GÉNOME

Articles associés

  • ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

    • Écrit par Michel DUGUET, Universalis, David MONCHAUD, Michel MORANGE
    • 8 865 mots
    • 10 médias
    La réplication de l'ADN consiste en la copie de la totalité de l'information contenue dans le génome d'un organisme vivant. On sait que ce processus se déroule selon un mode semi-conservatif, chacun des brins de l'ADN servant de modèle pour la copie du brin complémentaire. Ce...
  • ANIMAUX MODÈLES, biologie

    • Écrit par Gabriel GACHELIN, Emmanuelle SIDOT
    • 8 406 mots
    • 8 médias
    ...de », et ce que cela signifie en termes d'identité et de différence. Un élément de réponse se trouve dans l'accumulation des différences entre les deux génomes. Tout organisme est issu de l'assemblage de molécules relativement ubiquitaires entre espèces. Ces assemblages assurent les mêmes fonctions chez...
  • ARCHÉES ASGARD

    • Écrit par Patrick FORTERRE
    • 3 331 mots
    • 3 médias
    ...dans un environnement donné à moindre coût grâce à la technique du séquençage à haut débit a permis de reconstituer, par des méthodes informatiques, les génomes d’organismes que l’on n’avait encore jamais réussi à cultiver. Les génomes ainsi obtenus, appelés MAG (m etagenome -a ssembled g ...
  • ARCHÉOBACTÉRIES ou ARCHÉES

    • Écrit par Patrick FORTERRE
    • 1 881 mots
    Leséquençage des génomes complets à la fin des années 1990 a définitivement établi le caractère unique des archées et la division du monde vivant en trois « domaines » selon la terminologie de Carl Woese. Si tous les organismes partagent le même code génétique et les mêmes mécanismes...
  • BACTÉRIES

    • Écrit par Jean-Michel ALONSO, Jacques BEJOT, Patrick FORTERRE
    • 9 726 mots
    • 3 médias
    Le génome bactérien est généralement formé par un unique filament d'acide désoxyribonucléique circulaire (chromosome). Certaines bactéries ont toutefois un chromosome linéaire et quelques unes peuvent abriter plusieurs chromosomes circulaires. La taille des génomes bactériens varie de 160 000 paires...
  • BACTÉRIOLOGIE

    • Écrit par Jean-Michel ALONSO, Jacques BEJOT, Michel DESMAZEAUD, Didier LAVERGNE, Daniel MAZIGH
    • 16 129 mots
    • 10 médias
    ...sur le code génétique que sur ses produits, la bactériologie appliquée a suivi avec un très grand intérêt l'évolution des manipulations du génome à cultiver qui permettent de transférer à une bactérie facile d'utilisation toutes les informations génétiques permettant l'obtention d'un produit...
  • BIOLOGIE, en bref

    • Écrit par Universalis, François GROS
    • 829 mots

    La prise de conscience de la réalité biologique, c'est-à-dire de ce qui caractérise le vivant par rapport à l'inanimé, remonte sans doute aux premières tentatives des Anciens pour définir et expliquer cette différence. On pense ici à la philosophie naturaliste d'Aristote...

  • BIOLOGIE - La bio-informatique

    • Écrit par Bernard CAUDRON
    • 4 811 mots
    • 3 médias
    À partir de 1990, les perfectionnements apportés par la robotique aux appareils de séquençage automatique de l'ADN mettent à la disposition des biologistes des automates performants qui donneront l'impulsion de départ au séquençage de génomes complets de grande taille d'ADN mitochondrial pour un...
  • BIOLOGIE - La biologie moléculaire

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 6 516 mots
    • 8 médias
    Grâce à un considérable effort technologique, on peut aujourd'hui, sans difficultés particulières, déterminer la séquence de l'ADN dugénome de n'importe quel organisme. La carte physique d'un chromosome (c'est-à-dire la succession de ses nucléotides) remplace la carte génétique relative issue...
  • CANCER - Cancers et virus

