Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉTAUX

Articles

  • INTERMÉTALLIQUES COMPOSÉS

    • Écrit par Alain LE DOUARON
    • 421 mots

    Lorsque deux éléments A et B sont miscibles en toutes proportions et forment une solution solide continue pour certains domaines de concentration, il peut se former des surstructures. Les composés A3B, AB, AB3 sont des exemples de ces nouvelles phases. Le nom de phases intermédiaires est plutôt...

  • LANTHANE ET LANTHANIDES

    • Écrit par Concepcion CASCALES, Patrick MAESTRO, Pierre-Charles PORCHER, Regino SAEZ PUCHE
    • 11 268 mots
    • 18 médias
    La préparation des métaux de terres rares est une technique difficile en raison de leur point de fusion élevé (entre 800 et 1 700 0C) et de leur extrême réactivité à l'état fondu comme réducteurs. Plusieurs techniques sont appliquées : au début de la série (La, Ce, Pr, Nd, mischmétal), on opère...
  • LITHIUM

    • Écrit par Universalis, Roger NASLAIN
    • 2 065 mots
    • 3 médias

    Le lithium est un métal blanc et brillant lorsqu'il est fraîchement coupé. Il a été découvert, en 1817, par Johann August Arfvedson dans un silicate d'aluminium naturel : le pétalite. Jöns Jacob Berzelius donna au nouvel élément, de numéro atomique Z = 3, le nom de lithion (du grec...

  • MAGNÉSIUM

    • Écrit par Maurice HARDOUIN, Michel SCHEIDECKER
    • 4 273 mots
    • 8 médias

    Le magnésium est un élément chimique métallique de symbole Mg et de numéro atomique 12. C'est le plus léger des métaux structuraux. Le nom de magnésium vient probablement de celui d'une bourgade d'Asie Mineure, Magnesia, bien connue plusieurs siècles avant notre ère pour sa magnésie blanche. Qu'ils...

  • MAGNÉTISME

    • Écrit par Damien GIGNOUX, Étienne de LACHEISSERIE, Louis NÉEL
    • 15 617 mots
    • 14 médias
    La description précédente supposait que les électrons responsables du magnétisme étaient bien localisés : c'est effectivement le cas dans les sels ou les oxydes des métaux 3d (famille du fer) ou 4f (lanthanides).
  • MANGANÈSE

    • Écrit par Bernard DUBOIS, Jacques FAUCHERRE, Gil MICHARD, Clotilde POLICAR, Jean-Louis VIGNES
    • 6 408 mots
    • 7 médias

    Le manganèse (symbole Mn, no atomique 25) est un métal gris clair, brillant comme l'acier, avec des reflets rougeâtres. Il se situe en tête de la colonne VII A de la classification périodique et au centre de la série des éléments dits de transition de la quatrième période, entre le ...

  • MATIÈRE (physique) - États de la matière

    • Écrit par Vincent FLEURY
    • 5 805 mots
    • 4 médias
    ...savoir-faire et les compétences acquises dans ce domaine depuis des temps très lointains (5 000 ans). Il faut garder à l'esprit que certains métaux comme l'or, l'argent ou le cuivre se présentent naturellement à l'état natif et que certains autres, comme le fer, sont facilement obtenus...
  • MATIÈRE (physique) - État solide

    • Écrit par Daniel CALÉCKI
    • 8 629 mots
    • 12 médias
    Les métaux les moins complexes – le sodium, le magnésium, l'argent, etc. – sont ceux qui sont constitués par des atomes dont la couche de valence est occupée par un, deux ou trois électrons ; ceux-ci sont assez faiblement liés à leur noyau. Quand on rassemble de tels atomes à l'état solide,...
  • MERCURE, élément chimique

    • Écrit par Guy PÉREZ, Jean-Louis VIGNES
    • 2 296 mots
    • 3 médias

    Le mercure, élément chimique de numéro atomique 80, est le seul métal liquide à la température ordinaire. Il tire son symbole Hg du mot grec latinisé hydrargyrum (argent liquide). Le mot actuel a été introduit au vie siècle par les alchimistes qui le représentaient par le symbole de la planète...

  • MÉTALLOGRAPHIE - Essais physico-chimiques

    • Écrit par Gérard BERANGER
    • 4 404 mots
    • 14 médias

    En métallurgie, les essais physico-chimiques visent à étudier, grâce à l'application des lois physiques, les propriétés physico-chimiques d'un matériau métallique dans des conditions données de milieu et de température. Ces essais présentent un double intérêt théorique et pratique, car ils sont utilisés...

