Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉTAUX

Articles

  • NITRIQUE ACIDE

    • Écrit par Jean ROUXEL
    • 1 604 mots
    • 4 médias
    Les propriétés oxydantes peuvent être illustrées par l'action de l'acide nitrique sur les métaux. Tous ne réagissent pas : le comportement possible peut être dégagé des deux schémas suivants (réactions 6).
  • OR

    • Écrit par Paul HAGENMULLER
    • 2 316 mots
    • 2 médias

    À l'état fondamental, l'or, de symbole chimique Au et de numéro atomique 79, est caractérisé par la saturation de la sous-couche 5d et la présence d'un électron célibataire en 6s. En fait, l'effet écran très limité de la sous-couche 5d entraîne pour le noyau une charge...

  • ORGANOMÉTALLIQUES COMPOSÉS

    • Écrit par Jacques METZGER, Charles PRÉVOST
    • 4 208 mots
    • 2 médias
    1. Réduction d'un dérivé halogéné par un métal, qui s'écrit schématiquement des deux manières suivantes :
  • PHONON

    • Écrit par Jean-Paul BURGER
    • 2 302 mots
    • 3 médias
    Les électrons de conduction d'un métal interagissent avec le potentiel électrostatique des ions, mais il est bien connu que le mouvement des électrons reste libre tant que ce potentiel est périodique. La présence de vibrations détruit cette périodicité et conduit à une diffusion des électrons par...
  • PLATINE ET PLATINOÏDES

    • Écrit par Universalis, Jean-Paul GUERLET, Roger LACROIX, Jean-Louis VIGNES
    • 3 060 mots
    • 8 médias

    Le platine est un métal précieux, c'est-à-dire un métal auquel deux caractères dominants confèrent un prestige et une valeur qui furent à l'origine les attributs exclusifs de l'argent et, plus encore, de l'or : rareté et inaltérabilité. Cette dernière propriété permet à ces...

  • PLOMB

    • Écrit par Claude FOUASSIER, Michel PÉREYRE, Michel RABINOVITCH, Jean-Louis VIGNES
    • 6 736 mots
    • 2 médias

    Le plomb (symbole Pb) constitue en valeur moyenne 12,5 ppm (parties par million) de la croûte terrestre (20 ppm dans les granites et 5 ppm dans les basaltes), ce qui le place, parmi les métaux industriels, entre le cuivre (35 ppm) et l'étain (2 ppm). Le plomb, par sa présence, naturelle,...

  • PLUTONIUM

    • Écrit par Daniel CALAIS, André CHESNÉ
    • 3 883 mots
    • 1 média
    Le métal s'oxyde rapidement dans l'air humide en dioxyde PuO2. À l'état divisé, il est pyrophorique. Il réagit à température modérée avec les halogènes pour former le composé trivalent correspondant. Le plutonium métallique se dissout rapidement dans l'acide chlorhydrique, lentement dans l'acide...
  • POLLUTION

    • Écrit par François RAMADE
    • 20 869 mots
    • 16 médias
    Le rejet intempestif de métaux lourds en milieu marin pose des problèmes majeurs. L'affaire du Minamata au Japon, déclenchée dans les années 1950, a présenté des conséquences sanitaires d'une ampleur jusque-là inégalée. D'autres cas de pollution des eaux côtières par des métaux spécifiques se sont manifestés...
  • POLONIUM

    • Écrit par Georges BOUISSIÈRES, Universalis
    • 2 935 mots
    • 2 médias

    Le polonium (symbole Po, numéro atomique 84) est un élément radioactif découvert par Pierre et Marie Curie, en 1898, dans la pechblende de Joachimsthal (aujourd’hui Jáchymov, en République tchèque). Ayant observé que la radioactivité des minerais d'uranium était supérieure à celle...

  • POTASSIUM

    • Écrit par André HATTERER, Henri KESSLER
    • 2 934 mots

    Le potassium, troisième élément de ce groupe, possède les propriétés caractéristiques des métaux alcalins. Il a été découvert en 1807 par Humphry Davy lors de la réduction électrolytique de la potasse caustique fondue (KOH). Son symbole chimique K (du nom allemand Kalium) et son nom français...

  • PREMIÈRES EXPLOITATIONS MINIÈRES SOUTERRAINES

    • Écrit par Marie-Christine BAILLY-MAÎTRE
    • 418 mots

    Pour que l'homme en vienne à exploiter des minerais, certaines conditions doivent être réunies : un environnement géologique favorable, une certaine accessibilité des gisements et, enfin, des besoins bien identifiés en fonction des compétences technologiques de l’époque. C'est pourquoi, si l'introduction...

