BELGIQUEHistoire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 1er janvier 1989, une nouvelle réforme constitutionnelle entrait en vigueur en Belgique, mettant en place un État constitué de trois régions (Flandre, Wallonie et Bruxelles) dotées de compétences politique, économique et culturelle, de moyens financiers non négligeables et d'un pouvoir législatif, fiscal et administratif. Le royaume de Belgique, créé en 1831, avec la connivence de Palmerston et de Talleyrand – un État unitaire avec Bruxelles comme unique centre de gravité, rêve de jacobins –, fut mis en échec par des fédéralistes, tant du nord que du sud du pays. L'histoire de la Belgique traditionnelle n'existe plus ; la finalité de ce processus séculaire débouchant sur l'État de 1831 (selon Henri Pirenne) n'est plus valable comme hypothèse de travail.

L'étude qui suit se situe dans les limites géographiques actuelles de la Belgique et analyse l'histoire des diverses communautés situées le long de l'Escaut et de la Meuse, au sud du delta des grands fleuves (Rhin, Meuse, Escaut). De ce voisinage sont nés des liens, non seulement économiques mais aussi politiques. Les habitants de ces régions, qu'ils fussent Flamands, Brabançons ou Liégeois, tissaient le même drap, bâtissaient les mêmes églises, hôtels de ville et beffrois, étaient fiers de leurs privilèges, de leur contrat féodal avec le prince, et commerçaient avec les mêmes pays.

Vers l'an 1000, on les appelait « les gens du comte Baudouin » à Londres et « les gens de l'Empereur » à la douane de Cologne, au xvie siècle les Fiamminghi (Flamands), comprenant tous les habitants des Pays-Bas (Wallons et Hollandais inclus).

Le nom actuel (Belgique, Belge) fut donné à un peuple celte (Belgae) par Jules César. Après la conquête romaine, le nom fut oublié et pour le peuple et pour la région. Il ne réapparut qu'au xvie siècle, époque de l'humanisme et de la Renaissance dans ces régions. Les lettrés, écrivant en latin, retrouvèrent l'appellation de César et décrivirent le Leo Belgicus, une carte géographique des dix-sept provinces de Charles Quint. Les humanistes furent frappés par le fait que toutes les seigneuries (Flandre, Brabant, Hainaut, Namurois, Luxembourg et Limbourg) affichaient un lion dans leur blason, symbole importé d'Orient pendant les croisades. Après le xvie siècle, les termes de Belge et de Belgique disparurent de la langue française jusqu'à la fin du xviiie siècle lorsque, sous l'influence du classicisme, on redécouvrit les noms donnés par César.

Le pays qui naquit de la révolution brabançonne en 1789 fut appelé États-Belgiques-Unis, nom trompeur. Ce n'est qu'à la suite de la Révolution française que la principauté de Liège, demeurée indépendante depuis l'an 980, fut, en 1795, rattachée aux autres « Belgiques ». Les Belges et les Liégeois s'étaient trouvés à Paris, après la destitution de Louis XVI, en « Comité révolutionnaire des Belges et des Liégeois unis ». Il est donc vraisemblable que c'est grâce à la Révolution française que ce pays fut baptisé Belgique, mais le vocable « Brabant », désignant la principale région du pays, eût été plus indiqué, du moins dans l'esprit des habitants. Si les ducs de Bourgogne, les souverains de Habsbourg, le Consulat, le royaume de Guillaume Ier et l'État censitaire et jacobin de 1831 s'attachaient à unifier et unitariser le pays, ce phénomène fut toujours ressenti comme le « fait du prince ». Ce prince pouvait s'appeler le chancelier Rolin, le cardinal Granvelle, l'archiduchesse Isabelle, le ministre Cobenzl, les Premiers ministres Rogier, Frère-Orban, Schollaert, de Broqueville, Jaspar, Van Acker ou Vanden Boeynants, le particularisme est toujours resté un trait de caractère profondément marqué dans ces régions belges.

