BIOCHIMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Max Perutz et John Kendrew

Max Perutz et John Kendrew
Crédits : Hulton Getty

photographie

François Jacob

François Jacob
Crédits : Hulton Getty

photographie

Jacques Monod

Jacques Monod
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Marshall Nirenberg

Marshall Nirenberg
Crédits : Courtesy of the National Institutes of Health

photographie

Tous les médias


La biochimie (mot créé en 1903 par Neuberg) est la discipline scientifique qui explore, chez les êtres vivants, les réactions chimiques qui, par leur juxtaposition et leurs interactions, permettent le maintien de l'état vivant. Cet état est caractérisé par la capacité de reproduction d'autres êtres vivants identiques aux organismes parentaux. La biochimie peut être considérée comme une branche, devenue autonome, de la chimie organique : elle a d'ailleurs en France longtemps porté le nom de chimie biologique. La biochimie tire ses plus lointaines origines de spéculations sur le rôle de l'air dans l'utilisation des aliments et sur la nature de la fermentation : Léonard de Vinci, dès le xve siècle, comparait la nutrition animale et la combustion.

Cependant, ce n'est qu'au cours des xixe et xxe siècles que furent posées quatre sortes de questions fondamentales auxquelles des réponses, aujourd'hui encore partielles, ont été données par la méthode expérimentale :

– Quelles sont les structures chimiques des molécules présentes chez les êtres vivants ? Quelles sont celles qu'un être vivant peut synthétiser et quelles sont celles qu'il doit puiser dans son environnement ? Cette première série de questions constitue un important chapitre de la biochimie : la biochimie structurale.

– Quelles sont les réactions chimiques qui permettent à la cellule vivante de synthétiser les molécules qui la constituent ? Comment s'effectue la régénération de ces molécules ? D'où provient l'énergie chimique nécessaire à ces synthèses ? Ce chapitre constitue la biochimie métabolique, dont l'énergétique biochimique est un sous-ensemble particulièrement important.

– Quelles sont les molécules et quelles sont les réactions chimiques qui permettent à un être vivant d'exercer sa propriété essentielle d'autoreproduction ? En d'autres termes, comment se transmet et s'exprime le message génétique ? Cette biochimie génétique, appelée le plus souvent – et à tort – biologie moléculaire, est actuellement en pleine expansion.

–  [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : professeur de biochimie à l'université René-Descartes, chef de service à l'hôpital Necker, Paris

Classification


Autres références

«  BIOCHIMIE  » est également traité dans :

ADÉNOSINE TRIPHOSPHORIQUE ACIDE (ATP)

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 203 mots

L'adénosine triphosphorique (ATP) est un mononucléotide diphosphorylé du métabolisme intermédiaire découvert en 1929 par Lohmann. Véritable « monnaie énergétique de la cellule », ce composé assure la fourniture ou la mise en réserve d'énergie dans la plupart des réactions biochimiques. Son rôle dans le transport de radicaux phosphoriques est par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-adenosine-triphosphorique/#i_4633

ADN (acide désoxyribonucléique) ou DNA (deoxyribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Michel DUGUET, 
  • David MONCHAUD, 
  • Michel MORANGE
  • , Universalis
  •  • 10 066 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « ADN, mémoire génétique universelle »  : […] Le 25 avril 1953, l'Américain James D. Watson et le Britannique Francis H. C. Crick, récipiendaires, en 1962, avec le Britannique Maurice Wilkins du prix Nobel de physiologie ou médecine, proposaient, dans la célèbre revue scientifique anglaise Nature, une structure tridimensionnelle en forme de double hélice pour la molécule d'ADN (acide désoxyr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-dna/#i_4633

ADN ET INFORMATION GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 238 mots

Jusqu'en 1944, on ignorait quelle pouvait être la nature chimique de la molécule présente dans les chromosomes et porteuse de l'information génétique. Alors que la plupart des chercheurs pensaient qu'il s'agissait de protéines, deux publications viennent montrer, en 1944, qu'il s'agit de l'ADN, l'acide désoxyribonucléique. La première, théorique, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adn-et-information-genetique/#i_4633

AÉROBIOSE & ANAÉROBIOSE

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 2 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Conditions bioénergétiques de l'utilisation d'oxygène »  : […] On peut considérer qu'un être vivant diffère d'un être inerte par sa faculté d' assimilation , c'est-à-dire d'autosynthèse à partir de matériaux, relativement simples, prélevés sur le milieu extérieur : les aliments. L'être vivant possède une organisation extrêmement poussée qui consiste essentiellement en : 1. une machinerie très complexe, constit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aerobiose-et-anaerobiose/#i_4633

ALCALOÏDES

  • Écrit par 
  • Jacques E. POISSON
  •  • 5 684 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Biogenèse »  : […] Les alcaloïdes sont élaborés dans les tissus vivants à partir de précurseurs du métabolisme fondamental (ou primaire) qui, dans la majorité des cas, sont des acides aminés. Ainsi, les alcaloïdes indoliques et la quinine dérivent du triptophane, les tropaniques de l'ornithine, les isoquinoléiques de la phénylalanine. Toutefois, d'autres unités métab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcaloides/#i_4633

ALTMAN SYDNEY (1939- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 361 mots

Biochimiste américain d'origine canadienne né à Montréal. Après des études de physique au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) à Cambridge, et une année à l'université Columbia à New York, Sydney Altman effectue, à l'université de Boulder (Colorado) des recherches sur le mécanisme de la mutagenèse induite par l'acridine et ses dérivés, th […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney-altman/#i_4633

AMINOACIDES ou ACIDES AMINÉS

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 4 605 mots
  •  • 7 médias

Les vingt acides aminés étudiés dans cet article sont les unités structurales de la plupart des protéines. On les a nommés acides aminés, car ce sont des substances organisées autour d'un atome de carbone portant : la fonction acide-COOH, la fonction basique amine-NH 2 (d'où le nom acide aminé ), un atome d'hydrogène et un radical R qui distin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amino-acides-acides-amines/#i_4633

ANFINSEN CHRISTIAN BOEHMER (1916-1995)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 301 mots

Biochimiste américain né à Monessen (Pennsylvanie) et décédé à Boston (Massachusetts). Christian Boehmer Anfinsen fait des études de chimie à l'université de Pennsylvanie puis à l'École médicale de l'université de Harvard, où il obtient un doctorat en 1943 et où il reste comme assistant jusqu'en 1946. Il rejoint alors comme assistant le Département […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-boehmer-anfinsen/#i_4633

ANTIGÈNES

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF
  •  • 7 370 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Antigènes naturels »  : […] Les antigènes naturels englobent les trois types de macromolécules biologiques d'origines animale, végétale et microbienne : les polyosides, les protéines (y compris les polypeptides de 2 000 à 5 000 daltons) et les acides nucléiques. Leur immunogénicité dépend de l'espèce animale qui reçoit l'antigène, des caractéristiques physiques et chimiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antigenes/#i_4633

ARN (acide ribonucléique) ou RNA (ribonucleic acid)

  • Écrit par 
  • Marie-Christine MAUREL
  •  • 2 763 mots
  •  • 2 médias

Faut-il voir dans une molécule biologique omniprésente dans toute structure cellulaire des êtres vivants, l'ARN (acide ribonucléique), la première étape de l'histoire de la vie ? Les ARN contemporains sont-ils les fossiles d'anciennes molécules ? Les voies métaboliques primordiales ont-elles été guidées par de petits ARN ? La biologie moléculaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arn-rna/#i_4633

AUTOTROPHIE & HÉTÉROTROPHIE

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 501 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les différents types trophiques »  : […] Pour les plantes chlorophylliennes, les aliments minéraux sont puisés dans l'air, l'eau et le sol. La lumière leur apporte l'énergie nécessaire. Aussi peut-on imaginer que leur vie est complètement indépendante des autres organismes au point de vue nutritif. La conception de cette indépendance s'est dégagée depuis la fin du xviii e siècle, par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autotrophie-et-heterotrophie/#i_4633

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les biosynthèses bactériennes »  : […] Les différentes voies métaboliques des bactéries, selon leur type trophique, tel qu'il a été schématisé plus haut, ont une fonction commune à toutes les espèces, la production d'ATP, indispensable pour les réactions de biosynthèses. Les substances essentielles synthétisées par les bactéries sont les protéines et les acides nucléiques ; les réactio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_4633

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'identification »  : […] Dans de nombreux cas, un diagnostic de présomption peut être porté dès le stade de collection du produit infecté à analyser ; l'examen microscopique extemporané des préparations non fixées (bactéries immobiles ou présentant une mobilité particulière, portant éventuellement une capsule identifiable par sa réfringence, présence de spores, etc.), pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_4633

BEADLE GEORGE WELLS (1903-1989)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 663 mots

Après avoir obtenu son doctorat de génétique, en 1931, à l'université Cornell d'Ithaca (N.Y.), Beadle entra au laboratoire de Thomas Hunt Morgan au California Institute of Technology, où il effectua de nouveaux travaux sur la drosophile, Drosophila melanogaster , devenue, grâce à Morgan, l'un des matériels les plus prometteurs pour la recherche en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-wells-beadle/#i_4633

BERG PAUL (1926- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 323 mots

Biologiste moléculaire américain né à New York. Paul Berg obtient en 1952 un doctorat en biochimie à la Western Reserve University (aujourd'hui, Case Western University) à Cleveland (Ohio). Il effectue ensuite un stage à l'institut de cytophysiologie à Copenhague, et un autre dans le département de microbiologie de l'université de Washington à Sain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-berg/#i_4633

BERGSTRÖM SUNE (1916-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 226 mots

Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1982, conjointement à son collègue suédois Bengt Samuelsson et au Britannique John Vane, pour l'isolement, l'identification et l'analyse des prostaglandines, substances biochimiques qui influencent la pression artérielle, la température corporelle, les réactions allergiques et d'autres phénomènes physiologiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sune-bergstrom/#i_4633

BERTRAND GABRIEL (1867-1962)

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 1 088 mots

Chimiste français, Gabriel Bertrand fut, sans doute, parmi les savants de son époque, celui dont les travaux ont, depuis Pasteur, exercé le plus d'influence dans les domaines les plus divers en raison de leurs incidences en chimie, en physiologie, en médecine, en hygiène et en agriculture. Distingué comme un remarquable chimiste par Frémy, Gabriel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabriel-bertrand/#i_4633

BIOÉNERGÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Jacques TONNELAT
  • , Universalis
  •  • 5 211 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les conversions d'énergie »  : […] Les réactions biochimiques se déroulant à température sensiblement constante, les processus biologiques d'utilisation de l'énergie ne provoquent proportionnellement pas une augmentation d'entropie aussi importante que les machines thermiques qui fonctionnent en utilisant une différence de température, suivant un principe complètement différent. Tan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bioenergetique/#i_4633

BIOLOGIE - L'être vivant

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 8 177 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les premières molécules organiques »  : […] Le biochimiste soviétique A. I. Oparin et le biologiste anglais J. B. S. Haldane formulent les premières hypothèses (vers 1924), ouvrant la voie aux futures expérimentations. Selon eux, l' atmosphère primitive , réductrice, de la Terre, se composait d'un mélange d'hydrogène, de méthane, d'ammoniac, de vapeur d'eau ; ce mélange soumis au rayonnement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-l-etre-vivant/#i_4633

