'oiseaux et de mammifères. Leur aspect rappelle celui d'un cestode : corps vermiforme, cylindrique ou aplati, ce qui leur a valu leur autre nom : linguatulides ; leur taille varie de quelques millimètres à 13 cen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pentastomides-linguatulides/#i_0

PÉRIPATES ou ONYCHOPHORES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 507 mots

Animaux terrestres (environ 80 espèces). Ce sont des animaux panchroniques, c'est-à-dire dont l'aspect général est identique depuis des centaines de millions d'années (des fossiles sont notés dès le Cambrien moyen, soit vers — 520 millions d'années). Le corps allongé (de 14 à 150  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peripates-onychophores/#i_0

PLATHELMINTHES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 401 mots

Terme introduit par A. Schneider en 1873 et qui désigne un embranchement d'une unité incontestable comprenant des métazoaires triploblastiques, c'est-à-dire possédant un troisième feuillet individualisé se situant entre l'ectoderme et l'endoderme. Bien que dépourvus de cœlome, ils sont proches des mollusques et des ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plathelminthes/#i_0

POLYPLACOPHORES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 310 mots

Classe de l'embranchement des mollusques comptant quelque neuf cents espèces, les polyplacophores ou chitons étaient autrefois réunis aux aplacophores, avec lesquels ils constituaient la classe des amphineures. Une symétrie bilatérale marque le corps aplati, recouvert de huit plaques calcaires, articulées, permettant à l'animal de s'enrouler ; formées par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyplacophores/#i_0

PYCNOGONIDES ou PANTOPODES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 503 mots

Arthropodes marins ayant une morphologie si spéciale que leur place dans la classification a été longtemps débattue ; la classe des pycnogonides (ou pantopodes) appartenait, dans l'embranchement des arthropodes, au sous-embranchement des chélicérates. Les phylogénies moléculaires les situent aujourd'hui comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pycnogonides-pantopodes/#i_0

REVIVISCENCE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 223 mots

Propriété manifestée par certains organismes ou certaines graines de pouvoir, après avoir été desséchés, reprendre une activité à la suite d'une réhydratation. Van Leeuwenhoek a découvert le premier ce phénomène chez des animalcules, en 1704. Actuellement, il est signalé chez les nématodes, les rotifères, les tardigra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reviviscence/#i_0

ROSTAND JEAN (1894-1977)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 1 535 mots

Né à Paris, Jean Rostand vit, dès l'âge de six ans, à Cambo, un village basque ; la nature pyrénéenne déclenche sa vocation de naturaliste ; il reconnaît que s'il avait vécu à Paris « cette vocation, peut-être, n'eût point persisté ». Cette vocation naissante se confirmera lors de la révélation fabrienne (1903) ; la découverte de l'histoire du Scarabée doré l'incite à lire les Souve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-rostand/#i_0

SCAPHOPODES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 317 mots

Classe de l'embranchement des mollusques, les scaphopodes, groupe frère des bivalves, comptent quatre cent cinquante espèces environ (les dentales sont les mieux connus).Les scaphopodes sont des animaux petits ou moyens capables de se retirer totalement dans une coquille allongée, conique, arquée, toujours ouverte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scaphopodes/#i_0

TARDIGRADES

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY, 
  • E.U.
  •  • 1 026 mots

Animaux minuscules, puisque leur longueur est de l'ordre du millimètre (de 0,05 à 1,2 mm selon les espèces), les tardigrades ont été découverts au xviiie siècle : Johann August Ephraim Goeze (1731-1793) les a décrits en 1773 et Lazzaro Spallanzani (1729-1799) les a nommés en 1777. Ils fréquentent des milieux variés : mer (quelques dizaines d'espèces, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tardigrades/#i_0

TEISSIER GEORGES (1900-1972)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 796 mots

Zoologiste et biologiste né à Paris. Admis à l'École normale supérieure et à l'École polytechnique (1919), Georges Teissier choisit la première. Agrégé de sciences naturelles (1923), docteur ès sciences (1931), il fut successivement agrégé préparateur à l'École normale supérieure (1924-1928), chef de travaux, maître de conférences, professeur à la faculté des sciences de Paris. Il était aussi dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-teissier/#i_0

VANDEL ALBERT (1894-1980)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 711 mots

Biologiste français, Albert Vandel a reconnu lui-même qu'il avait une vocation innée de naturaliste que ses parents n'ont jamais essayé de contrecarrer. Né à Besançon le 26 décembre 1894, il s'intéressait dès son enfance à la faune des eaux douces et visitait déjà les grottes du Jura. Cette vocation s'est épanouie grâce à son maître, Maurice Caullery, directeur du laboratoire d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-vandel/#i_0

VERS, invertébrés

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 2 800 mots

Dans le langage courant, le terme « ver » désigne des animaux caractérisés essentiellement par une forme allongée, une certaine mollesse, le corps ne comprenant aucun élément dur, ni extérieur ni intérieur, et enfin l'absence de pattes ou la présence de pattes très réduites. C'est pourquoi des animaux aussi différents qu'un ver plat (Ténia), un ver rond (Ascaris), un ver de terre (Lombric), un ver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vers-invertebres/#i_0