Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉTHYLATION, biologie moléculaire

Articles

  • CLONAGE

    • Écrit par Didier LAVERGNE, Jean-Paul RENARD
    • 5 025 mots
    • 3 médias
    ...temporairement son fonctionnement en altérant le profil d'expression de gènes ou groupes de gènes. Une des modifications biochimiques très étudiées est la méthylation de l'ADN, qui a pour conséquence de diminuer, voire réprimer, l'activité de nombreux gènes. Des changements de méthylation de l'ADN, survenant...
  • ÉPIGÉNÉTIQUE

    • Écrit par Pierre-Antoine DEFOSSEZ, Olivier KIRSH, Ikrame NACIRI
    • 5 994 mots
    • 4 médias
    Le premier niveau est celui de la modification chimique réversible de la molécule d’ADN elle-même. La méthylation de l’ADN correspond à l’ajout d’un groupement méthyle (CH3) à l’une des bases de l’ADN. Cette modification a été proposée comme une marque pouvant réguler l’expression des gènes...
  • ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

    • Écrit par Laurent LOISON, Francesca MERLIN
    • 3 654 mots
    • 4 médias
    ...moléculaires du développement s’inscrit dans le prolongement du travail de Nanney. Dans le sillage de l’hypothèse de la régulation de l’expression génique par méthylation de l’ADN avancée indépendamment par Arthur Riggs et Robin Holliday en 1975, les recherches sur les mécanismes moléculaires qui affectent l’expression...
  • GÉNÉTIQUE

    • Écrit par Axel KAHN, Philippe L'HÉRITIER, Marguerite PICARD
    • 25 873 mots
    • 31 médias
    Certaines bases de l'ADN subissent une modification chimique particulière,la méthylation, qui intéresse les adénines (chez les procaryotes), et les cytosines (surtout chez les eucaryotes). Chez les eucaryotes, la méthylation affecte les doublets CG et est catalysée par des méthyltransférases encore...
  • GÉNOTYPE / PHÉNOTYPE, notion de

    • Écrit par Thomas HEAMS
    • 1 379 mots
    ..., s'est constituée autour de la volonté de comprendre les paramètres non strictement génétiques qui influent sur le phénotype. Parmi ceux-ci, la méthylation des gènes s'est révélée fondamentale. On a en effet montré que cette modification chimique était généralement corrélée à « l'inactivation »...
  • HÉRÉDITÉ

    • Écrit par Charles BABINET, Luisa DANDOLO, Jean GAYON, Simone GILGENKRANTZ
    • 11 231 mots
    • 7 médias
    Nous savons que l'empreinte est établie au moment où les deux génomes sont séparés, c'est-à-dire au moment de la gamétogenèse. Le mécanisme moléculaire responsable de cette empreinte implique la méthylation des séquences génomiques. Cette méthylation est une modification biochimique ajoutée...
  • MICROBIOTE DE LA BOUCHE

    • Écrit par Sylvie BABAJKO, David OJCIUS, Ihsène TAÏHI-NASSIF
    • 5 235 mots
    • 4 médias
    ...chronique induite par les bactéries, la production de métabolites oncogènes, l’altération de la barrière épithéliale ou les modulations épigénétiques –  méthylation de l’ADN provoquée, par exemple, par Fusobacteriumnucleatum sur certains gènes suppresseurs des tumeurs comme le gène latexin (LTX...
  • NÉO-LAMARCKISME

    • Écrit par Laurent LOISON
    • 4 264 mots
    • 3 médias
    ...d'expression d'un gène, son action sur les caractéristiques de l'organisme, peut être modulé de différentes façons. L'une d'elles est la méthylation de certaines bases azotées de la séquence d'ADN (l'ajout de groupements CH3). On a pu montrer que la méthylation de l'ADN pouvait...
  • NUCLÉIQUES ACIDES

    • Écrit par Jacques KRUH, Ethel MOUSTACCHI, Michel PRIVAT DE GARILHE, Alain SARASIN
    • 13 468 mots
    • 17 médias
    Autre type de régulation, ultérieurement découverte, la méthylation de l'ADN. On sait que dans l'ADN un certain nombre de cytosines étaient méthylées par une enzyme spécifique. On a montré que la méthylation de certaines cytosines provoquait l'arrêt de la synthèse d'ARN messager correspondant au gène...
  • PALÉOGÉNOMIQUE

    • Écrit par Régis DEBRUYNE
    • 4 106 mots
    • 3 médias
    ...environnement (embryonnaire, puis cellulaire ou général) dans la réalisation de tout organisme. Or, si certaines signatures épigénétiques – en particulier les méthylations de cytosines qui caractérisent le niveau d’activation de certaines régions contrôlant l’expression des gènes – peuvent laisser une trace détectable...
  • PLASTES

    • Écrit par Roger BUVAT, Gérard LEDOIGT
    • 5 706 mots
    • 4 médias
    ...contenir jusqu'à 10 p. 100, ce qui permet donc d'apprécier le degré de pureté d'une préparation extractive d'ADN végétal. Il existe néanmoins certaines exceptions : l'ADN chloroplastique de Chlamydomonas présente certainesméthylations spécifiques au cours de la gamétogenèse, chez le type parental mt+.
  • PRIX LASKER 2021

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 1 820 mots
    • 3 médias
    ...des ARNm vaccinaux ou thérapeutiques – pour, par exemple, pallier l’absence d’une protéine – remonte à 2005 quand Karikó et Weissman découvrent que la méthylation des bases de l’ARNm stabilise celui-ci et sa capacité de codage dans la cellule. L’ARN ainsi stabilisé peut produire longtemps la protéine...
  • PROGRAMME GÉNÉTIQUE

    • Écrit par Corinne ABBADIE
    • 8 033 mots
    • 1 média
    L'ADN peut également être modifié chimiquement. Les modifications les plus fréquentes et les mieux connues sont les méthylations des cytosines. D'une façon générale, il apparaît que plus l'ADN est méthylé, moins il est transcrit. C'est particulièrement évident dans le cas des chromosomes sexuels...