    • Écrit par Sophie ALAIN, François DENIS, Sylvie ROGEZ
    • 4 980 mots
    • 6 médias
    Legénome viral peut persister sous forme libre ou intégrée. Si le génome des rétrovirus (par exemple HTLV) est toujours intégré dans les cellules infectées et celui du virus simien SV40 fréquemment, dans les lignées cellulaires transformées, c'est-à-dire devenues cancéreuses, à l'inverse le virus...
  • CANCER - Immunothérapie

    • Écrit par Emmanuel DONNADIEU
    • 4 515 mots
    • 5 médias
    ...et la dissémination tumorale. Pendant des décennies, on a cru que la formation des tumeurs pouvait être entièrement expliquée par l’accumulation d’altérations génétiques dans les cellules épithéliales. Certes, les mutations jouent un rôle important dans le développement de tumeurs. Cependant,...
  • CELLULE - La division

    • Écrit par Marguerite PICARD
    • 4 385 mots
    • 3 médias
    La duplication du génome et le doublement de la masse cellulaire ne suffisent pas à assurer une division cellulaire efficace. Encore faut-il que les deux copies chromosomiques subissent une ségrégation – séparation physique et localisation cellulaire spécifique – permettant aux deux futures cellules filles...
  • CHROMOSOMES ET GÉNÉTIQUE

    • Écrit par Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
    • 171 mots

    Pour étudier les mécanismes de l'hérédité, le généticien américain Thomas H. Morgan (1866-1945) choisit de travailler sur la mouche du vinaigre (drosophile). Alors que la drosophile possède normalement des yeux rouges, Morgan remarque certains individus aux yeux blancs....

  • CLONAGE

    • Écrit par Didier LAVERGNE, Jean-Paul RENARD
    • 4 422 mots
    • 3 médias
    Issus de cellules provenant d'un seul individu, les clones possèdent bien le même ensemble de gènes nucléaires. Toutefois, ils sont génétiquement différents en ce qui concerne leurs mitochondries, ces organites cellulaires qui contiennent de l'ADN, ou tout autre facteur transmis par le cytoplasme...
  • CORONAVIRUS

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 2 366 mots
    • 1 média
    Au cours des cycles de multiplication, le génome viral peut évoluer par mutation et recombinaison entre virus. Si ces variations génétiques sont certainement responsables du franchissement de la barrière d’espèce par le virus, elles déterminent aussi leur capacité à déclencher des troubles pathologiques...
  • CYTOGÉNÉTIQUE MOLÉCULAIRE

    • Écrit par Simone GILGENKRANTZ
    • 390 mots

    Avec les techniques de haute résolution, acquises dans les années 1980, sur des chromosomes très étirés au stade de prométaphase, la distinction des micro-bandes de ces derniers (correspondant biochimiquement à des valeurs de 1,5 × 106 paires de bases) atteignit la limite des méthodes d'exploration...

  • DÉCHIFFRAGE DU GÉNOME NÉANDERTALIEN

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 262 mots
    • 1 média

    Longtemps, les chercheurs travaillant sur l'évolution récente de l'homme n'ont eu à leur disposition que des objets matériels qui se conservent relativement bien : squelettes, constructions, poteries, outils, restes alimentaires, ou encore peintures et gravures. L'accès...

  • DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

    • Écrit par Jacques-Michel ROBERT
    • 9 796 mots
    • 10 médias
    ... qui signifie le « joug ». C'est la même racine que l'on trouve à l'origine des termes « conjugaison » ou « conjugal ». Lors de la reproduction sexuée, le programme génétique paternel et le programme génétique maternel vont « conjuguer » leurs possibilités. Les données génétiques...
  • DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE

    • Écrit par Yannick SIMONIN
    • 4 570 mots
    • 4 médias
    ...caractéristique. Ce matériel évolue et peut aboutir à la production de nouvelles souches virales ou à des variants (versions modifiées du virus initial). La détection et l’étude desgénomes viraux, centrales dans l’identification d’un virus, s’effectuent à l’aide de techniques de virologie moléculaire.
  • ÉDITION DES GÉNOMES

    • Écrit par Gilles SAUCLIÈRES
    • 3 785 mots
    • 3 médias

    Depuis le milieu des années 2010, il est devenu facile de modifier délibérément et précisément, au nucléotide près, telle ou telle région de l’ADN de n’importe quel organisme vivant. Cette technique appelée « édition du génome » (traduction ambiguë mais courante de ...