BIOLOGIE - La biologie moléculaire

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 7 385 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Genèse du concept de biologie moléculaire »  : […] Le xix e  siècle a démontré qu'il n'existait pas de « matière vivante » mais que les êtres vivants étaient constitués d'un ensemble complexe de molécules dont les structures et l'organisation permettent les manifestations du vivant et définissent les caractères d'une espèce. Manifestations et caractères sont transmissibles et essentiellement const […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-biologie-moleculaire/#i_4633

BIOLOGIE - La bio-informatique

  • Écrit par 
  • Bernard CAUDRON
  •  • 5 439 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Définition et enjeux de la discipline »  : […] La bio-informatique est une discipline émergente de la recherche qui se place à l'interface de la biologie et de l'informatique. Il y a différentes façons de la définir. Il est possible de classer les bio-informaticiens qui la pratiquent en trois groupes (Victor Jongeneel, 2000). Les premiers se définissent comme pratiquant une branche fondamentale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologie-la-bio-informatique/#i_4633

BIOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Claude Michel GARY-BOBO
  •  • 6 408 mots

Dans le chapitre « Origines de la biophysique »  : […] Historiquement la physique date de la plus haute antiquité, contrairement à la chimie qui ne s'est constituée en science rationnelle que tardivement à la fin du xviii e  siècle. Dès son origine, la physique s'est donné pour tâche d'atteindre à un degré toujours plus élevé de compréhension rationnelle du monde, ce qui s'est traduit par un degré corr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biophysique/#i_4633

BIOSYNTHÈSE DE L'ATP

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 238 mots

La théorie émise par Peter Mitchell (1920-1992), qu'il baptisa théorie chimiosmotique, bouleversa la bioénergétique. Jusqu'alors, on considérait que l'oxydation des substrats respiratoires dans les mitochondries était couplée avec la synthèse endergonique (consommatrice d'énergie) d'ATP (adénosine triphosphate) par phosphorylation de l'ADP : ADP (a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biosynthese-de-l-atp/#i_4633

BLOCH KONRAD (1912-2000)

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 425 mots

Biochimiste américain d'origine allemande, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1964 avec son ancien compatriote et condisciple Feodor Lynen pour leurs recherches sur le métabolisme des lipides, la biosynthèse du cholestérol et des acides gras. Originaire de Neisse, en Allemagne, Konrad Bloch fut étudiant en chimie à l'université de Munich. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-bloch/#i_4633

BRASSINOSTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 290 mots

En 1970, était identifiée, à partir de 226 kg de pollen de colza, une substance capable de provoquer l'élongation et la division des cellules de la tige chez le haricot (un effet qui avait fourni le bioessai nécessaire pour suivre la purification de cette substance). Il s'agissait d'un nouveau stéroïde, le brassinolide ; ensuite, plus de trente co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brassinosteroides/#i_4633

BUCHNER EDUARD (1860-1917)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 487 mots
  •  • 1 média

Chimiste allemand né à Munich et mort à Focṣani (Roumanie). Eduard Buchner effectue ses études de chimie à Munich sous la direction d'Adolf von Baeyer. Sous l'influence de son frère Hans, qui deviendra un bactériologiste connu, il s'intéresse à l'étude de la fermentation alcoolique, mais ses recherches sont d'abord orientées vers la chimie organiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduard-buchner/#i_4633

BUTENANDT ADOLF FRIEDRICH JOHANN (1903-1995)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 500 mots

Chimiste allemand né à Bremerhaven-Lehe (Allemagne) et décédé à Berlin. Butenandt commence ses études à l'université de Marburg puis à Göttingen où il prépare sous la direction d'Adolf Windaus un doctorat de chimie qu'il soutient en 1927. Son travail de thèse porte sur la structure chimique de la roténone, un produit naturel possédant des propriété […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-friedrich-johann-butenandt/#i_4633

CALVIN MELVIN (1911-1997)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 633 mots

Fils d'émigrés russes, né le 8 avril 1911 à Saint Paul (Minn.), le biochimiste américain Melvin Calvin est décédé à Berkeley (Calif.) le 8 janvier 1997. Après un doctorat obtenu en 1935, Calvin effectue un stage postdoctoral de deux ans en Grande-Bretagne à l'université de Manchester ; les recherches qu'il y effectue sur les métalloporphyrines l'am […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melvin-calvin/#i_4633

CARBONE 14 ET LES TRACEURS RADIOACTIFS

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 255 mots

Ernest Lawrence (1901-1958) construisit à Berkeley le premier cyclotron où des collisions à très grande vitesse entre atomes et particules nucléaires produisent des isotopes radioactifs des éléments naturels : carbone 11 [ 11 C, demi-vie : 20 min], oxygène 15 [ 15 O, demi-vie : 2 min], azote 13 [ 13 N, demi-vie : 10 min]. En 1937, Lawrence demanda […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbone-14-et-les-traceurs-radioactifs/#i_4633

CATABOLISME

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 210 mots

Processus biochimiques de dégradation exoénergétiques subis par des molécules organiques dans les cellules vivantes pour aboutir au transfert d'une partie de leur énergie potentielle sur des molécules telles que l'acide d'adénosine triphosphorique (ATP). Celles-ci fourniront, le cas échéant, l'énergie nécessaire. Elle peut être source d'énergie méc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catabolisme/#i_4633

CECH THOMAS ROBERT (1947- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 248 mots

Biochimiste américain né le 8 décembre 1947 à Chicago. À partir de 1970, Thomas Robert Cech entreprend des études de chimie, de biochimie et de biophysique à l'université de Berkeley (Californie) pour préparer un doctorat, qu'il obtient en 1975. Après trois années de stage postdoctoral au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T., Cambridge), i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-robert-cech/#i_4633

CÉTOGENÈSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 548 mots

Ensemble des mécanismes biochimiques qui aboutissent à la formation, par le tissu hépatique, de corps dits cétoniques. Les corps « cétoniques » sont décelés en pratique médicale grâce à des réactions plus ou moins spécifiques dont les plus connues sont les réactions de Legal ou de Rothera pour l'acétone et l'acide acéto-acétique, la réaction de Ger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cetogenese/#i_4633

CHAPERONNES PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 964 mots

On appelle « molécules chaperonnes » (Laskey, 1978) des protéines dont le rôle est d'éviter, chez d'autres protéines, des « écarts de conduite » comme le faisaient autrefois auprès des jeunes filles des personnes que l'on appelait « chaperons » Elles participent ainsi à des fonctions vitales essentielles : résistance au stress, maintien de la conf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines-chaperonnes/#i_4633

CHIMIE - La chimie aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 10 831 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chimie des substances naturelles »  : […] La dénomination est transparente : il s'agit d'élucider la structure des molécules présentes dans les êtres vivants, au sein des végétaux surtout ; d'étudier leurs interrelations, en les regroupant par familles, comme celle des terpènes, au squelette hydrocarboné, ou celle des alcaloïdes, azotés ; d'étudier aussi leurs interactions, qui vont de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-chimie-aujourd-hui/#i_4633

CHIMIE - La nomenclature chimique

  • Écrit par 
  • Nicole J. MOREAU
  •  • 5 112 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Nomenclature en chimie du vivant »  : […] C'est la nomenclature systématique, mais cette chimie est particulièrement riche en noms triviaux, puisqu'elle a suscité beaucoup d'intérêt avant que la nomenclature ne soit fixée. Le « livre blanc » de l'I.U.P.A.C. en donne tous les détails. Les sucres sont des polyalcools (polyols) oxydés. Leur nom se termine par le suffixe -ose , et on peut pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-la-nomenclature-chimique/#i_4633

CHIRALITÉ, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 342 mots

Un objet est chiral s'il n'est pas superposable à son image dans un miroir, ou image spéculaire. Nos mains appartiennent à cette classe des objets chiraux, d'où leur nom, dérivé du grec kheir , « main ». Nos mains, gauche et droite, sont l'image spéculaire l'une de l'autre. De la même manière, les autres objets chiraux suivent la même dichotomie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiralite-chimie/#i_4633

CHLOROPHYLLES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 3 556 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure et propriétés chimiques »  : […] Les chlorophylles sont les pigments verts des végétaux capables de photosynthèse. On en trouve également dans diverses bactéries qui utilisent aussi l'énergie lumineuse. Les chlorophylles les plus communes sont les chlorophylles a et b , présentes dans les chloroplastes des cellules de tous les végétaux de couleur verte : plantes à fleurs, fougère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chlorophylles/#i_4633

COHEN GEORGES N. (1920- )

  • Écrit par 
  • Michel VÉRON
  •  • 1 559 mots
  •  • 1 média

Georges Nissim Cohen , né en 1920 à Constantinople, est issu d’une famille juive grecque. Il arrive à Paris avec sa famille dès l’âge d’un an et est naturalisé français en 1930. En 1933, à la suite de la crise économique, ses parents quittent la France pour Athènes où il fréquente le lycée français chez les frères maristes tout en apprenant le grec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-n-cohen/#i_4633

CONCEPT "UN GÈNE-UNE ENZYME"

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 246 mots

Pour démontrer que les gènes influent chimiquement sur l'hérédité, George W. Beadle (1903-1989) décide de travailler sur un champignon microscopique, Neurospora crassa , facilement cultivable sur un milieu artificiel qui ne contient que du sucre et des sels minéraux. Associé au microbiologiste Edward L. Tatum (1909-1975), il isole des mutants incap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-un-gene-une-enzyme/#i_4633

CORI LES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 530 mots

Biochimistes américains d'origine tchèque dont les noms sont restés liés aux esters phosphoriques, et qui ont joué un rôle important dans l'étude du métabolisme du glucose. Né à Prague, Carl Ferdinand Cori (1896-1984) commence ses études à Trieste, où son père dirige la station biologique marine, et les poursuit à la faculté de médecine de l'univer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-cori/#i_4633

CORNFORTH JOHN WARCUP (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 430 mots

Chimiste britannique né le 7 septembre 1917 à Sydney (Australie), John Warcup Cornforth commence ses études à Sydney, puis, dès 1939, quitte l'Australie pour travailler dans le laboratoire de Robert Robinson à Oxford, où il obtient son doctorat en 1941. De 1946 à 1962, il fait partie de l'équipe du Conseil de la recherche médicale de l'Institut nat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-warcup-cornforth/#i_4633

CORPS GRAS

  • Écrit par 
  • Eugène UCCIANI
  •  • 5 064 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Acides gras »  : […] Un acide gras comporte un groupement carboxylique, ou fonction acide, et une chaîne hydrocarbonée. Cette partie de la molécule différencie les acides gras, dont on connaît près de cent représentants dans le monde végétal, et plusieurs centaines dans le règne animal. On distingue couramment les acides gras saturés et les insaturés . Ces grandes c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-gras/#i_4633

CRÉATINE & CRÉATININE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 468 mots

