CAMBRIEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cambrien est le nom donné, au xixe siècle, par Adam Sedgwick à une série stratigraphique du nord du pays de Galles. Ce nom vient de Cambria/Cumbria, formes latines du mot celte qui désigne cette région. Le Cambrien correspond au premier système de l'ère paléozoïque (ère primaire) et s'étend de — 542 millions d'années (+/— 1 Ma) à — 488,3 Ma (+/— 1,7 Ma), soit une durée de près de 54 Ma.

La transition Protérozoïque-Cambrien est caractérisée par une série de phénomènes physicochimiques : une modification nette du taux de carbone, une augmentation importante du soufre (δS34), une élévation du niveau marin, une augmentation de la production de phosphorites et une lente élévation de l'oxygène atmosphérique. À ces facteurs extrinsèques, il faut ajouter les facteurs intrinsèques du vivant d'ordre génétique en prenant en compte le rôle des gènes dits homéotiques. Ce qui marque le début du Cambrien, c'est l'arrivée, dans la plupart des sites fossilifères, de nombreux organismes à coquille externe (test) minéralisée, et notamment de ce qui est désormais appelé les « petites faunes coquillières » (SSF en anglais pour small shelly faunas ou small skeletonized fossils), mises au jour en Australie, Inde, Chine, Mongolie, Sibérie, Kazakhstan, Iran, Amérique du Nord, etc. Ces faunes sont suivies de l'apparition des premiers trilobites. Néanmoins, ces SSF sont connus depuis juste avant la limite Édiacarien/Cambrien, ils sont carbonatés, phosphatés ou siliceux, certains sont d'affinités biologiques totalement inconnues, d'autres ne sont que des éléments isolés (sclérites, « écailles »...) d'organismes dont des individus complets n'ont pas encore été découverts.

Ainsi, à la base du Paléozoïque, la limite Protérozoïque-Cambrien est placée, par la sous-commission internationale de stratigraphie du Cambrien (I.S.C.S., International Sub-Commission on Cambrian Stratigraphy), à l'apparition de l'espèce Trichophycus pedum (ex–Phycodes pedum), une trace fossile, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : docteur ès sciences (doctorat d'État), agrégé de l'Université, directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  CAMBRIEN  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Anne FAURE-MURET
  •  • 18 698 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Première étape (Cambro-Ordovicien et Silurien) »  : […] Au début du Paléozoïque, la mer du Cambrien se tient sur la marge nord semi-mobile de l'Afrique, dans l'Anti-Atlas. Elle y dépose des séries calcaires, schisto-calcaires, puis schisto-gréseuses, avec les célèbres faunes à Archaeocyathus et à Trilobites durant le Cambrien inférieur. Après une brève lacune, la sédimentation marine reprend et se poursuit durant le Cambrien moyen, pélitique au nor […] Lire la suite

ARCHÆOCYATHIDÉS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 343 mots

Groupe d'organismes dont la position systématique et les affinités phylétiques sont encore incertaines, les Archæocyathidés présentent un intérêt géologique de premier plan. Ce sont en effet les premiers constructeurs de récifs connus. Depuis le Cambrien inférieur (peut-être même dès l'Antécambrien) jusqu'au Cambrien moyen, ils se sont largement répandus dans les mers, de l'Australie à l'Amérique […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Cambrien (540-500 Ma) »  : […] Au Cambrien inférieur (plus tôt, tout essai de reconstitution est prématuré), les terres émergées occupent quatre boucliers qui sont : au nord-ouest le bouclier-sibérien, à l'est celui de la Kolyma, puis, s'intercalant entre eux, un bouclier mongol qui se prolonge vers le nord par celui de l'Angara, encadré par deux bras de mer l'un nord-est - sud-ouest allant du Turkestan au Taïmyr, l'autre nord […] Lire la suite

