LÉONARD DE VINCI (1452-1519)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'art

L'œuvre artistique de Léonard, et plus particulièrement son œuvre peint, constitue l'un des cas les plus difficile de l'histoire des arts. L'originalité et le rayonnement en sont manifestes et pour certains contemporains tenaient du prodige, mais tout gêne et complique l'établissement d'un catalogue : ouvrages ruinés ou disparus quand ils sont attestés ; ouvrages sans documentation, prêtant à d'interminables débats d'attribution, double version du même ouvrage, tableaux inachevés, copies anciennes trop nombreuses.

La peinture

Au xixe siècle, certains auteurs réunissaient hardiment une cinquantaine de tableaux qu'ils donnaient à Léonard ; personne aujourd'hui ne peut être affirmatif pour plus d'une quinzaine d'ouvrages. Il suffit d'un tableau récapitulatif pour établir que la plupart des tableaux de la période de jeunesse sont des récupérations, d'ailleurs souvent acceptables, du xixe siècle, et que le nombre des ouvrages perdus ou détruits est énorme (au moins sept) et celui des ouvrages inachevés élevé (cinq). La réputation de Léonard peintre s'est faite aux temps classiques sur un tout petit nombre d'œuvres sûres (La Cène, Mona Lisa), et beaucoup d'attributions douteuses, dont il ne reste que le souvenir. Il faut noter enfin que si les collaborations sont caractéristiques de l'œuvre de jeunesse, quand Léonard est lié à Verrocchio, elles le sont aussi de l'œuvre du maître après 1500, qui se contente d'élaborer des cartons que développeront les disciples.

La Dame à l'hermine (Cecilia Gallerani), L. de Vinci

La Dame à l'hermine (Cecilia Gallerani), L. de Vinci

Photographie

Léonard de Vinci (1452-1519), La Dame à l'hermine (Cecilia Gallerani), huile sur bois, 1488-1490. Musée de Cracovie, Pologne. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Œuvre peint

Œuvre peint

Tableau

L'œuvre peint de Léonard (.: œuvres perdues ou ruinées). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Toute cette production apparaît comme étroitement liée aux programmes et à la commande. Léonard est un peintre qui obéit à l'occasion, qui ne la devance et surtout ne la provoque pas (sauf une exception : pour des raisons d'ordre pratique, il aurait, d'après Vasari, demandé à son retour à Florence, en 1500, qu'on le charge du panneau destiné à l'autel majeur de l'Annunziata). Mais par son activité graphique et réflexive, il est préparé à toute éventualité. Il a d'ailleurs abordé tous les genres : tableau d'autel (ou pala), tableau de dévotion, portrait, composition monumentale. Il n'y a chez lui aucune de ces e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages



Médias de l’article

Draperie pour une figure assise, Léonard de Vinci

Draperie pour une figure assise, Léonard de Vinci
Crédits : Michel Urtado/ Musée du Louvre/ RMN-Grand Palais

photographie

La Cène, L. de Vinci

La Cène, L. de Vinci
Crédits : Universal History Archive/ Getty Images

photographie

Mona Lisa ou La Joconde, L. de Vinci

Mona Lisa ou La Joconde, L. de Vinci
Crédits : Universal History Archive/ UIG/ Getty images

photographie

David, A. Verrocchio

David, A. Verrocchio
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 8 médias de l'article





Écrit par :

Classification


Autres références

«  LÉONARD DE VINCI (1452-1519)  » est également traité dans :

TRAITÉ DE LA PEINTURE, Léonard de Vinci - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 233 mots
  •  • 1 média

Vers 1490, à la cour de Ludovic le More, duc de Milan, Léonard de Vinci (1452-1519) songeait déjà à composer un traité, dont le manuscrit A de la bibliothèque de l'Institut à Paris contient le projet et le premier noyau. Jusqu'à sa mort, il ne cessa de rédiger des notes, élargissant, compliquant et raffinant son dessein à un point tel que le plan et […] Lire la suite

LA JOCONDE (PORTRAIT DE MONA LISA), Léonard de Vinci

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 938 mots
  •  • 2 médias

La Mona Lisa de Léonard de Vinci est un des tableaux les plus célèbres du monde. Ce portrait représenterait Lisa del Giocondo (née Gherardini), épouse du marchand florentin Francesco di Bartolomeo del Giocondo : Mona Lisa est ainsi surnommée La Gioconda […] Lire la suite

LÉONARD DE VINCI (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian HECK
  •  • 1 042 mots
  •  • 1 média

La rétrospective qu’a consacrée le musée du Louvre à Léonard de Vinci (24 octobre 2019 – 24 février 2020) ne pouvait être qu’exceptionnelle. Le cinquième centenaire de la mort de l’artiste ; sa reconnaissance, sur tous les continents, comme un génie universel de l’art, en même temps mythe et symbole d’une période prodigieuse, la […] Lire la suite