La créatine est l'acide α-méthylguanidino-acétique de formule : HNC (NH 2 )N (CH 2 COOH) (CH 3 ). C'est un constituant essentiel du muscle. La créatinine, produit du catabolisme de la créatine, est son amide cyclique de formule : HN (C–NH–CO–CH 2 –NCH 3 ). son dérivé phosphorylé, le phosphagène, possède une liaison riche en énergie échangeable ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/creatine-et-creatinine/#i_4633

CROISSANCE, biologie

  • Écrit par 
  • André MAYRAT, 
  • Raphaël RAPPAPORT, 
  • Paul ROLLIN
  • , Universalis
  •  • 14 744 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Cas des organismes unicellulaires »  : […] La croissance d'une cellule prise isolément est surtout un problème de biochimie. Grâce aux apports extérieurs, et par le phénomène d'assimilation, la matière vivante est le siège d'un renouvellement perpétuel (cf. biologie - La maintenance de l'organisme), des molécules étant synthétisées ou remaniées, d'autres étant détruites ou consommées ; le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croissance-biologie/#i_4633

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 878 mots
  •  • 7 médias

L'activité de la Terre est incessante : toutes ses couches – du noyau à la plus haute atmosphère – sont animées de continuels mouvements et, surtout, ses enveloppes superficielles – l'atmosphère, les océans et la surface des continents – abritent la vie. Les atomes et les molécules qui constituent ce système dynamique ne restent pas figés, mais ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-biogeochimiques/#i_4633

DAM HENRIK CARL PETER (1895-1976)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 141 mots

Biochimiste danois, né à Copenhague en 1895. Professeur de physiologie à l'université de cette ville, Dam a étudié divers aspects du métabolisme des corps gras. En observant des hémorragies répétées chez des poulets soumis à un régime alimentaire très maigre, Dam découvre une vitamine liposoluble impliquée dans la coagulation du sang, et qu'il bap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henrik-carl-peter-dam/#i_4633

DÉCRYPTAGE DU CODE GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

Au début des années 1960, l'Américain Marshall W. Nirenberg découvre que l'addition d'un acide ribonucléique messager (ARNm) constitué uniquement d'uridine (U, un des quatre nucléotides) à un extrait bactérien suffit à déclencher la synthèse d'une protéine composée uniquement de phénylalanine. Tout se passe donc comme si la suite de trois nucléoti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decryptage-du-code-genetique/#i_4633

DE DUVE CHRISTIAN (1917-2013)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 699 mots

Médecin et biologiste belge. Christian, vicomte de Duve, est né le 2 décembre 1917 en Grande-Bretagne où sa famille était réfugiée, et décédé le 4 mai 2013 à Nethen près de Louvain, en Belgique. Il est docteur de médecine de l’université catholique de Louvain (U.C.L.) en 1941 et docteur en chimie de cette même université en 1946 pour d’importants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-de-duve/#i_4633

DEISENHOFER JOHANN (1943- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 200 mots

Chimiste cristallographe allemand né le 30 septembre 1943 à Zusamaltheim (Bavière), Johann Deisenhofer fait ses études à l'université technique de Munich, puis à l'institut Max-Planck de biochimie de Martinsried, près de Munich. En 1974, il soutient un doctorat, préparé dans le laboratoire de Robert Huber à Martinsried, sur les applications de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-deisenhofer/#i_4633

DÉTOXICATION

  • Écrit par 
  • Jean-Paul LEROUX
  •  • 2 766 mots
  •  • 4 médias

Il ne s'agit nullement ici de désintoxication, c'est-à-dire de neutralisation de substances nocives en utilisant des moyens thérapeutiques. On appelle détoxication la transformation biologique que subissent certains composés exogènes (médicaments par exemple) ou endogènes (hormones stéroïdes, bilirubine) en vue de leur élimination de l'organisme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/detoxication/#i_4633

DOISY EDWARD ADELBERT (1893-1986)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 209 mots

Biochimiste américain, né à Hume (Illinois), mort à Saint Louis (Missouri), professeur (1923) puis directeur (1924) du département de biochimie de l'université de Saint Louis. La découverte en 1934 par le Danois Henrik Dam de la vitamine K et de ses propriétés antihémorragiques a lancé la course pour la purification de cette vitamine essentielle à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-adelbert-doisy/#i_4633

DOMAGK GERHARD (1895-1964)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 385 mots

Biochimiste allemand né à Lagow (Brandebourg) et mort à Burgberg (Forêt-Noire). Après avoir terminé à l'université de Kiel ses études médicales interrompues par la Première Guerre mondiale, Gerhard Domagk y obtient en 1921 son diplôme de médecin. Il est nommé en 1924 chargé de cours en pathologie à l'université de Greifswald, puis à celle de Münste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerhard-domagk/#i_4633

DOUZOU PIERRE (1926-2000)

  • Écrit par 
  • Pascale DEBEY, 
  • Claude HÉLÈNE
  •  • 969 mots

Biologiste français, promoteur et acteur d'approches originales aux frontières de l'inanimé et du vivant, Pierre Douzou a marqué de sa personnalité attachante la politique scientifique de la France pendant plusieurs décennies. Né à Millau (Aveyron) le 25 août 1926, Pierre Douzou mène tout d'abord, à l'école du service de santé des armées de Lyon, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-douzou/#i_4633

DU VIGNEAUD VINCENT (1901-1978)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 304 mots

Biochimiste américain né à Chicago (Illinois), décédé à White Plains (New York). Du Vigneaud fait ses études à l'université de l'Illinois puis à l'université de Rochester où il obtient son doctorat en 1927 pour un travail sur la nature chimique de l'insuline. Assistant à l'université de l'Illinois en 1927, il y est nommé maître de conférences en 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vincent-du-vigneaud/#i_4633

EDELMAN GERALD MAURICE (1929-2014)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 932 mots
  •  • 1 média

Le biochimiste américain Gerald Maurice Edelman, né le 1 er  juillet 1929 à New York, est décédé à La Jolla (Californie) le 17 mai 2014. Il a reçu le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1972, avec le Britannique Rodney Porter, pour la découverte de la structure chimique des anticorps et l’élucidation de la manière dont ces derniers reconnaiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerald-maurice-edelman/#i_4633

ÉLECTROPHORÈSE, en bref

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 218 mots

Arne Wilhelm Kaurin Tiselius (1902-1971) mit au point, en 1926, l'électrophorèse, méthode qui lui permit de séparer les protéines du sérum sanguin. En appliquant un champ électrique au sérum sanguin – qui est contenu dans un tube et mélangé à un tampon salin –, il obtenait sur le pôle + des protéines de charge très négative (albumine) tandis que le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese-en-bref/#i_4633

ÉLECTROPHORÈSE EN CHAMP PULSÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Luc GUESDON
  •  • 262 mots

La technique d'électrophorèse classique en gel d'agarose ou de polyacrylamide permet de séparer des fragments d'ADN suivant leur taille. Sur ces gels constitués d'un réseau désorganisé de longues fibres, on dépose l'ADN dont les molécules sont chargées négativement. Soumises à un champ électrique, elles migrent vers le pôle. Celles qui sont plus p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese-en-champ-pulse/#i_4633

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Techniques biochimiques »  : […] Aujourd'hui, de plus en plus, les problèmes embryonnaires débouchent sur la biochimie. L'induction, phénomène qui régit la différenciation morphologique embryonnaire, s'exerce par l'intermédiaire de substances chimiques. La différenciation morphologique est précédée d'une différenciation chimique, conditionnée par l'apparition de molécules, essent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_4633

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 588 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés des ATNC »  : […] Les modèles animaux, chez les rongeurs, ont permis l'étude des propriétés biologiques et de la nature des ATNC. Ainsi, la taille des ATNC a pu être estimée à 15 à 40 nm. Leur spectre d'inactivation physico-chimique est très particulier : leur résistance à la chaleur est exceptionnelle (par exemple, vingt-quatre heures d'exposition à une températur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encephalopathies-spongiformes/#i_4633

ENZYMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 12 668 mots
  •  • 10 médias

L' histoire des enzymes (et de leur science, l'enzymologie) ne remonte guère avant le début du xix e  siècle. Certes, on connaissait auparavant les modifications de substances organiques en présence d'extraits animaux ou végétaux, l'action des sucs digestifs sur les aliments ou sur la coagulation du lait, par exemple. Les fermentations étaient conn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enzymes/#i_4633

ÉTUDE DES SUCRES ET DES PEPTIDES

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  •  • 207 mots
  •  • 1 média

Élève d'Adolf von Baeyer, l'Allemand Emil Hermann Fischer (1852-1919) soutient à Strasbourg une thèse en partie consacrée à l'étude d'hydrazines, ce qui l'amène à étudier ultérieurement les sucres (glucides), à Würzburg, en 1888. Après avoir montré la structure aldéhydique du glucose, il synthétise, en 1901, des phénylhydrazones et osazones, compos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etude-des-sucres-et-des-peptides/#i_4633

EULER-CHELPIN HANS KARL AUGUST SIMON VON (1873-1964)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 422 mots

Chimiste germano-suédois né à Augsburg et décédé à Stockholm. Si Euler-Chelpin fit l'essentiel de sa carrière en Suède dont il acquiert la nationalité en 1902, il restera toujours profondément attaché à l'Allemagne, même lorsqu'elle sera gouvernée par les nazis. Il demande à servir dans l'armée allemande durant la guerre de 1914-1918, qu'il termine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-karl-august-simon-von-euler-chelpin/#i_4633

FENN JOHN B. (1917-2010)

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  • , Universalis
  •  • 516 mots

Chimiste américain qui a reçu, en 2002, le prix Nobel de chimie, conjointement avec Koichi Tanaka et Kurt Wüthrich, pour ses travaux concernant le développement de méthodes d'identification et d'analyse structurale de macromolécules d'intérêt biologique, et notamment de la spectrométrie de masse. John Bennet Fenn est né le 15 juin 1917 à New York ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-b-fenn/#i_4633

FERMENTATIONS

  • Écrit par 
  • Claude LIORET
  •  • 3 943 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La fermentation alcoolique »  : […] La fermentation alcoolique est la plus anciennement étudiée. Elle correspond à la transformation des sucres en alcool éthylique et anhydride carbonique. Elle est utilisée pour la fabrication de toutes les boissons alcooliques (en particulier le vin). Par le gaz carbonique dégagé, elle intervient dans la levée de la pâte en boulangerie et en pâtiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermentations/#i_4633

FERMENTATIONS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 519 mots

1789 Dans son Traité élémentaire de chimie , A. Lavoisier (1743-1794) décrit la « fermentation vineuse » comme une division du sucre en deux portions (alcool et acide carbonique), division réalisée par un « ferment ». 1833 A. Payen (1795-1871) et J.-F. Persoz (1805-1868) isolent de grains d'orge germés la « diastase », une substance protéique cap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fermentations-reperes-chronologiques/#i_4633

FISCHER EMIL HERMANN (1852-1919)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 779 mots
  •  • 1 média

Chimiste allemand, prix Nobel de chimie en 1902 , pour « ses travaux sur la synthèse des sucres et des purines ». Ce motif ne rend pas pleinement compte de l’exceptionnelle activité qui fut la sienne dans le domaine de la chimie organique, tant sur le plan de l’analyse que sur celui des principes et méthodes de synthèse logiquement ordonnées en fon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emil-hermann-fischer/#i_4633