  • PRESSIONS PHYSIQUE & CHIMIE DES HAUTES

    • Écrit par Bernard LE NEINDRE, Boris OKSENGORN, Jacques ROMAND, Boris VODAR
    • 5 490 mots
    • 4 médias
    ...l'iode on a trouvé une variation importante de sa résistivité, suivant l'orientation du cristal, entre 13 et 17 GPa. Pour des pressions plus élevées jusqu'à 20 GPa, l'iode devient unmétal diatomique, qui se transforme à 20,5 GPa en un métal monoatomique, avec une très faible variation de volume.
  • PRIX NOBEL DE CHIMIE 2021

    • Écrit par Isabelle CHATAIGNER, Jacques MADDALUNO
    • 1 321 mots
    • 1 média
    Les applications industrielles de cette méthode de catalyse sont en pleine expansion puisque celle-ci évite d’avoir recours à des métaux de transition (métaux lourds) qui sont souvent toxiques, polluants, chers et difficiles à éliminer.
  • PROCÉDÉ INDUSTRIEL DE FABRICATION DE L'ALUMINIUM

    • Écrit par Nicole CHÉZEAU
    • 188 mots

    Le Français Henri Sainte-Claire Deville (1818-1881) inventa en 1854 le premier procédé industriel de fabrication de l'aluminium. Celui-ci consiste à décomposer le chlorure double NaCl-AlCl3 par le sodium en présence d'un fondant. L'alumine nécessaire à la préparation de ce chlorure était...

  • PROCÉDÉ INDUSTRIEL DE FABRICATION DE L'ACIER

    • Écrit par Nicole CHÉZEAU
    • 253 mots
    • 1 média

    L'acier, alliage de fer et de carbone de teneur intermédiaire entre le fer et la fonte, est encore au milieu du xixe siècle un métal coûteux utilisé pour la fabrication d'outils de qualité. Avec le développement des chemins de fer et de l'armement, la nécessité d'une production...

  • PROTACTINIUM

    • Écrit par Robert GUILLAUMONT
    • 1 842 mots
    • 1 média
    Le protactinium est un métal de couleur grise, de structure quadratique centrée (puis cubique centrée vers 1 170 0C), malléable, qui fond à 1 560 0C. Il se ternit rapidement à l'air en formant PaO, réagit avec l'hydrogène pour donner l'hydrure PaH3. Enfin, il est peu réactif...
  • RADIUM

    • Écrit par Georges BOUISSIÈRES
    • 2 329 mots
    • 1 média
    ...sous vide. En 1967, F. Weigel et A. Trinkl ont préparé du radium métallique par réduction, sous vide poussé, de 100 à 200 μg d'oxyde RaO par l'aluminium. L'examen aux rayons X du métal recueilli a montré que celui-ci cristallise dans le système cubique centré : a0 = 0,5148 ± 0,0015 nm. Le rayon...
  • RESSOURCES MINÉRALES

    • Écrit par Michel CUNEY
    • 3 138 mots
    • 4 médias
    – lesressources métalliques, qui se déclinent en trois catégories : les métaux ferreux avec le fer et les métaux utilisés en alliage avec lui (chrome, cobalt, manganèse, molybdène, nickel, tantale-niobium, titane, tungstène et vanadium) ; les métaux non ferreux (aluminium, antimoine,...
  • RHÉNIUM

    • Écrit par Bertrand DREYFUS
    • 270 mots

    De Rhenus, le Rhin.

    Symbole chimique : Re

    Numéro atomique : 75

    Masse atomique : 186,2 g

    Point d'ébullition : 5 627 0C environ

    Point de fusion : 3 180 0C

    Densité (à 20 0C) : 21,02

    Métal de couleur blanc argenté, très dur, très résistant à la corrosion et à la chaleur, très difficilement...

  • RYDBERG JOHANNES ROBERT (1854-1919)

    • Écrit par Georges KAYAS
    • 198 mots

    Physicien suédois né à Halmstad et mort à Lund. Johannes R. Rydberg effectue ses études à l'université de Lund, où il sera nommé professeur en 1901. Lauréat de mathématiques (1879), Rydberg s'oriente vers la physique et plus particulièrement vers l'étude des spectres optiques des éléments....