GÉNÉTIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Gregor Johann Mendel

Gregor Johann Mendel
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

ADN

ADN
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Génétique : monohybridisme

Génétique : monohybridisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alternance de phases chez la Drosophile

Alternance de phases chez la Drosophile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


La génétique moléculaire

Grâce à la technologie de l'ADN recombinant, il est maintenant possible d'obtenir « à volonté », d'analyser et de manipuler n'importe quel gène de n'importe quel organisme vivant. Du fait de sa « puissance », le génie génétique devait bientôt quitter les laboratoires où il avait vu le jour pour pénétrer, et modifier, une très large gamme de secteurs d'activité : la quasi-totalité de la biologie, la médecine, la médecine légale, l'industrie, l'agriculture... On peut dire que l'ADN, source de l'hérédité, a entraîné des changements dans les consciences et les sociétés... ce qui ne va pas sans poser de redoutables questions au niveau de l'éthique et de la morale... voire de la politique des États.

Les molécules informationnelles dans l'hérédité

Les gènes sont constitués de brins d'acides nucléiques : acide désoxyribonucléique presque toujours, acide ribonucléique dans certains virus des animaux (rétrovirus, virus de la rougeole, par exemple) et des plantes. Les brins d'acides nucléiques sont composés d'une succession de nucléotides unis les uns aux autres par des liaisons phosphodiesters. Chaque nucléotide se compose d'une base qui lui confère une identité (A, C, G, T dans l'ADN ou U dans l'ARN), d'un sucre à 5 atomes de carbone (ribose dans l'ARN, désoxyribose dans l'ADN), et d'acide phosphorique lié à l'hydroxyle 5′ du sucre. L'ADN est le plus souvent sous la forme d'un double brin s'appariant avec précision grâce à la complémentarité des bases, une base purique s'appariant à une base pyrimidique, A avec T et G avec C (fig. 10). Dans l'ADN double brin, qui recèle l'information génétique, le squelette des ponts phosphodiesters est à l'extérieur ; les bases, dirigées vers l'intérieur, forment un empilement de structures moléculaires planes et parallèles dont, dans l'hélice droite habituelle, dite forme B, les axes sont décalés de 34,60 entre deux couples de [...]

Molécule d'ADN

Molécule d'ADN

Dessin

La molécule d'ADN est polynucléotidique bicaténaire, autrement dit double brin. La synthèse d'une molécule d'ADN se fait à partir d'une amorce (à gauche) qui sera allongée et d'un brin de la molécule initiale clivée, brin qui servira de matrice (à droite) et qui permettra, par... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 39 pages


Écrit par :

  • : président de la Commission du génie biomoléculaire, directeur de recherche à l'I.N.S.E.R.M.
  • : professeur honoraire à la faculté des sciences de Clermont-Ferrand
  • : professeur à l'université de Paris-Sud, Orsay

Classification


Autres références

«  GÉNÉTIQUE  » est également traité dans :

CHROMOSOMES ET GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 194 mots

Pour étudier les mécanismes de l'hérédité, le généticien américain Thomas H. Morgan (1866-1945) choisit de travailler sur la mouche du vinaigre (drosophile). Alors que la drosophile possède normalement des yeux rouges, Morgan remarque certains individus aux yeux blancs. Ce caractère n'étant observé que chez les mâl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chromosomes-et-genetique/#i_5828

GÉNÉTIQUE ET DÉVELOPPEMENT PSYCHOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • Michèle CARLIER
  •  • 2 161 mots

Quiconque observe des êtres humains est frappé par leurs points communs et leurs différences. Points communs et différences trouvent d’abord leur origine dans la génétique. Considérons deux espèces très proches : le Pan troglodytes (chimpanzé) et l’Homo sapiens (notre espèce). Leurs séquences d’ADN (acide désoxyribon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique-et-developpement-psychologique/#i_5828

AGRESSIVITÉ, éthologie

  • Écrit par 
  • Philippe ROPARTZ
  •  • 3 918 mots

Dans le chapitre « Les facteurs génétiques »  : […] Il existe essentiellement deux méthodes pour tester l'intervention d'éventuels facteurs génétiques dans le déterminisme des comportements d'agression chez l'animal ; tout d'abord, on dispose aujourd'hui de plusieurs dizaines de lignées ou souches de souris consanguines entre lesquelles des comparaisons de niveau d'agression peuvent être réalisées. L'autre méthode consiste à sélectionner artificiel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agressivite-ethologie/#i_5828

ALCAPTONURIE

  • Écrit par 
  • Jacques HANOUNE
  •  • 382 mots

Depuis 1822, on connaît l'alcaptonurie, une maladie très rare apparaissant dans l'enfance, associant une modification de la couleur de la peau, la présence d'urines foncées et une atteinte articulaire. En 1898, le médecin britannique Archibald Garrod identifiait la substance responsable du noircissement des urines, l'acide homogentisique. Il établissait de plus que la maladie était héréditaire et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcaptonurie/#i_5828

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Expression physique du sexe : sexualisation »  : […] La reproduction sexuée pose un problème qui lui est propre. C'est celui de la différenciation en deux sexes distincts ou sexualisation . En effet, la gamétogenèse s'effectue selon deux voies différentes. La gamétogenèse mâle produit des gamètes mâles ou spermatozoïdes  ; c'est une spermatogenèse. La gamétogenèse femelle donne des ovules  ; c'est une ovogenèse. La différence entre les sexes se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_5828

ANIMAUX MODÈLES, biologie

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 309 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Un emploi abusif de la notion de « modèle animal de maladies humaines » »  : […] Si on s'en tient à la situation actuelle, pourquoi s'obstiner à parler de modèle de l'humain, expression inexacte, alors que disposer d'outils nouveaux pour l'étude de la genèse de tel aspect d'une maladie humaine constitue déjà un progrès remarquable ? Une réponse probable, laquelle s'ajoute au triomphalisme spontané de la biologie moderne, est liée à la sociologie des institutions de recherche e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animaux-modeles-biologie/#i_5828

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 938 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Résistance par acquisition de gènes »  : […] Les gènes de résistance aux antibiotiques sont fréquemment situés sur des vecteurs constitués d'ADN, les plasmides , qui sont transmis par conjugaison, par transduction, ou encore par transformation d'une bactérie à une autre , qu'elle soit de la même espèce, d'une espèce différente ou même d'un genre bactérien différent. Ces transferts plasmidiques expliquent la facilité avec laquelle ces résista […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_5828

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Épidémiologie de l'asthme »  : […] En France, environ 1 500 à 2 000 personnes meurent d'asthme chaque année. Ce chiffre est stable depuis plusieurs années. Le taux de prévalence est d'environ 6 à 8 p. 100 si l'on considère les symptômes et de plus de 15 p. 100 si l'on prend en compte l'H.R.B. Ces chiffres doivent être comparés à ceux de la rhinite allergique (environ 30 p. 100) et au pourcentage de tests cutanés positifs à des all […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme/#i_5828

ASTHME ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 487 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’asthme et l’éducation de l’immunité innée »  : […] La certitude de l’existence du farm effect résulte de plusieurs études portant sur l’origine de l’absence d’asthme et d’allergies respiratoires dans les communautés amish. Une étude publiée en août 2016 par M. Stein et ses collaborateurs, dans la revue The New England Journal of Medicine , démontre clairement l’effet fortement protecteur du mode de vie des amish et plus particulièrement de l’e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme-et-immunite-innee/#i_5828

BATESON WILLIAM (1861-1926)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 212 mots

Zoologiste et généticien anglais. Lorsqu'en 1900 Bateson prend connaissance des lois de Mendel, il est biologiste à Cambridge et ses Materials for the Study of Variation Treated with Especial Regards to Discontinuity in the Origin of Species (1894) sont une thèse rigoureuse, mais révolutionnaire, sur les variations discontinues. À partir de 1900, il vérifie les lois mendéliennes, les répand et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-bateson/#i_5828

BIOLOGIE - La biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 385 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les conditions de l'interventionnisme »  : […] On a donc appris, entre 1975 et 1985, à manipuler un gène comme n'importe quelle molécule, à déterminer sa séquence, la modifier, la réintroduire dans un organisme. Les protéines pour lesquelles ces gènes codent peuvent être produites en grandes quantités. L'ensemble de ces pratiques est désormais servi par une industrie biotechnologique spécifique qui a transformé ce qui était en 1980 une sorte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-biologie-moleculaire/#i_5828

BIOLOGIE - Les pratiques interventionnelles

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 6 550 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Transgenèse »  : […] Il y a des siècles que l'homme s'efforce de modifier, par croisements et sélections, les propriétés des plantes et des animaux afin d'obtenir de nouvelles variétés. Les premières tentatives scientifiques – à tout le moins fondées sur une connaissance précise des gènes – en vue de modifier directement et de façon stable certains caractères des espèces existantes en leur transférant des gènes proven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-les-pratiques-interventionnelles/#i_5828

BIOLOGIE, en bref

  • Écrit par 
  • François GROS
  • , Universalis
  •  • 945 mots

La prise de conscience de la réalité biologique, c'est-à-dire de ce qui caractérise le vivant par rapport à l'inanimé, remonte sans doute aux premières tentatives des Anciens pour définir et expliquer cette différence. On pense ici à la philosophie naturaliste d'Aristote, aux idées d'Hippocrate, puis de Galien. Leur conception de la vie s'inscrit le plus souvent dans une dimension métaphysique ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-vue-d-ensemble/#i_5828

BIOLOGISME

  • Écrit par 
  • Sébastien LEMERLE, 
  • Carole REYNAUD-PALIGOT
  •  • 2 767 mots

Dans le chapitre « Le renouveau du biologisme »  : […] En France, l’image publique des sciences de la vie connaît un renouveau important à la suite de l’attribution en 1965 du prix Nobel de physiologie ou médecine aux généticiens André Lwoff, Jacques Monod et François Jacob. La biologie attire de nouveau la curiosité du monde intellectuel et du grand public. C’est sur ce terreau à la fois scientifique et culturel que se déploient de nouvelles formes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologisme/#i_5828

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'apport des outils modernes »  : […] Depuis les années 1990, les avancées technologiques sont telles que la recherche scientifique s'est accélérée, engendrant des bouleversements imprévisibles de notre compréhension du monde, y compris celui des plantes. La génomique, par exemple, est en train de révéler une évolution et un fonctionnement bien plus complexe des génomes d'eucaryotes (organismes pourvus d'un noyau) que l'on n'avait pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique/#i_5828

BREVET SUR UN O.G.M.