  • ÉLEVAGE

    • Écrit par Jean-Paul CHARVET
    • 5 904 mots
    • 11 médias
    ...Désormais les transferts de gènes et les nouvelles techniques d’amélioration génétique (NBT pour n ew b reeding t echniques) permettent de transformer les génomes. Dans différents pays, dont les États-Unis, certains animaux d’élevage ovins ou bovins sont aujourd’hui reproduits par clonage, ce qui...
  • ÉPIGÉNÉTIQUE ET THÉORIE DE L'ÉVOLUTION

    • Écrit par Laurent LOISON, Francesca MERLIN
    • 3 216 mots
    • 4 médias
    ...épigénétique durant au moins quelques générations rend possible dans des conditions naturelles la fixation (l’« assimilation ») de ces variations au sein du génome selon le modèle postulé par Waddington dans les années 1940. Celui-ci avait été envisagé initialement comme une spéculation théorique, et donc largement...
  • ÉVOLUTION

    • Écrit par Armand de RICQLÈS, Stéphane SCHMITT
    • 13 309 mots
    • 10 médias
    ...inaugurée par Frederick Sanger en 1977 fait accomplir un bond technologique sans précédent à la biologie moléculaire. Le séquençage complet de génomes complexes devient possible. Il est réalisé pour la levure en 1996, et celui du génome humain à partir de 2001. Initialement réalisé dans des perspectives...
  • EUCARYOTES (CHROMOSOME DES)

    • Écrit par Denise ZICKLER
    • 6 795 mots
    • 9 médias
    ...valeur c, est tout aussi caractéristique de l'espèce que son nombre chromosomique. Elle pose la même question fondamentale d'organisation du génome que la variation numérique des chromosomes : pourquoi des espèces à évolution comparable ont-elles des taux d'ADN aussi différents ? Un élément...
  • GÉNÉTIQUE

    • Écrit par Axel KAHN, Philippe L'HÉRITIER, Marguerite PICARD
    • 22 769 mots
    • 31 médias
    ...d'obliger les cellules hôtes à synthétiser l'ensemble des protéines nécessaires au déroulement du cycle et à la production d'une nouvelle génération de virions, cet acide nucléique est donc le support matériel des modèles génétiques du virus. Il représente en fait l'ensemble de ses gènes, son génome.
  • GÉNOME NÉANDERTALIEN

    • Écrit par Eva-Maria GEIGL, Thierry GRANGE, Bruno MAUREILLE
    • 2 880 mots

    Paléoanthropologues et biologistes de l'évolution humaine ont assisté en 2010 au déchiffrage d'une partie du génome néandertalien. Cette lignée humaine, qui a peuplé l'Asie de l'Ouest et l'Europe pendant 400 000 ans, a disparu il y a environ 30 000 ans. Elle est considérée...

  • GÉNOMIQUE - Génome artificiel

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 1 889 mots

    Le 20 mai 2010, des chercheurs du John Craig Venter Institute aux États-Unis ont publié en ligne, sur le site Internet de la revue américaine « Science », un article intitulé « Création d'une cellule bactérienne contrôlée par un génome synthétisé chimiquement ». Il ne s'agit...

  • GÉNOMIQUE - Génomique et cancérologie

    • Écrit par Daniel LOUVARD, François SIGAUX
    • 4 211 mots
    • 1 média
    Pour l'étude à grande échelle de la structure du génome et de l'expression des protéines, la seule technique d'étude de la structure de l'ADN qui puisse être adaptée à la cartographie tumorale est l'hybridation génomique comparative sur puce à ADN. Elle permet l'analyse des délétions...
  • GÉNOMIQUE - Les fusions cellulaires

    • Écrit par Georges BARSKI, Marc FELLOUS, France LATRON
    • 2 757 mots
    • 1 média

    Depuis le début des années 1960, il est possible de fusionner des cellules somatiques entre elles. Ce mode de croisement est bien distinct de celui qui s'opère lors de la reproduction sexuelle. Il constitue néanmoins une approche alternative et très fructueuse de la génétique moderne...

