TUNNELS

Médias de l’article

Demi-sections supérieures et soutènement

Demi-sections supérieures et soutènement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Abattage à l'explosif : tunnel de Chamoise

Abattage à l'explosif : tunnel de Chamoise
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tunnelier pour roches dures

Tunnelier pour roches dures
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tunnelier bouclier pour roches tendres

Tunnelier bouclier pour roches tendres
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Les premiers souterrains artificiels ont été construits pour capter ou conduire l'eau nécessaire aux besoins des hommes. Dans l'île de Samos, au vie siècle avant J.-C., un tunnel fut ainsi creusé dans le calcaire par l'architecte grec Eupalinos. Il est long de 1 265 mètres, et sa section est de 1,75 m  1,75 m.

De nos jours, on construit en souterrain pour de multiples raisons, techniques ou économiques. De plus, le sous-sol est un espace presque partout disponible, hormis dans le centre dense des grandes agglomérations. Enfin, tout ce qui est en souterrain est isolé de la surface, donc invisible et protégé, et l'aspect esthétique ou la sécurité peuvent conduire à rechercher la discrétion vis-à-vis de l'extérieur.

Utiliser le sous-sol procure souvent des avantages économiques chiffrables. Ils sont d'autant plus élevés que l'on s'implante dans des terrains favorables. En effet, le coût du mètre cube excavé varie dans une fourchette de un à dix, en fonction principalement de la nature du terrain.

La construction de tunnels obéit à des impératifs précis. Il est notamment très difficile, dans les terrains perméables aquifères, de modifier les dimensions d'une cavité souterraine existante. En outre, au cours du creusement même, les massifs rocheux les plus favorables subissent une dégradation de leurs propriétés et une augmentation de leurs sollicitations au voisinage de l'excavation. Cela entraîne deux conséquences importantes :

– le caractère irréversible des décisions prises pour utiliser le sous-sol, d'où l'utilité d'une politique d'aménagement ;

– la nécessité d'avoir fait un inventaire exhaustif des besoins, en vue de fixer les dimensions définitives des cavités souterraines dès les premières phases de l'étude.

Historique

Dans l'Antiquité, les galeries étaient le plus souvent creusées à partir de puits espacés de 30 à 40 mètres, ce qui permettait de multiplier les ateliers. Ce procédé de construction a été employé en Iran pour les qanāt, appelées dans le Sud algérien fogga [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : Ingénieur général des Ponts et Chaussées. Directeur du Centre d'Etudes des Tunnels (C.E.T.U.).
  • : ingénieur général des Ponts et Chaussées; directeur du Centre d'études des tunnels (Cétu), du ministère de l'Équipement, Bron

Classification


Autres références

«  TUNNELS  » est également traité dans :

AFFAISSEMENTS DU SOL

  • Écrit par 
  • Pierre DUFFAUT
  •  • 2 164 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Exemples d'affaissements »  : […] L'écroulement du tunnel du canal du Rove, près de Gignac (Bouches-du-Rhône) a provoqué en 1963 un cratère en surface (le tunnel est depuis lors abandonné) ; des fontis plus ou moins importants ne sont pas rares, mais presque toujours au cours des travaux (aéroport de Londres-Heathrow en octobre 1994, rue Papillon à Paris en décembre 1996, etc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaissements-du-sol/#i_45351

AQUEDUCS, Antiquité

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 4 675 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les tunnels »  : […] La technique de percement d'un tunnel était connue depuis l'âge du bronze. Malgré la célébrité que lui assure son inscription, le tunnel de 428 m que Nonius Datus construisit pour l'aqueduc amenant l'eau de Toudja à Bougie sous le col d'El Abel en Algérie n'est pas exceptionnel : très tôt, grâce aux techniques minières, la technologie des galeries […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aqueducs-antiquite/#i_45351

EUPALINOS DE MÉGARE (milieu -VIe s.)

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 527 mots

Redécouvert en 1882, le tunnel qui en constitue la section centrale a été complètement dégagé (1971-1973) et étudié par les archéologues allemands travaillant au sanctuaire d'Héra. Long de 1 036 mètres, il faisait déboucher directement en ville l'eau d'une source abondante, située au nord de la colline de l'acropole, dont le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eupalinos-de-megare/#i_45351

GÉNIE CIVIL

  • Écrit par 
  • Bernard TARDIEU
  •  • 5 802 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les tunnels et ouvrages souterrains »  : […] La construction des tunnels a connu un développement considérable au xixe siècle. L'essor du réseau ferroviaire, qui ne tolère ni les pentes importantes ni les courbes prononcées, a conduit à édifier, en France, plus de 1 600 tunnels dans les zones montagneuses. Plus généralement, toutes les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genie-civil/#i_45351

