BRAMANTE (1444-1514)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Christ à la colonne, D. Bramante

Christ à la colonne, D. Bramante
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Palais ducal, Urbin

Palais ducal, Urbin
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Le nom de Bramante est lié à quelques-unes des œuvres les plus importantes du xvie siècle, celles qui ont donné naissance à un langage architectural qui, de Rome, s'étendit au cours des siècles dans l'Europe entière.

Christ à la colonne, D. Bramante

Christ à la colonne, D. Bramante

photographie

Donato Bramante, Christ à la colonne. 1490 env. Huile sur bois, 93 cm X 62 cm. Pinacothèque de Brera, Milan, Italie. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Bramante avait hérité du Quattro-cento, plus particulièrement d'Alberti, sa curiosité pour l'Antiquité. Il voulut arracher aux monuments du passé les secrets de leur technique, et les adapter aux exigences de son temps. Mais son intérêt pour l'architecture romaine ne le détourna pas de l'art gothique. Bramante fut considéré à juste titre comme « le plus grand inventeur de formes architecturales depuis l'Antiquité ».

Le peintre

Donato di Pascuccio d'Antonio, dit Bramante (variante du surnom hérité de son père : Abramante, Barbanti), naquit en 1444 à Monte Asdruvaldo, localité dépendant aujourd'hui de la commune de Fermignano, et qui faisait alors partie du territoire d'Urbino.

Avant 1476-1477, il séjourna quelques années à Urbino ; puis, de 1477 à 1499, il vécut en Lombardie, d'abord à Bergame, puis à Milan (le voyage Urbino-Bergame lui permit sans doute de passer par Ravenne et Mantoue). Il fit aussi quelques séjours à Pavie, et Vigevano, et plusieurs voyages, en particulier à Rome, où il s'établit définitivement en 1499. Il mourut, à Rome, le 11 avril 1514.

Il n'existe aucun document sur la formation de l'activité de Bramante dans sa jeunesse. Il arriva à Urbino certainement assez tôt pour assister à l'élaboration d'un des milieux les plus fervents et les plus caractéristiques de la Renaissance italienne. Les œuvres à lui attribuées avec certitude témoignent de ce que fut sa première formation : contact avec des maîtres comme Piero della Francesca, Luciano Laurana, Melozzo ; climat humaniste entretenu par Frédéric de Montefeltro. Bramante avait vingt-huit ans quand Laurana abandonna déf [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : consultant auprès des Musées du Vatican pour la restauration des œuvres d'art

Classification


Autres références

«  BRAMANTE (1444-1514)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 576 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'architecte démiurge »  : […] architectes, et Léonard de Vinci comme ingénieur-artiste, génial autodidacte, et architecte, Bramante, Giuliano et Antonio da Sangallo sont présentés comme des architectes à part entière, véritables phares de la profession autour de 1500. La carrière de Brunelleschi (1377-1446) est à cet égard exemplaire. Associé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_6774

CLASSIQUE ARCHITECTURE

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 4 855 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Du bon usage d'un mot : langage classique et grand style »  : […] de triomphe, thermes, théâtres, temples, etc., et leurs compositions peuvent à leur tour devenir modèles, comme le tempietto de Bramante, qui semble couronner la cathédrale Saint Paul à Londres, ou les villas palladiennes, dont s'inspirent encore deux siècles plus tard Anglais, Américains et Français. Sans se lasser, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-classique/#i_6774

CLOÎTRES

  • Écrit par 
  • Léon PRESSOUYRE
  •  • 5 533 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La fin d'un conflit »  : […] de Pavie sont des témoins de la Renaissance milanaise et non l'expression d'une éthique propre à un ordre monastique. La pensée de Bramante règne sans partage au cloître de Sainte-Marie-des-Grâces de Milan. La tension de l'espace, au cloître de Saint-Charles-aux-Quatre-Fontaines, à Rome, appartient en propre au style de Borromini. L'architecte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloitres/#i_6774

COLOSSAL, art et architecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 3 276 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le colossal en architecture »  : […] Par extension, le mot colossal a été appliqué au domaine architectural. Vers 1514, Bramante semble avoir inventé l'ordre colossal pour sa propre maison de Rome : une ordonnance de hautes et imposantes colonnes qui embrasse plusieurs niveaux d'habitation et unifie la façade par la puissance de son rythme et de ses proportions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colossal-art-et-architecture/#i_6774

JARDINS - De l'Antiquité aux Lumières

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL, 
  • Maurice LEVY
  •  • 8 139 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le jardin classique »  : […] il constitue le cadre et la continuation, est la cour du Belvédère, dans le palais du Vatican. Sa conception est de l'architecte Bramante, dont l'art était imprégné par les souvenirs et la présence autour de lui des ruines antiques qui parsemaient Rome. Le projet de Bramante (qui ne fut réalisé qu'en partie) comprenait trois terrasses, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-de-l-antiquite-aux-lumieres/#i_6774

LOMBARDIE

  • Écrit par 
  • Franco MAZZINI
  •  • 3 761 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La Renaissance »  : […] invité à Bruxelles et participe au travail de l'atelier des Van der Weyden. Ainsi, l'apparition des deux grands artistes que furent Bramante et Léonard de Vinci prélude à un changement radical et, en même temps, à une crise de l'art lombard. Il suffit de penser aux réactions de peintres comme Foppa et comme Bergognone qui surent se maintenir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombardie/#i_6774

MÉCÉNAT DE JULES II - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 296 mots

1503 Bramante est chargé de la reconstruction de la basilique Saint-Pierre. Le chantier, inauguré en 1506, sera en activité tout au long du xvie siècle, divers architectes en ayant repris la direction et modifié successivement le projet initial : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecenat-de-jules-ii-reperes-chronologiques/#i_6774

ORDRES, architecture

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN, 
  • Claude MIGNOT, 
  • Éliane VERGNOLLE
  •  • 13 405 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Le langage des ordres : rhétorique et symbolique »  : […] Bramante semble avoir été le premier architecte attentif à cette notion de convenance. Pour le tempietto de San Pietro in Montorio à Rome, variation sur la tholos du forum Boarium et sur le temple de Vesta de Tivoli, il adopte un ordre dorique – le premier dorique moderne –, plus adapté au monument […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-architecture/#i_6774

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 414 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Renaissance »  : […] cortile a été parfois attribué à L. B. Alberti, fut commencé en 1455 pour le cardinal Barbo, le futur Paul II. L'influence de Bramante est sensible au palais de la Chancellerie, élevé entre 1485 et 1511 pour le cardinal Riario. Lieu de rencontre de la religion et de l'humanisme (constitution de la bibliothèque Vaticane, seconde moitié du xve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_6774

ROME, NOUVELLE CAPITALE DES ARTS

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 193 mots
  •  • 1 média

Si Rome, au début du xvie siècle, redevient un des centres artistiques européens les plus importants, c'est en grande partie grâce au mécénat volontariste du pape Jules II (1503-1513), qui y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-nouvelle-capitale-des-arts/#i_6774

URBANISME - Théories et réalisations

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY
  •  • 9 915 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les traités d'architecture et l'art urbain »  : […] à préparer le remodèlement de Rome avec Alberti. Mais la mort interrompt leur projet. Il faudra attendre les travaux de Bramante pour Ludovic le More (Vigevano) et pour Jules II (Belvédère, Vatican) et surtout les transformations de Rome, accomplies sous l'impulsion de Sixte Quint, pour trouver des réalisations d'envergure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-theories-et-realisations/#i_6774

Voir aussi

Pour citer l’article

Pasquale ROTONDI, « BRAMANTE (1444-1514) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bramante/