ANATOMIE ARTISTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 8 905 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Léonard de Vinci, Vésale, l'écorché »  : […] C'est dans l'œuvre de Léonard de Vinci que l'on voit se nouer avec éclat la liaison intime du savoir et de l'outil graphique. Dans un même regard, Léonard voit les anatomies artistique et spéculative. Tout ce qui chez lui est théorie aussitôt se convertit en procédé de représentation, dont le produit a lui-même une fécondité heuristique. D'une dissection, il lui arrive de ne pas seulement donner […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'architecte démiurge »  : […] Dès le milieu du xvi e siècle, en Italie d'abord, puis dans tous les pays gagnés par l'humanisme, la position sociale de l'architecte est bien affirmée. Que l'on pense par exemple à Philibert de l'Orme faisant graver son portrait en frontispice du Premier Tome de l'architecture (1567). Il est remarquable de voir l'architecture bénéficier, dès l'origine de l'invention de l'imprimerie, du principa […] Lire la suite

ART (L'art et son objet) - Le faux en art

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 6 714 mots

Dans le chapitre « Signature et histoire de l'œuvre »  : […] Peut-on se fier aux signatures quand un des chefs-d'œuvre les plus célèbres de Vermeer, le Peintre dans son atelier du musée de Vienne, porte mention de la firme de Pieter de Hooch, apposée au xviii e  siècle, à une époque où Vermeer était oublié et Pieter de Hooch très demandé ? Des signatures authentiques ont été truquées ; quoi de plus facile que de transformer un J. C. Oudry en J. B. Oudry ? […] Lire la suite

AUTOMATE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BEAUNE, 
  • André DOYON, 
  • Lucien LIAIGRE
  •  • 6 638 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les « automations » de la Renaissance »  : […] La curiosité de la Renaissance tire parti du nouvel essor des techniques (vulgarisation du système bielle-manivelle, miniaturisation des mécanismes d'horlogerie). Si Léonard de Vinci (1452-1519), dans ses dessins anatomiques, décompose les mouvements des membres dans un jeu de fils associés à des leviers osseux, Rabelais (1494-1563), à qui l'on doit sans doute le mot automate , assimile le corps […] Lire la suite

AVIATION - Histoire de l'aviation

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT, 
  • Pierre SPARACO
  • , Universalis
  •  • 10 062 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre « Des origines aux environs de 1900 »  : […] Avant même de voler, le premier problème qui s'est posé à l'homme désireux d'imiter les oiseaux a été celui de quitter le sol. La légende cède peu à peu la place à l'histoire et, après les livres saints de toutes les religions, dont certains sont de véritables « volières », les textes des chroniqueurs apportent quelque précision sur les « mécanismes ingénieux » capables de faire voler l'homme. Ari […] Lire la suite

BOTTICELLI SANDRO (1445-1510)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 4 441 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'art antique »  : […] Quant aux monuments de l'ancienne Rome, il les a sans doute attentivement regardés, puisque l'arc de Constantin et le Septizonium de Septime Sévère apparaissent à la Sixtine dans la fresque du Châtiment des lévites . Mais on ne retrouve rien de semblable dans ses peintures ultérieures. L'art antique l'inspirera moins que les sujets tirés des textes historiques et littéraires remis en honneur par l […] Lire la suite

CHRISTIE'S & SOTHEBY'S

  • Écrit par 
  • Alain QUEMIN
  •  • 2 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Christie's : la maison des grandes collections »  : […] La société Christie's a été fondée en 1766 par James Christie qui dirigea cette année-là sa première vente à Pall Mall à Londres, où la maison de ventes ne possédait qu'un seul bureau. À la différence de Sotheby's, l'essentiel de l'activité de la maison a toujours consisté en ventes de tableaux et objets d'art. Ainsi, en 1778, Christie's négocia la vente de tableaux de sir Robert Walpole à Cather […] Lire la suite

COULEURS, histoire de l'art

  • Écrit par 
  • Manlio BRUSATIN
  •  • 10 354 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Techniques et traités au Moyen Âge »  : […] L'introduction des tons de bleu en Occident et les premières indications techniques sur leur fabrication se trouvent dans un recueil de recettes artisanales, les Compositiones ad tingenda musiva ..., manuscrit probablement rédigé à l'époque de Charlemagne, découvert à Lucques et publié seulement au xviii e  siècle à Milan par Ludovico Antonio Muratori. Il s'agit là du texte résumant le mieux le d […] Lire la suite

DESSIN

  • Écrit par 
  • Robert FOHR, 
  • Geneviève MONNIER
  •  • 6 940 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les lavis et la tempera  »  : […] Le lavis est le procédé le plus répandu pour donner une teinte au dessin, en particulier au dessin à la plume ; il est composé d'encre de Chine (lavis gris ou brun) ou d'encres de couleurs (lavis de couleurs), diluées dans de l'eau et appliquées au pinceau. Le lavis brun, obtenu à partir d'une encre brune plus ou moins diluée et dont la teinte va ainsi du mordoré le plus léger au brun le plus somb […] Lire la suite

