Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RYDBERG JOHANNES ROBERT (1854-1919)

Physicien suédois né à Halmstad et mort à Lund. Johannes R. Rydberg effectue ses études à l'université de Lund, où il sera nommé professeur en 1901. Lauréat de mathématiques (1879), Rydberg s'oriente vers la physique et plus particulièrement vers l'étude des spectres optiques des éléments. En 1889, alors maître de conférences à Lund, examinant les raies spectrales des métaux alcalins et alcalino-terreux, il découvre, malgré les incertitudes des données dont il dispose, que le spectre de chaque élément consiste en la superposition de trois séries de raies, les membres de chaque série étant des doublets pour les alcalins et des singulets ou des triplets pour les alcalino-terreux. Le nombre d'ondes de chaque série peut s'écrire sous la forme : ν = L — R/(m + μ)2, où L est la limite de la série, m un entier positif, μ un nombre fractionnaire constant et R une constante appelée depuis « constante de Rydberg ». Une quatrième série de raies sera découverte par A. Bergmann en 1907, la série dite fondamentale (μ = 0). Ces séries sont désignées par les majuscules S, P, D, F, G...

— Georges KAYAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : maître de recherche au CNRS, physique corpusculaire

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ATOME

    • Écrit par José LEITE LOPES
    • 9 140 mots
    • 13 médias
    ...hydrogène est stable dans son état fondamental ; excité, il émet seulement les radiations dont les fréquences sont déterminées par deux nombres entiers, p et q, d'après la formule de Rydberg :
    c est la vitesse de la lumière, et R, la constante de Rydberg : R = 109 737 cm—1.
  • ATOMIQUE PHYSIQUE

    • Écrit par Philippe BOUYER, Georges LÉVI
    • 6 651 mots
    • 1 média
    ...atomes sont constitués de raies fines de fréquences bien définies. Le spectre de l'atome d'hydrogène était extrêmement simple : Johann Jacob Balmer et Johannes Robert Rydberg avaient montré que les fréquences des raies vérifiaient avec une excellente précision des formules empiriques. La formule de Balmer...
  • HYDROGÈNE (physique)

    • Écrit par Bernard PIRE
    • 6 157 mots
    • 9 médias
    ...d’onde λ est égale à H·m2/(m2 – 4), avec H = 364,56 nanomètres (nm), m prenant les valeurs entières supérieures à 2. Trois ans plus tard, Johannes Rydberg (1854-1919) généralise cette formule en l’écrivant sous la forme 1/λ = RH(1/n2 – 1/m2), n et m étant des entiers, avec ...

Voir aussi