Aussi fut-ce un réflexe de survie quand les fédéralistes flama [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 31 pages

Médias de l’article

Belgique, Antiquité

Belgique, Antiquité
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Belgique, vers 1300

Belgique, vers 1300
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

La Flandre au XVIe siècle

La Flandre au XVIe siècle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Prise de La Brielle

Prise de La Brielle
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 16 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en droit, licencié en sciences politiques et diplomatiques

Classification

Autres références

«  BELGIQUE  » est également traité dans :

BELGIQUE - Géographie

  • Écrit par 
  • Christian VANDERMOTTEN
  •  • 6 518 mots
  •  • 6 médias

Pays densément peuplé au cœur de l'Europe du nord-ouest, traversé par d'énormes flux de circulation, la Belgique (België en néerlandais) présente une variété de milieux assez exceptionnelle pour une surface aussi restreinte : extrémité de la grande plaine germano-polonaise, bas plateaux limoneux, massif ancien, bordure du […] Lire la suite

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 985 mots
  •  • 2 médias

Après la question royale (1945-1950) et la question scolaire (1950-1958), la Belgique se trouve confrontée, à partir des années 1960, à la montée des enjeux linguistiques et régionaux. Son histoire se confond dès lors avec un long processus de réformes institutionnelles, ponctué de multiples étapes, qui se traduit par l'affaiblissement progressif de l'État central et le renforcement simultané des […] Lire la suite

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 542 mots
  •  • 3 médias

Comment se présente le problème même d'une littérature française en Belgique ?Si des éléments comme la race, le peuple, le climat ou le décor de la vie ont leur importance dans la formation de l'esprit des écrivains et, par là, dans l'aspect de leurs produits, il n'en reste pas moins que ce qui les crée écrivains, ce qui les fait entrer en littérature, c'est le fait que cet esprit se donne un moul […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

26-27 octobre 2021 Belgique. Publication de rapports sur le passé colonial.

Le 27, le Groupe de travail interuniversitaire « Passé colonial de la Belgique », institué en août 2020 par le Conseil des recteurs francophones et son équivalent flamand, le Vlaamse Interuniversitaire Raad, remet également son rapport. Celui-ci présente des recommandations en vue de favoriser la reconnaissance du passé colonial et de repenser l’enseignement de l’histoire dans le pays. […] Lire la suite

16 octobre - 2 novembre 2020 France. Assassinat du professeur d'histoire Samuel Paty.

Le 16, un professeur d’histoire du collège du Bois-d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Samuel Paty, est tué à l’arme blanche et décapité près de son lieu de travail par un homme qui est rattrapé et abattu par la police. L’assaillant est un jeune Russe d’origine tchétchène, Abdouallakh Abouyezidovitch Anzorov, dont les parents ont obtenu l’asile politique en France en 2011. […] Lire la suite

2-30 juin 2020 Belgique. Mouvement de protestation contre le racisme

Le 2, un groupe baptisé « Réparons l’histoire » lance une pétition électronique demandant le retrait de toutes les statues du roi Léopold II de la ville de Bruxelles. Cette initiative fait suite au mouvement de lutte contre la discrimination raciale qui se développe aux États-Unis après le meurtre de l’Afro-Américain George Floyd par un policier blanc en mai. […] Lire la suite

31 janvier 2017 Belgique. Discours du roi Philippe aux corps constitués.

Dans son discours aux corps constitués, le roi Philippe, évoquant le Brexit et l’élection du président américain Donald Trump, note que « la décision prise par deux grands pays de se recentrer sur eux-mêmes […] semble vouloir inverser le cours de l’histoire et tranche avec leur tradition d’ouverture et de générosité, leur adhésion à un rêve et un engagement communs ». […] Lire la suite

10 novembre - 1er décembre 2009 Belgique – Rwanda. Condamnation d'Ephrem Nkezabera pour crimes de guerre

Il est reconnu coupable de tous les chefs d'accusation, qualifiés de crimes de guerre, y compris les viols, et ce pour la première fois dans l'histoire judiciaire de la Belgique, avec toutefois la circonstance atténuante d'avoir collaboré à l'enquête.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guido PEETERS, « BELGIQUE - Histoire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/