Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HAMBOURG

Hambourg (Hamburg en allemand) est à la fois une ville d'Allemagne – la deuxième par sa population (1,83 million d'habitants en 2017) – et un Land allemand. Le rayonnement de l'agglomération doit beaucoup, aujourd'hui comme autrefois, à son grand port maritime.

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

Port de Hambourg

Port de Hambourg

Installée à 110 kilomètres de la mer, Hambourg se trouve au fond de l'estuaire de l'Elbe, à la confluence avec l'Alster. La ville joue par conséquent depuis sa fondation un rôle d'interface entre circulations fluviale et terrestre d'une part et échanges maritimes vers la mer du Nord d'autre part.

Fondée au ixe siècle, la ville se développe après son accession au statut de ville libre d’Empire accordé par Frédéric Barberousse en 1189 puis, à partir du milieu du xiiie siècle, en tant que pilier essentiel de la Hanse. Son rayonnement s’étend alors dans toute l'Europe du Nord. Cette situation lui assure une relative autonomie politique et fiscale. Son entrée tardive (1888) dans l’Union douanière allemande, le Zollverein, son nom officiel – « ville libre et hanséatique de Hambourg » – et son statut de ville-État, conservé en République fédérale, renvoient à cet héritage. L'activité portuaire a constamment constitué un élément essentiel de la vie économique et du rayonnement de la ville. L'exportation massive de biens industriels, le développement des colonies allemandes et la constitution d’une puissante marine militaire ont contribué à renforcer sa position dans l'Allemagne du xixe siècle.

Hambourg voit sa croissance urbaine se ralentir au xxe siècle. La ville a été en grande partie détruite par des bombardements lors de la Seconde Guerre mondiale et notamment durant l'opération Gomorrhe (juillet-août 1943). De ce fait, il subsiste peu de bâtiments anciens dans les quartiers centraux et péricentraux.

Si la reconstruction de Hambourg fut relativement rapide, son port ne pouvait lutter contre ceux d’Anvers et de Rotterdam, beaucoup plus accessibles pour l'industrie rhénane. Et la partition des deux Allemagnes coupa la ville d'une grande partie de son hinterland. La réunification a permis au port de retrouver l’accès aux bassins industriels dont il était séparé (notamment ceux de l’agglomération de Berlin et la Saxe) ; il s'est depuis beaucoup modernisé, en particulier dans la logistique automatisée des conteneurs. Aujourd'hui, Hambourg s'affirme comme le troisième port européen en tonnage, le deuxième après Rotterdam pour les conteneurs. Les installations portuaires couvrent 84 kilomètres carrés.

La présence de telles installations facilite également la présence à Hambourg de nombreux emplois tertiaires dans les sièges de grandes entreprises maritimes comme Hapag-Lloyd ou Hamburg Süd, de logistique ou dans le domaine bancaire. On y trouve les rédactions de nombreux médias comme la radio publique du nord de l’Allemagne (NDR), le Spiegel, Die Zeit, ou Bild. Enfin, Hambourg abrite une des principales usines de l'avionneur Airbus ainsi qu’un centre technique de la Lufthansa.

La ville souffre, si l’on considère son agglomération, de grandes inégalités sociales et d'un fort endettement public. Depuis les années 2000, Hambourg a cherché à réorienter son image parfois sulfureuse associée aux vieux quartiers portuaires comme St. Pauli, en se donnant les atours d'une métropole par des rénovations nombreuses. Par ailleurs, la ville cherche tout à la fois à attirer de nouvelles entreprises et des touristes, par exemple en devenant escale pour bateaux de croisière. L'opération HafenCity, très emblématique, a conduit à la restauration de la Speicherstadt, la ville-entrepôt près des quais datant du xixe siècle. Le projet a pour objectif de revaloriser le bâti ancien et d'installer quelques ensembles à l'architecture moderne sous la forme[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en géographie, maître de conférences à l'École normale supérieure de Lyon

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

Port de Hambourg

Port de Hambourg

Autres références

  • ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

    • Écrit par Guillaume LACQUEMENT
    • 12 044 mots
    • 9 médias
    ...ports souffrent, dès la fin des années 1970, du déclin de la pêche et des difficultés des industries traditionnelles, construction navale et sidérurgie. Mais Hambourg et Brême maintiennent, aux dépens de Kiel et surtout de Rostock, une activité marchande spécialisée dans les porte-conteneurs, et comptent...
  • ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

    • Écrit par Michel EUDE, Alfred GROSSER
    • 26 883 mots
    • 39 médias
    ...politique, le commerce est actif : commerce du plat pays à la ville, ou même de ville à ville. Mais trois grands centres ont une importance internationale : Hambourg, Francfort, Leipzig. À peu près épargnée par la guerre de Trente Ans, la ville hanséatique connaît, aux xviie et xviiie siècles, une période...
  • ELBE

    • Écrit par Pierre RIQUET
    • 619 mots

    Mis à part le Rhin, qui a une origine alpestre, l'Elbe (en tchèque le Labe) est le plus important des fleuves d'Europe centrale coulant des massifs hercyniens en direction de la mer du Nord, ou de la Baltique, à travers la grande plaine germano-polonaise (Ems, Weser, Elbe, Oder...

  • HANSE

    • Écrit par René FEDOU
    • 3 190 mots
    • 1 média
    ...de Saxe Henri le Lion (1158-1159) : une situation favorable dans l'isthme de Holstein – sur la côte baltique mais à cinquante kilomètres seulement de Hambourg –, le dynamisme de ses habitants, l'intelligence de son fondateur prédestinaient cette ville à devenir la « tête » de la Hanse. De là partit la...

Voir aussi