MAÏS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des conditions de production du maïs très diverses

Ceci étant posé, les conditions de production du maïs demeurent très diverses sur le plan économique et social.

En Amérique latine et en Afrique, le maïs demeure très souvent cultivé dans le contexte d'agricultures vivrières ne mobilisant que des moyens limités et obtenant des rendements à l'hectare et par personne très modestes.

À l'opposé, dans le Corn Belt aux États-Unis, la culture entièrement mécanisée permet d'obtenir des rendements de 90 à 100 q/ha sans irrigation. Avec irrigation, ceux-ci atteignent de 140 à 150 q/ha, le potentiel des variétés actuelles se situant à des niveaux encore plus élevés (de 180 à 200 q/ha). Grâce aux progrès réalisés dans les domaine de l’utilisation et de l'efficacité des herbicides, il est désormais possible de cultiver le maïs aux États-Unis ou dans la Pampa argentine en semis direct, c'est-à-dire sans labourer, ce qui réduit de façon très sensible les risques d'érosion des sols ainsi que les émissions de CO2 dans l'atmosphère. L'emploi de pesticides peut être très sensiblement réduit avec le recours à des maïs génétiquement modifiés capables de résister par eux-mêmes aux attaques de différents insectes tels que la pyrale et la sésamie (maïs Bt) et/ou présentant une tolérance à certains herbicides (glyphosates). Toutefois, la culture de ces maïs se trouve vivement contestée au sein de l’Union européenne où un moratoire lui a été imposé moins pour des raisons de santé publique que pour des questions relevant de la gestion de l’environnement.

Chrysomèle, insecte ravageur du maïs

Chrysomèle, insecte ravageur du maïs

Photographie

Les larves de cet insecte, la chrysomèle du maïs (Diabrotica virgifera virgifera), se nourrissent des racines du maïs et affaiblissent ainsi la plante. Des plantes génétiquement modifiées (P.G.M.) résistantes à cet insecte – par l'entremise de toxines produites dans les racines – ont... 

Crédits : J. Němec/ D.R.

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Médias de l’article

Maïs (épis)

Maïs (épis)
Crédits : A. Curzi/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Maïs : irrigation par aspersion 

Maïs : irrigation par aspersion 
Crédits : C. Brutlag/ Shutterstock

photographie

Chrysomèle, insecte ravageur du maïs

Chrysomèle, insecte ravageur du maïs
Crédits : J. Němec/ D.R.

photographie

Maïs : principaux producteurs (2009-2010)

Maïs : principaux producteurs (2009-2010)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, correspondant national de l'Académie d'agriculture de France

Classification


Autres références

«  MAÏS  » est également traité dans :

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Cultures révolutionnaires »  : […] La « trouée » va être faite par quelques plantes « révolutionnaires », au premier rang desquelles il faut placer la pomme de terre. Originaire du Nouveau Monde, elle passe en Italie et en Espagne à la fin du xvi e  siècle, s'introduit en Angleterre, puis gagne l'Irlande. Dès le milieu du xvii e  siècle, elle est connue en Allemagne et, de là, se propage vers l'est, suivant les colonies allemandes […] Lire la suite

AGROMÉTÉOROLOGIE

  • Écrit par 
  • Emmanuel CHOISNEL, 
  • Emmanuel CLOPPET
  •  • 6 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Effets des déficits hydriques et de la sécheresse »  : […] Pour certaines cultures, dites de printemps-été et semées, en France, en général entre la fin du mois de mars et le début du mois de mai, une part importante des fluctuations interannuelles des rendements est due à ce qu'on appelle le « déficit hydrique ». Celui-là peut être quantifié par différentes variables. Il correspond à une situation où la culture n'a pas pu trouver dans le sol et en extra […] Lire la suite

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Anthropologie de l'alimentation

  • Écrit par 
  • Dominique FOURNIER
  •  • 6 082 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'art de rendre comestible  »  : […] En fait, les craintes alimentaires sont intrinsèques à toute évolution des pratiques de prédation, de production et de consommation. Elles sont à l'origine d'inventions qui appartiennent au patrimoine matériel et immatériel le plus précieux de l'humanité. Quelques exemples suffiront à rappeler cette constante, à commencer par la gestion de l'eau, élément essentiel, et traditionnellement associé à […] Lire la suite

