Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RESSOURCES MINÉRALES

Depuis quelques décennies, une question revient régulièrement sur la table des débats : quand seront épuisées les réserves de pétrole et de gaz naturel ? Le pétrole est emblématique, mais les ressources minérales ne concernent pas que le domaine de l’énergie. L’industrie traditionnelle avec les matériaux et les métaux industriels, les nouvelles technologies avec les métaux rares, l’énergie éolienne avec les terres rares, etc. sont autant de secteurs de l’économie mondiale tributaires de leur approvisionnement en ressources minérales. Avec une population planétaire en forte augmentation, dont le niveau de vie globalement plus élevé est toujours plus demandeur en produits de consommation, les besoins en ressources minérales sont croissants. Au-delà des inégalités de répartition géographique des ressources minérales, au-delà des crises passées ou en cours et des inquiétudes légitimes se pose au premier chef une question géologique simple : les ressources minérales sont-elles vraiment limitées ?

Les ressources minérales

Par ressources minérales on désigne toute substance extraite de la croûte continentale par l’homme, ce qui inclut des éléments qui ne sont pas des métaux.

Elles peuvent être classées en trois grandes familles :

– les ressources énergétiques (pétrole, charbon, gaz naturel, lignite, tourbe, shales à huile et à gaz, sable bitumineux, uranium...), dont l'usage majeur est la production d'une grande partie de l'énergie primaire, mais qui servent également pour l’élaboration des produits de synthèse en chimie organique ; elles représentent en 2014 plus de 90 % de la valeur des ressources minérales produites dans le monde ;

– les ressources métalliques, qui se déclinent en trois catégories : les métaux ferreux avec le fer et les métaux utilisés en alliage avec lui (chrome, cobalt, manganèse, molybdène, nickel, tantale-niobium, titane, tungstène et vanadium) ; les métaux non ferreux (aluminium, antimoine, arsenic, bismuth, cadmium, cuivre, gallium, germanium, plomb, lithium, mercure, terres rares, tellure, zinc…) ; et les métaux précieux (or, argent, platinoïdes) ;

– les ressources non métalliques, qui se divisent également en trois catégories : les matériaux de construction, qui sont utilisés de manière brute (sable, et autres pierres naturelles : granite, calcaire, marbre…), ou broyée (granulats), ou encore après des transformations plus ou moins poussées (argiles après séchage ou cuisson pour donner des briques, gypse chauffé pour donner du plâtre, calcaires et argiles pour fabriquer du ciment...) ; les minéraux industriels (asbeste, baryte, bentonite, borates, diamants industriels, diatomite, feldspath, fluorite, graphite, gypse et anhydrite, kaolin, magnésite, perlite, phosphates, potasse, sel – gemme, saumures, sel marin –, soufre, stéatite et talc, pyrophyllite, vermiculite, zircon) ; les gemmes, qui comprennent les pierres précieuses (diamant, rubis, saphir et émeraude) et les pierres fines (améthyste, opale, tourmaline, béryl, péridot…).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche émérite au C.N.R.S., Centre de recherches sur la géologie des matières premières minérales et énergétiques, U.M.R. GeoRessources, Vandœuvre-lès-Nancy

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Ressources métalliques - crédits : Encyclopædia Universalis France

Ressources métalliques

Production de ressources minérales dans le monde - crédits : Encyclopædia Universalis France

Production de ressources minérales dans le monde

Besoins en ressources naturelles - crédits : Encyclopædia Universalis France

Besoins en ressources naturelles

Autres références

  • CHARBON - Industrie charbonnière

    • Écrit par Michel BENECH, Pierre BERTE, Jacques BONNET, Robert PENTEL
    • 11 928 mots
    • 3 médias
    En premier lieu, le charbon est la source d'énergie dont les réserves sont les plus importantes : celles qui existent et qui sont économiquement exploitables dépassent les 800 milliards de tonnes, ce qui correspond, au rythme actuel d'exploitation, à plus de 160 années de production (valeur à comparer...
  • ENGRAIS

    • Écrit par Albert DAUJAT, Philippe ÉVEILLARD, Jean HEBERT, Jean-Claude IGNAZI
    • 9 982 mots
    • 5 médias
    La situation est différente pour les phosphates et la potasse, qui sont liées à des ressources minières et des durées d'investissement beaucoup plus longues (il faut au moins sept ans pour ouvrir un nouveau gisement et créer ses infrastructures). Pour ces deux éléments fertilisants, il n'est pas prévu...
  • GAZ DE SCHISTE

    • Écrit par Pierre THOMAS
    • 3 006 mots
    • 1 média
    Dans le monde, les ressources en gaz de schiste seraient du même ordre de grandeur que celles de gaz conventionnel. Toutefois, elles seraient mieux réparties géographiquement, puisque les roches renfermant ce gaz sont présentes dans la plupart des bassins sédimentaires. Les réserves sont difficiles à...
  • GAZ NATUREL

    • Écrit par Bernard CLÉMENT, Évrard DE FOSSEUX, François DEBIEN, Jean-Pierre PERRET, Odile PUYRAIMOND, Patrick de RENÉVILLE, Michel RICHARD
    • 16 904 mots
    • 25 médias
    ...mondiale commercialisée a été multipliée par près de 2,9, passant de 1 009 milliards de mètres cubes à près de 2 900 milliards de mètres cubes (tabl. 2). Dans le même temps, les réserves prouvées étaient multipliées par 4,5, pour atteindre 181 000 milliards de mètres cubes au 1er janvier 2007. ...
  • Afficher les 13 références

Voir aussi