ANVERS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La métropole contemporaine

La commune d'Anvers est très étendue (205 km2) et c'est la plus peuplée du pays (513 570 habitants en 2015). Son territoire englobe les espaces industrialo-portuaires au nord, du moins ceux de la rive droite du fleuve. Sa superficie exceptionnelle s'explique par l'annexion, en 1929 puis 1958, de six communes rurales situées au nord de la ville, en liaison avec l'expansion portuaire puis, en 1983, par celle des faubourgs entourant le noyau urbain historique (du nord au sud, Ekeren, Merksem, Deurne, Borgerhout, Berchem, Wilrijk, Hoboken). Anvers atteint donc maintenant, au nord, la frontière néerlandaise, à 20 kilomètres à vol d'oiseau du centre de la ville. L'urbanisation morphologique anversoise, c'est-à-dire le tissu bâti sans interruption, s'étend sur une zone plus vaste encore et englobe au total 830 000 habitants : la périurbanisation rejoint vers le sud le Rupel et Malines, mais, surtout, étend ses lotissements luxueux loin vers l'est et le nord-est, dans les zones boisées sur les sables de la Campine anversoise. Quant au bassin d'emploi, le deuxième en Belgique après celui de Bruxelles, il concerne une population totale de 1 400 000 personnes et couvre approximativement les arrondissements d'Anvers et de Malines (bien que cette dernière ville conserve sa propre centralité économique). Il ne s'étend en revanche que sur quelques communes à l'ouest de l'Escaut ; cette dissymétrie, de même que celle de l'aire urbaine morphologique, traduisent la persistance de la vieille coupure historique du fleuve, bien que le franchissement de l'Escaut soit plus aisé depuis l'ouverture de tunnels (Sainte-Anne, pour piétons, et du Pays de Waes, pour automobiles, en 1932 ; Kennedy, pour l'autoroute vers Gand, en 1969 ; Brabo, pour le tramway, en 1990 ; de Liefkenshoek, à péage, dans la zone portuaire au nord de la ville, en 1991). Sur la rive gauche (Linkeroever), appelée la « Tête de Flandre » et encore occupée par des polders agricoles au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l'extension résidentielle reste limitée.

Le second port européen

Anvers est un port majeur sur la façade maritime qui s'étend du Havre à Hambourg, avec 16,5 p. 100 du trafic total de cette zone. C'est, avec environ 200 millions de tonnes au milieu des années 2010, le second port européen. Il gère les trois quarts du trafic maritime belge, le reste se partageant pour l'essentiel entre Zeebrugge et Gand. Le trafic maritime est constitué pour 55 p. 100 de trafic entrant. Certes, Anvers vient nettement derrière Rotterdam (plus de 400 millions de tonnes), mais le trafic concerne, pour 60 p. 100 environ, des marchandises diverses, alors que le pétrole brut occupe une place très importante dans le port néerlandais : le gabarit insuffisant de l'Escaut pour l'accueil des pétroliers géants a amené Anvers, dès 1971, à approvisionner ses raffineries par oléoduc au départ de Rotterdam (un flux de 30 millions de tonnes, à ajouter au trafic portuaire). De même, les approvisionnements maritimes belges en gaz se font par le port de Zeebrugge, situé en front de mer. En matière de conteneurs (près des 8/10 du trafic de marchandises générales), Anvers occupe aussi une excellente position : le port est en dixième position mondiale et en troisième en Europe, assez près derrière Rotterdam et Hambourg. Si Anvers est quelque peu handicapé par la longueur du chenal d'accès (70 km de la mer à la première écluse de Berendrecht), ses sinuosités et son tirant d'eau, le port bénéficie en revanche du nombre important de lignes maritimes qui le desservent (plus de 325 liaisons régulières hebdomadaires vers d'autres ports). L'amélioration du chenal d'accès implique des dragages, en accord avec les Pays-Bas : les travaux entrepris permettent un accès aux bateaux de 14 mètres de tirant d'eau, sans prise en compte des marées, et incluent des fenêtres de marée élargies pour les navires de gabarit supérieur.