FISCHER HANS (1881-1945)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 355 mots

Chimiste allemand né à Höchst am Main et décédé à Munich. Fischer mène de front des études médicales et des études de chimie. Il obtient le doctorat en chimie en 1904 à l'université de Marbourg et le doctorat en médecine en 1908 à l'université de Munich. Il passe un an à Berlin en tant qu'assistant auprès d'Emil Fischer (avec lequel il n'a aucun li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-fischer/#i_4633

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Morphogenèse biologique et structuralisme »  : […] Le problème de la forme est évidemment particulièrement critique en biologie. C'est même l'écart apparemment irréductible entre la physique classique et les énigmes de l'embryogenèse qui ont conduit nombre d'éminents biologistes du xix e  siècle au vitalisme spéculatif. Il est donc nécessaire de faire quelques brèves remarques épistémologiques à ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_4633

FRANKLIN ROSALIND ELSIE (1920-1958)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 960 mots

Scientifique britannique née à Londres le 25 juillet 1920 et décédée le 16 avril 1958 en cette même ville. La courte carrière scientifique de Rosalind Franklin ne se lit pas seulement dans sa remarquable contribution à l'application d'une technique physique – la diffraction des rayons X – pour la détermination de la structure de molécules mal crist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rosalind-elsie-franklin/#i_4633

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La relation un gène-un polypeptide »  : […] Une notion essentielle de la biologie moléculaire est la dépendance des polypeptides vis-à-vis des acides nucléiques. La mise en place des amino-acides dans les séquences polypeptidiques requiert l'existence d'une molécule modèle, appelée ARN messager, dont la synthèse a nécessité un modèle génétique ADN. Si ces modèles ADN sont ce que les génétici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_4633

GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

  • Écrit par 
  • Bertrand JORDAN
  •  • 4 700 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le décryptage des gènes »  : […] Les acides nucléiques qui constituent le génome de tous les organismes (ADN, ou ARN pour certains virus) présentent une structure d'apparence très monotone car ce sont des polynucléotides, c'est-à-dire des polymères formés d'une chaîne de nucléotides. L'information que portent ces molécules est en fait constituée par l'ordre dans lequel se suiven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-le-sequencage-des-genomes/#i_4633

GILBERT WALTER (1932- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 259 mots

Biologiste moléculaire américain né à Boston le 21 mars 1932. Après des études de chimie et de physique à Harvard, Walter Gilbert soutient, en 1957, à l'université de Cambridge (Grande-Bretagne), un doctorat de physique mathématique préparé sous la direction de Abdus Salam (Prix Nobel de physique 1979). De retour aux États-Unis, il travaille avec J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-gilbert/#i_4633

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Les glucides, les lipides et les protides sont les trois grandes familles de composés naturels dont le rôle biologique est fondamental. Glucides est le nom moderne de ce que l'on appelait autrefois « saccharides ». En fait, les glucides comprennent, outre des matières naturelles sucrées, dont le type est la saccharose, un certain nombre d'analogue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_4633

GLYOXYSOME

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 737 mots
  •  • 1 média

Pendant la germination des graines oléagineuses (ricin, tournesol), les réserves lipidiques de l'albumen ou des cotylédons des semences disparaissent. Ces lipides sont convertis en glucides, principalement du saccharose : ainsi un flux de carbone dérivé des lipides pourra alimenter la plantule en croissance, en lui fournissant les composés carbonés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glyoxysome/#i_4633

GNF6702, INHIBITEUR DE PROTÉASOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 990 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Stratégie de tri des molécules actives  »  : […] La recherche s’est tournée vers des molécules de synthèse qui affecteraient seulement des molécules cibles communes aux trypanosomes et aux leishmanies. Dans une démarche classique en chimie pharmaceutique, les chercheurs sont partis de la bibliothèque chimique de GlaxoSmithKline, riche de 1,8 million de molécules différentes. Des ensembles de plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gnf6702-inhibiteur-de-proteasomes/#i_4633

GROS FRANÇOIS (1925- )

  • Écrit par 
  • Philippe KOURILSKY
  •  • 1 418 mots
  •  • 1 média

Né en 1925, le biologiste français François Gros entama en 1945, chez Michel Macheboeuf à l’Institut Pasteur, une thèse de biochimie sur les antibiotiques qui venaient d’être découverts. Il appartient à la lignée des biochimistes, plus qu’à celle des généticiens. Il est avant tout intéressé par les mécanismes moléculaires du vivant. Il entre au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-gros/#i_4633

GRUNBERG-MANAGO MARIANNE (1921- )

  • Écrit par 
  • François GROS
  •  • 990 mots

Biologiste française, Marianne Grunberg-Manago est née le 6 janvier 1921 à Petrograd (aujourd'hui Saint-Pétersbourg), quelques années donc après la révolution d'Octobre. Sa famille, alors qu'elle n'a que quelques mois, quitte le pays natal, devenu pour certains un foyer d'insécurité, pour venir s'établir à Paris. C'est à l'Institut de biologie phys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marianne-grunberg-manago/#i_4633

HARDEN ARTHUR (1865-1940)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 517 mots

Biochimiste britannique né à Manchester et mort à Bourne End en Angleterre. Harden commence ses études de chimie à l'université de Manchester et les poursuit en Allemagne à Erlangen où il soutient en 1898 une thèse de doctorat en chimie organique. De retour dans sa ville natale, il obtient un poste d'enseignant au département de chimie de l'univers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-harden/#i_4633

HÉMOGLOBINE

  • Écrit par 
  • Max Ferdinand PERUTZ
  •  • 3 877 mots
  •  • 7 médias

L 'hémoglobine est la molécule d'importance vitale qui, chez les Vertébrés, achemine l' oxygène depuis les poumons, ou les branchies, jusqu'aux tissus, et en retour favorise le transport, par le sang, du gaz carbonique des tissus aux poumons, ou aux branchies. Étant une protéine, l'hémoglobine se compose d'aminoacides liés entre eux de façon séque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoglobine/#i_4633

HODGKIN DOROTHY MARY CROWFOOT (1910-1994)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 397 mots
  •  • 1 média

Biochimiste britannique née au Caire (Égypte), décédée à Ilmington (Warwickshire). Dorothy Mary Crowfoot Hodgkin commence en 1928 ses études de chimie à Oxford et les poursuit en 1932 à Cambridge, où elle s'initie, sous la direction de John Desmond Bernal, à la détermination de structures cristallines par diffraction des rayons X. Elle revient en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dorothy-mary-crowfoot-hodgkin/#i_4633

HOPKINS sir FREDERICK GOWLAND (1861-1947)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 784 mots
  •  • 1 média

Biochimiste anglais qui fut le seul parmi ses contemporains à formuler correctement les problèmes de la biochimie et à les présenter d'une manière accessible à la logique et à l'expérimentation. Sa vision d'ensemble des mécanismes biochimiques et de leurs relations avec la vie, de la reproduction, du fonctionnement de la cellule a permis à la bioch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hopkins-sir-frederick-gowland/#i_4633

HOPPE-SEYLER ERNST FELIX (1825-1895)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 185 mots

Médecin allemand, Ernst Felix Immanuel Hoppe-Seyler est né le 26 décembre 1825 à Freyburg-sur-l'Unstrut (Saxe). Il a tenté d'instaurer la chimie physiologique (biochimie) comme discipline universitaire. Il fut le premier à obtenir de la lécithine pure et introduisit le terme « protéide », aujourd'hui devenu protéine. Il contribua aussi à des études […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-felix-hoppe-seyler/#i_4633

HUBER ROBERT (1937- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 272 mots

Chimiste cristallographe allemand né le 20 février 1937 à Munich, Robert Huber fait ses études à l'université technique de cette ville et il y soutient en 1963 un doctorat préparé sous la direction du biochimiste P. Karlson et du cristallographe W. Hoppe. Il entre à l'institut Max-Planck, où il exerce rapidement les fonctions de chef de division en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-huber/#i_4633

INFORMATION GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN
  •  • 6 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Codage génétique et biosynthèse des protéines »  : […] Les caractères héréditaires « visibles », mais aussi toutes les propriétés d'un organisme sont déterminés, au niveau de la biochimie cellulaire, par des réseaux de réactions physico-chimiques, dont chacune est catalysée par une enzyme spécifique. Telle ou telle réaction est« branchée » ou « débranchée » suivant que l'enzyme responsable est ou non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/information-genetique/#i_4633

ISOLEMENT DE LA ZYMASE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 226 mots

Eduard Büchner (1860-1917) publie en 1897 La Fermentation alcoolique en milieu acellulaire , article qui ranime la controverse sur les fermentations. En effet, entre 1830 et 1860, deux théories contradictoires s'étaient affrontées : pour les chimistes A. von Baeyer (1835-1917) et J. von Liebig (1803-1873), « mécanistes », les fermentations étaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isolement-de-la-zymase/#i_4633

KAMEN MARTIN DAVID (1913-2002)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 878 mots

Martin Kamen naquit à Toronto, le 27 août 1913. En 1930, âgé de dix-sept ans, il est admis à l'université de Chicago et se tourne vers la chimie. Cette discipline l'intéresse et il se met à lire énormément ; parmi ses professeurs, deux prix Nobel de physique, A. Michelson et A. Compton, suscitent particulièrement son enthousiasme. Pour subvenir aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-david-kamen/#i_4633

KENDALL EDWARD CALVIN (1886-1972)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 193 mots

Chimiste américain, né en 1886 à South Norwalk (Connecticut), Kendall est directeur du département de biochimie de la fondation Mayo à Rochester, puis professeur de chimie physiologique (1915-1951) ; il enseignera ensuite à l'université Princeton. Depuis la découverte, à la fin du xix e  siècle, du rôle vital joué par le cortex des glandes surrénal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-calvin-kendall/#i_4633

KENDREW sir JOHN COWDERY (1917-1997)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 327 mots
  •  • 1 média

Biochimiste britannique né le 24 mars 1917 à Oxford et mort le 23 août 1997 à Cambridge, sir John Cowdery Kendrew effectue des études de chimie à l'université de Cambridge puis, pendant la Seconde Guerre mondiale, travaille dans un centre de recherche du ministère de la guerre à la mise au point du radar. Après la guerre, il revient à Cambridge, où […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kendrew-sir-john-cowdery/#i_4633

KHORANA HAR GOBIND (1922-2011)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 395 mots
  •  • 1 média

Biochimiste américain d'origine indienne né le 9 janvier 1922, à Raipur (ville du Pendjab, aujourd'hui au Pakistan), Har Gobind Khorana étudie à l'université du Pendjab (Lahore), puis part pour la Grande-Bretagne préparer un doctorat à l'université de Liverpool (1945). De 1950 à 1952, il étudie les protéines et les acides nucléiques à l'universi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/har-gobind-khorana/#i_4633

KLUG AARON (1926-2018)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 282 mots

Biochimiste britannique, Aaron Klug est né le 11 août 1926 à Zelvas (Lituanie). Sa famille s'installe en 1928 en Afrique du Sud, où il fait ses études secondaires et supérieures et s'initie à la cristallographie. En 1949, il part pour la Grande-Bretagne, à Cambridge, préparer dans le laboratoire Cavendish, sous la direction de Hartree, une thèse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aaron-klug/#i_4633