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 198 mots

Au début des années 1970, le microbiologiste indien Ananda Chakrabarty invente, pour le compte de la General Electric Company, une bactérie génétiquement modifiée capable de dégrader les hydrocarbures. Le brevet qu'il demande lui est alors refusé, conformément à la jurisprudence (Plant Patent Act, 1930) excluant les êtres vivants – à l'exception des plantes à reproduction asexuée – de la protectio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevet-sur-un-o-g-m/#i_5828

CANCER - Cancer et santé publique

  • Écrit par 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 14 709 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Causes génétiques des cancers »  : […] On a depuis plus d'un demi-siècle montré l'existence de facteurs génétiques dans les cancers de la souris, puisque d'une lignée pure à l'autre la fréquence des divers types de cancer varie notablement. L'existence de facteurs héréditaires chez l'homme a longtemps fait l'objet de controverses, mais la situation est maintenant plus claire. Des facteurs héréditaires directs peuvent être incriminés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-cancer-et-sante-publique/#i_5828

CARACTÈRES, biologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 950 mots
  •  • 1 média

En systématique, on utilise le terme « caractère » dans le sens de « caractéristique », en vue de la classification des êtres vivants, pour permettre une recension de leurs particularités. Celles-ci peuvent être qualitatives (couleur des cheveux ou du plumage) ou quantitatives (dimensions du corps et de ses diverses parties). On reconnaît des particularités morphologiques (absence ou présence d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caracteres-biologie/#i_5828

CARYOTYPE HUMAIN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-François MATTEI, 
  • Marie-Geneviève MATTEI, 
  • Anne MONCLA
  •  • 4 780 mots
  •  • 10 médias

Les chromosomes présents dans le noyau de toute cellule eucaryote sont porteurs de l’information génétique de l’organisme auquel appartient cette cellule. Le nombre (de 1 à 1 440 !) et l’aspect des chromosomes varient selon les espèces animales ou végétales et sont caractéristiques de chacune d’entre elles. On appelle caryotype l’arrangement ordonné de l’ensemble des chromosomes d’une cellule. Po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caryotype-humain/#i_5828

CHILDS BARTON (1916-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 446 mots

Spécialiste américain de la génétique pédiatrique, Barton Childs mena des recherches sur la génétique des maladies humaines héréditaires. Il est également très connu pour sa volonté d'intégrer la génétique dans la pratique médicale. Né le 29 février 1916 à Hinsdale, en Illinois, Barton Childs fut diplômé en 1938 du Williams College de Williamstown, dans le Massachusetts. Quatre ans plus tard, l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barton-childs/#i_5828

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les clones sont-ils génétiquement identiques ? »  : […] Issus de cellules provenant d'un seul individu, les clones possèdent bien le même ensemble de gènes nucléaires. Toutefois, ils sont génétiquement différents en ce qui concerne leurs mitochondries, ces organites cellulaires qui contiennent de l'ADN, ou tout autre facteur transmis par le cytoplasme de l'ovule. On ne sait pas encore non plus jusqu'à quel point le clonage peut induire des modificati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_5828

CLONAGE D'UN MAMMIFÈRE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 243 mots

La révélation par la presse, en février 1997, de la naissance, en juillet 1996, dans les laboratoires du Roslin Institute d'Édimbourg, d'une brebis très particulière, premier mammifère cloné, a fait prendre conscience à l'opinion publique des avancées très rapides des biotechnologies de la reproduction animale. Dolly a été obtenue en transférant un noyau d'une cellule somatique (cellule non sexue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage-d-un-mammifere/#i_5828

CODE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 1 384 mots
  •  • 1 média

On a coutume de remarquer l'extraordinaire variété du vivant, et d'oublier ce qui est commun à tout ce qui vit. D'abord, l'atome de vie, la cellule. Ensuite, un mécanisme incroyablement simple de transmission de l'hérédité, la réplication, qui passe par la reproduction à l'identique d'une molécule, l'ADN – à un inévitable taux d'erreur près, dû à la nature physique des objets en cause. L'ADN (po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/code-genetique/#i_5828

COMPORTEMENT ANIMAL - Fondements du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 2 820 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les stimuli-déclencheurs intra-spécifiques »  : […] Les stimuli-déclencheurs, décrits depuis les débuts de l'éthologie notamment par Konrad Lorenz et Nikolaas Tinbergen, sont des signaux, généralement assez simples, pour lesquels les animaux sont prédisposés génétiquement à réagir par des comportements particuliers, adaptés à ces stimuli. Par exemple, les jeunes goélands donnent des coups de bec sur une tache rouge située sur le bec de leurs par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-fondements-du-comportement/#i_5828

CONCEPT "UN GÈNE-UNE ENZYME"

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 246 mots

Pour démontrer que les gènes influent chimiquement sur l'hérédité, George W. Beadle (1903-1989) décide de travailler sur un champignon microscopique, Neurospora crassa , facilement cultivable sur un milieu artificiel qui ne contient que du sucre et des sels minéraux. Associé au microbiologiste Edward L. Tatum (1909-1975), il isole des mutants incapables de se développer sur ce milieu minimal, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-un-gene-une-enzyme/#i_5828

CUÉNOT LUCIEN (1866-1951)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 378 mots
  •  • 1 média

Zoologiste et généticien français. Licencié ès sciences en 1885, il soutient deux ans plus tard sa thèse de doctorat sur l'anatomie des astérides. En 1888, il est préparateur d'anatomie comparée et de physiologie à la faculté des sciences de Paris et, en 1890, professeur de zoologie à la faculté des sciences de Nancy où il enseignera jusqu'à sa retraite en 1938 ; il y dirige également le jardin zo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-cuenot/#i_5828

DÉCHIFFRAGE DU GÉNOME NÉANDERTALIEN

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 298 mots
  •  • 1 média

Longtemps, les chercheurs travaillant sur l'évolution récente de l'homme n'ont eu à leur disposition que des objets matériels qui se conservent relativement bien : squelettes, constructions, poteries, outils, restes alimentaires, ou encore peintures et gravures. L'accès au patrimoine génétique (le génome) des hommes préhistoriques paraissait impossible. Pourt ant, l'amélioration constante des tec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dechiffrage-du-genome-neandertalien/#i_5828

DÉLÉTION, génétique

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 250 mots

Déficit constitutionnel intéressant soit un chromosome, soit un gène dudit chromosome. Il produit une information génétique tronquée. Celle-ci peut entraîner la synthèse de protéines anormales, dites elles-mêmes, par extension, protéines délétées. La délétion est un phénomène dans certains cas spontané, ou apparemment spontané dans la mesure où les causes dites épigénétiques (cf. épigenèse ) de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deletion-genetique/#i_5828

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Rôle des gènes « maternels » »  : […] La drosophile est de petite taille, a un temps de génération très court et s'élève facilement en laboratoire. C'est sans doute pourquoi elle a été l'animal de choix des généticiens. L'accumulation de connaissances génétiques a permis aux embryologistes de comprendre le contrôle génétique du développement. En effet, il existe de nombreux mutants de la drosophile. Un mutant est un animal chez lequ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_5828

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Critères de différenciation »  : […] La différenciation peut être abordée à plusieurs degrés d'organisation : populations cellulaires (tissus groupés en organes), cellule, compartiments sub-cellulaires et organites (par exemple évolution d'un proplaste et chloroplaste), niveau moléculaire (élaboration d'un équipement protéique et enzymatique spécifique). Pour chacun de ces degrés, les caractères observés ne font que traduire la diffé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_5828

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 129 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les dysplasies de la forme ou morphodysplasies »  : […] Elles sont fixées, non évolutives. Si le chirurgien n'intervient pas, une fissure de la lèvre et du palais (bec-de-lièvre), une imperforation de l'anus ne guériront pas spontanément. Leurs conséquences à long terme (troubles esthétiques et de la phonation dans le premier cas) ou à court terme (occlusion intestinale dans le second cas) sont en quelque sorte mécaniques, inéluctables. Dans l'espèce h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/#i_5828

DOBZHANSKY THÉODOSIUS (1900-1975)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 897 mots

Généticien et évolutionniste américano-russe dont l'œuvre a eu une grande influence sur l'interprétation scientifique et les recherches concernant la théorie évolutionniste. Né à Nemirov (Ukraine) en 1900, fils d'un professeur de mathématiques, Théodosius Grigorievitch Dobzhansky a suivi les cours de l'université de Kiev de 1917 à 1921. Il y enseigna ensuite, puis vint à Leningrad (aujourd'hui Sai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodosius-dobzhansky/#i_5828

DROSOPHILE

  • Écrit par 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 591 mots
  •  • 2 médias

Petite mouche, de 2 à 3 millimètres de longueur, que l'on rencontre sur les fruits en décomposition et qui est très utilisée dans les laboratoires pour les recherches en génétique. Classe : Hexapodes ; ordre : Diptères ; sous-ordre : Brachycères ; famille :Drosophilidés L'espèce Drosophila melanogaster , encore appelée « mouche du vinaigre » , a été décrite pour la première fois en 1830 par Meige […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drosophile/#i_5828