  • GÉNOMIQUE - Théorie et applications

    • Écrit par Louis-Marie HOUDEBINE
    • 3 557 mots

    Avec la fin du xx e siècle, le génie génétique est entré dans sa maturité. Les techniques de base, définies dans le courant des années 1960, se sont perfectionnées, simplifiées et en partie automatisées. Les plus importantes sont : le clonage de gènes, l'amplification de gènes (PCR,...

  • GNATHOSTOMES

    • Écrit par Philippe JANVIER
    • 1 887 mots
    • 2 médias

    Les gnathostomes (du gr. gnathos, mâchoire, et stoma, bouche) représentent un groupe majeur de vertébrés défini par la présence de mâchoires fonctionnant verticalement et généralement pourvues de dents, telles nos propres mâchoires. Dans la nature actuelle, les gnathostomes comprennent environ...

  • HÉPATITE C

    • Écrit par Stanislas POL, Anaïs VALLET-PICHARD
    • 6 418 mots
    • 6 médias
    Le génome viral est un ARN simple brin linéaire long de 9,6 kilobases, de polarité positive, qui se lit donc (se décode en protéines) directement comme un ARN messager. Il comprend, de 5’ en 3’ : une région 5’ non codante, un cadre de lecture ouvert (partie de l’ARN codante pour des protéines) et une...
  • HÉRÉDITÉ

    • Écrit par Charles BABINET, Luisa DANDOLO, Jean GAYON, Simone GILGENKRANTZ
    • 9 883 mots
    • 7 médias
    Selon la vision classique de l'hérédité génétique, les deux héritages, paternel et maternel, paraissaient interchangeables. Certes, on savait que, chez la souris, les génomes paternel et maternel n'étaient pas équivalents, qu'il fallait l'un et l'autre pour assurer un développement...
  • HERPÈS

    • Écrit par Jannick CHAMBERLIN, Jean DE RUDDER
    • 2 133 mots
    • 1 média
    ...sensiblement de celle de la cellule hôte de mammifère et se rapproche beaucoup d'une distribution au hasard. Cela traduit le caractère « primitif » du génome viral et exclut la possibilité d'une communauté d'origine avec celui de l'hôte (Subak, Sharpe). L'infection herpétique est donc, pour les Vertébrés,...
  • HISTOCOMPATIBILITÉ

    • Écrit par Jean DAUSSET, David GRAUSZ
    • 4 236 mots
    • 4 médias
    Le complexe HLA a été un des premiers segments du génome humain étudié avec autant de précision. À présent, une carte physique complète existe pour les quatre mégabases de la région. Plusieurs équipes identifient à partir de la région HLA toutes les séquences exprimées ; un segment de 90 kilobases...
  • HYBRIDATION

    • Écrit par Georges BARSKI, Yves DEMARLY, Simone GILGENKRANTZ
    • 5 214 mots
    • 2 médias
    L'hybridation interspécifique peut avoir pour conséquence l'introduction, dans le génome d'une espèce, des caractéristiques héréditaires d'une autre espèce : c'est le phénomène d'introgression. Qu'ils soient issus d'un croisement spontané ou d'une hybridation réalisée dans un...
  • INFORMATION GÉNÉTIQUE

    • Écrit par Henri ATLAN
    • 5 494 mots
    • 1 média
    ...l'information génétique en provenance de l'espèce et en l'occurrence des parents. Remarquons toutefois que la reproduction sexuée implique une recombinaison du génome due à l'appariement des chromosomes maternels et paternels. En conséquence, le génome de l'enfant est unique en ce qu'il n'est identique ni à celui...
  • MÉTASTASES, médecine

    • Écrit par Brigitte BOYER
    • 6 653 mots
    • 4 médias
    Ce modèle n'explique pas comment l'ensemble des mutations qui sont requises pour transformer une cellule normale en cellule hautement maligne peuvent se produire en quelques années. En effet, le taux statistique de mutations dans une population cellulaire normale est trop bas pour conduire, en l'espace...
  • MITOCHONDRIES

    • Écrit par Roger DURAND
    • 9 618 mots
    • 20 médias
    La biogenèse des mitochondries est un phénomène complexe mettant en jeu legénome nucléaire et le génome propre à la mitochondrie. La coordination de leur activité ne met pas en cause cependant l'autonomie fonctionnelle de ce dernier, comme le prouvent les observations qui précèdent. C'est pourquoi...
  • MITOSE

    • Écrit par Nina FAVARD
    • 5 737 mots
    • 5 médias

    L'aphorisme omnis cellula e cellula (« toute cellule est issue d'une autre cellule ») a permis aux biologistes de comprendre que, au cours des générations cellulaires successives, la transmission de l' information génétique obéissait à des mécanismes d'une grande précision....