KORNBERG ARTHUR (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 330 mots

Biochimiste américain. Né le 3 mars 1918 à New York, Kornberg fait ses études au City College de New York et à l'université de Rochester (1941). Chef de la section d'enzymologie et métabolisme au National Health Institute de Bethesda (Maryland, 1947-1953), Kornberg est professeur de microbiologie à l'université de Saint Louis (1953-1957) avant de r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-kornberg/#i_4633

KORNBERG ROGER D. (1947- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 197 mots

Le biochimiste américain Roger D. Kornberg reçut en 2006 le prix Nobel de chimie pour ses recherches sur la transcription eucaryote au niveau moléculaire. Né en 1947 à Saint Louis (Missouri), Roger David Kornberg étudie la chimie à l'université Harvard, où il obtient une licence en 1967, puis à Stanford, où il passe un doctorat en 1972. Il enseigne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-d-kornberg/#i_4633

KOSSEL LUDWIG KARL MARTIN LEONHARD ALBRECHT (1853-1927)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 263 mots

Physiologiste allemand, né en 1853 à Rostock, mort en 1927 à Heidelberg. Albrecht Kossel est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1910 pour « sa contribution à la connaissance de la chimie de la cellule et en particulier pour ses travaux sur les protéines et les substances nucléiques ». Médecin diplômé (1878) des universités de Stras […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-karl-martin-leonhard-albrecht-kossel/#i_4633

KREBS CYCLE DE ou CYCLE CITRIQUE ou CYCLE TRICARBOXYLIQUE

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 260 mots

Le nom du biochimiste britannique d'origine allemande Hans Adolf Krebs (1900-1981), prix Nobel de physiologie ou médecine en 1953, est, pour les biologistes, indissociablement lié au cycle des acides tricarboxyliques. Ce dernier constitue la voie finale du catabolisme oxydatif de toutes les molécules combustibles, issues aussi bien des protéines q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krebs-cycle-citrique-cycle-tricarboxylique/#i_4633

KREBS EDWIN (1918-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots
  •  • 1 média

Biochimiste américain, Edwin Krebs reçoit le prix Nobel de physiologie ou médecine en 1972 (conjointement à Edmond Fischer), pour la découverte de la phosphorylation réversible des protéines, processus biochimique qui contrôle l'activité de certaines enzymes dans les cellules et adapte ainsi leur activité aux besoins de la vie cellulaire. Edwin Ger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edwin-krebs/#i_4633

KREBS HANS ADOLF (1900-1981)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 933 mots

Hans Krebs naquit le 25 août 1900 à Hildesheim (Basse-Saxe, Allemagne), dans une famille israélite ; son père était chirurgien. Après des études de médecine commencées à Göttingen, il choisit à dix-neuf ans de se diriger vers la recherche. En 1923, il devient collaborateur bénévole dans le laboratoire d'anatomie d'E. Fischer, à Fribourg. Sa premièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-adolf-krebs/#i_4633

KUHN RICHARD (1900-1967)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 253 mots

Biochimiste autrichien. Inscrit en 1918 à l'université de Vienne, Richard Kuhn poursuit, l'année suivante, ses études à celle de Munich : il soutient en 1922 sa thèse de doctorat sur la spécificité des enzymes dans le métabolisme des hydrates de carbone ( Zur Spezifizität von Enzymen im Kohlenhydratstoffwechsel ). De 1922 à 1926, il est assistant à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-kuhn/#i_4633

LECTINES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 166 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure et propriétés »  : […] Elles sont composées d'une ou plusieurs sous-unités associées par des forces non covalentes en une molécule polymère. La mieux connue, la con A, est un tétramère dans lequel des ions métalliques interviennent dans l'assemblage des sous-unités et dans la configuration du site de liaison, configuration d'une grande importance pour son activité . La p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lectines/#i_4633

LEDERER EDGAR (1908-1988)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 810 mots

Les soubresauts du xx e  siècle n'ont pas épargné Edgar Lederer, chimiste français né à Vienne le 5 juin 1908. Fuyant l'antisémitisme de la capitale autrichienne où il avait obtenu son doctorat, le jeune homme trouva refuge à Heidelberg en 1930, mais dut quitter l'Allemagne en hâte lors de la venue des nazis au pouvoir en 1933. Réfugié à Paris, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-lederer/#i_4633

LEHNINGER ALBERT L. (1917-1986)

  • Écrit par 
  • Pierre KAMOUN
  •  • 586 mots

Mort le 4 mars 1986 au terme d'une longue carrière de chercheur et d'enseignant, Albert L. Lehninger est universellement connu des étudiants en sciences et en médecine pour ses livres d'enseignement dont le premier, paru en 1970 sous le simple titre de Biochemistry , renouvelle complètement l'écriture des livres de cette discipline. Contrairement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-l-lehninger/#i_4633

LELOIR LUIS FEDERICO (1906-1987)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 332 mots

Biochimiste argentin. Né à Paris, il a vécu à Buenos Aires dès 1908. Docteur en médecine de l'université de cette ville en 1932, il entre à l'Institut de physiologie où, sous la direction du professeur B. Houssay, il étudie le rôle de l'adrénaline dans le métabolisme des hydrates de carbone. En 1936, il fait un stage au Biochemical Laboratory de Ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luis-federico-leloir/#i_4633

LEVITT MICHAEL (1947- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 400 mots
  •  • 1 média

Biophysicien et chimiste américano-israélo-britannique, Prix Nobel de chimie en 2013, Michael Levitt naît à Pretoria (Afrique du Sud) le 9 mai 1947. Après des études supérieures en physique au King’s College de l’université de Londres, il prépare son doctorat en biophysique au laboratoire de biologie moléculaire de l’université de Cambridge (Roya […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-levitt/#i_4633

LI CHOH HAO (1913-1987)

  • Écrit par 
  • Michel CHRÉTIEN
  •  • 490 mots

Né à Canton (Chine) en 1913, Choh Hao Li obtient son baccalauréat de chimie à l'université de Nankin et décide, en 1935, d'émigrer aux États-Unis pour compléter ses études en physico-chimie organique à l'université de Berkeley (Californie). Dès l'obtention de son doctorat, il commence, en 1938, une brillante carrière de biochimiste en explorant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/li-choh-hao-1913-1987/#i_4633

LIAISONS CHIMIQUES - Liaisons biochimiques faibles

  • Écrit par 
  • Antoine DANCHIN
  •  • 5 907 mots
  •  • 9 médias

La biologie a vu s'effacer depuis le début de ce siècle ce qui la séparait de la physique du fait que l'on s'est accordé à reconnaître qu'une modélisation en termes physico-chimiques pourrait, sans doute, expliquer les architectures et les processus qui caractérisent le vivant. Et plus particulièrement, c'est à la fin du premier quart du siècle qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liaisons-chimiques-liaisons-biochimiques-faibles/#i_4633

LIPIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Bernard ENTRESSANGLES, 
  • Paul MANDEL, 
  • Jean-Claude PROMÉ
  •  • 6 802 mots
  •  • 11 médias

Le terme « lipides » recouvre un ensemble de composés naturels qui ont la propriété d'être insolubles dans l'eau, en raison de la présence, dans leurs molécules, de longues chaînes hydrocarbonées d' acides gras ou de dérivés. À l'inverse, ils sont solubles dans la plupart des solvants organiques. Dans les lipides naturels, les acides gras sont rar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lipides/#i_4633

LIPMANN FRITZ ALBERT (1899-1986)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 258 mots

Biochimiste américain d'origine allemande, né en 1899 à Koenigsberg, mort en 1986 à New York. Élève d'Otto Meyerhof à l'institut de biologie Kaiser Wilhelm à Berlin puis Heildelberg (1926-1930), Lipmann mène son activité scientifique successivement à la fondation Carlsberg à Copenhague (1932-1939), à l'université Cornell à New York, puis au Massach […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-albert-lipmann/#i_4633

LYNEN FEODOR (1911-1979)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 270 mots

Biochimiste allemand, prix Nobel de physiologie ou médecine en 1964 avec l'Américain Konrad Bloch pour leur découverte du métabolisme du cholestérol et des acides gras et de sa régulation. Formé à l'université de Munich, sa ville natale, où il soutient en 1937 un doctorat en chimie sous la direction de Heinrich Wieland (Prix Nobel de chimie en 1927 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feodor-lynen/#i_4633

LYSE, biochimie et biologie

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 217 mots

Signifiant étymologiquement dissolution, ce terme est maintenant synonyme de destruction. Les phénomènes d' hydrolyse , que catalysent les enzymes du catabolisme, ne peuvent toutefois déterminer la destruction complète des molécules organiques qui sont les substrats de ces enzymes, c'est-à-dire en assurer la minéralisation. Elles n'aboutissent qu'à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lyse-biochimie-et-biologie/#i_4633

LYSOSOMES

  • Écrit par 
  • Christian de DUVE
  •  • 2 050 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Caractères distinctifs »  : […] On reconnaît les lysosomes à deux caractères : ils sont entourés par une membrane  ; ils contiennent un mélange d' hydrolases acides – enzymes hydrolytiques ayant leur optimum d'activité en milieu acide – de spécificité telle qu'elles peuvent, agissant ensemble, digérer complètement, ou presque, les protéines, les acides nucléiques, les oligo et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysosomes/#i_4633

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Les macromolécules biologiques »  : […] Tous les êtres vivants sont constitués de cellules, d'une seule, comme chez les bactéries ou les algues primitives ; ou de plusieurs, environ 10 15 , comme chez les mammifères. Il est généralement admis que tous les êtres vivants dérivent d'un système protocellulaire, apparu sur la Terre il y a environ 3,5 milliards d'années. Ce germe s'est reprodu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_4633

MANGANÈSE

  • Écrit par 
  • Bernard DUBOIS, 
  • Jacques FAUCHERRE, 
  • Gil MICHARD, 
  • Clotilde POLICAR, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 467 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Le manganèse dans les systèmes biologiques »  : […] Pour un grand nombre d'organismes, le manganèse est un nutriment essentiel. Chez l'homme, il est présent en faible quantité par comparaison au fer ou au zinc (de 12 à 20 mg chez un homme de 70 kg, à comparer aux 4 g de fer et aux 3 g de zinc) mais il intervient dans des processus métaboliques très variés, qui ne sont pas tous encore clairement iden […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manganese/#i_4633

MARQUAGE MOLÉCULAIRE ET MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 265 mots
  •  • 1 média

C'est en 1904 que le biochimiste allemand Franz Knoop (1875-1946) marque par le groupe phényl l'atome de carbone méthylique d'un acide gras, inaugurant ainsi le marquage moléculaire du métabolisme lipidique. L'avancée des sciences nucléaires permet de dépasser le marquage chimique et d'imposer le marquage isotopique des molécules biologiques utili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marquage-moleculaire-et-metabolisme/#i_4633

MARTIN ARCHER JOHN PORTER (1910-2002)