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la polyculture à la spécialisation agricole »  : […] En 2010, l'Alsace comptait 10 300 agriculteurs (1,8 p. 100 de la population active), qui exploitaient 336 229 hectares. Le paysage typique de champs ouverts et en lanières, ponctués de villages-tas, a vécu. Les productions traditionnelles comme le blé, l'orge, le houblon, le tabac, le chou à choucroute sont en régression. La production de betteraves a réussi sa modernisation autour de la coopérati […] Lire la suite

AMÉRINDIENS - Amérique centrale

  • Écrit par 
  • Georgette SOUSTELLE
  • , Universalis
  •  • 7 492 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La prééminence du maïs »  : […] À l'exception de quelques communautés, les Indiens vivent essentiellement de l'agriculture du maïs. Installés dans les régions les moins favorisées, ils conservent des méthodes de culture traditionnelles, alors que des moyens modernes sont utilisés dans le reste du pays. Les systèmes varient suivant les régions. La technique de la roza , typique des terres chaudes, consiste à couper le sous-bois e […] Lire la suite

AMÉRINDIENS - Amazonie et Guyanes

  • Écrit par 
  • Simone DREYFUS-GAMELON, 
  • Universalis
  •  • 5 645 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Activités de production »  : […] Agriculture sur brûlis, chasse et cueillette en forêt, pêche dans les rivières sont les activités économiques de base. La technique du brûlis, connue dans toutes les parties tropicales et forestières du monde, consiste à abattre les arbres au commencement de la saison sèche et à mettre le feu aux troncs et aux souches avant le début des pluies. On plante ensuite sur la couche de cendres qui recouv […] Lire la suite

AQUITAINE

  • Écrit par 
  • Jean DUMAS, 
  • Charles HIGOUNET
  •  • 7 519 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La tradition agricole confirmée »  : […] Forte d'une position ancienne mais conservée, l'Aquitaine est la deuxième région française par sa contribution à la valeur ajoutée agricole, dont elle assurait, en 2009, 8,2 p. 100. Ce rang est confirmé, et expliqué, par la première place tenue également pour le nombre de productions agricoles labellisées, qui s'étendent aujourd'hui bien au-delà du traditionnel domaine du vin, initiateur dans les […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 35 811 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'Argentine pampéenne »  : […] L'Argentine pampéenne bénéficie à la fois des conditions agroclimatiques exceptionnelles de la Pampa, de l'implantation du réseau urbain le plus dense et des meilleures infrastructures de transport et d'exportation. La plaine de la Pampa s'étend sur plus de 500 000 kilomètres carrés, parvenant vers le sud jusqu'à Bahía Blanca, à l'ouest jusqu'à San Luís et au nord jusqu'à Santa Fe et Córdoba. El […] Lire la suite

BIOCARBURANTS ou AGROCARBURANTS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Anthony SIMON
  •  • 6 491 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La filière nord-américaine »  : […] Aux États-Unis, la production de biocarburants repose aujourd’hui essentiellement sur la production de bioéthanol obtenu à partir du maïs. De façon significative, la majorité des usines produisant aujourd’hui du bioéthanol sont localisées dans le Corn Soy Belt, grande région agricole spécialisée dans la production de maïs et de soja et qui se situe immédiatement au sud des Grands Lacs. La produc […] Lire la suite

BIODIVERSITÉ

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT
  •  • 4 698 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Raison d'être de la diversité du vivant »  : […] Si la diversité apparaît aussi omniprésente, constamment renouvelée, restaurée après chaque grande crise d'extinction, c'est qu'elle assure une fonction essentielle pour l'expression et le maintien de la vie. De fait, il n'y a pas de vie sans diversité : c'est une caractéristique intrinsèque du vivant. Les risques associés à l'appauvrissement génétique des populations animales ou végétales sont […] Lire la suite

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 239 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Céréales et civilisations »  : […] Les céréales constituent depuis le Néolithique la base de l'alimentation humaine dans la plupart des régions du monde . Tout au long de l'histoire des civilisations, une relation étroite a existé entre le développement des cultures céréalières et l'accroissement des densités de population. La « boucle de la riziculture asiatique » , illustre de façon remarquable comment une augmentation de la prod […] Lire la suite