  • MÉTALLURGES

    • Écrit par Jean DELUZAN
    • 2 225 mots

    Modifier les substances, tel est, dans les diverses traditions folkloriques et mythologiques, le pouvoir des métallurges, mineurs et forgerons. Une telle science, qui s'apparente à l' alchimie, possède ses méthodes, ses techniques, son rituel, ses secrets. La Terre est femme ; comparable...

  • MÉTAUX RARES

    • Écrit par Christian HOCQUARD
    • 6 441 mots
    • 7 médias

    Dans les pays développés, une inquiétude relayée abondamment par les médias a vu le jour depuis quelques années concernant l'approvisionnement en métaux rares. Ces derniers, encore appelés métaux mineurs, petits métaux, ou métaux high-tech ou technologiques (par opposition aux métaux industriels),...

  • MINERAIS

    • Écrit par Michel CUNEY
    • 3 756 mots
    • 8 médias

    Au sens strict, un minerai (du latin minera signifiant « mine ») est une roche naturelle contenant une ou plusieurs substances utiles pouvant éventuellement être extraites et traitées pour être utilisées par l’homme. Ce terme est généralement appliqué à des roches renfermant des minéraux métallifères...

  • MINES, Antiquité gréco-romaine

    • Écrit par Claude DOMERGUE
    • 12 763 mots
    • 1 média

    L'importance des métaux dans les civilisations antiques peut se mesurer aux symboles qu'ils représentent dans la succession des temps, depuis le mythe des races – d'or, d'argent, de bronze, de fer – chez Hésiode (viiie siècle av. J.-C.) jusqu'aux grandes périodes – Âges...

  • MOLYBDÈNE

    • Écrit par Fernand MARATRAY
    • 2 650 mots
    • 7 médias

    Élément chimique métallique de symbole Mo et de numéro atomique 42, le molybdène appartient au groupe VI A de la classification périodique. C'est un élément de transition compris entre le chrome et le tungstène. Il est le trente-sixième élément par ordre d'abondance dans la croûte terrestre....

  • MUMÉTAL

    • Écrit par Bertrand DREYFUS
    • 260 mots

    Alliage composé de 78,5 p. 100 de nickel et de 21,5 p. 100 de fer, possédant de remarquables propriétés magnétiques, notamment une perméabilité magnétique bien supérieure à celle du fer pur. Cette propriété est mise à profit dans la fabrication de certains électro-aimants qu'on désire...

  • NANOTECHNOLOGIES

    • Écrit par Claude WEISBUCH
    • 6 286 mots
    • 4 médias
    ...la propagation de fissures –, alors que les céramiques habituelles microstructurées sont cassantes, donc fragiles, ce qui limite beaucoup leur emploi. Les composites métalliques nanostructurés, quant à eux, ont des résistances mécaniques à chaud fortement améliorées, ce qui étend leur domaine d'utilisation...
  • NICKEL

    • Écrit par Jacques GRILLIAT, Bernard PIRE, Michel RABINOVITCH, Jacques SALBAING
    • 4 774 mots
    • 6 médias

    Élément métallique de numéro atomique 28 (symbole Ni), le nickel est abondant dans les météorites et à l'intérieur du globe terrestre (manteau et noyau), où il se classerait au cinquième rang par ordre d'abondance. Il arrive au vingt-troisième ou au vingt-quatrième rang dans la croûte terrestre....

  • NICKEL DE RANEY

    • Écrit par Dina SURDIN
    • 201 mots

    Catalyseur très actif, le plus couramment utilisé dans les réactions d'hydrogénation, notamment en chimie organique.

    On l'obtient par dissolution de l'aluminium dans l'alliage de Raney (30 p. 100 de nickel, 70 p. 100 d'aluminium). L'action de la soude sur cet alliage en poudre...

  • NICKEL DE SABATIER-SENDERENS

    • Écrit par Dina SURDIN
    • 141 mots

    Catalyseur le plus anciennement utilisé depuis Sabatier et Senderens dans de nombreuses réactions, en particulier dans les réactions d'hydrogénation. On l'obtient en réduisant l'oxyde ou l'hydroxyde de nickel pur par l'action de l'hydrogène à basse température (300-350 ...