  • Écrit par 
  • Michel MARTIN
  •  • 882 mots

Biochimiste britannique ayant reçu en 1952, conjointement avec Richard L. M. Synge (1914-1994), le prix Nobel de chimie pour « l'invention de la chromatographie de partage » . Conçue en 1903 par le botaniste russe Mikhail S. Tswett, la chromatographie est une méthode de séparation des composants moléculaires des mélanges, qui repose sur la distribu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archer-john-porter-martin/#i_4633

MEMBRANES CELLULAIRES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 814 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un double film de phospholipides : la structure de base des membranes biologiques »  : […] La membrane plasmatique est la structure de la cellule dont la fonction est d'isoler le contenu intracellulaire du milieu extracellulaire. Quelles qu'aient été les compositions de ces deux milieux lors de l'apparition des premières cellules, elles diffèrent actuellement en termes de concentration en différentes molécules. Cette différence est liée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/membranes-cellulaires-dynamique-des/#i_4633

MÉNEZ ANDRÉ (1943-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 272 mots

Biologiste et biochimiste français, expert scientifique de renommée mondiale dans le domaine des protéines toxiques d'origine animale. Après avoir obtenu son doctorat en sciences naturelles à l'université de Paris-VII, André Ménez, né à Vire (Calvados) le 12 septembre 1943, intègre, en tant qu'ingénieur, le Commissariat à l'énergie atomique en 196 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-menez/#i_4633

MERRIFIELD ROBERT BRUCE (1921-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 942 mots

Les grands scientifiques inventent ou découvrent. Le chimiste américain Robert Bruce Merrifield, né à Fort Worth (Texas) le 15 juillet 1921, fut un inventeur. Ses études universitaires se déroulèrent à l'université de Californie, à Los Angeles, où il obtint son Ph.D. en 1949. Puis il reçut immédiatement un engagement dans le laboratoire du Dr. D.  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-bruce-merrifield/#i_4633

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 425 mots
  •  • 11 médias

Rien ne se crée, rien ne se perd. Le principe de conservation de l'énergie et de la matière ne souffre aucune exception. Aussi les êtres vivants ne sont-ils que des transformateurs d'énergie : ils reçoivent du dehors de l'énergie chimique et ils la transforment en une autre forme d'énergie chimique ou en énergie électrique ou mécanique (cf.  bioéne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme/#i_4633

MÉTABOLISME ET PHOSPHORYLATIONS

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 213 mots

Les Britanniques Arthur Harden et William Young avaient démontré, en 1905, que la fermentation alcoolique en milieu acellulaire consommait du phosphate. Celui-ci entrait dans la formation d'un hexose diphosphate qui fut isolé par W. Young en 1907 et identifié ensuite (1928) comme étant le fructose 1,6-diphosphate par Phoebus Levene aux États-Unis. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme-et-phosphorylations/#i_4633

MÉTABOLISME RESPIRATOIRE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 267 mots

Hans Krebs (1900-1981) étudia, à Fribourg, la formation de l'urée dans des tranches de foie de rat et décrivit, en 1930, le premier cycle biochimique où un métabolite initial est régénéré par une série de réactions intermédiaires. Contraint à l'exil en 1933, il s'établit à Oxford et découvrit, sur des muscles émincés de pigeon, le cycle de décompos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme-respiratoire/#i_4633

MEYERHOF OTTO (1884-1951)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 190 mots

Biochimiste allemand, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1922 (conjointement à Archibald V. Hill) pour ses travaux sur le métabolisme musculaire. Otto Meyerhof est né le 12 avril 1884 à Hanovre. Ses études sur les enzymes qui conditionnent la glycolyse (utilisation du glucose comme source énergétique) restent à la base de notre compréhension […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-meyerhof/#i_4633

MICHEL HARTMUT (1948- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 328 mots

Biochimiste allemand né le 18 juillet 1948 à Ludwigsburg. Hartmut Michel fait ses études de biochimie à l'université de Tübingen, puis à l'université de Würtzburg, où il obtient son doctorat en 1977. À Tübingen, Michel commence une longue et fructueuse collaboration avec D. Oesterhelt, un spécialiste de bioénergétique et des protéines membranaires. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hartmut-michel/#i_4633

MITCHELL PETER DENNIS (1920-1992)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 738 mots

Il est rare qu'un chercheur du xx e  siècle crée son laboratoire sur ses propres fonds. C'est pourtant ce que fit Peter Mitchell qui révolutionna ensuite la bioénergétique. Il développa en effet une « théorie chimiosmotique » qui rencontra d'abord le scepticisme général mais qui, en moins de dix ans, réussit à convaincre toute la communauté scienti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-dennis-mitchell/#i_4633

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les différentes formes de l'énergie libre dans une cellule »  : […] L' énergie libre (ou enthalpie libre) est, par définition, l'énergie que l'on peut récupérer sous forme de travail. Elle est donnée par l'équation générale du second principe de la thermodynamique : où ΔG est la variation d'énergie libre, ΔH la variation d'enthalpie, T la température absolue et ΔS la variation d'entropie. Dans une cellule, le cat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_4633

MONOD JACQUES (1910-1976)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Universalis
  •  • 567 mots
  •  • 1 média

Biochimiste français dont les travaux ont largement contribué à la naissance et au développement de la biologie moléculaire. Né à Paris, Jacques Monod, après des études secondaires à Cannes, regagne Paris en 1928, s'inscrit à la faculté des sciences, passe sa licence en 1931, puis entame, au Laboratoire d'évolution des êtres organisés (1932-1934) e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-monod/#i_4633

MOORE STANFORD (1913-1982)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 250 mots

Biochimiste américain né à Chicago et mort à New York. Après avoir effectué des études de chimie à l'université du Wisconsin, Stanford Moore y obtient son doctorat en 1938. Il rejoint ensuite l'Institut Rockefeller de la recherche médicale à New York, où commence sa collaboration avec William Howard Stein. Leur travail va conduire au développement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanford-moore/#i_4633

MULLIS KARY BANKS (1944- )

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 472 mots

Biologiste moléculaire américain né le 28 décembre 1944 à Lenoir (Caroline du Nord). Kary Banks Mullis fait ses études à l'institut de technologie de Georgie et à l'université de Berkeley (Californie) où il obtient son doctorat en 1973. Après avoir effectué des recherches à l'école médicale de l'université du Kansas puis à l'université de Californi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kary-banks-mullis/#i_4633

NIRENBERG MARSHALL WARREN (1927-2010)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  • , Universalis
  •  • 619 mots
  •  • 1 média

Biochimiste américain né le 10 avril 1927 à New York. Formé dans les universités de Floride (1952) et du Michigan (1957), Nirenberg s'intéresse d'abord à la biochimie des sucres, puis à la biosynthèse des protéines quand il entre comme chercheur au National Institute of Health et dirige la section de biochimie génétique dès 1962. Il reçoit le prix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marshall-warren-nirenberg/#i_4633

NORTHROP JOHN HOWARD (1891-1987)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 212 mots

Biochimiste américain, fils d'un professeur de zoologie et d'une botaniste, John Howard Northrop naît à Yonkers (New York) et soutient, en 1915, sa thèse de doctorat en chimie de l'université Columbia. Il entre, en 1916, dans le laboratoire de Loeb au Rockefeller Institute for Medical Research de Princeton et, de 1949 à 1959, il enseigne la bactéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-howard-northrop/#i_4633

NUCLÉIQUES ACIDES

  • Écrit par 
  • Jacques KRUH, 
  • Ethel MOUSTACCHI, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Alain SARASIN
  •  • 13 449 mots
  •  • 17 médias

Découverts en 1868 par le biologiste suisse Friedrich Mischer dans les noyaux cellulaires, d'où leur nom (du latin nucleus , noyau), mais également présents dans le cytoplasme, les acides nucléiques sont des molécules d'origine naturelle qui jouent un rôle fondamental dans la vie et la reproduction des cellules animales, végétales et microbiennes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-nucleiques/#i_4633

OCHOA SEVERO (1905-1993)

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 348 mots

Biochimiste américain, d'origine espagnole. Né à Luarca (Espagne), Ochoa devient docteur en médecine de l'université de Madrid en 1929 et professeur dans cette même université deux ans plus tard. Il séjourne ensuite dans diverses villes européennes : Heidelberg, Plymouth, Oxford avant d'émigrer en 1940 aux États-Unis ; là, il exerce à l'université […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/severo-ochoa/#i_4633

OPARIN ALEXANDRE IVANOVITCH (1894-1980)

  • Écrit par 
  • René BUVET
  •  • 1 186 mots

Né à Ouglitch, près de Moscou, le 18 février (2 mars, nouveau style) 1894, mort le 21 avril 1980 après plus de cinquante années au service d'une idée dont les répercussions prévisibles dépassent très largement les frontières actuelles de la science, Alexandre Ivanovitch Oparin restera dans l'histoire des connaissances humaines comme l'un de ceux q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ivanovitch-oparin/#i_4633

OXYDORÉDUCTIONS, biologie

  • Écrit par 
  • René HELLER
  •  • 5 922 mots
  •  • 8 médias

Les oxydoréductions, réactions chimiques couplées par lesquelles une substance se réduit en prélevant des électrons à une autre qui s'oxyde, sont des étapes essentielles dans les biodégradations et les biosynthèses, autrement dit dans le métabolisme qui sous-tend l'activité vitale des organismes animaux ou végétaux. Leurs mécanismes sont bien con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxydoreductions-biologie/#i_4633

PAULING ET LES PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 230 mots

Après avoir appliqué la mécanique quantique aux liaisons chimiques et défini les liaisons faibles, Linus Pauling (1901-1994) se consacra à l'étude des protéines. Il élabora, en 1951, la structure secondaire des protéines fibrillaires (kératine des cheveux, fibroïne de la soie, etc.), point de départ des études sur la biologie structurale des protéi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pauling-et-les-proteines/#i_4633

PCR (polymerase chain reaction) ou AMPLIFICATION EN CHAÎNE PAR POLYMÉRASE

  • Écrit par 
  • Véronique BARRIEL
  •  • 4 885 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La PCR, un bricolage moléculaire »  : […] La PCR repose sur une sorte de « bricolage », qui associe diverses connaissances sur l'ADN. Au début des années 1950, on montre que l'ADN est une double hélice dont chaque brin s'enroule autour de l'autre selon la complémentarité de la séquence de leurs bases nucléiques : en face d'un A se trouve un T, en face d'un C se trouve un G. Il est possibl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pcr-amplification-en-chaine-par-polymerase/#i_4633

PERUTZ MAX FERDINAND (1914-2002)

  • Écrit par 
  • Joël JANIN
  •  • 1 071 mots

Max Perutz, Prix Nobel de chimie 1962, est né à Vienne (Autriche) le 19 mai 1914. À partir de 1936, il réside à Cambridge (Angleterre) et c'est là qu'il réalise les travaux qui fondent la cristallographie des protéines et lui valent le Nobel. Issu d'une famille juive établie dans l'industrie textile, le jeune Perutz s'est orienté vers la chimie à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-ferdinand-perutz/#i_4633