CORN BELT ou CORN-SOY BELT

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 788 mots

Le Corn Belt, littéralement « ceinture de maïs », situé au sud de Chicago et des Grands Lacs d’Amérique du Nord, figure, avec la Pampa argentine, parmi les principaux greniers du monde. Traversé par la haute vallée du Mississippi et centré sur les États de l’Indiana, de l’Illinois et de l’Iowa, il est aujourd’hui très largement spécialisé dans la production d’une céréale, le maïs, et d’une gra […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 924 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Recherche et mondialisation : les facteurs du changement »  : […] Les progrès réalisés dans les techniques de mise en valeur agricole sont largement responsables des bouleversements de la géographie de l'agriculture, et notamment de sa subtropicalisation, c'est-à-dire du poids grandissant des régions au climat subtropical dans la production. Tout d'abord, l'irrigation a permis de mettre en valeur des régions longtemps arides et peu fertiles : vallées californie […] Lire la suite

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 4 737 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Répartition géographique des fièvres hémorragiques virales »  : […] Les virus à l'origine des FHV sont répartis sur une grande partie du globe . Cependant, comme chaque virus est associé à une ou plusieurs espèces hôtes et(ou) vecteurs particuliers, sa présence et celle de la maladie qu’il provoque ne sont généralement observées que là où vivent ces espèces. Certains hôtes, tels que les espèces de rongeurs porteurs de plusieurs arénavirus du Nouveau Monde, vivent […] Lire la suite

GRAMINALES

  • Écrit par 
  • Henri PRAT
  •  • 2 234 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les Panicoïdées »  : […] Surtout présente dans les régions chaudes, la sous-famille des Panicoïdées constitue, avec les Chloridoïdées, une grande partie des herbes des savanes tropicales et des steppes situées à la lisière sud des déserts de l'hémisphère boréal. Elle compte 2 500 espèces, groupées en 130 genres, et se distingue des Festucoïdées par des caractères morphologiques (épillets articulés au-dessous des glumes, […] Lire la suite

GRENELLE DE L'ENVIRONNEMENT

  • Écrit par 
  • Pierre LASCOUMES
  •  • 1 383 mots

Dans le chapitre « Des effets incertains  »  : […] Deux lois sont adoptées pour concrétiser les recommandations du Grenelle Environnement : la loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle Environnement (Grenelle 1) et celle du 12 juillet 2010 (Grenelle 2) venant compléter la précédente. Au nom du Grenelle Environnement, la plus vaste réforme administrative réalisée sous la V e  République est également accomplie avec […] Lire la suite

HYBRIDATION

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Yves DEMARLY, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 5 920 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Exploitation de la vigueur hybride »  : […] Avant même de chercher à en analyser les causes génétiques, l'homme a su exploiter les effets de la vigueur hybride chez les animaux et surtout chez les végétaux. L'exemple le plus connu, celui du maïs, résume bien le processus de l'opération : deux groupes de populations de maïs, génétiquement très différents, servent de point de départ ; par une série d'autofécondations, on individualise dans c […] Lire la suite

INCAS

  • Écrit par 
  • Patrice LECOQ
  •  • 6 354 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La gestion des terres »  : […] Chaque ayllu possédait également un terroir ou marka , dont les terres agricoles étaient exploitées collectivement, alors que les pâturages demeuraient individuels. La garde des troupeaux était confiée aux enfants ou aux adolescents. L'économie pastorale se fondait sur l'élevage, notamment celui des camélidés, lama et alpaga, qui fournissaient la viande, parfois sous forme de charqui (séchée et […] Lire la suite

LUTTE BIOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Guy RIBA, 
  • René SFORZA, 
  • Christine SILVY
  •  • 7 197 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La lutte biologique inondative »  : […] La lutte biologique inondative, dite aussi par augmentation, est proche de la lutte biologique classique, mais elle implique une approche répétitive du processus quand les populations de la cible dépassent un seuil critique. Elle utilise des antagonistes élevés en masse ainsi que des biopesticides qui ne sont pas persistants dans l'écosystème, généralement formulés à partir d'organismes vivants te […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul CHARVET, « MAÏS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mais/