  • MUTATIONS

    • Écrit par Universalis, Gérard LEBLON, Philippe L'HÉRITIER
    • 2 583 mots
    Dans son acception la plus large, le terme mutation peut être appliqué aux changements de toute nature intéressant le matériel génétique à l'intérieur d'un génome. Il en résulte l'existence de plusieurs catégories de mutations qui peuvent recouvrir des mécanismes très différents.
  • MYCOBACTÉRIES

    • Écrit par Carlo COCITO, Universalis, Gabriel GACHELIN
    • 3 811 mots
    • 4 médias
    Le génome de chaque micro-organisme a une composition en bases qui lui est propre : le pourcentage, en guanine-plus- cytosine (p. 100 GC), permet donc de préciser sa position taxonomique. Ainsi, le p. 100 GC de l'ADN corynébactérien varie entre 50 et 60, le mycobactérien entre 62 et 70, le nocardique...
  • NATHANS DANIEL (1928-1999)

    • Écrit par Vincent BARGOIN
    • 448 mots

    Après avoir obtenu son diplôme de médecin en 1954, Daniel Nathans a commencé à exercer au Columbia Presbyterian Medical Center de New York. Très tôt cependant, il s'oriente vers la recherche, et entame sa nouvelle carrière au National Institute of Health. Après un bref passage auprès de Fritz Lipmann,...

  • NUCLÉIQUES ACIDES

    • Écrit par Jacques KRUH, Ethel MOUSTACCHI, Michel PRIVAT DE GARILHE, Alain SARASIN
    • 11 852 mots
    • 17 médias
    L'ADN est identique dans toutes les cellules d'un même organisme et cependant chacune des cellules ne synthétise pas l'ensemble des protéines synthétisées par l'ensemble de l'organisme. Par ailleurs toutes les protéines n'étant pas synthétisées en permanence, il existe des mécanismes de contrôle. ...
  • O.G.M. - Production et utilisation

    • Écrit par Louis-Marie HOUDEBINE
    • 3 613 mots
    Les organismes vivants possèdent 3 000 gènes environ pour les bactéries, jusqu'à 25 000 gènes pour les organismes les plus évolués comme les Vertébrés. L'ensemble des gènes d'un organisme vivant constitue son génome. L'augmentation du nombre des gènes mais également la...
  • ONCOGENÈSE ou CANCÉROGENÈSE ou CARCINOGENÈSE

    • Écrit par Roger MONIER
    • 6 417 mots
    • 5 médias
    ...d'acide ribonucléique (ARN). Grâce à une étude génétique du virus, associée à une étude biochimique de la molécule d'ARN qui constitue son génome, une identification des gènes du virus et leur localisation physique le long de cette molécule ont pu être réalisées (fig. 1). Il est alors apparu...
  • PALÉOGÉNOMIQUE

    • Écrit par Régis DEBRUYNE
    • 3 614 mots
    • 3 médias
    Connaître le génome d’un fossile suppose d’avoir pu reconstituer une très longue phrase issue de l’assemblage ordonné de centaines de millions de nucléotides de son ADN. Si l’on sait le faire pour un ADN moderne, la tâche est bien plus difficile pour un ADN ancien. En effet, la molécule d’ADN n’est...
  • PARASEXUALITÉ

    • Écrit par Patrice COURVALIN, Jacques THÈZE, Patrick TRIEU-CUOT, Philippe VIGIER
    • 4 719 mots
    • 5 médias
    ...cours du cycle reproductif intracellulaire. Les trois étapes : cassure, réunion, réparation d'une recombinaison, sont illustrées ici par la figure 1. Le génome des virus est souvent constitué d'une unique molécule d'acide nucléique. Dans la cellule infectée, les molécules sont reproduites, mais également...
  • PCR (polymerase chain reaction) ou AMPLIFICATION EN CHAÎNE PAR POLYMÉRASE