L'hinterland couvre non seulement la Belgique, mais aussi le nord de la France et l'espace rhénan, avec des prolongements jusqu'en Autriche et le nord de l'Italie. Tous trafics réunis, maritimes et industriels, et à l'exclusion des oléoducs, les liaisons au port sont assurées, à part à peu près égale, par la navigation intérieure et la route, le solde allant au rail. Le port est desservi par douze lignes in [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Médias de l’article

Belgique : carte administrative

Belgique : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Bourse d'Anvers

Bourse d'Anvers
Crédits : bildagentur-online/ Universal Images Group/ getty images

photographie

Cathédrale d'Anvers

Cathédrale d'Anvers
Crédits : Richard Elliott/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Paysage d'hiver avec un piège à oiseaux, Bruegel l'Ancien

Paysage d'hiver avec un piège à oiseaux, Bruegel l'Ancien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en droit, licencié en sciences politiques et diplomatiques
  • : chercheur au Centre des arts plastiques d'Anvers
  • : docteur en sciences géographiques, professeur émérite à l'Université libre de Bruxelles, membre de la classe des lettres de l'Académie royale de Belgique, président de la Société royale belge de géographie

Classification

Autres références

«  ANVERS  » est également traité dans :

ANVERS PROVINCE D'

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 553 mots
  •  • 1 média

La province belge d'Anvers (Antwerpen en néerlandais), située en Région flamande, couvre 2 867 kilomètres carrés et compte 1 813 280 habitants en 2015. Elle a pris la suite en 1815 du département français des Deux-Nèthes, formé lui-même de la seigneurie de Malines et surtout de la portion septentrionale de la partie de l'ancien duché de Brabant restée sous le contrôle des Habsbourg. Elle est divi […] Lire la suite

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 518 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Répartition de la population et armature urbaine »  : […] La répartition de la population reflète les modalités du développement économique tout autant que l'impact hérité des milieux naturels. La haute Belgique a les densités les plus faibles, même si elles augmentent autour d'Arlon, dans l'extrême sud-est. De même, le nord-est est moins densément peuplé que la Flandre intérieure, malgré une forte fécondité jusque dans les années 1960. Cette situation […] Lire la suite

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 612 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Sous la domination espagnole »  : […] Peu avant sa mort (1594), Philippe II concéda la souveraineté sur les Pays-Bas (tant du Nord que du Sud) à sa fille Isabelle, qui épousa Albert d'Autriche. La soumission du Nord était évidemment une chimère et les archiducs régnèrent exclusivement sur le Sud. Toutefois, après un siège de quatre ans, le général Ambrogio Spinola reprit Ostende à la République. À l'initiative d'Albert, on engagea de […] Lire la suite

FAYDHERBE LUC (1617-1697)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 313 mots

Il serait sans doute excessif de faire de Luc Faydherbe le Rubens de la sculpture ; la puissance des deux artistes n'est pas comparable. Il n'en reste pas moins que Faydherbe, né et mort à Malines, est, de tous les sculpteurs qui ont travaillé aux Pays-Bas au xvii e  siècle, le plus proche du peintre d'Anvers. Entré en 1636 dans son atelier, il y restera trois ans, et l'on peut voir des œuvres de […] Lire la suite

FLORIS CORNELIS (1514-1575) & FRANS (1516-1571)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie MARQUIS
  •  • 482 mots

Artistes flamands. Cornelis Floris fut un propagateur de l'italianisme dans le domaine de l'architecture et de la sculpture. On lui doit surtout l'hôtel de ville d'Anvers (1561) ; comme son frère Frans, Cornelis conserve, sous un vernis italien, une tradition flamande accusée. Frans I er de Vrient, dit François Floris, petit-fils et fils de sculpteur, se consacra d'abord à l'étude de la sculpture […] Lire la suite

FRANCKEN LES

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 937 mots

Importante dynastie de peintres anversois des xvi e et xvii e  siècles. Frans I (1542-1616) et Ambrosius I le Vieux (1544-1618) appartiennent à l'école de Frans Floris et représentent à Anvers à la fin du xvi e  siècle le même courant conservateur et académique de grande peinture religieuse que Frans Pourbus I et Otto Van Veen (Venius), mais avec plus de raideur grinçante et moins de convenance f […] Lire la suite

FUGGER LES

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 1 838 mots

Dans le chapitre « Anton, « le prince des marchands » »  : […] Homme de la seconde génération, Anton prend à trente-deux ans la direction de l'affaire. Il a été formé, de même que son frère Raymond, par la méthode classique d'apprentissage commercial : séjour dans les comptoirs de Breslau dès 1512, puis de Bohême et de Hongrie, à Rome enfin où le comptoir des Fugger est devenu, au début du xvi e  siècle, la banque des princes et hauts dignitaires ecclésiastiq […] Lire la suite

