AUTOMATE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Horlogerie suisse

Horlogerie suisse
Crédits : Hulton Getty

photographie

États-Unis : la prospérité, 1920-1929

États-Unis : la prospérité, 1920-1929
Crédits : The Image Bank

vidéo


Un automate (du grec ἀυτοματ́ον) est une machine imitant les mouvements, les fonctions ou les actes d'un corps animé.

Des origines jusqu'à nos jours, la création des figures animées, d'une complexité de plus en plus grande à mesure que se développent les sciences et les techniques, paraît avoir été – que le but en fût magique, religieux, scientifique ou récréatif – un des besoins élémentaires de l'humanité.

Dès l'origine, l'homme semble avoir cherché à reproduire l'apparence et le mouvement des êtres de son milieu vital. Animer le monde qui l'entoure pour s'en rendre maître va être une des premières recherches d'une humanité qui attribuait aux images et à la parole une force magique. Dans l'univers du primitif où tout a une âme et où l'outil ne peut s'animer et agir qu'avec la permission d'une puissance surnaturelle, l'action devient une participation à la vie cosmique par un jeu de symboles et de signes : le masque, animé ou non, sera pour le sorcier l'expression même d'une nouvelle personnalité qu'il endosse. « L'être humain, semblable parodiquement au dieu de la Genèse, n'a-t-il pas créé l'automate à son image... Pour se reconnaître en lui ! »

Dans toutes les pratiques cérémonielles et magiques : initiations, rites funéraires, danses totémiques, le masque articulé a sa place. On le retrouve aussi bien en Afrique (masque de danse Onéré au musée de l'Homme) qu'en Asie (tête de crocodile articulée, provenant de Ceylan, conservée au musée de Bâle). L'on connaît aussi un masque articulé de l'Anubis égyptien, au corps d'homme et à la tête de chacal : sa mâchoire, mue par des fils cachés, paraissait prononcer les ordres que dictaient les prêtres. L'automate était ici l'auxiliaire du merveilleux. Hérodote, Lucien, Diodore de Sicile font état de statues animées dont les oracles étaient prononcés selon les injonctions de la caste sacerdotale. D'Égypte également nous viennent des statuettes articulées, Boulanger pétrissant sa pâte au Louvre, Paysan au travail, à New York. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  AUTOMATE  » est également traité dans :

JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 139 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Jardins d'Orient »  : […] On aime aussi, alors, mettre dans les jardins, d'où disparaissent les statues, des automates de toute sorte, qui peuplent bizarrement ce monde enchanté. Ces automates étaient des figures de bois ou de métal animées par des jeux d'eau ; ils appliquaient des découvertes mécaniques faites par les savants d'Alexandrie, quelques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-l-antiquite-aux-lumieres/#i_47

AUTOMATIQUE

  • Écrit par 
  • Hisham ABOU-KANDIL, 
  • Henri BOURLÈS
  •  • 12 271 mots

Dans le chapitre « Systèmes à événements discrets »  : […] xi à l'aide des opérations de base ∨ (« ou »), ∧ (« et ») et ¬ (« non »). Une décision, qui est le résultat d'un tel calcul, peut être prise par un automate se substituant à l'opérateur humain (cf. automatisation). Le système « T.G.V. Paris-Grenoble » ainsi considéré est un « système à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automatique/#i_47

AUTOMATISATION

  • Écrit par 
  • Jean VAN DEN BROEK D'OBRENAN
  •  • 11 885 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Rôle des ordinateurs »  : […] de sa mémoire, la rapidité de son traitement, est trop coûteux, on lui préfère l'automate programmable. Ce dernier a la même architecture qu'un petit ordinateur ; mais, pour des raisons d'économie, une partie de sa mémoire ainsi que les logiciels de compilation ou d'interprétation ont été sacrifiés. Le langage de la machine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automatisation/#i_47

AUTO-ORGANISATION

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 239 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Auto-organisation au sens fort »  : […] On observe, dans des réseaux d'automates en partie aléatoires, des propriétés de classification et de reconnaissance de formes sur la base de critères auto-engendrés, non programmés. Il s'agit là de simulations d'auto-organisation fonctionnelle où ce qui émerge est non seulement une structure macroscopique à partir de contraintes microscopiques peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auto-organisation/#i_47

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 241 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le connexionnisme »  : […] Il s'agit d'un ensemble d'automates très simples interconnectés. Les connexions permettent à un automate tel que i de transmettre à un automate j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_47

DANSE

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise CHRISTOUT, 
  • Serge JOUHET
  •  • 5 068 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La danse théâtrale »  : […] Ainsi s'explique le malaise que nous éprouvons en présence d'automates qui imitent et caricaturent l'action d'êtres vivants et conscients – qui à leur tour, conditionnés par l'impeccable technique de la danse académique, peuvent faire penser à d'artificielles mécaniques. De Coppelia à Petrouchka, le ballet n' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse/#i_47

