Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉTAUX

Articles

  • COLLAGE, physique

    • Écrit par Jacques COGNARD
    • 6 455 mots
    • 2 médias
    ...et protéger la surface de la corrosion. Comme les conditions d'ancrage ne sont pas connues, le traitement de surface relève du savoir-faire. Les métaux ont des énergies de surface élevée, ce qui est déduit par les physico-chimistes de l'extrapolation des valeurs mesurées sur l'oxyde fondu. Si c'est...
  • COMPLEXES, chimie

    • Écrit par René-Antoine PARIS, Jean-Pierre SCHARFF
    • 4 304 mots
    • 5 médias

    On appelle « complexe » tout édifice chimique formé par l'association de deux ou plusieurs entités chimiques indépendantes, ions ou molécules. C'est l'application à la chimie du concept selon lequel on désigne par « complexe » tout ce qui réunit plusieurs éléments différents....

  • CORROSION

    • Écrit par Gérard BERANGER, Jean TALBOT
    • 5 142 mots
    • 3 médias
    Trois méthodes principales sont utilisées :la première consiste à choisir un métal ou un alliage qui n'est pas attaqué ou peu attaqué par le milieu extérieur, la deuxième à modifier très légèrement la composition du réactif par addition de faibles quantités de corps appelés inhibiteurs ; enfin,...
  • COTTON FRANK ALBERT (1930-2007)

    • Écrit par Pierre LASZLO
    • 691 mots

    Grand chercheur, auteur prolifique (plus de 1 600 publications savantes), d'un conservatisme politique et culturel aussi attachant qu'anachronique, le chimiste américain Frank Albert (dit « Al ») Cotton, né à Philadelphie le 9 avril 1930 et mort à Bryan (Texas) le 20 février 2007, mit surtout à son...

  • COULEUR DES MINÉRAUX

    • Écrit par André JULG
    • 3 516 mots
    • 3 médias
    La bande la plus haute utilisée par les électrons n'est que partiellement remplie. Le cristal est alors un métal. Les premiers niveaux vides sont extrêmement voisins des plus hauts utilisés. Toutes les fréquences visibles sont absorbées. De plus, le cristal possède un pouvoir réflecteur élevé qui...
  • CRISTAUX

    • Écrit par Marc AUDIER, Michel DUNEAU
    • 7 291 mots
    • 2 médias
    La cohésion des métaux est assurée par des liaisons fortes et sans orientation privilégiée entre les atomes. Dans un métal, les électrons périphériques des atomes sont complètement délocalisés et se trouvent partagés entre tous les atomes de la structure. Les structures métalliques sont caractérisées...
  • CUIVRE

    • Écrit par C.I.C.L.A., Jean-Louis VIGNES
    • 8 229 mots
    • 4 médias

    Parce qu'il existe, comme l'or et l'argent, à l'état natif, le cuivre est l'un des métaux les plus anciennement connus, sans doute le premier à avoir été travaillé. Des objets de cuivre datant du IXe millénaire avant J.-C. ont été mis au jour en Irak. Sa métallurgie...

  • CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

    • Écrit par Jean-Claude DUPLESSY
    • 7 878 mots
    • 6 médias
    Les sociétés industrialisées utilisent les métaux. Or ceux-ci participent aux cycles biogéochimiques. Dans les conditions naturelles, ils se déposent lorsque le milieu ne permet plus leur mobilité. Ces dépôts varient en qualité, depuis des métaux presque purs (le cuivre [Cu] à l'état natif)...
  • DÉCHETS

    • Écrit par Jean GOUHIER
    • 9 298 mots
    • 5 médias
    Les principales filières actuelles, celles des ferrailles et des métaux non ferreux, sont anciennes. Elles se sont développées spontanément au cours des xixe et xxe siècles, avec la mécanisation des industries et des transports, pour approvisionner l'industrie métallurgique selon la règle du négoce...
  • ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

    • Écrit par Régis PARANQUE
    • 15 061 mots
    D'une manière générale, les conditions qui avaient maintenu la pression sur les cours des métaux en 1989 ont disparu : les grèves dans les mines de zinc du Pérou n'ont pas eu de suite et les approvisionnements sont redevenus faciles pour la quasi-totalité des non-ferreux, y compris pour les fournitures...
  • ÉLECTROCHIMIE