    • Écrit par Véronique BARRIEL
    • 4 498 mots
    • 6 médias
    Dans les technologies de séquençage dites « de deuxième génération », on amplifie la totalité du génome en amplifiant au hasard un très grand nombre de petits fragments qui ne sont pas définis a priori. Ces petits fragments sont ensuite séquencés en parallèle, par centaines de milliers ou de...
  • PHYLOGÉNOMIQUE

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 2 655 mots
    Tout autre est la situation créée par la possibilité de comparer des génomes entiers ou un grand nombre de gènes. Une solide bibliothèque de génomes complets et de gènes isolés s'est constituée à partir d'un grand nombre d'organismes différents et s'enrichit à chaque nouveau séquençage. L'acquisition...
  • PHYTOPATHOLOGIE

    • Écrit par Marie-Thérèse ESQUERRÉ-TUGAYÉ
    • 5 139 mots
    • 9 médias
    ...défense. Enfin, grâce au génie génétique qui met à profit l’aptitude de la bactérie Agrobacterium tumefaciens à transférer des gènes dans le génome des plantes, on pourra apprécier les retombées des mécanismes postulés par ces concepts et moduler expérimentalement la résistance aux maladies....
  • PLASTES

    • Écrit par Roger BUVAT, Gérard LEDOIGT
    • 5 021 mots
    • 4 médias
    Les gènes qui déterminent les composants plastidiaux sont dispersés au sein de plusieurs génomes : nucléaire, plastidial et probablement aussi mitochondrial. Le génome nucléaire contient la plus grande partie de ces gènes. La coopération entre ces systèmes génétiques est essentielle au développement...
  • POLICE SCIENTIFIQUE

    • Écrit par Universalis, Robert GAURENNE, Bertrand LUDES, Hélène PFITZINGER
    • 8 881 mots
    • 1 média
    Cette molécule est répartie en 23 paires de chromosomes de taille inégale et est constituée de 6 × 109  nucléotides formant le génome humain. Les nucléotides sont les unités fondamentales qui constituent l'ADN et contiennent des bases pyrimidiques et puriques. Elles sont au nombre de quatre...
  • POLYMORPHISME, biologie

    • Écrit par Maxime LAMOTTE, Philippe L'HÉRITIER, Étienne PATIN, Lluis QUINTANA-MURCI
    • 9 963 mots
    • 8 médias
    ...homme-chimpanzé alors qu'elle est identique chez le gorille, le chimpanzé, le rhésus, et ne diffère que d'un acide aminé avec la protéine de la souris). Le séquençage du génome du chimpanzé, en septembre 2005, a permis d'en apprendre un peu plus. Tout d'abord, la séparation des ancêtres de l'homme et ceux...
  • PREMIÈRES SOURIS TRANSGÉNIQUES

    • Écrit par Louis-Marie HOUDEBINE
    • 287 mots

    L'obtention des souris transgéniques en 1980 par John W. Gordon et Frank H. Ruddle n'a eu d'écho qu'auprès de spécialistes. Ces expériences démontraient en effet qu'il était possible de transférer des gènes étrangers par micro-injection directe dans un...

  • PRIX NOBEL DE CHIMIE 2020

    • Écrit par Gilles SAUCLIÈRES
    • 1 105 mots

    Le prix Nobel de chimie 2020 a été attribué conjointement à la Française Emmanuelle Charpentier et à l’Américaine Jennifer Doudna pour « la mise au point d’une méthode d’édition du génome ». Les deux chercheuses ont en effet élaboré un outil – les « ciseaux moléculaires » ...