DESSINS DE LA RENAISSANCE ITALIENNE (expositions)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 956 mots

Dans divers espaces du musée du Louvre se sont tenues, durant le printemps de 2003, trois expositions de dessins de la Renaissance italienne : Michel-Ange, les dessins du Louvre  ; Léonard de Vinci, dessins et manuscrits et Savoir-faire, la variante dans le dessin italien au XVI e   siècle . Chacune des trois expositions proposait une visite commentée des coulisses de la création artistique, une […] Lire la suite

DÜRER ALBRECHT (1471-1528)

  • Écrit par 
  • Pierre VAISSE
  •  • 4 517 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Entre la tradition gothique et l'exemple italien »  : […] Dürer reçut une formation traditionnelle. Il commença par apprendre le métier d'orfèvre, apprentissage qui explique certainement son habileté à manier le burin. Ayant manifesté très tôt le désir de devenir peintre, il fut placé dans l'atelier de Wolgemut, artiste médiocre et tourné vers le passé. En 1490, il part pour Colmar avec l'intention de travailler auprès de Martin Schongauer, que ses grav […] Lire la suite

FRESQUE

  • Écrit par 
  • Ève BORSOOK
  •  • 6 752 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'âge d'or de la peinture murale »  : […] La réapparition du buon fresco vers la fin du xiii e  siècle a coïncidé à Rome avec le retour aux schémas classiques de peinture monumentale à thème narratif. C'est ce qui a pu inspirer à Vasari cette phrase : «  Era degli antichi molto usato il fresco , ed i vecchi moderni ancora l'hanno poi seguitato  » (Vasari, I). (« La fresque était souvent employée chez les Anciens ; les premiers Modernes o […] Lire la suite

FROTTEMENT

  • Écrit par 
  • Jacques-Jean CAUBET, 
  • Jean POLTI
  •  • 3 374 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Typologie des frottements »  : […] Le cas le plus général est celui du « frottement de glissement ». Si l'on désigne par F la force, parallèle au plan tangent commun aux corps A et B, nécessaire pour obtenir le glissement de A par rapport à B, le coefficient global de frottement de glissement  f est égal à F/N ( a) ; c'est un scalaire. Il y a frottement de pivotement lorsqu'un point donné de A coïncide pendant tout le mouvement a […] Lire la suite

GÉOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • François ELLENBERGER
  •  • 6 538 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] De 1350 à 1480, on assiste à une stagnation, sinon à un recul. Vers 1500, Léonard de Vinci (1452-1519) confie à ses « carnets » manuscrits des observations et des idées d'une stupéfiante modernité sur la sédimentation, la fossilisation, etc. Il réfute avec une ironie mordante l'explication des fossiles par le Déluge, devenue courante, et par la génération spontanée, qui allait prendre un grand po […] Lire la suite

RENAISSANCE

  • Écrit par 
  • Eugenio BATTISTI, 
  • Jacques CHOMARAT, 
  • Jean-Claude MARGOLIN, 
  • Jean MEYER
  •  • 31 106 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Peinture »  : […] Si, en ce qui concerne le dessin de la figure humaine, la peinture pose des problèmes proches de ceux de la sculpture, elle affronte beaucoup d'autres questions. Tout d'abord, il est contraire à la vérité historique d'opposer la peinture flamande à la peinture toscane, bien qu'elles adoptent très fréquemment des positions différentes. Toutes deux recherchent, de la même façon, un plus grand réali […] Lire la suite

KEMP MARTIN (1942- )

  • Écrit par 
  • Francesco PANESE
  •  • 2 059 mots

Dans le chapitre « Images et vérité »  : […] L'œuvre de Léonard de Vinci occupe, assez naturellement pourrait-on dire, une part importante de la volumineuse bibliographie de Kemp. Les travaux et les éditions qu'il lui a consacrés sont aujourd'hui des références dans le domaine. De Leonardo da Vinci : The Marvelous Work of Nature and Man (1981, prix Mitchell du meilleur premier livre) au plus vulgarisé CD-ROM Leonardo da Vinci (1996) consac […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-30 novembre 1995 • France • Grève des étudiants demandant des moyens supplémentaires.

de grève, des dizaines de milliers d'étudiants participent, à travers le pays, à une nouvelle journée nationale d'action, aux côtés des salariés du secteur public en grève. Ils réclament 2 milliards de crédits d'urgence, la création de milliers de postes d'enseignant et de personnel de service et la réquisition du pôle universitaire privé Léonard-de-Vinci, dans les Hauts-de-Seine, dit « fac Pasqua ».  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

André CHASTEL, « LÉONARD DE VINCI (1452-1519) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-de-vinci/