DYSLEXIE

  • Écrit par 
  • Franck RAMUS
  •  • 1 725 mots

Dans le chapitre « Origines génétiques »  : […] En effet, il a été remarqué depuis plus d’un siècle qu’on retrouve souvent plusieurs personnes dyslexiques dans la même famille. Les études de jumeaux et d’adoption, en dissociant la transmission génétique et la transmission environnementale, ont permis d’étayer l’hypothèse selon laquelle des facteurs génétiques seraient impliqués, à hauteur d’environ 50 p. 100, dans les facteurs de risque de la d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dyslexie/#i_5828

ÉCOSYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Luc ABBADIE
  •  • 5 448 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Écologie de la biodiversité et environnement »  : […] La relation entre la diversité biologique (biodiversité) et le fonctionnement des écosystèmes est une des questions les plus actuelles de l'écologie aujourd'hui. En effet, outre les enjeux intellectuels de compréhension et de simulation de la dynamique des écosystèmes, sont apparus depuis la fin des années 1980 des enjeux environnementaux cruciaux. Il est aujourd'hui incontestable que la Terre es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecosystemes/#i_5828

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 588 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La susceptibilité génétique aux ESST humaines »  : […] Le déterminant majeur de la susceptibilité génétique aux ESST est le gène de la PrP (gène PRNP ). Toutes les formes familiales d'ESST sont associées avec une anomalie du gène PRNP  ; en revanche, les patients présentant des formes sporadiques ont le plus souvent une séquence codante normale du gène de la PrP. Les résultats de ces études moléculaires ont permis d'identifier des mutations, des inser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encephalopathies-spongiformes/#i_5828

EPHRUSSI BORIS (1901-1979)

  • Écrit par 
  • Madeleine GANS, 
  • Piotr SLONIMSKI
  •  • 1 101 mots
  •  • 1 média

Né à Moscou le 9 mai 1901, Boris Ephrussi a fait ses études supérieures à la faculté des sciences de Paris où, en 1946, sera créée à son intention la première chaire de génétique. Il fut, avec Philippe L’Héritier, Georges Teissier et Georges Rizet, l’un des principaux artisans de la renaissance de la génétique en France après 1935 et de son développement dans les universités françaises. Au sein […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-ephrussi/#i_5828

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 972 mots
  •  • 4 médias

Le terme « épigénétique » est utilisé en 1942 par le généticien Conrad Hal Waddington pour définir ce qui est littéralement « au-dessus de la génétique ». La génétique, selon la définition qu’en a donnée William Bateson en 1905, est quant à elle la science de la transmission héréditaire des caractères. Son développement autre que formel, comme la cartographie des gènes sur les chromosomes, a long […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_5828

ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON, 
  • Francesca MERLIN
  •  • 3 641 mots
  •  • 4 médias

Le terme « épigénétique » est aujourd’hui très en vogue, aussi bien dans la littérature spécialisée que dans la presse de vulgarisation. On y associe souvent une connotation hétérodoxe et polémique, l’épigénétique étant vue comme marquant les limites de la génétique et de la théorie darwinienne de l’évolution (théorie synthétique). À ce sujet, certains parlent même d’un retour possible du lamarck […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique-et-theorie-de-l-evolution/#i_5828

ÉPILEPSIE

  • Écrit par 
  • Henri GASTAUT, 
  • François MIKOL
  •  • 6 179 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Épilepsies idiopathiques »  : […] Elles ont en commun l'absence de déficit neurologique ou cognitif, et une évolution en règle favorable, même si un traitement au long cours peut être nécessaire. Les études familiales et la biologie moléculaire ont montré la forte composante génétique (de type polygénique) à leur origine, la plupart des formes déterminant une hérédité complexe. La forme généralisée – la plus commune de toutes les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epilepsie/#i_5828

EUGÉNISME

  • Écrit par 
  • André PICHOT, 
  • Jacques TESTART
  • , Universalis
  •  • 4 941 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une pratique illusoire »  : […] Il faut ici expliquer pourquoi l'interdit de procréation imposé à certaines personnes n'avait aucune chance de répondre au but eugénique en éliminant la contribution d'individus déficients (ou considérés comme tels) au futur patrimoine génétique de l'espèce. En fait, un tel projet, même s'il avait été maintenu au fil de plusieurs générations, n'aurait pu éviter des obstacles d'au moins trois natur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenisme/#i_5828

ÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Stéphane SCHMITT
  •  • 15 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Hérédité des caractères biologiques »  : […] L' hérédité des caractères acquis, au milieu du xx e  siècle, était tombée dans un discrédit presque général, et les théories de Lyssenko apparaissaient à l'immense majorité de la communauté scientifique comme un archaïsme ou une supercherie. Pourtant, un siècle plus tôt, cette hypothèse était en faveur chez la plupart des savants. Darwin lui-même y adhérait et avait tenté de l'expliquer dans le c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evolution/#i_5828

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 135 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Quantifier la crise actuelle de la biodiversité »  : […] La difficulté à recenser les espèces ne doit pourtant pas masquer le fait que la biodiversité s'érode à un rythme accéléré et qu'il est urgent d'agir. Si de nouvelles espèces sont décrites chaque jour, d'autres disparaissent sans même l'avoir été, sous l'effet d'activités humaines qui, elles, sont identifiables et dont on peut mesurer l'ampleur. Certes, la disparition des espèces est un phénomène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/faune-sauvage/#i_5828

FISHER RONALD AYLMER (1890-1962)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 777 mots

Statisticien et généticien britannique, né le 17 février 1890 à Londres, mort le 29 juillet 1962 à Adélaïde (Australie). En 1909, Ronald Aylmer Fisher obtient une bourse pour étudier les mathématiques à l'université de Cambridge, dont il sort diplômé en astronomie en 1912. Il demeure à Cambridge l'année suivante, pour parfaire sa formation en astronomie et en physique et étudier la théorie des err […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ronald-aylmer-fisher/#i_5828

GAYON JEAN (1949-2018)

  • Écrit par 
  • Laurent LOISON
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

Les travaux de Jean Gayon portent sur l’histoire et la philosophie des sciences du vivant. Depuis le mitan des années 1980, ils ont donné lieu à plus de trois cents publications préférentiellement consacrées à la théorie de l’évolution et à la génétique. Son champ de recherche premier a été et est demeuré le sillon darwinien de la théorie de l’évolution, depuis les premiers travaux de Darwin jus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gayon/#i_5828

GÈNES, biologie

  • Écrit par 
  • Pierre SONIGO
  •  • 1 381 mots

La génétique tire sa terminologie – héritage, transmission, patrimoine – de questions pratiques assez éloignées de la biologie. Le mot latin hereditas désigne les biens, titres et fonctions qu'un homme laisse à sa mort et le droit pour ses enfants d'en prendre possession. L'utilisation de ce terme en biologie date du xix e  siècle. De même que les parents transmettent à leurs enfants leur maison, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genes-biologie/#i_5828

ÉDITION DU GÉNOME HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Hugues DÉCHAUX
  •  • 6 468 mots
  •  • 2 médias

Depuis l’achèvement en 2004 du projet Génome humain, entrepris au début des années 1990, dont l’objectif était de procéder à la première lecture intégrale des trois milliards de bases que contient l’ADN humain, les avancées de la génétique sont fulgurantes. Outre le séquençage du génome, qui se réalise désormais à « très haut débit » et qui tend à se banaliser pour les parties codantes de l’ADN, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edition-du-genome-humain/#i_5828

GÉNOME NÉANDERTALIEN

  • Écrit par 
  • Eva-Maria GEIGL, 
  • Thierry GRANGE, 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 3 256 mots
  •  • 2 médias

Paléoanthropologues et biologistes de l'évolution humaine ont assisté en 2010 au déchiffrage d'une partie du génome néandertalien. Cette lignée humaine, qui a peuplé l'Asie de l'Ouest et l'Europe pendant 400 000 ans, a disparu il y a environ 30 000 ans. Elle est considérée comme la plus proche de la lignée de l'Homme moderne, seul survivant de toutes les espèces humaines ayant existé. Mais on est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genome-neandertalien/#i_5828

GÉNOMIQUE - Les fusions cellulaires

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Marc FELLOUS, 
  • France LATRON
  •  • 3 122 mots
  •  • 1 média

Depuis le début des années 1960, il est possible de fusionner des cellules somatiques entre elles. Ce mode de croisement est bien distinct de celui qui s'opère lors de la reproduction sexuelle. Il constitue néanmoins une approche alternative et très fructueuse de la génétique moderne humaine. En 1960, Georges Barski et ses collaborateurs à l'institut Gustave-Roussy de Villejuif ont obtenu, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-les-fusions-cellulaires/#i_5828

GÉNOMIQUE - Génomique et cancérologie

  • Écrit par 
  • Daniel LOUVARD, 
  • François SIGAUX
  •  • 4 773 mots
  •  • 1 média

Le décryptage du génome humain, au début du xxi e  siècle, a facilité l'analyse du fonctionnement cellulaire sous l'influence des gènes. D'où l'entrée en scène d'une génomique fonctionnelle cancérologique qui s'attache notamment à comprendre, afin de les contrôler, les mécanismes de l'oncogenèse qui sont à l'origine de la tumorogenèse. Elle conduit ainsi à une rénovation de la cancérologie, en pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genomique-et-cancerologie/#i_5828

GROUCHY JEAN DE (1926-2003)

  • Écrit par 
  • Catherine TURLEAU
  •  • 502 mots

Avec son ami Jérôme Lejeune, disparu en 1994, Jean de Grouchy fut l'un des pionniers de la cytogénétique humaine. Né aux Pays-Bas en 1926, il obtient son diplôme de docteur en médecine à Paris en 1953. Il entre dès 1954 au C.N.R.S., où il sera nommé directeur de recherche en 1965. Jérôme Lejeune et lui font ensemble leur service militaire au début des années 1950 et décident de consacrer leur carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-grouchy/#i_5828

HALDANE JOHN BURDON SANDERSON (1892-1964)