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 096 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La « boîte noire » de l'ontogenèse »  : […] L'avènement de la biologie moléculaire a permis d'ouvrir la « boîte noire » de l'ontogenèse, par trop négligée par la théorie synthétique classique. Dès 1894, William Bateson avait décrit la curieuse anomalie d'une région du corps qui porte un organe normalement porté par une autre, par exemple dans le cas de la mutation du gène antennapedia chez la drosophile, où une patte prend sur la tête […] Lire la suite

GOULD STEPHEN JAY (1941-2002)

  • Écrit par 
  • Claudine COHEN
  •  • 1 934 mots

Dans le chapitre « L'importance de l'histoire des sciences »  : […] Fondée sur une relecture des travaux de Darwin, l'œuvre de Gould révèle aussi un réel intérêt pour l'histoire des sciences. Cette dernière apparaît dans nombre de ses ouvrages et le conduit à porter un regard souvent neuf et stimulant sur des textes anciens qu'il aimait fréquenter dans leurs éditions et leurs langues originales. Aux racines du temps (1987) met en évidence la permanence et le rôle […] Lire la suite

MADAGASCAR, géologie

  • Écrit par 
  • Philippe GONCALVES, 
  • Christian NICOLLET
  •  • 5 009 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'assemblage final du Gondwana à la fin du Néoprotérozoïque et au Cambrien : formation de zones de cisaillement lithosphériques »  : […] La fin du Néoprotérozoïque et le Cambrien (environ 570-530 Ma) sont marqués par l'assemblage final du supercontinent Gondwana avec ouverture océanique des rifts , rotation et collision des blocs Gondwana Est et Gondwana Ouest . Le socle de Madagascar est soumis à la convergence des cratons du Dharwar (Inde) et du Congo qui constituent des blocs épais et rigides. Cette phase de serrage terminale va […] Lire la suite

MURCHISON sir RODERICK IMPEY (1792-1871)

  • Écrit par 
  • Patrick DE WEVER
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des premières études de terrain en Europe »  : […] Roderick Impey Murchison est né à Tarradale (nord de l’Écosse), le 19 février 1792. À l’âge de seize ans, il s'engage dans l'armée et y restera huit ans. En 1815, il se marie et se consacre désormais à la science. Il commence par voyager en Europe pendant deux ans, surtout en Italie. Il revient s'installer en Angleterre en 1818. Sur les conseils du chimiste Humphrey Davy (1778-1829), il suit les c […] Lire la suite

PALÉOZOÏQUE ou ÈRE PRIMAIRE

  • Écrit par 
  • Alain BLIECK
  •  • 10 606 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Évolution de la biodiversité »  : […] La biodiversité, c'est-à-dire le nombre d'espèces vivantes, a fluctué au cours des temps géologiques. Apparue vers — 3,8 milliards d'années, la vie s'est lentement diversifiée au cours du Protérozoïque jusqu'à l'« explosion cambrienne ». Les bilans chiffrés de la diversité des faunes et flores fossiles ont mis en évidence des moments particuliers de cette évolution au cours du Phanérozoïque. C'es […] Lire la suite

PHYLOGÉNIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Michaël MANUEL
  •  • 11 672 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La contribution des données paléontologiques »  : […] Les fossiles susceptibles d'apporter des informations sur les relations entre les embranchements actuels et sur l’origine des plans d'organisation sont essentiellement ceux qui sont compris entre 600 et 500 millions d'années (Ma), ce qui correspond à la fin du Protérozoïque et au Cambrien. Leur exploitation est toutefois rendue délicate du fait de l'existence de lacunes et de la difficulté que po […] Lire la suite

PHYLOGÉNOMIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 010 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une complexité des génomes acquise dès le Cambrien »  : […] Un certain nombre de gènes fonctionnent de façon coordonnée, leurs expressions contribuant à la réalisation des fonctions biologiques. L'analyse de plusieurs centaines de génomes complets de bactéries, d'archées et d'eucaryotes – les trois grands domaines du monde vivant – a montré qu'environ 500 gènes étaient conservés au fil de l'évolution. Il s'agit des gènes qui codent pour la réplication de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain BLIECK, « CAMBRIEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cambrien/