DESCARTES RENÉ

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 12 478 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La biologie »  : […] doit expliquer à partir de l'espace et du mouvement. Il en est des vivants comme de ces automates que Descartes nous dit avoir aperçus « aux jardins de nos rois », et qui ne peuvent surprendre que les ignorants. Que l'on se représente, en effet, dans un espace clairement imaginé, comment les diverses parties de ces faux êtres agissent les unes sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-descartes/#i_47

HÉRON D'ALEXANDRIE (Ier s.?)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 848 mots

1866). Les Pneumatica décrivent, en deux volumes, une série de dispositifs mécaniques ou automates : des oiseaux chanteurs, des marionnettes, des machines à sous, une pompe à incendie, un hydraule et, son invention la plus célèbre, l'éolipile. Cette machine, la plus ancienne à utiliser la vapeur, est constituée d'une sphère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heron-d-alexandrie/#i_47

INFORMATIQUE - Principes

  • Écrit par 
  • Jacques HEBENSTREIT
  •  • 3 098 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Langage formel »  : […] » quelconque appartient ou non à un langage déterminé, sera résolu par la définition d'un « automate de reconnaissance » qui est un dispositif ayant un nombre fini d'états et muni d'une mémoire finie ou infinie. Un tel « automate » sera capable de « lire » une phrase de gauche à droite et, arrivé à l'extrémité de la phrase, de « dire » si la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/informatique-principes/#i_47

MACHINES À SOUS

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 2 070 mots

le coup de la loi de 1836 qui les interdit. Ce sont ces machines que l'on nomme parfois aussi « jackpots » ou « bandits manchots », termes imagés empruntés à l'anglais, qui désignent une catégorie particulière, sans doute la plus populaire. Il serait pourtant plus judicieux, à l'instar de l'allemand Spielautomat, de parler d'automate de jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/machines-a-sous/#i_47

PACHINKO

  • Écrit par 
  • Thierry DEPAULIS
  •  • 1 061 mots

Faux flipper, vraie machine à sous, le pachinko est un automate de jeu fort populaire au Japon où quelque dix-huit mille salles abritent près de cinq millions de machines. Le principe du jeu est simple : une poignée de billes est projetée dans une sorte d'armoire vitrée dont la paroi verticale est munie d'une spirale et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pachinko/#i_47

PANHARMONICON

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 84 mots

Instrument inventé par Johann Nepomuk Maelzel (1772-1838), l'inventeur du métronome. C'est une sorte d'orchestre composé de quarante-deux automates. C'est à l'instigation de Maelzel et avec sa collaboration, que Beethoven écrivit La Bataille de Vittoria, dont la première version fut composée pour cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/panharmonicon/#i_47

PENSÉE

  • Écrit par 
  • Pascal ENGEL
  •  • 8 283 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pensée, machines et fonctionnalisme »  : […] L'un des principaux fondateurs de la théorie logique des automates, Turing (1950), soutenait qu'il n'y avait aucune objection de principe à ce que les machines « pensent », pourvu qu'elles puissent imiter suffisamment de ce que nous appelons le comportement intelligent. À cela les philosophes ont opposé une série d'objections a priori. Certaines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pensee/#i_47

RÉSEAUX, philosophie de l'organisation

  • Écrit par 
  • Gabriel DUPUY
  •  • 7 344 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La science des réseaux au XXe siècle : de l'électricité à l'informatique »  : […] encore plus évidente lorsqu'il s'agit de réseaux d'ordinateurs et surtout de réseaux d'automates programmables. Ces derniers réseaux sont utilisés pour donner des réponses « économiques » à des problèmes de grande complexité, par exemple la simulation de l'écoulement d'un gaz ou la reconnaissance des formes. On constitue alors un réseau de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reseaux-philosophie-de-l-organisation/#i_47

ROBOTS

  • Écrit par 
  • Philippe COIFFET
  •  • 14 021 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Capteurs extéroceptifs et système perceptif »  : […] qui lui permettent d'aller précisément au bon endroit et d'exécuter la tâche souhaitée. Le robot fonctionne alors en pur automate répétitif, sans différence de fond avec les automates anciens de Vaucanson. Le gros inconvénient est qu'à la moindre dérive de configuration ou de l'environnement, le travail ne s'exécute plus ; la pince par exemple ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robots/#i_47

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES

  • Écrit par 
  • Anne ABEILLÉ
  •  • 8 410 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Modélisation mathématique »  : […] Un second type d'approche mathématiques est celui des automates à état fini. Il a en commun avec les approches précédentes de ne permettre que des traitements « locaux », pour lesquels on ne dispose pour traiter tel élément du message que d'informations sur un contexte fini. En revanche, il permet une représentation plus traditionnelle des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traitement-automatique-des-langues/#i_47

Voir aussi

Pour citer l’article

André DOYON, Lucien LIAIGRE, Jean-Claude BEAUNE, « AUTOMATE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/automate/