  • Écrit par 
  • Valérie CHANSIGAUD
  •  • 653 mots

Le nom de John Burdon Sanderson Haldane reste principalement associé au développement de la génétique des populations, des années 1920 à 1940, au côté de Ronald Fisher et Sewall Wright. Haldane appartient à une famille aristocrate et intellectuelle écossaise, qui compte plusieurs biologistes dont son propre père John Scott Haldane. Lors de la Première Guerre mondiale, il s'engage dans la Garde no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-burdon-sanderson-haldane/#i_5828

HÉMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean BERNARD, 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 8 445 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hématologie génétique »  : […] L'hématologie génétique est importante et originale. L'inégale répartition entre les races de caractères sanguins essentiels, normaux ou anormaux, est une donnée biologique fondamentale comparable à l'inégale répartition des pigments de la peau. Les spécialistes de l'hémoglobine sont devenus géographes et explorateurs. Géographes et explorateurs d'une sorte particulière, qui allient, pour résoudre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematologie/#i_5828

HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Charles BABINET, 
  • Luisa DANDOLO, 
  • Jean GAYON, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 11 220 mots
  •  • 7 médias

De tous temps, les hommes se sont sentis concernés par l'hérédité. Elle recèlerait leur nature profonde, à travers les caractères innés que leur ont transmis leurs parents. Elle conditionne aussi la part d'eux-mêmes qu'ils transmettent physiquement à leurs enfants. Car l'hérédité est d'abord une histoire de lignée et de procréation. Chacun sait qu'il faut un homme et une femme – à tout le moins l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heredite/#i_5828

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 807 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « En génétique formelle »  : […] Le complexe HLA a été un des premiers segments du génome humain étudié avec autant de précision. À présent, une carte physique complète existe pour les quatre mégabases de la région. Plusieurs équipes identifient à partir de la région HLA toutes les séquences exprimées ; un segment de 90 kilobases a déjà été séquencé, et cette région sert à mettre au point de nouvelles méthodes de séquençage à gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histocompatibilite/#i_5828

HORLOGES BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • François ROUYER
  •  • 3 318 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La découverte des gènes d'horloge »  : […] L'utilisation de modèles expérimentaux accessibles aux techniques génétiques a conduit à la découverte des premiers mutants de l'horloge circadienne. Des mutations affectant le rythme de production des conidies chez le champignon Neurospora crassa ou les rythmes d'éclosion des adultes chez la mouche du vinaigre Drosophila melanogaster ont été mises en évidence au début des années 1970. Ces mutat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horloges-biologiques/#i_5828

HYBRIDATION

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Yves DEMARLY, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 5 920 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le chimérisme lié à la reproduction humaine »  : […] Dans la population des jumeaux dizygotes, frères et sœurs simultanés issus de deux ovocytes et de deux spermatozoïdes différents, l'existence d'une chimère sanguine n'est pas exceptionnelle, puisqu'elle survient dans 8 p. 100 des cas environ, la pratique de la fécondation in vitro ayant en outre considérablement augmenté le nombre des grossesses multiples. Cet échange se produit au niveau du plac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hybridation/#i_5828

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Composantes génétiques »  : […] Comme nous l'avons vu, la régulation de la pression artérielle (PA) obéit à des interactions physiologiques complexes. Cela n'a pas permis jusqu'à présent de repérer lequel des mécanismes de régulation de la PA est en général assez défectueux pour déterminer une hypertension artérielle dans la population adulte tout venant, car, bien que de nombreuses anomalies biologiques aient été décrites chez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_5828

INNÉ ET ACQUIS

  • Écrit par 
  • André PICHOT
  •  • 1 321 mots

Dans le chapitre « L'avènement de l'hérédité biologique »  : […] Après 1809, par la même analogie, on a commencé à concevoir la génération comme une transmission des caractères des parents aux enfants ; ce qui en a fait une prolongation de l'individu dans sa descendance au lieu d'une conservation de l'espèce (ce qui s'accordait avec l'évolutionnisme naissant, où les contours de l'espèce s'estompaient). Les maladies déjà qualifiées d'héréditaires ont alors servi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inne-et-acquis/#i_5828

INTERSEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Katy HAFFEN
  •  • 2 775 mots

Dans le chapitre « Intersexualité génétique »  : […] L'intersexualité génétique, due à la constitution génétique même des sujets qui la manifestent, s'observe chez des animaux à faible détermination sexuelle. Chez ces animaux, l'un des groupes de gènes masculinisants (M) et féminisants (F), qui sont portés à la fois par les hétérochromosomes et par les autosomes, n'assure pas la dominance qui oriente dans le sens mâle ou femelle le développement s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intersexualite/#i_5828

JACQUARD ALBERT (1925-2013)

  • Écrit par 
  • Jacques TESTART
  •  • 1 004 mots
  •  • 1 média

Généticien, essayiste et militant, Albert Jacquard est né en 1925 dans une famille jurassienne, catholique et conservatrice. Son enfance fut surtout marquée par un accident dramatique qui le laissera défiguré . Après des études brillantes à l’École polytechnique, Albert Jacquard devient haut fonctionnaire à la Seita (Société nationale d’exploitation industrielle des tabacs et allumettes) puis au m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-jacquard/#i_5828

JUMEAUX (psychologie)

  • Écrit par 
  • Michèle CARLIER
  •  • 2 508 mots

On attribue souvent à sir Francis Galton (1822-1911) la paternité de la « méthode des jumeaux », méthode qui consiste à comparer les jumeaux monozygotes (MZ), issus de la fécondation d’un seul ovule par un seul spermatozoïde, à des jumeaux dizygotes (DZ), issus chacun de la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde. À ceci près que, à l’époque, la classification des jumeaux ne se faisait pas pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jumeaux-psychologie/#i_5828

LÉTALITÉ GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Denis BUICAN
  •  • 980 mots

Sensibilisé aux problèmes de l'hérédité par la lecture de Zola et notamment par le personnage du docteur Pascal, comme le montre une lettre adressée à l'écrivain en 1894, le zoologiste Lucien Cuénot présenta à l'Académie des sciences, en 1902, une note où il vérifie les lois de Mendel sur des croisements de souris. Ceux-ci lui ont permis de constater la dominance de la couleur grise en première gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/letalite-genetique/#i_5828

LEWIS EDWARD B. (1918-2004)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GUYADER
  •  • 361 mots

Généticien américain. Né le 20 mai1918 à Wildes-Barre (Pennsylvanie), Edward Lewis, diplômé du California Institute of Technology (1942) où il a étudié sous la direction d'Alfred Sturtevant, effectue sa carrière d'enseignant dans cette institution à partir de 1946. Lewis s'est attaqué au problème des rapports entre génétique et embryologie. Dans les années 1940 à 1950, quand il a commencé ses trav […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-b-lewis/#i_5828

LOIS MENDÉLIENNES DE L'HÉRÉDITÉ

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 258 mots

Moine et botaniste, Gregor Mendel (1822-1884) s'intéressait à la transmission héréditaire de l'aspect des graines de petits pois, en étudiant statistiquement les produits de croisement de différentes variétés. Il découvre ainsi que des caractères distincts, par exemple la couleur et la forme, se transmettent séparément. Lorsque les deux parents diffèrent par un seul caractère, par exemple graine r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lois-mendeliennes-de-l-heredite/#i_5828

LYSOGÉNIE

  • Écrit par 
  • Pierre NICOLLE
  •  • 3 859 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Bactéries lysogènes défectives »  : […] Si l'on traite une culture bactérienne par un phage tempéré, il arrive parfois que, parmi les bactéries prémunies contenues dans la culture secondaire, certaines fournissent à chaque multiplication une proportion normale du phage lysogéniseur, tandis que, dans les filtrats d'autres bactéries également prémunies, il est impossible d'en trouver, même après induction et culture mixte avec la souche s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysogenie/#i_5828

LYSSENKO (AFFAIRE)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 387 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Ni Lamarck ni Darwin : Lyssenko »  : […] Pour Staline, les sciences sont des applications des lois universelles de la dialectique. Si elles n'y obéissent pas, c'est qu'elles reposent sur une conception fausse. En ce qui concerne la biologie, un mouvement dialectique est à l'œuvre dans chaque organisme, qui tend à le faire évoluer par sa dynamique interne vers un état meilleur. L'homme n'échappe pas à ce mouvement et l'homme nouveau est e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyssenko-affaire/#i_5828

MALADIES ÉMERGENTES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Ivan SACHE
  •  • 2 546 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des maladies favorisées par les systèmes de culture »  : […] La menace que représente la souche Ug99 est amplifiée par la vulnérabilité des cultures de blé : à l'échelle mondiale, 80 p. 100 des emblavements (ensemencement d'une terre avec une céréale) sont potentiellement sensibles à la nouvelle souche. Leur protection nécessiterait alors des applications fongicides ciblées, qui ne sont pas économiquement et environnementalement acceptables dans tous les pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-emergentes-vegetales/#i_5828

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 771 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les enzymopathies »  : […] C'est en 1908 que, pour la première fois, un médecin d'Oxford, Archibald Garrod, fait la corrélation entre « maladie », «  enzyme » et « génétique ». Il observe dans diverses familles la fréquence de l'alcaptonurie (cette affection bénigne se caractérise par un noircissement rapide des urines à l'air). Il constate la distribution familiale de cette affection et sa haute fréquence en cas de mariag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-moleculaires/#i_5828

MALADIES RARES

  • Écrit par 
  • Bernard BARATAUD
  •  • 2 061 mots

Dans le chapitre « Un développement progressif des stratégies »  : […] La recherche et le traitement des maladies génétiques rares sont totalement conditionnés par la collecte de l'ADN des patients sous forme de panels destinés à la recherche des gènes responsables. Ces gènes une fois découverts permettent le diagnostic de la maladie, le diagnostic pré-natal, le conseil génétique, le diagnostic pré-implantatoire. L'ensemble des connaissances alors disponibles permet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-rares/#i_5828