PHARMACORÉCEPTEURS, biochimie

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 595 mots
  •  • 1 média

Notion introduite pour la première fois par J. N. Langley et P. Ehrlich à propos de l'action d'une drogue. Langley observa, en effet, en 1909, que la nicotine, qui est un excitant ganglionnaire, provoquait une réponse quand on l'appliquait localement sur certaines parties du tissu musculaire et que son effet persistait même après dénervation du mu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacorecepteurs-biochimie/#i_4633

PHOTOSYNTHÈSE

  • Écrit par 
  • Jean LAVOREL, 
  • Paul MAZLIAK, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 10 334 mots
  •  • 14 médias

Le terme « photosynthèse » signifie littéralement : synthèse réalisée à l'aide de l'énergie lumineuse. Bien que, en ce sens, différentes réactions synthétiques puissent avoir lieu indépendamment des êtres vivants, il est d'usage de ne désigner par ce mot que la capacité des végétaux chlorophylliens à assimiler le dioxyde de carbone ou gaz carboniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese/#i_4633

PHOTOSYNTHÈSE ET ÉNERGIE LUMINEUSE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 534 mots

1845 J. R. Mayer, ayant formulé la loi de conservation de l'énergie, suggère que les plantes transforment 1'énergie solaire en énergie chimique. 1905 F. F. Blackman, en étudiant l'étude des facteurs limitants de la photosynthèse, notamment la température, est le premier à suggérer que celle-ci comporterait deux phases : l'une (chimique), sensible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese-et-energie-lumineuse-reperes-chronologiques/#i_4633

PHOTOSYNTHÈSE ET FIXATION DU CO2 - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 350 mots

1837 H. von Mohl signale la présence de grains d'amidon dans les chloroplastes. 1843 J. von Liebig propose que 1'incorporation du dioxyde de carbone (CO 2 ) se traduit par une formation d'acides organiques, précédant celle des sucres. 1862 J. von Sachs montre que les feuilles des plantes, quand elles sont éclairées, synthétisent de 1'amidon. 187 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese-et-fixation-du-co2-reperes-chronologiques/#i_4633

PHOTOSYNTHÈSE : UTILISATION DU CO2

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 261 mots

En faisant absorber à des végétaux du gaz carbonique marqué au carbone 14 ( 14 CO 2 ), le biochimiste américain Melvin Calvin (1911-1997) met en évidence, en 1954, le composé – ou accepteur – qui capte le CO 2 de l'air dans le processus de la photosynthèse : il s'agit du ribulose-bisphosphate (ex-diphosphate) – ou RuBP –, qui comprend cinq atomes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photosynthese-utilisation-du-co2/#i_4633

PIGMENTS

  • Écrit par 
  • Michel BARBIER
  •  • 5 360 mots
  •  • 11 médias

Les substances naturelles colorées ont très tôt suscité la curiosité et l'intérêt des hommes. Le simple fait qu'elles soient visibles a stimulé leur étude tout en facilitant les techniques de recherche. L'emploi de préparations naturelles pour l'embellissement des demeures, des poteries, des étoffes remonte aux époques les plus reculées. La transm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pigments/#i_4633

PORPHYRINES

  • Écrit par 
  • Alfred GAJDOS
  •  • 3 196 mots
  •  • 3 médias

Les porphyrines sont des pigments d'un très grand intérêt biologique. Elles constituent une partie fonctionnellement essentielle de certaines macromolécules protéiniques indispensables aux processus d'oxydation. On retrouve en effet une porphyrine combinée au fer (l'hème) : dans les hémoglobines et les myoglobines , transporteurs d'oxygène atmosp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/porphyrines/#i_4633

PRÉCURSEUR MÉTABOLIQUE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 118 mots

Tout corps chimique à partir duquel un autre corps chimique prend naissance au cours d'une séquence métabolique (processus de biosynthèse ou voies de dégradation) est appelé « précurseur métabolique ». Il peut s'agir soit du premier membre d'une chaîne de réactions (ainsi, l'origine métabolique du cholestérol est l'acétyl-coenzyme A), soit de tout […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precurseur-metabolique/#i_4633

PRIX NOBEL DE CHIMIE 2013

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 397 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de chimie récompense en 2013 trois théoriciens experts de la simulation numérique des réactions chimiques. L'Austro-Américain Martin Karplus (né le 15 mars 1930 à Vienne en Autriche) est professeur émérite à l'université Harvard et directeur du laboratoire de chimie-biophysique de l'Institut de science et d'ingénierie supramoléculai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-chimie-2013/#i_4633

PROSTAGLANDINES

  • Écrit par 
  • Jean BUENDIA
  •  • 3 602 mots

Les prostaglandines sont des substances lipidiques dérivées d'acides gras poly-insaturés, que l'on trouve dans la plupart des tissus animaux. Produites localement, elles ont un rôle biochimique fondamental comme médiateurs des fonctions cellulaires, et les altérations de leur production entraînent des troubles pathologiques graves. Les prostagland […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostaglandines/#i_4633

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 685 mots
  •  • 19 médias

On classe les substances organiques présentes chez les êtres vivants en quatre catégories : les glucides, les lipides, les protides et les acides nucléiques (cette dernière catégorie, moins abondante, étant négligée par les nutritionnistes). Les protides se distinguent des glucides et des lipides en ce qu'ils contiennent non seulement du carbone, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_4633

PUCES À PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Eric QUÉMÉNEUR
  •  • 373 mots
  •  • 1 média

Après les puces à ADN et les puces à anticorps, de nouvelles applications voient le jour pour ces dispositifs miniatures qui permettent de traiter des milliers d'échantillons en quelques heures. C'est maintenant l'analyse du protéome, c'est-à-dire de l'ensemble des milliers de protéines codées directement ou indirectement par un génome, que les pu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puces-a-proteines/#i_4633

PUCES À ADN ET LABORATOIRES SUR PUCE

  • Écrit par 
  • Michel BELLIS, 
  • Claude VAUCHIER
  •  • 2 262 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De nouveaux outils pour les biologistes »  : […] Jusqu'à présent, les réactions biologiques ou biochimiques nécessitent l'utilisation de réacteurs qui peuvent être des tubes à essais ou des plaques (de l'ordre de 8 cm × 12 cm) à puits standardisées (96 ou 384 puits). Ces outils sont couramment utilisés en laboratoires de recherche, d'analyse ou encore en production. Les récupérations ou les addit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puces-a-adn-et-laboratoires-sur-puce/#i_4633

RAPPORT MAURICE (1919-2011)

  • Écrit par 
  • Barbara A. SCHREIBER
  •  • 313 mots

Le biochimiste américain Maurice Rapport isola et identifia la structure moléculaire de la sérotonine, ou 5-hydroxytryptamine. Maurice Rapport naît le 23 septembre 1919 à Atlantic City (New Jersey). Après une licence de chimie au City College de New York en 1940, il obtient son doctorat de chimie organique au California Institute of Technology en 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-rapport/#i_4633

REICHSTEIN TADEUS (1897-1996)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 251 mots

Chimiste suisse d'origine polonaise, né en 1897 à Wloclawek. Directeur de l'institut pharmaceutique de l'université de Bâle et professeur de chimie pharmacologique (1931-1946), il dirigera ensuite le nouvel institut de chimie organique dont il aura supervisé la construction. Les travaux les plus connus de Reichstein portent sur les hormones cortico […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadeus-reichstein/#i_4633

RESPIRATION CELLULAIRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 976 mots

1783 A. Lavoisier (1743-1794) compare la respiration d'un cobaye à la combustion d'une bougie. Il conclut que la chaleur animale résulte de la combustion combinant l'oxygène de l'air avec les aliments carbonés transportés par le sang. Comme la matière charbonneuse de la bougie, les aliments, en brûlant dans les poumons, donnent le gaz carbonique e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration-cellulaire-reperes-chronologiques/#i_4633

RIBOZYMES

  • Écrit par 
  • Joël CHOPINEAU, 
  • Alain FRIBOULET, 
  • Sabine PILLE, 
  • Daniel THOMAS
  •  • 347 mots

À l'instar des protéines enzymatiques, certaines molécules d'ARN, les ribozymes, possèdent naturellement des propriétés catalytiques. Le prix Nobel de chimie décerné en 1989 conjointement à Sydney Altman et à Thomas Cech a ainsi mis l'accent sur une découverte inattendue qui a bouleversé bien des idées tant sur la nature des molécules capables de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribozymes/#i_4633

RÔLE DES LIPIDES DANS L'ORGANISME

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 210 mots
  •  • 1 média

Alors que le métabolisme des glucides et des protéines était l'objet de multiples recherches, celui des lipides fut longtemps considéré, à tort, comme secondaire dans l'ensemble du métabolisme intermédiaire. L'agencement des lipides en bicouche dans les membranes cellulaires et leur implication dans nombre de pathologies métaboliques (athéroscléros […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/role-des-lipides-dans-l-organisme/#i_4633

ROSE IRWIN (1926-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 417 mots

Le biochimiste américain Irwin Rose partagea le prix Nobel de chimie en 2004 avec les Israéliens Aaron Ciechanover et Avram Hershko pour leur découverte conjointe du procédé par lequel les cellules de la plupart des organismes vivants éliminent les protéines défectueuses ou trop vieilles. À la fin des années 1970 et au début des années 1980, les t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irwin-rose/#i_4633

SAMUELSSON BENGT (1934- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 268 mots

Biochimiste suédois, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1982, conjointement à son collègue suédois Sune Bergström et au Britannique John Vane, pour l'isolement, l'identification et l'analyse des prostaglandines. Ces substances biochimiques influencent la pression artérielle, la température corporelle, les réactions allergiques et d'autres ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bengt-samuelsson/#i_4633

SANGER FREDERICK (1918-2013)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM, 
  • Universalis
  •  • 748 mots
  •  • 2 médias

Biochimiste britannique né le 13 août 1918 à Rendcombe (Gloucestershire), décédé à Cambridge le 19 novembre 2013, Frederick Sanger fait ses études à Cambridge, où il obtient en 1943 un doctorat de biochimie. De 1944 à 1951, il bénéficie d'une bourse de recherche, puis il intègre le Conseil de la recherche médicale en 1951, et y restera jusqu'à so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-sanger/#i_4633

SCHAPIRA GEORGES (1912-2003)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude KAPLAN
  •  • 884 mots

Georges Schapira, fondateur de l'école française de pathologie moléculaire humaine, est né à Paris le 12 août 1912 de parents émigrés de Russie. Il fit ses études de médecine à Paris où il passa brillamment l'internat des hôpitaux, et commença des études de biochimie dans le laboratoire de Michel Polonovski. Mobilisé en 1939, prisonnier, puis victi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-schapira/#i_4633

SÉQUENÇAGE D'ADN, en bref

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 173 mots

Dès son entrée à l'université de Cambridge en 1940, le Britannique Frederick Sanger se passionne pour la structure des macromolécules. En 1955, il publie la première séquence protéique, celle de l'insuline, qui lui vaut le prix Nobel de chimie en 1958. Il se tourne ensuite vers le séquençage des acides nucléiques, en appliquant la même méthode : ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sequencage-d-adn-en-bref/#i_4633

SMITH MICHAEL (1932-2000)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 297 mots