  • PROCRÉATION

    • Écrit par Bernard JAMAIN, Paul-François LEROLLE, Yves MALINAS, Jacques TESTART
    • 10 894 mots
    • 13 médias
    ...du père, l'autre de la mère, seront redistribués équitablement dans deux cellules filles, mais après avoir été mélangés. Ainsi le gamète disposera d'un génome absolument nouveau et imprévisible, d'autant que des échanges entre chromosomes – ou des mutations – sont venus modifier les chromosomes d'origine....
  • PROGRAMME GÉNÉTIQUE

    • Écrit par Corinne ABBADIE
    • 7 069 mots
    • 1 média
    ...élevée. Elles sont dues au déplacement de petites séquences mobiles, les transposons et les rétrotransposons, qui sont capables de s'exciser du génome et d'aller se réinsérer à peu près n'importe où. Leur transposition est source d'évolution : s'ils s'insèrent dans un gène, celui-ci...
  • PROJET GÉNOME HUMAIN

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 682 mots
    • 1 média

    À partir du moment où il a été établi que le patrimoine génétique de tout organisme est codé dans son ADN, que les gènes se réduisent à une séquence de nucléotides de l’ADN et que leur expression correspond à la réalisation d’un programme, une idée forte, bien que très réductrice,...

  • RIBOSOMES

    • Écrit par Carlo COCITO
    • 4 157 mots
    • 7 médias
    Le génome d' E. coli comporte 7 unités transcriptionnelles indépendantes au niveau desquelles est élaboré l'ARNr. Chaque unité comprend dans l'ordre les gènes codant pour les ARNr 16 S, 23 S et 5 S. Des séquences de séparation variables sont placées entre les gènes. Les gènes...
  • SÉQUENÇAGE D'ADN, en bref

    • Écrit par Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
    • 153 mots

    Dès son entrée à l'université de Cambridge en 1940, le Britannique Frederick Sanger se passionne pour la structure des macromolécules. En 1955, il publie la première séquence protéique, celle de l'insuline, qui lui vaut le prix Nobel de chimie en 1958. Il se tourne ensuite...

  • SÉQUENÇAGE HAUT DÉBIT DE L'ADN

    • Écrit par Véronique BLANQUET, Nathalie DUPRAT, Lionel FORESTIER
    • 4 982 mots
    • 8 médias

    La génomique, qui regroupe tout un ensemble d’analyses parmi lesquelles le séquençage de l’ADN, est une discipline de la biologie moderne dédiée à l’étude des génomes. Elle permet, à l’échelle d’un organisme, d’étudier la structure de ses gènes, leurs variations, leur fonctionnement,...

  • SLONIMSKI PIOTR (1922-2009)

    • Écrit par Bernard DUJON
    • 759 mots
    • 1 média

    Scientifique de renommée internationale pour ses travaux sur l'hérédité mitochondriale et sur les génomes, Piotr Slonimski s'est éteint à Paris le 25 avril 2009. Il a inspiré des générations d'étudiants et de chercheurs et joué un rôle très important dans le développement de la ...

  • SOCIOBIOLOGIE

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 1 588 mots
    ...comportements qui augmentent la probabilité de perpétuation non seulement de ces gènes « de comportement » eux-mêmes, mais bien évidemment du reste du génome dans lequel ils sont insérés : l’« altruisme » des abeilles ouvrières ou des fourmis soldats qui sacrifient leur reproduction ou leur...
  • TÉTRAPODES

    • Écrit par Philippe JANVIER, Jorge MONDÉJAR FERNÀNDEZ
    • 3 257 mots
    • 3 médias
    Depuis les années 2020, on a procédé à une étude comparative du génome complet d’un ensemble de vertébrés à mâchoires, incluant des chondrichthyens (poissons cartilagineux : requins et chimères), mais aussi des ostéichthyens (actinoptérygiens, dipneustes, cœlacanthes et tétrapodes), afin...
  • TECHNIQUES DU GÉNIE GÉNÉTIQUE - (repères chronologiques)

    • Écrit par Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
    • 445 mots

    1962 Découverte, par Werner Arber, des enzymes de restriction, enzymes bactériennes capables de couper l'ADN.

    1971 Première utilisation, par Daniel Nathans, des enzymes de restriction comme ciseaux moléculaires : découpage de l'ADN du virus SV40.