MALFORMATIONS CONGÉNITALES

  • Écrit par 
  • Jean de GROUCHY
  •  • 2 934 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Étiologie »  : […] Les malformations congénitales relèvent de trois grandes causes : un tiers environ est dû à des aberrations chromosomiques, un tiers à des mutations géniques, un tiers à des embryopathies. Les aberrations chromosomiques portent sur le nombre et la structure des chromosomes. Elles ne sont pas, en principe, héréditaires, étant donné l'importance des troubles constitutionnels qu'elles entraînent. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malformations-congenitales/#i_5828

MAYNARD SMITH JOHN (1920-2004)

  • Écrit par 
  • Jean GAYON
  •  • 1 444 mots

Biologiste et généticien britannique, John Maynard Smith est un évolutionniste parmi les plus influents de sa génération et l’un des plus féconds depuis Darwin. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-maynard-smith/#i_5828

MÉDECINE - Médecine prédictive

  • Écrit par 
  • Jean-Yves NAU
  • , Universalis
  •  • 4 072 mots
  •  • 1 média

Le dernier quart du xx e  siècle restera sans aucun doute dans l'histoire des sciences comme la période la plus faste pour la compréhension moléculaire du vivant en général, de la génétique – et de la génétique humaine – en particulier. Si cette avancée majeure de la biologie est encore tout juste émergente dans le champ de la thérapie humaine (cf.  thérapeutique -Thérapie génique), elle commence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-medecine-predictive/#i_5828

MENDEL GREGOR JOHANN (1822-1884)

  • Écrit par 
  • Jacques PIQUEMAL
  •  • 2 089 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La mathématisation mendélienne »  : […] Le génie de Mendel consiste à avoir vu la clé de l'hybridation dans ce qu'on considérait comme un obstacle, la « bigarrure de formes » : si les types (souches ou hybrides) se dissocient et se reconstituent, c'est qu'ils n'ont pas d'unité foncière. Le caractère isolé reste le seul repère stable, et c'est à son niveau que Mendel va poser le problème de l'hybridation. Après hybridation, la réapparit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregor-johann-mendel/#i_5828

MÉTASTASES, médecine

  • Écrit par 
  • Brigitte BOYER
  •  • 7 537 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mécanismes génétiques impliqués dans la métastase »  : […] Bien que les tumeurs soient, dans leur grande majorité, clonales, c'est-à-dire issues d'une cellule unique, la population cellulaire tumorale est étonnamment hétérogène. On peut donc envisager la progression tumorale comme l'application, à une cellule normale, de modifications génétiques (mutations) et épigénétiques, capables de produire toute une série de populations variantes qui seront elles-m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metastases-medecine/#i_5828

MIGRAINE

  • Écrit par 
  • Patrick HENRY
  •  • 434 mots

Le langage courant confond souvent les termes « migraine » et « mal de tête ». La migraine ou hémicrânie constitue une variété bien particulière de céphalées, survenant par accès intermittents. Dans la crise migraineuse sans aura, la plus fréquente, la douleur est hémicrânienne et revêt souvent un caractère pulsatile ; elle est accompagnée de nausées, de vomissements ainsi que d'une intolérance a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/migraine/#i_5828

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les mutations et leurs conséquences pathologiques »  : […] L'ADNmt est particulièrement sensible aux agents mutagènes (de dix à vingt fois plus que l'ADN nucléaire). Il est peu protégé par des protéines et la matrice mitochondriale accumule facilement les cations ou anions mutagènes en raison de la présence du gradient de potentiel électrochimique de part et d'autre de la membrane interne. Par ailleurs, les accidents survenant au moment de la réplication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_5828

MORGAN THOMAS HUNT (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 532 mots

Généticien américain né à Lexington (Kentucky). Son activité universitaire et scientifique débuta au collège féminin de Bryn-Mawr ; il fut ensuite professeur de zoologie expérimentale à l'université Columbia (1904), puis à l'Institut technologique de Pasadena en Californie (1929) où devait s'écouler toute la suite de sa carrière. Il passait ses vacances au laboratoire maritime de Wood's Hole (Mass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-hunt-morgan/#i_5828

MULLER HERMANN JOSEPH (1890-1967)

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 577 mots

Biologiste et généticien américain né à New York. Élève de E. B. Wilson dont le laboratoire était voisin de celui de T. H. Morgan, Muller entra dans le laboratoire de celui-ci, la fameuse « fly-room » ; ensuite, avec les autres collaborateurs de Morgan, il fut engagé dans le « fly-work », c'est-à-dire les recherches centrées sur l'hérédité chez la drosophile. Il a été successivement professeur à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-joseph-muller/#i_5828

MUTATIONNISME

  • Écrit par 
  • Cédric GRIMOULT
  •  • 2 216 mots

Dans le chapitre « L'analyse de l'hérédité »  : […] C'est en 1900 que De Vries, parmi d'autres chercheurs, redécouvre les lois de la transmission des caractères héréditaires (bientôt appelés gènes), lois déjà formulées par Gregor Mendel dès 1865, mais restées ignorées depuis lors. Ces règles statistiques montrent que les facteurs héréditaires se comportent comme des particules indépendantes juxtaposées, mais non fondues ensemble, qui se transmette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutationnisme/#i_5828

MUTATIONS

  • Écrit par 
  • Gérard LEBLON, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  • , Universalis
  •  • 2 925 mots
  •  • 1 média

Toute reproduction biologique associe toujours deux tendances contradictoires. L' une tend à maintenir immuables les caractères héréditaires ; l'autre tend, au contraire, à introduire des changements ou variations génétiques, qui s'accomplissent selon deux modalités fondamentalement distinctes. Dans la première, le caractère nouveau est obtenu par recombinaison : deux individus parentaux distin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutations/#i_5828

MUTATIONS ET SPÉCIATION

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 209 mots

Botaniste comme Gregor Mendel (1822-1884), le Néerlandais Hugo De Vries (1848-1935) s'intéresse à la formation des espèces, dans un contexte d'intenses discussions autour du darwinisme. Il étudie l'apparition de nouveaux caractères dans les populations de fleurs à croissance rapide, les onagres ( Œnothera ). Il découvre ainsi la survenue de mutations, c'est-à-dire de variations brutales d'un carac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutations-et-speciation/#i_5828

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Philippe PEIGNEUX
  •  • 1 393 mots

Dans le chapitre « Sommeil et efficience cognitive »  : […] Les études de privation de sommeil corroborent l’expérience quotidienne en démontrant que l’on ne peut restreindre ou éliminer le sommeil sans produire des effets indésirables tant au niveau cognitif que neurophysiologique. La privation de sommeil aiguë (nuit blanche) est associée à des chutes parfois spectaculaires de la performance cognitive pendant la journée suivante. Principalement, les fonc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives-et-sommeil/#i_5828

NÜSSLEIN-VOLHARD CHRISTIANE (1942- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 376 mots

Généticienne allemande, spécialiste de génétique du développement, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1995 (conjointement à Eric Wieschaus et Edward Lewis), pour ses recherches sur les mécanismes de développement précoce de l'embryon. En travaillant en tandem avec Eric Wieschaus, Christiane Nüsslein-Volhard a poursuivi les recherches pionnières d'Edward Lewis, qui utilisait la drosophile, é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christiane-nusslein-volhard/#i_5828

OBÉSITÉ

  • Écrit par 
  • Arnaud BASDEVANT, 
  • Cécile CIANGURA
  •  • 5 939 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'inné et l'acquis chez l'obèse »  : […] Il existe manifestement une prédisposition génétique à prendre du poids, ce dont témoignent le caractère familial de certaines obésités, le risque plus élevé de devenir obèse lorsque l'on a des parents obèses, la similarité des prises de poids de vrais jumeaux soumis à une suralimentation. Dans l'immense majorité des cas, l'hérédité est polygénique, impliquant plusieurs variations génétiques dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obesite/#i_5828

OBÉSITÉ (psychologie)

  • Écrit par 
  • Catherine DEVIDAL
  •  • 1 127 mots

En 1997, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini l’obésité comme une accumulation excessive de graisse corporelle pouvant nuire à la santé. L’indice de masse corporelle (IMC) et la mesure du tour de taille permettent de déterminer le niveau d’adiposité et la répartition des tissus adipeux. Toujours selon l’OMS, 35 p. 100 des adultes sont en situation d’obésité dans le monde, y compris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obesite-psychologie/#i_5828

O.G.M. - Production et utilisation

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 084 mots

Dans le chapitre « De la découverte des gènes au génie génétique »  : […] La notion de gène est apparue après la découverte des lois de l'hérédité qui ont été établies par Gregor Mendel (1865). Au début du xx e  siècle, cependant, l'idée de gène n'était encore qu'un concept abstrait destiné à rendre compte de l'hérédité des caractères. Il n'existait aucune base concrète de la réalité de cet agent de l'hérédité. Depuis les années 1960, en revanche, un gène est une entité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-production-et-utilisation/#i_5828

O.G.M. - Les risques

  • Écrit par 
  • Louis-Marie HOUDEBINE
  •  • 4 713 mots

Les biotechnologies et notamment la possibilité de préparer des O.G.M. (organismes génétiquement modifiés) sont considérées par la majorité des biologistes comme une des grandes avancées du xx e  siècle. En toute logique, les pays les plus démunis devraient en bénéficier en priorité. La Chine, mais aussi l'Inde, le Brésil, l'Afrique du Sud et, à un moindre degré, d'autres pays ont fait le pari que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-g-m-les-risques/#i_5828

ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Roger MONIER
  •  • 7 285 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Applications de la découverte des gènes du cancer à la cancérologie »  : […] Potentiellement nombreuses, certaines applications de la découverte des gènes du cancer à la cancérologie ne se réaliseront sans doute qu'à moyen ou à long terme. L' application la plus immédiate concerne la possibilité, sur la base de l'identification d'un gène dont les altérations prédisposent à une forme familiale de cancer, de distinguer dans une famille les individus porteurs de la mutation. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oncogenese-cancerogenese-carcinogenese/#i_5828