GÉOLOGIE - Géologie de l'ingénieur

  • Écrit par 
  • Léon CALEMBERT
  •  • 2 525 mots

Dans le chapitre « Sources »  : […] des dégradations, accélèrent ou aggravent les processus naturels ou encore créent de nouvelles conditions. Ainsi, les études de grands tunnels routiers dans les zones montagneuses comportent : géologie de terrain, tectonique, lithostratigraphie, reconstitutions paléogéographiques, hydrogéologie, hydrométéorologie, hydrologie, hydrochimie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-geologie-de-l-ingenieur/#i_45351

ITALIE - Géographie

  • Écrit par 
  • Dominique RIVIÈRE
  •  • 9 059 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Des liens privilégiés avec l'Europe »  : […] passages alpins sont sans cesse réaménagés par le développement économique, au prix de gigantesques travaux : tunnels ferroviaires (les percements des premiers tunnels du Saint-Gothard et du Mont-Cenis sont contemporains de l'Unité italienne ; le Simplon a fêté son centenaire en 2006), puis aménagements routiers à partir des années 1950. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie/#i_45351

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 13 247 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Un archipel composite »  : […] Shikoku ; deux autres axes au-dessus de la mer Intérieure ont par la suite été ouverts. Le tunnel ferroviaire de Seikan, le plus long du monde (53,9 kilomètres), passe sous le détroit de Tsugaru, entre Honshū et Hokkaidō. Ces deux ouvrages gigantesques ont transformé l'« archipel japonais » (Nihon rettō) en un « archipel d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_45351

SAINT-BERNARD COL DU GRAND-

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 808 mots
  •  • 1 média

Entre le Valais et le val d'Aoste, le Grand-Saint-Bernard est l'un des plus anciens passages de l'arc alpin. Il s'ouvre, à 2 472 mètres, entre les massifs du Mont-Blanc et du Grand-Combin, unissant les vallées du Buthier, tributaire de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/col-du-grand-saint-bernard/#i_45351

SAINT-GOTHARD COL DU

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 829 mots
  •  • 1 média

« Portier des Alpes », le col du Saint-Gothard surclasse tous les autres passages par le volume de son trafic ferroviaire et routier et par la liaison directe qu'il établit entre la plaine centrale du Pô et l'Europe du Nord. Deux éléments géopolitiques ont fait sa fortune : d'abord la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/col-du-saint-gothard/#i_45351

TRANSPORTS - Transports et risques

  • Écrit par 
  • Michel QUATRE
  •  • 8 622 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les déplacements personnels, la sécurité routière »  : […] Un cas doit cependant être mis à part, celui des tunnels routiers où dans l'Union européenne, après les catastrophes évoquées plus haut, des réglementations communautaires nationales ont été mises en place pour assurer un niveau de sécurité élevé qui peut être comparé à celui des transports ferroviaires ou des transports […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transports-transports-et-risques/#i_45351

TUNNEL DE BASE DU SAINT-GOTHARD

  • Écrit par 
  • Michel TOURNEBISE
  •  • 1 241 mots
  •  • 1 média

Inauguré le 1er juin 2016, le tunnel de base du Saint-Gothard, localisé dans le centre de la Suisse, est le plus long et le plus profond tunnel ferroviaire au monde. Il est la pièce maîtresse du corridor Rhin-Alpes-Milan, un des axes de transport les plus empruntés (notamment pour le fret), reliant le nord et le sud de l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunnel-de-base-du-saint-gothard/#i_45351

TUNNEL DU MONT-BLANC CATASTROPHE DU

  • Écrit par 
  • Philippe SARDIN
  • , Universalis
  •  • 363 mots
  •  • 1 média

Le 24 mars 1999, à la suite d'une fuite de carburant et de l'échauffement du moteur, la cabine d'un semi-remorque frigorifique s'enflamme alors que le véhicule est au milieu du tunnel du Mont-Blanc (d'une longueur de 11,6 km). Vingt-six véhicules sont détruits dans cet incendie qui fait trente-neuf victimes dont trente-sept par asphyxie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catastrophe-du-tunnel-du-mont-blanc/#i_45351

TUNNEL SOUS LA MANCHE

  • Écrit par 
  • Laurent BONNAUD
  •  • 9 374 mots
  •  • 9 médias

Avec une longueur de quelque 50,5 kilomètres, le tunnel sous la Manche figure parmi les plus importantes constructions du xxe siècle, au même titre que le canal de Panamá (ouvert en 1914), le Golden Gate (achevé en 1937) et le haut barrage d’Assouan (mis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunnel-sous-la-manche/#i_45351

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean PÉRA, Michel MAREC, « TUNNELS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunnels/