PROCÉDÉ INDUSTRIEL DE FABRICATION DE L'ALUMINIUM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Français Henri Sainte-Claire Deville (1818-1881) inventa en 1854 le premier procédé industriel de fabrication de l'aluminium. Celui-ci consiste à décomposer le chlorure double NaCl-AlCl3 par le sodium en présence d'un fondant. L'alumine nécessaire à la préparation de ce chlorure était obtenue en traitant un minerai de bauxite par le carbonate de soude dans des fours chauffés à haute température. L'aluminium, ainsi produit dès 1860, restait cher ; son utilisation fut donc limitée, pendant trente ans, aux articles de luxe. L'électricité à un prix abordable vint révolutionner l'aluminium en abaissant son coût de fabrication. En 1886, en effet, le Français Paul Héroult (1863-1914) et l'Américain Charles Martin Hall (1863-1914) inventèrent et brevetèrent, presque simultanément, le procédé d'électrolyse de l'alumine, encore utilisé aujourd'hui pour fabriquer l'aluminium. Bien qu'il ne soit passé dans le domaine industriel qu'à la fin du xixe siècle, l'aluminium est devenu le premier des métaux non ferreux (en tonnage).

—  Nicole CHÉZEAU

Écrit par :

  • : maître de conférences à la faculté des sciences et techniques, université de Haute-Alsace

Classification

Pour citer l’article

Nicole CHÉZEAU, « PROCÉDÉ INDUSTRIEL DE FABRICATION DE L'ALUMINIUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/procede-industriel-de-fabrication-de-l-aluminium/