PALÉODIÉTÉTIQUE ET CUISINE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 390 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La rupture du lien entre génétique et santé : la révolution de l'agriculture »  : […] De fait, l'alimentation contemporaine a été fortement enrichie en sucres, en matières grasses traitées, en féculents, en produits céréaliers et en produits lactés au cours des cinquante dernières années. L'augmentation de la fréquence des troubles d'origine alimentaire devient patente dans les années 1970. En 1975, le gastro-entérologue américain Walter L. Voegtlin émet l'hypothèse que nous ne se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleodietetique-et-cuisine-genetique/#i_5828

PARASEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • Jacques THÈZE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT, 
  • Philippe VIGIER
  •  • 5 378 mots
  •  • 5 médias

L'existence de phénomènes sexuels est la règle chez les Eucaryotes, c'est-à-dire chez l'ensemble des êtres vivants formés d'une cellule ou d'un grand nombre de cellules. Chacune d'elles renferme, au sein de son cytoplasme, un noyau différencié. Leur cycle reproductif biologique comporte l'alternance d'une phase haploïde, pendant laquelle les noyaux ne renferment qu'un exemplaire de chaque chromos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasexualite/#i_5828

PCR (polymerase chain reaction) ou AMPLIFICATION EN CHAÎNE PAR POLYMÉRASE

  • Écrit par 
  • Véronique BARRIEL
  •  • 4 885 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un bouleversement dans la notion d'identité individuelle et groupale »  : […] La recherche en génétique a grandement bénéficié de l'amplification par PCR. Celle-ci permet de se focaliser sur une portion d'intérêt du génome et d'en détecter le polymorphisme (c'est-à-dire toute variation dans la séquence de l'ADN de deux gènes par ailleurs identiques, qu'elle se traduise ou non par un caractère visible) en combinant la PCR à d'autres techniques telles que le séquençage de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pcr-amplification-en-chaine-par-polymerase/#i_5828

PHÉNOTYPE

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 4 385 mots
  •  • 1 média

Les croisements entre individus d'une même espèce engendrent toujours des êtres de cette espèce : les caractères spécifiques, c'est-à-dire ceux qui permettent de reconnaître qu'un individu appartient à une certaine espèce, sont donc héréditaires. De même, à l'intérieur d'une espèce, les individus apparentés se ressemblent plus entre eux que des individus quelconques : les différences, même minime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenotype/#i_5828

PHYLOGÉNOMIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 010 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la phylogénie à la phylogénétique moléculaire »  : […] Jusque dans les années 1950, les débats sur la construction des arbres phylogéniques ont porté sur les caractères physiques des organismes, dont la présence ou l'absence était suffisamment informative, ainsi que sur les méthodes utilisées pour la construction de la phylogénie. La démarche s'appuyait essentiellement sur les homologies entre organes déduites de l'anatomie et de l'embryologie compar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phylogenomique/#i_5828

PHYTOGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Yves DEMARLY
  •  • 4 517 mots

Dans le chapitre « Maîtrise du niveau de ploïdie »  : […] Un des principes de base de la génétique repose sur la continuité des nombres et des formes chromosomiques. Chaque groupe biologique possède, en effet, un nombre de chromosomes caractéristiques qui peut être considéré comme celui de l'ancêtre commun du genre et qui est d'ailleurs appelé le nombre basal  x . Beaucoup de variations se produisent à partir de ce nombre basal ; généralement, ce sont d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phytogenetique/#i_5828

PIGMENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Alain BOUTHIER, 
  • René LAFONT
  •  • 4 141 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Aspects génétiques de la pigmentation »  : […] La pigmentation obéit à un strict déterminisme génétique et constitue de ce fait un excellent marqueur. L'un des exemples les plus accessibles est celui des mutants albinos (dépourvus de pigments mélaniques au niveau des yeux, de la peau et des phanères), connus chez de très nombreuses espèces animales (merle blanc, éléphant blanc...) et surtout remarquables par leur rareté au sein des population […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pigmentation-animale/#i_5828

PLAN D'ORGANISATION DES VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Bertrand FAVIER
  •  • 5 774 mots
  •  • 6 médias

L'étude approfondie de mutants de la drosophile a mis en évidence un complexe de gènes, les gènes homéotiques, dont le fonctionnement détermine le plan du corps de l'insecte. La surprise est venue de la découverte que des ensembles de gènes homéotiques, apparentés à ceux de la drosophile, déterminent également le plan du corps des vertébrés ainsi que la formation de leurs membres : il s'agit d'u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-d-organisation-des-vertebres/#i_5828

PLANTES GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉES ET RÉSISTANCE

  • Écrit par 
  • Denis BOURGUET
  •  • 2 249 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Risques d'émergence de résistances  »  : […] L’extension des cultures de P.G.M. engendre un risque d’apparition de résistances qui concernent, d’une part, les populations des ravageurs ciblés , et, d’autre part, celles des adventices traitées par les herbicides pour lesquels les P.G.M. sont tolérantes. De telles résistances sont déjà bien documentées pour les insecticides (chez plus de 500 espèces d’insectes), les fongicides (dans les popula […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes-genetiquement-modifiees-et-resistance/#i_5828

POISSON-ZÈBRE ou DANIO RERIO

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LEVRAUD
  •  • 2 411 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Pourquoi le poisson-zèbre est-il devenu un animal modèle ? »  : […] Le poisson-zèbre présente plusieurs avantages expérimentaux importants : génétique puissante, mais surtout facilité de manipulation et d’observation des embryons . Sa transparence permet d’observer in vivo ce qui ne peut l’être chez la souris que sur des suspensions de cellules ex vivo, ou sur des coupes d’organes. Contrairement aux mammifères, la fécondation est externe. Pourchassées par les mâl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poisson-zebre-danio-rerio/#i_5828

POLYMORPHISME, biologie

  • Écrit par 
  • Maxime LAMOTTE, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI
  •  • 11 326 mots
  •  • 8 médias

Malgré l'existence d'un important fonds génétique commun, les individus d'une population – un ensemble d'individus de même espèce cohabitant dans la même aire géographique et reliés génétiquement les uns aux autres – ne sont presque jamais génétiquement identiques. Un même gène peut en effet exister dans une population sous la forme de plusieurs allèles (versions différentes d'un déterminant géné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymorphisme-biologie/#i_5828

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2016

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 810 mots
  •  • 1 média

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué le 3 octobre 2016 au microbiologiste japonais Yoshinori Ohsumi pour ses découvertes sur les mécanismes de l’autophagie, qui ont conduit à un nouveau paradigme dans notre compréhension de la manière dont la cellule recycle son contenu. L’autophagie (étymologiquement « le fait de se manger soi-même ») est un phénomène connu depuis les années  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2016/#i_5828

PROTOPLASTES

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 963 mots

On obtient expérimentalement des protoplastes au laboratoire à partir de cellules bactériennes ou végétales. On appelle protoplaste bactérien une cellule bactérienne (provenant d'une bactérie Gram+) libérée de sa paroi mucopolysaccharidique, généralement après hydrolyse puis dissolution des « muréines » de cette paroi par une enzyme extraite du blanc d'œuf, le lysozyme. Le protoplasme de la cellu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protoplastes/#i_5828

PSYCHIATRIE

  • Écrit par 
  • Jean AYME, 
  • François CAROLI, 
  • Georges LANTERI-LAURA, 
  • Jean-Michel THURIN
  •  • 17 779 mots

Dans le chapitre « Psychose et facteurs génétiques »  : […] La relation entre un gène et une maladie psychiatrique n'est ni simple ni linéaire et il n'y a pas de déterminisme strict entre une variation génétique et l'éclosion d'une maladie psychiatrique. On est au contraire en présence de processus multifactoriels. Dans leur fonction première, les gènes servent de gabarits stables qui peuvent se répliquer. La fidélité de réplication peut être mise en quest […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychiatrie/#i_5828

RACE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Universalis
  •  • 4 633 mots

Dans le chapitre « Les critères biologiques »  : […] Ce qui a d'abord préoccupé les hommes de science au regard de l'humanité, c'est de distinguer parmi les types humains des critères permettant d'aboutir à une classification des races ; pour Linné, l'espèce Homo sapiens pouvait se diviser en six races différentes : sauvage, américaine, européenne, asiatique, africaine et monstrueuse. En réalité, la première n'avait jamais pu être repérée, et quan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/race/#i_5828

RACE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Bernard DENIS, 
  • Marcel THÉRET
  •  • 736 mots

Si, pour le zoologiste, la notion d'espèce s'impose, née sans doute d'un besoin de classification, pour le zootechnicien, qui étudie l'amélioration et l'exploitation des animaux domestiques, l'espèce est un cadre trop large, étant donné la diversité relative des sujets qui la constituent. Au sein même de l'espèce, on peut trouver des populations individualisées ayant leurs caractères propres, car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/race-animale/#i_5828

RECHERCHES SUR DES HYBRIDES VÉGÉTAUX (G. Mendel)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 900 mots
  •  • 1 média

Au cours de deux conférences successives devant la Société des sciences naturelles de Brünn (selon l’appellation autrichienne, Brno en République tchèque), les 8 février et 8 mars 1865, Gregor Mendel rapporte les résultats qu’il a obtenus sur l’hybridation des végétaux et sur la manière dont les caractères des parents se répartissent dans la descendance. Ces travaux furent publiés en allemand l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherches-sur-des-hybrides-vegetaux/#i_5828