HUYSSENS PIETER (1577-1637)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques DUTHOY
  •  • 318 mots

Jésuite qui a été l'un des plus brillants constructeurs de son ordre à une époque où celui-ci élevait en Belgique les plus belles églises baroques. Pieter Huyssens participe à la construction de Saint-Charles-Borromée à Anvers (1615-1621), sans que l'on puisse déterminer exactement quelle part il prit à l'exécution des plans. Il est désigné en 1617 pour diriger les travaux à la mort de son supérie […] Lire la suite

METSYS ou MASSYS QUENTIN (1465/66-1530)

  • Écrit par 
  • Jacques FOUCART
  •  • 985 mots
  •  • 2 médias

À la différence de tant d'autres peintres nordiques des xv e et xvi e siècles, Quentin Metsys ne fut jamais oublié et, cas rarissime, était encore considéré en pleine époque baroque comme un très grand peintre dont le souvenir restait intact (cf. les biographies si louangeuses de Fickaert, en 1648, et de Fornenbergh, en 1658). Plus personne ne saurait contester aujourd'hui, à la suite du chroniq […] Lire la suite

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE PEINTURE

  • Écrit par 
  • Lyckle DE VRIES
  •  • 10 174 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'époque des successeurs brillants (XVIIe s.) »  : […] Quand s'ouvre le xvii e  siècle, le travail de pionnier de l'art néerlandais est accompli. Le paysage et la peinture de genre s'étaient déjà émancipés. Le portrait, gloire du xvi e  siècle européen, avait aussi atteint sa spécificité et avait engendré le genre typiquement hollandais du tableau de groupe (portrait en groupe de membres de corps constitués). La nature morte avait commencé sa vie in […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-28 décembre 2021 Belgique. Contestation des mesures de prévention contre la Covid-19 par le secteur culturel.

La Flandre est soupçonnée de vouloir faire porter au gouvernement fédéral la responsabilité de l’interdiction des activités récréatives intérieures, qui justifierait l’annulation d’une vaste manifestation, cause potentielle de contaminations, prévue à Anvers pour la Saint-Nicolas. Le 3, le Codeco décide notamment l’obligation de porter le masque dès l’âge de six ans partout où celui-ci est imposé, notamment à l’école, ainsi que l’interdiction des regroupements et activités privés en intérieur, et l’interdiction des événements publics rassemblant plus de quatre mille personnes, avec en outre une jauge de deux cents personnes en intérieur. […] Lire la suite

4 février 2021 Belgique. Condamnation d'un ancien diplomate iranien pour terrorisme.

Le tribunal correctionnel d’Anvers condamne un ancien diplomate attaché à l’ambassade d’Iran en Autriche, Assadollah Assadi, à vingt ans de prison pour « tentative d’assassinat à caractère terroriste » et « participation à un groupe terroriste », pour avoir coordonné un projet d’attentat contre une réunion du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), un mouvement d’opposition au régime de Téhéran, à Villepinte (Seine-Saint-Denis), en France, en juin 2018. […] Lire la suite

12 janvier 2021 Belgique. Procès de l'affaire des visas humanitaires.

Le tribunal correctionnel d’Anvers condamne l’ancien conseiller communal de Malines (Flandre), Melikan Kucam (Alliance néo-flamande, N-VA), à huit ans de prison, une amende de 696 000 euros et une privation de ses droits civiques et politiques pour dix ans, dans l’affaire des trafics de visas humanitaires révélée en janvier 2019. Melikan Kucam est reconnu coupable de trafic d’êtres humains, corruption passive et association de malfaiteurs pour avoir monnayé l’octroi de visas à des chrétiens de Syrie et d’Irak, à la faveur de l’opération humanitaire que le gouvernement l’avait chargé de gérer. […] Lire la suite

12-26 août 2020 Belgique. Stabilisation de la situation sanitaire.

Le 26, la province d’Anvers lève le couvre-feu et annule l’obligation du port du masque dans l’espace public.  […] Lire la suite

1er-27 juillet 2020 Belgique. Report de la phase 5 du déconfinement.

Le même jour, la gouverneure de la province d’Anvers Cathy Berx impose un couvre-feu et le port du masque partout dans la province.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guido PEETERS, Carl VAN DE VELDE, Christian VANDERMOTTEN, « ANVERS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/anvers/