    1975 Mise au point,...

  • VARIATION, biologie

    • Écrit par Jean GÉNERMONT
    • 8 255 mots
    • 2 médias
    La connaissance des séquences complètes des matériels génétiques de différentes espèces fournit désormais une référence à laquelle peuvent être comparées des séquences partielles obtenues sur un nombre plus ou moins élevé d'individus, d'où la possibilité de multiplier des travaux du type de celui qui...
  • VIROÏDES

    • Écrit par Thierry CANDRESSE
    • 1 855 mots
    • 3 médias
    Le génome des viroïdes présente une très forte structure secondaire du fait d’appariements intramoléculaires, plusieurs repliements alternatifs métastables de l’ARN intervenant dans le processus de réplication. Les viroïdes n’ont été observés que chez les plantes supérieures. Ils ne sont pas connus chez...
  • VIROLOGIE

    • Écrit par Sophie ALAIN, Michel BARME, François DENIS, Léon HIRTH
    • 9 203 mots
    • 7 médias
    – ungénome, ADN ou ARN, dont la taille va, pour les virus humains, de 3,2 kbp (hépatite B) à 235 kbp (cytomégalovirus humain). La séquence nucléotidique propre à chaque virus a des capacités de codage allant, selon les groupes viraux, de 4 gènes pour le virus de l'hépatite B à plus de 80 pour l'...
  • VIROSES VÉGÉTALES

    • Écrit par Pierre-Yves TEYCHENEY
    • 3 542 mots
    • 2 médias
    ...viral. Contrairement aux virus animaux, les particules de virus végétaux sont rarement enveloppées d'une membrane lipidique (tospovirus, rhabdovirus). Le génome, quant à lui, peut être constitué d'une ou plusieurs molécules d'ADN (acide désoxyribonucléique) ou d'ARN (acide ribonucléique)...
  • VIRULENCE BACTÉRIENNE

    • Écrit par Aurélie CHABAUD, Sylvain MEYER, Marie-Cécile PLOY
    • 4 037 mots
    • 5 médias
    La virulence bactérienne est quant à elle une propriété intrinsèque de la bactérie déterminée par des gènes de virulence du génome bactérien. Elle est définie comme la capacité d’une bactérie à entrer, à se multiplier et à persister dans un site de l’hôte normalement stérile et inaccessible aux...
  • VIRUS GÉANTS

    • Écrit par Chantal ABERGEL, Jean-Michel CLAVERIE
    • 2 270 mots
    • 4 médias
    ...Beaucoup plus récemment, un cousin éloigné de Mimivirus, a été isolé tout près des côtes chiliennes, et a reçu le nom de Megavirus chilensis. Bien que ne partageant qu'environ la moitié de leurs gènes, ces deux virus ont en commun une taille de génome record : environ 1,2 million de nucléotides...
  • VIRUS

    • Écrit par Vincent BARGOIN
    • 7 338 mots
    • 4 médias
    L' information génétique virale est portée par l'acide nucléique enfermé dans la capside. Il s'agit d' ADN (virus de l'hépatite B ou VHB, herpès virus, etc.) ou d' ARN (virus de l'hépatite A ou VHA, rétrovirus, etc.) ; on ne rencontre jamais simultanément...
  • WEISSENBACH JEAN (1946- )

    • Écrit par Bernard DUJON
    • 948 mots

    Généticien de renommée internationale, Jean Weissenbach est né à Strasbourg le 13 février 1946. Ancien élève du lycée Kléber, il a fait ses études à la faculté de pharmacie de Strasbourg (dont il fut diplômé en 1969) et débuté ses recherches sur les structures et les modifications chimiques...

  • WOESE CARL (1928-2012)

    • Écrit par Anthony G. CRAINE, Universalis
    • 511 mots

    Microbiologiste américain, né le 15 juillet 1928 à Syracuse (État de New York).

    Carl Richard Woese obtient une licence en mathématiques et physique au Amherst College dans le Massachusetts en 1950, puis un doctorat de biophysique à l'université Yale en 1953. Après ses débuts de chercheur dans...

Médias

Bioinformatique : assemblage de fragments d'ADN

Bioinformatique : assemblage de fragments d'ADN

Bioinformatique : assemblage de fragments d'ADN

Les données de départ sont constituées par des fragments d'ADN (6 fragments appartenant au brin…

Patrimoine génétique

Patrimoine génétique

Patrimoine génétique

Données quantitatives sur le génome de quelques espèces d'eucaryotes.