RÉPLICON

  • Écrit par 
  • D.-H. BOUANCHAUD, 
  • Jacques THÈZE
  •  • 306 mots

Jacob, Brenner et Cuzin ont proposé d'appeler « réplicon » les structures génétiques dont la réplication autonome est indépendante de celle du chromosome. Un réplicon est donc une unité de réplication. Dans cette hypothèse, que des travaux ultérieurs ont partiellement confirmée, un réplicon a au moins deux types de fonctions et comprend deux sortes de matériel génétique au sens fonctionnel. Le pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/replicon/#i_5828

REPRODUCTION, biologie

  • Écrit par 
  • Henri CAMEFORT, 
  • Jean GÉNERMONT, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Philippe L'HÉRITIER
  •  • 7 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les phénomènes d'auto-incompatibilité »  : […] L'autofécondation, reproduction uniparentale, est interdite par la séparation des sexes, mais, de plus, chez certaines espèces bisexuées, un mécanisme physiologique s'oppose aux possibilités d'autofécondation. Il s'agit du phénomène d'auto-incompatibilité, connu chez les végétaux supérieurs, les seules angiospermes, semble-t-il, mais aussi, sous le nom d' hétérothallisme, chez de nombreux thallop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproduction-biologie/#i_5828

RÉSEAUX DE NEURONES (biologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 2 493 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’optogénétique permet de voir fonctionner un réseau de neurones »  : […] Une nouvelle technique, l’optogénétique , permet d’étudier certains circuits de neurones chez l’animal intact, libre de ses mouvements, par exemple chez la souris ou le singe. Cette technique est fondée sur la possibilité de modifier génétiquement par transfection par un vecteur viral des neurones appartenant à une classe précise dont on sait qu’elle participe à un certain réseau de neurones. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reseaux-de-neurones-biologie/#i_5828

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques et propriétés »  : […] Le caractère ubiquiste des processus rythmiques rencontrés dans le monde vivant fait que la nomenclature, les définitions, la classification des rythmes et les propriétés des différents paramètres (période, amplitude, phase) s'appliquent aux végétaux comme aux animaux et à l'homme (cf. supra ). On se limitera ici à mentionner quelques points de détail. L'étude de certains modèles végétaux a en eff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/#i_5828

SALMONELLOSES

  • Écrit par 
  • Léon LE MINOR
  • , Universalis
  •  • 2 320 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Intérêt des Salmonella en recherche microbiologique »  : […] Outre leur importance en pathologie, les Salmonella représentent un excellent matériel pour les recherches fondamentales, dont voici quelques exemples : –  Génétique microbienne. La localisation sur le chromosome de nombreux gènes contrôlant les caractères métaboliques et antigéniques des Salmonella a été déterminée par croisements. C'est ainsi que l'on a réussi à localiser, au voisinage du gèn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salmonelloses/#i_5828

SANG - Composition et propriétés

  • Écrit par 
  • Alain COSSON, 
  • Jacques ROUFFY
  •  • 4 055 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Spécificité antigénique d'un individu »  : […] Le sang joue un rôle de premier plan tant dans la détermination de la spécificité d'espèce, face aux autres espèces animales, que dans celle de la particularité de l'individu à l'intérieur de l'espèce humaine : les globules rouges, porteurs d'un grand nombre de spécificités antigéniques, déterminent les systèmes de groupes sanguins si importants en transfusion sanguine (voir cet article) ; les le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-composition-et-proprietes/#i_5828

SÉLECTION NATURELLE, biologie

  • Écrit par 
  • Bernard GODELLE
  •  • 1 305 mots

Dans le chapitre « La sélection naturelle après Darwin »  : […] La redécouverte des lois de l'hérédité mendélienne, au début du xx e  siècle, vient compléter le principal point faible du darwinisme en proposant un mécanisme de transmission des caractères. Le néo-darwinisme, ou théorie synthétique de l'évolution, qui inclut darwinisme et génétique, permet alors une formalisation mathématique des effets de la sélection naturelle. Avec cette nouvelle théorie, él […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/selection-naturelle-biologie/#i_5828

SEXUALISATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Jean-Marc LOBACCARO, 
  • Étienne PATIN, 
  • Lluis QUINTANA-MURCI, 
  • Charles SULTAN
  •  • 14 029 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le système chromosique XY dans l'espèce humaine »  : […] Aristote avait déjà souligné que la détermination du sexe de l'enfant ne fait pas de celui-ci la copie de l'un de ses deux parents. En effet, il est des fils qui ressemblent à leur mère, et des filles qui ressemblent à leur père. Il en déduisit que le sexe n'était pas une « ressemblance », qu'il n'était pas transmis par les géniteurs. Que ce soit en Grèce, au Cameroun ou en Chine, on considérait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sexualisation-biologie/#i_5828

SLONIMSKI PIOTR (1922-2009)

  • Écrit par 
  • Bernard DUJON
  •  • 859 mots
  •  • 1 média

Scientifique de renommée internationale pour ses travaux sur l'hérédité mitochondriale et sur les génomes, Piotr Slonimski s'est éteint à Paris le 25 avril 2009. Il a inspiré des générations d'étudiants et de chercheurs et joué un rôle très important dans le développement de la génétique et de la génomique en France. Il a été l'un des pionniers de la génétique moléculaire de la levure Saccharom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-slonimski/#i_5828

SOCIOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 810 mots

La sociobiologie désigne la recherche systématique des bases biologiques des comportements sociaux. Le terme a été créé au début des années 1940 dans le contexte de l’étude des comportements des insectes sociaux. Il est devenu populaire à partir de 1975 avec la publication de l’ouvrage Sociobiology : The N ew S ynthesi s , rédigé par l’entomologiste américain Edward O. Wilson. Pour Wilson, la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociobiologie/#i_5828

SOCIOBIOLOGIE (polémique)

  • Écrit par 
  • Jacques RUFFIÉ
  •  • 1 336 mots

Ce texte date du début des années 1980. Il a été rédigé par Jacques Ruffié (1921-2004), hématologue et biologiste, professeur au Collège de France. Ruffié a violemment attaqué la sociobiologie. Ce texte illustre l’intensité de la polémique qui se développe en France après de la publication en 1975 de l’ouvrage de E. O. Wilson, Sociobiology . The N ew S ynthesi s . La sociobiologie est une théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociobiologie-polemique/#i_5828

SPÉCIATION

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 3 250 mots
  •  • 3 médias

Au début du xx e  siècle, la conception d'un monde vivant en évolution ayant gagné la majorité des biologistes, un intérêt croissant se porta sur les mécanismes de l'évolution. La formalisation de la notion déjà ancienne de sélection naturelle à la lumière des connaissances nouvelles sur les lois de transmission des caractères héréditaires déboucha sur une théorie, plus tard nommée théorie synthét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speciation/#i_5828

STRUCTURE, biologie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE, 
  • Pierre DELATTRE, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 10 000 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La notion d'adaptation »  : […] On parle d' adaptation pour mettre en évidence un certain degré de relation entre structure et fonction. Ce fait s'applique à tous les niveaux d'intégration de la hiérarchie biologique, de la macromolécule aux éléments de la biocénose, et il apparaît comme une modalité essentielle du phénomène évolutif. Quand il y a adaptation, la relation entre structure et fonction n'est pas quelconque. Une cert […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-biologie/#i_5828

STRUCTURE DISSIPATIVE

  • Écrit par 
  • Isabelle STENGERS
  •  • 2 470 mots

Le terme « structure dissipative » a été créé, en 1969, par Ilya Prigogine pour souligner la signification des résultats auxquels lui-même et ses collaborateurs de l'école de Bruxelles venaient de parvenir : loin de l'équilibre thermodynamique, c'est-à-dire dans des systèmes traversés par des flux de matière et d'énergie, peuvent se produire des processus de structuration et d'organisation spontan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-dissipative/#i_5828

STRUCTURE EXONS-INTRONS DES GÈNES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 654 mots

La découverte en 1978 de la structure discontinue des gènes marque une étape importante dans l’histoire de la génétique. Auparavant, on avait démontré que la mémoire génétique d’un organisme était inscrite dans son ADN et plus précisément codée par la suite linéaire de ses molécules constitutives, les nucléotides : un gène codant pour une protéine était donc réductible à une séquence de nucléotid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-exons-introns-des-genes/#i_5828

STURTEVANT ALFRED HENRY (1891-1970)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 296 mots

Alfred H. Sturtevant est un généticien américain né le 21 novembre 1891 à Jacksonville (Illinois) et décédé 5 avril 1970 à Pasadena (Californie), un peu comme si la date de sa naissance coïncidait avec celle de la génétique, et celle de sa mort avec le déclin de la génétique classique à laquelle il a consacré sa vie. En 1909, il étudie à l'université Columbia de New York et s'oriente vers la génét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-henry-sturtevant/#i_5828

TESTS GÉNÉTIQUES

  • Écrit par 
  • Bertrand JORDAN
  •  • 2 410 mots

Depuis 1990, année du début du programme Génome humain (Hugo), les connaissances et les moyens d'étude de l'ADN (acide désoxyribonucléique), support de l'hérédité, ont fait un bond considérable, la séquence – suite des bases thymine (T), adénine (A), guanine (G) et cytosine (C) – de cette molécule étant désormais connue pour l'espèce humaine. La plupart des gènes impliqués dans des maladies héréd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tests-genetiques/#i_5828

TROUBLES DU LANGAGE ORAL CHEZ L'ENFANT

  • Écrit par 
  • Catherine BILLARD
  •  • 4 706 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Facteurs biologiques : un cerveau singulier, des bases génétiques »  : […] Les travaux neuropathologiques princeps chez quatre adultes dyslexiques, dont trois avec un trouble du développement du langage, ont été les premiers à suggérer des particularités « neuro-anatomiques » à l’origine de ces troubles : trouble au cours du développement du cerveau, de la migration des neurones et absence de l’asymétrie habituelle au niveau d’une structure cérébrale particulière appelé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-du-langage-oral-chez-l-enfant/#i_5828

TSCHERMAK VON SEYSENEGG ERICH (1871-1962)

