POLYPLACOPHORES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classe de l'embranchement des mollusques comptant quelque neuf cents espèces, les polyplacophores ou chitons étaient autrefois réunis aux aplacophores, avec lesquels ils constituaient la classe des amphineures. Une symétrie bilatérale marque le corps aplati, recouvert de huit plaques calcaires, articulées, permettant à l'animal de s'enrouler ; formées par le manteau, ces plaques sont traversées par des canaux abritant des terminaisons nerveuses.

Le pied est ventral, large, séparé de la ceinture par une gouttière branchiale qui porte des cténidies. Le tube digestif est antérieur (radula compliquée, glandes buccales et amylolytiques), l'estomac tubuleux ou dilaté ; l'intestin présente de nombreuses circonvolutions. Le système circulatoire comprend un péricarde, un cœur avec un ventricule et deux oreillettes, une aorte antérieure, un système aortique, un sinus sanguin, un système veineux. Une paire de reins ouvrent dans la gouttière palléale. Les polyplacophores sont des animaux unisexués avec gonades débouchant dans la gouttière palléale devant les pores excréteurs. L'évacuation des gamètes se fait dans la mer. Le système nerveux compliqué comprend une paire de cordons pédieux ganglionnaires et une paire de cordons palléaux se réunissant vers la bouche en un cordon cérébral. On ne trouve ni yeux, ni statocystes, ni tentacules.

Les polyplacophores sont des animaux littoraux ou abyssaux ; les formes littorales sont solidement accrochées aux rochers. Ils se nourrissent d'algues et de diatomées. Ils sont largement répandus, mais les familles ou les genres sont plus étroitement localisés. Leur classification repose sur la structure des plaques formant la coquille.

—  Andrée TÉTRY

Écrit par :

  • : membre de l'Académie nationale de Metz, directrice honoraire à l'École pratique des hautes études, université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  POLYPLACOPHORES  » est également traité dans :

MOLLUSQUES

  • Écrit par 
  • André FRANC
  •  • 9 405 mots
  •  • 13 médias

bien distinctes d'espèces animales, qui toutes cependant répondent aux mêmes critères fondamentaux. Ces catégories forment pour les Mollusques actuels sept classes d'importance numérique très inégale, que l'on désigne comme Aplacophores, Polyplacophores, Monoplacophores, Bivalves (moules, huîtres), Gastéropodes (escargots, limaces), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mollusques/#i_41592

Pour citer l’article

Andrée TÉTRY, « POLYPLACOPHORES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/polyplacophores/