    • Écrit par Jacques SIMONET
    • 6 252 mots
    • 10 médias
    La pile qui est présentée en figure est en régime galvanique. À l' anode (compartiment 1) va se dissoudre le métal le moins noble. Si M1 est le zinc (Zn), la réaction électrochimique est :
    Inversement, à la cathode, on assiste à un dépôt électrolytique. Ce type de réaction est spécifique des...
  • ÉTAIN

    • Écrit par Claude FOUASSIER, Michel PÉREYRE
    • 3 378 mots

    L'étain est l'élément chimique de symbole Sn (du latin stannum), de numéro atomique 50. Il appartient au sous-groupe IV b de la classification périodique. Il y est compris entre le germanium, fort peu métallique, et le plomb. Il se présente d'ailleurs sous plusieurs formes cristallines...

  • FER - L'élément métallique

    • Écrit par Simone TALBOT-BESNARD
    • 2 771 mots
    • 10 médias

    Le fer est l'élément chimique métallique de numéro atomique 26, de symbole Fe. Dans la classification périodique, il se place dans la première série de transition entre le manganèse et le cobalt. Ses propriétés chimiques sont voisines de celles du cobalt.

    C'est un métal très ductile et...

  • FRIEDEL JACQUES (1921-2014)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 705 mots

    Né le 11 février 1921 à Paris et décédé le 27 août 2014, le physicien Jacques Friedel a été un des acteurs majeurs en France du développement de la physique théorique des solides. Il a notamment contribué avec succès à l’élucidation de la structure électronique des composés métalliques et à l'étude...

  • FROID, physique

    • Écrit par Jean MATRICON, Georges WAYSAND
    • 4 042 mots
    • 2 médias
    ...il étudiait l'effet des très basses températures, que venait de lui rendre accessible la liquéfaction de l'hélium, sur la conductivité électrique des métaux. À 4,19 K, la résistance au courant électrique du mercure devient nulle, c'est-à-dire indécelable à quelque précision que ce soit. Cet effet spectaculaire...
  • FROTTEMENT

    • Écrit par Jacques-Jean CAUBET, Jean POLTI
    • 3 362 mots
    • 4 médias
    De la théorie de Bowden est issue la règle de « compatibilité des métaux ». Le frottement sera d'autant moins aléatoire que les matériaux en présence seront plus difficilement solubles l'un dans l'autre ; on devrait donc espérer un fonctionnement satisfaisant en faisant frotter deux métaux dont les diagrammes...
  • GALLIUM

    • Écrit par Georges KAYAS
    • 295 mots

    De Gallia, France

    Symbole chimique : Ga

    Numéro atomique : 31

    Masse atomique : 69,72

    Point de fusion : 29,78 0C

    Point d'ébullition : 2 403 0C

    Densité (à 29,6 0C) : 5,904.

    Métal très facilement liquéfiable, découvert par Paul-Émile Lecoq de Boisbaudran (1875) par son spectre, isolé, étudié...

  • GETTER

    • Écrit par Jean-Pierre LÉVIS
    • 197 mots

    Pastilles de métaux oxydables (on utilise fréquemment les métaux alcalins ou alcalino-terreux) que l'on introduit dans les tubes électroniques au moment de la mise en place des électrodes et qui permettent de parfaire le vide dans les tubes. Le métal du getter est coulé dans une coupelle métallique...

  • IMIDURES

    • Écrit par Dina SURDIN
    • 67 mots

    Parmi les combinaisons de l'azote avec les métaux, les imidures sont des dérivés de substitution de l'ammoniac, caractérisés par le groupement divalent —NH—.

    Il existe également des imidures mixtes, obtenus par addition d'un métal (Mn, Zn) pulvérisé à une solution d'amidure alcalin...

  • INDIUM

    • Écrit par Georges KAYAS
    • 263 mots

    De indicum, indigo

    Symbole chimique : In

    Numéro atomique : 49 g

    Masse atomique : 114,82

    Point de fusion : 156,6 0C

    Point d'ébullition : 2 080 0C

    Densité (à 20 0C) : 7,31.

    Élément chimique du groupe des métaux rares, blanc argenté brillant, mou, plastique, rayable à l'ongle et très facilement...