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 392 mots

Botaniste autrichien, et l'un de ceux qui divulguèrent les travaux classiques de Mendel. Les études de Tschermak à Vienne furent interrompues lorsqu'il décida d'acquérir une expérience de l'agriculture en travaillant à la ferme Rotvorwerk près de Freiberg (Saxe). Il les reprit à l'université de Halle et fut déclaré docteur en 1896. Après quelques années de travail volontaire dans différents établi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-tschermak-von-seysenegg/#i_5828

TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Jean ROUSSAUX
  •  • 6 453 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Tumeurs génétiques »  : […] Chez les animaux, certaines tumeurs ont une origine génétique : mélanomes du xiphophore, rétinoblastome chez l'homme, etc. Chez les plantes, ces tumeurs apparaissent le plus souvent chez des hybrides (de chou, de tomate ou de tabac) dans lesquels des génomes bien déterminés sont confrontés. Le cas le mieux étudié est celui des hybrides de tabac ( Nicotiana ) et notamment l'hybride N. glauca x N. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-et-galles-vegetales/#i_5828

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le phénotype »  : […] Comme indiqué ci-dessus, certaines différences génétiques entre individus se traduisent par des différences des phénotypes. L'observation des phénotypes doit donc permettre de détecter une part de la variation génétique. Cette approche est du reste la plus ancienne. Encore faut-il s'assurer que les caractères observés sont non seulement héréditaires, mais bien déterminés par le matériel génétique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_5828

VARIATION GÉNÉTIQUE ADAPTATIVE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BREGLIANO
  •  • 1 909 mots

Il apparaît qu'il existe chez les organismes vivants des mécanismes cellulaires permettant de réguler le degré de variation du matériel génétique en fonction des vicissitudes de l'environnement. Si le milieu ne dirige pas les variations génétiques, il peut en modifier la fréquence d'apparition. C'est une donnée importante, qui change notablement notre vision des mécanismes adaptatifs... et qui dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-genetique-adaptative/#i_5828

VAVILOV NIKOLAÏ IVANOVITCH (1887-1943)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 293 mots
  •  • 1 média

Nikolaï I. Vavilov était un généticien et botaniste soviétique de réputation internationale avant la Seconde Guerre mondiale. On lui doit la constitution d’une immense collection de plantes d’intérêt économique, qui existe encore actuellement, et l’identification des centres d’origine des plantes céréalières européennes. Préoccupé par les risques de famine, il s’est consacré à l’amélioration de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-ivanovitch-vavilov/#i_5828

VERTÉBRÉS

  • Écrit par 
  • Charles DEVILLERS, 
  • Philippe JANVIER
  •  • 9 711 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Génétique du développement »  : […] Les progrès les plus spectaculaires viennent sans doute de la génétique du développement. Le contrôle de la construction des organismes est assuré par l'interaction d'un ensemble de gènes dont les plus connus sont les gènes homéotiques. Ces derniers interviennent en particulier dans la régulation des structures métamériques (réparties dans des segments successifs). Ces gènes sont largement distri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vertebres/#i_5828

VIEILLISSEMENT

  • Écrit par 
  • Claude JEANDEL, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 11 831 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Théories génétiques »  : […] Il existe dans les organismes des facteurs génétiques capables de limiter les altérations ponctuelles dues aux agressions oxydantes. On a notamment observé (champignon Neurospora , mouche Drosophila ) une corrélation fortement positive entre l'activité de l'enzyme antioxydant superoxyde dismutase et la durée de vie moyenne de l'espèce. Chez l'homme, de nombreux gènes, plusieurs dizaines, paraisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement/#i_5828

VITALISME

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 3 757 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les pouvoirs du gène »  : […] Au début du xx e  siècle, la biologie est bouleversée par l'émergence de la génétique. En 1903, trois ans après que l'œuvre de Mendel fut sortie de l'oubli, William Sutton, aux États-Unis, postula que les gènes sont situés sur les chromosomes, et Thomas Hunt Morgan apporta, en 1910, les preuves expérimentales de cette hypothèse. La théorie chromosomique de l'hérédité prit alors naissance, remplaça […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitalisme/#i_5828

WEISMANN AUGUST (1834-1914)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 837 mots
  •  • 1 média

Friedrich Leopold August Weismann, plus connu sous le nom d'August Weismann , fut un médecin allemand à l'origine de la distinction entre le soma (le corps) et le germen (les cellules de la lignée germinale à l'origine des cellules sexuelles). Les cellules germinales sont les seules à transmettre l'identité génétique d'un sujet à sa descendance. Elles sont donc responsables de l'hérédité. Les c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-weismann/#i_5828

WIESCHAUS ERIC (1947- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 380 mots

Biologiste du développement américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1995 (conjointement à Edward Lewis et Christiane Nüsslein-Volhard), pour la découverte des mécanismes de contrôle du développement embryonnaire précoce. En travaillant avec Christiane Nüsslein-Volhard, Eric Wieschaus poursuit les recherches novatrices d'Edward Lewis, qui avait fondé lui aussi ses études sur la drosoph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-wieschaus/#i_5828

WOLLMAN ÉLIE (1917-2008)

  • Écrit par 
  • Maxime SCHWARTZ
  •  • 1 228 mots

Le Français Élie Wollman, qui a mené toute sa carrière à l'Institut Pasteur, peut être considéré comme l'un des pionniers de la génétique microbienne moderne et, par voie de conséquence, de la biologie moléculaire puis des biotechnologies. Il était aussi devenu la référence pour tout ce qui concernait l'histoire de l'Institut Pasteur. Élie Wollman est né le 4 juillet 1917 à Paris dans une famille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elie-wollman/#i_5828

WRIGHT SEWALL (1889-1988)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 227 mots

Généticien américain, qui fut l'un des fondateurs de la génétique des populations. Né le 21 décembre 1889 à Melrose (Massachusetts), Wright fit ses études au Lombard College à Galesburg dans l'Illinois, puis entra à l'université de cet État, à Urbana. Après avoir obtenu son doctorat en zoologie à Harvard en 1915, il travailla au département de l'Agriculture de 1915 à 1925. Il fut professeur à l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sewall-wright/#i_5828

ZIKA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Microcéphalie et syndrome de Guillain & Barré »  : […] Si la fièvre Zika avait conservé son innocuité initiale, il est probable qu’elle n’aurait attiré l’attention de personne, hormis des virologistes. Or, déjà en Polynésie française, des cas de microcéphalie (un développement anormalement restreint de la boîte crânienne et du cerveau) avaient été repérés parmi les enfants nés de femmes infectées par Zika pendant leur grossesse. Au Brésil, le nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-zika/#i_5828

Voir aussi

ADÉNINE    ADN COMPLÉMENTAIRE ou ADNc    ADN RECOMBINANT    ADN RÉPÉTITIF    ALANINE    ANTICODON génétique moléculaire    ARN DE TRANSFERT ou ARNt    ARN MESSAGER ou ARNm    ARN POLYMÉRASE    BASES NUCLÉIQUES ou BASES AZOTÉES    CAPSIDE    CHROMATIDES    CHROMOSOMES ARTIFICIELS DE LEVURE ou Y.A.C.    CLONAGE MOLÉCULAIRE    CLONE    CODON biologie moléculaire    CONVERSION biologie moléculaire    COSMIDE    CROSSING-OVER génétique    CYTOPLASME    CYTOSINE    MYOPATHIE DE DUCHENNE    DUPLICATION biologie moléculaire    DYSTROPHINE    ENHANCER    ENZYMES DE RESTRICTION ou ENDONUCLÉASES DE RESTRICTION    ÉPISSAGE génétique moléculaire    ÉPISSAGE ALTERNATIF ou ÉPISSAGE DIFFÉRENTIEL    EUCARYOTES    EXON    EXPRESSION GÉNÉTIQUE    FAMILLE MULTIGÉNIQUE    GÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE    GÉNIE BIOMÉDICAL ET BIO-INGÉNIERIE    GÉNOME    HAPLOÏDIE    HÉRÉDITAIRES MALADIES ou MALADIES GÉNÉTIQUES    HYBRIDATION MOLÉCULAIRE    INITIATION biologie moléculaire    INTRON    LYMPHOCYTES B    LYMPHOCYTES T    MARQUAGE ISOTOPIQUE    MATURATION DE L'ARN    MEMBRANES CELLULAIRES    MESSAGER biochimie    MÉTHIONINE    MÉTHYLATION biologie moléculaire    NUCLÉOSOME    NUCLÉOTIDES    SÉQUENCE NUCLÉOTIDIQUE    PEPTIDE SIGNAL cytologie    CHAÎNE PEPTIDIQUE    PEPTIDYL TRANSFÉRASE    PHOSPHATES    ACIDES PHOSPHORIQUES    PHOSPHORYLATION    CHAÎNE POLYPEPTIDIQUE    PROCARYOTES ou PROTOCARYOTES    PROMOTEUR biologie moléculaire    BIOSYNTHÈSE DES PROTÉINES    PROTÉINES MEMBRANAIRES    PSEUDOGÈNES    PYRUVATE KINASE    RÉARRANGEMENT GÉNIQUE    RÉCEPTEUR biochimie    RÉCEPTEURS MEMBRANAIRES    RECOMBINAISON GÉNÉTIQUE    RÉGULATION GÉNÉTIQUE    RÉPLICATION biologie moléculaire    RÉTICULUM ENDOPLASMIQUE    RÉTROGÈNES    SECOND MESSAGER biologie    SÉQUENÇAGE génétique moléculaire    SONDES RADIOACTIVES biologie moléculaire    TRADUCTION biologie moléculaire    TRAFIC INTRACELLULAIRE    TRANSCRIPTION biologie moléculaire    TRANSCRIT génétique moléculaire    TRYPTOPHANE

Pour citer l’article

Axel KAHN, Philippe L'HÉRITIER, Marguerite PICARD, « GÉNÉTIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/