Biologiste moléculaire canadien d'origine britannique né à Blackpool (Grande-Bretagne). Michael Smith fait ses études de biochimie à l'université de Manchester (Grande-Bretagne) et y obtient un doctorat en 1956. Il est ensuite chercheur postdoctoral à l'université de Colombie-Britannique à Vancouver (Canada). En 1961, il accepte un poste au Centre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-smith/#i_4633

STANLEY WENDELL MEREDITH (1904-1971)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 327 mots

Biochimiste américain créateur de la virologie moderne. Stanley, né à Ridgeville dans l'Illinois, étudie au collège de Richmond et est docteur en chimie de l'université de l'Illinois en 1929. Il va poursuivre ses études en Allemagne et séjourne au laboratoire de chimie de l'université de Munich (1930). À son retour aux États-Unis, il entre comme as […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wendell-meredith-stanley/#i_4633

STEIN WILLIAM HOWARD (1911-1980)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 281 mots

Biochimiste américain né et décédé à New York. William Howard Stein commence des études de chimie à l'université de Harvard en 1933, mais des difficultés rencontrées en première année l'amènent à changer d'orientation et à entreprendre des études de biochimie à l'université Columbia à New York. Il y obtient son doctorat en 1937. Il rejoint ensuite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-howard-stein/#i_4633

STÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET, 
  • Daniel PHILIBERT
  •  • 7 595 mots
  •  • 13 médias

Les stéroïdes forment une vaste famille chimique qui regroupe toutes les molécules naturelles dont le squelette carboné polycyclique s'apparente au gonane (perhydro-1,2-cyclopenténophénanthrène) . Ils sont très répandus dans la nature où on les rencontre à tous les échelons du règne végétal et du règne animal. Leur biosynthèse comporte une ou deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steroides/#i_4633

STRUCTURE EN DOUBLE HÉLICE DE L'ADN

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS
  •  • 250 mots
  •  • 1 média

L'acide désoxyribonucléique (ADN), qui constitue les chromosomes, est le détenteur de l'information héréditaire. Sa structure tridimensionnelle est élucidée en 1953, via l'étude des diagrammes de diffraction de cette molécule aux rayons X, grâce à la collaboration d'un jeune biologiste américain, James Dewey Watson, et d'un cristallographe anglais, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structure-en-double-helice-de-l-adn/#i_4633

SUMNER JAMES BATCHELLER (1987-1955)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 378 mots

Biochimiste américain né à Canton (Massachusetts) et mort à Buffalo (New York). Malgré l'avis de ses professeurs qui voulaient le dissuader d'entreprendre un travail de laboratoire à cause de son invalidité (gaucher, il avait à dix-sept ans perdu son bras gauche dans un accident de chasse), il poursuit ses études de chimie à l'université de Harvard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-batcheller-sumner/#i_4633

SYNGE RICHARD LAURENCE MILLINGTON (1914-1994)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 145 mots

Biochimiste anglais né à Liverpool, décédé à Norwich. Synge effectue ses études à l'université de Cambridge, où il obtient un doctorat de biochimie en 1941. Il rejoint alors le laboratoire de l'industrie lainière à Leeds, où travaille également Archer John Porter Martin avec lequel il peut continuer et concrétiser la collaboration amorcée à Cambrid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-laurence-millington-synge/#i_4633

SZENT-GYÖRGYI ALBERT (1893-1986)

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 667 mots

Savant d'origine hongroise, Albert Szent-Györgyi, travaillant à l'université de Cambridge (1927-1929) et à la Mayo Foundation, à Rochester, Minnesota (1928), trouva et isola, à partir du suc de plantes et d'extraits des glandes surrénales, un agent réducteur organique, de formule C 6 H 8 O 6 , qu'il appela acide hexuronique. Quatre années plus tard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-szent-gyorgyi/#i_4633

TANAKA KOICHI (1959- )

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  •  • 424 mots

Koichi Tanaka est né en 1959 à Toyama City (Japon). En 1983, il obtient son degré en ingénieur de l'université de Tōhoku et rejoint l'entreprise Shimadzu Corp. à Kyōto, au laboratoire de recherche centrale. Au début de 1992, il effectue un stage en Angleterre au groupe PLC Kratos. Fin 1992, Koichi Tanaka retourne au Japon au sein de la division rec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tanaka-koichi-1959/#i_4633

TATUM EDWARD LAWRIE (1909-1975)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 331 mots

Biochimiste américain, professeur à l'université Stanford (Californie), puis à l'Institut Rockefeller (New York). Formé à l'université de Chicago, Edward Tatum étudie successivement la chimie, la microbiologie et la biochimie. En 1934, il soutient une thèse sur la nutrition et le métabolisme des bactéries, un travail qui sera la base de sa fructue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-lawrie-tatum/#i_4633

TERPÈNES

  • Écrit par 
  • Guy OURISSON
  •  • 2 521 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Mécanismes biosynthétiques »  : […] L'utilisation de précurseurs marqués ( 14 C, 3 H) a permis de démontrer, vers 1955, que les terpénoïdes étaient produits par la voie résumée sur la figure . L'acide acétique, convenablement activé, se condense pour donner un dimère, qui peut ensuite donner soit (par condensation terminale d'une troisième molécule) une chaîne linéaire conduisant au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terpenes/#i_4633

THEORELL AXEL HUGO THEODOR (1903-1982)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 216 mots

Biochimiste suédois, né en 1903 à Linköping, mort en 1982 à Stockholm. Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1955 pour ses travaux « sur la nature et le mode d'action des enzymes d'oxydation ». Professeur de chimie à l'université d'Uppsala (1931), Theorell est ensuite promu directeur du département de biochimie de l'institut Nobel à Stockholm (1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-hugo-theodor-theorell/#i_4633

TODD ALEXANDER ROBERTUS (1907-1997)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 680 mots

Chimiste et biochimiste écossais, né à Glasgow le 2 octobre 1907, Alexander Robertus Todd est décédé à Cambridge (Grande-Bretagne) le 10 janvier 1997. Après avoir suivi les cours de l'université de sa ville natale, il part pour Francfort étudier la structure des acides biliaires et il y soutient une thèse de doctorat sur ce sujet en 1931. Il passe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-robertus-todd/#i_4633

TSVET ou TSWETT MIKHAÏL SEMENOVITCH (1872-1919)

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 183 mots

Botaniste russe, qui fit des études très complètes sur les pigments végétaux et inventa, pour les séparer, la technique connue sous le nom de chromatographie. Mikhaïl Semenovitch Tsvet est né à Asti (Italie), d'un père russe et d'une mère italienne. Celle-ci mourut peu après sa naissance, et il passa son enfance à Lausanne et à Genève. En 1893, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tsvet-tswett/#i_4633

VIE ASSOCIÉE À L'HYDROTHERMALISME

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 280 mots
  •  • 1 média

En février 1977, lors d'une campagne de plongées du submersible américain Alvin sur la ride des Galápagos (ou ride de Colón), à l'est de l'archipel du même nom, des géochimistes découvrent, par 2 500 mètres de profondeur, la présence de peuplements exubérants de grands invertébrés vivant à proximité de sources hydrothermales de fluides tièdes (de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-associee-a-l-hydrothermalisme/#i_4633

VITAMINES

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 4 765 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Vitamines et oxydoréductions »  : […] Les vitamines intervenant dans les oxydoréductions où la finalité des atomes d'hydrogène transportés par la chaîne respiratoire mitochondriale est énergétique sont essentiellement la nicotinamide et la riboflavine, leur ordre d'intervention étant déterminé par l'ordre croissant des potentiels d'oxydoréduction. Les coenzymes dérivés de ces vitamin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitamines/#i_4633

WALD GEORGE (1906-1997)

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 749 mots

Georges Wald est mort à Cambridge (Mass.) le 12 avril 1997, à l'âge de quatre-vingt-dix ans. Du début des années 1930 à sa retraite, en 1977, il a été la figure dominante dans le domaine de la biochimie des photopigments rétiniens, et le prix Nobel de physiologie, qu'il partagea en 1967 avec les neurophysiologistes H. K. Hartline et R. Granit, n'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-wald/#i_4633

WARBURG OTTO HEINRICH (1883-1970)

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 988 mots

Otto Warburg naquit en 1883 à Fribourg-en-Brisgau dans une famille d'intellectuels érudits. Son père, Emil, professeur de physique à l'université de Berlin, lui fit faire des études de chimie et l'incita à entreprendre des recherches sous la direction d'Emil Fischer. Il obtint aussi un doctorat de médecine et fut trois ans assistant à Heidelberg, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-heinrich-warburg/#i_4633

WARSHEL ARIEH (1940- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 347 mots
  •  • 1 média

Biochimiste israélo-américain, Prix Nobel de chimie en 2013, Arieh Warshel naît dans le kibboutz de Sdé-Nahum en Palestine (alors sous mandat britannique) le 20 novembre 1940. Après des études supérieures au Technion d’Haïfa, il prépare son doctorat en chimie-physique à l’institut Weizmann de Rehovot (Israël) sous la direction du professeur Schneio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arieh-warshel/#i_4633

WATSON JAMES DEWEY (1928- )

  • Écrit par 
  • Pierrette KOURILSKY
  •  • 901 mots
  •  • 1 média

Généticien et biochimiste américain qui occupe une place importante dans l'histoire de la biologie moléculaire. Né le 6 avril 1928 à Chicago (Illinois), Watson reçoit une formation de biologiste-ornithologue, et soutient une thèse en 1950. En 1951, sur les conseils de Salvador Luria, qui fut son professeur de microbiologie à l'université d'Indiana, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-dewey-watson/#i_4633

WIELAND HEINRICH OTTO (1877-1957)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 467 mots

Chimiste allemand né à Pforzheim (Allemagne) et mort à Starnberg (près de Munich). Wieland effectue ses études de chimie à Munich, Berlin et Stuttgart. Il retourne à Munich où il obtient son doctorat en 1901. C'est à Munich que va s'effectuer l'essentiel de sa carrière. Ses premiers travaux concernent les réactions des oxydes d'azote, le mécanisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-otto-wieland/#i_4633

WINDAUS ADOLF (1876-1959)

  • Écrit par 
  • Georges BRAM
  •  • 324 mots

Chimiste allemand né à Berlin et mort à Göttingen. Après avoir suivi à Berlin les cours de chimie de Emil H. Fischer, Windaus soutient à Fribourg en 1889 une thèse de doctorat dont le sujet est l'étude de composés cardioactifs extraits des digitales. Après un nouveau séjour d'un an à Berlin auprès de Fischer, il retourne à Fribourg où il commence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-windaus/#i_4633

WÜTHRICH KURT (1938- )

  • Écrit par 
  • Arnaud HAUDRECHY
  •  • 487 mots

Kurt Wüthrich naît en 1938 à Aarberg (Suisse). Il obtient sa licence de chimie en 1962, puis devient docteur en chimie inorganique en 1964 à Bâle. En 1967, il effectue deux stages post-doctoraux, à Bâle et à Berkeley. De 1967 à 1969, il travaille pour les laboratoires Bell Telephon Murray Hill, dans le New Jersey. En 1969, il entre à l'École polyte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-wuthrich/#i_4633

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre KAMOUN, « BIOCHIMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/biochimie/