URANIUM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Otto Hahn Fritz Strassmann et Fritz Haber

Otto Hahn Fritz Strassmann et Fritz Haber
Crédits : Hulton Getty

photographie

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945
Crédits : National Archives

vidéo

Minéraux uranifères

Minéraux uranifères
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Uranium : production minière

Uranium : production minière
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


L'uranium (symbole U, numéro atomique 92) est un élément chimique métallique très dense (d = 19), dur, dont la couleur grise rappelle celle du nickel. Pendant les cent cinquante ans qui suivirent sa découverte, en 1789, par Martin Heinrich Klaproth, on lui trouva peu d'applications – essentiellement la fabrication d'émaux –, et il fut étudié principalement parce qu'il était le plus lourd (poids atomique 238,02) des éléments connus. Eugène Melchior Péligot montra, en 1841, que la substance isolée par Klaproth était en réalité l'oxyde UO2 et prépara l'uranium métallique par réduction du tétrachlorure UCl4 à l'aide de potassium. En 1938, Otto Hahn et Fritz Strassmann découvrirent que le noyau d'uranium bombardé par un flux de neutrons éclatait en noyaux plus légers comme ceux de baryum (Z = 56) et de krypton (Z = 36) en libérant une énergie considérable. La découverte de ce phénomène appelé fission fut à l'origine des recherches les plus intenses jamais effectuées sur un élément chimique. En 1939, Enrico Fermi, puis Leo Szilard, Herbert Lawrence Anderson et Frédéric Joliot-Curie montrèrent que ce processus pouvait s'effectuer de façon continue par l'intermédiaire d'une réaction en chaîne. Il fut démontré aussi que seul l'isotope 235 était fissile. La première réaction nucléaire en chaîne fut mise en œuvre le 2 décembre 1942 à l'université de Chicago. Les applications militaires suivirent rapidement : explosion d'Hiroshima le 6 août 1945, puis développement par les grandes puissances d'un arsenal nucléaire considérable.

Otto Hahn Fritz Strassmann et Fritz Haber

Otto Hahn Fritz Strassmann et Fritz Haber

Photographie

Le chimiste allemand Otto Hahn (1879-1968), au centre, et ses collègues Fritz Strassmann et Fritz Haber, à Munich, en 1962. Otto Hahn reçut le prix Nobel de chimie en 1944 pour sa théorie de la fission de l'uranium, théorie émise en 1938. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945

Hiroshima et la capitulation du Japon, 1945

Vidéo

Le 6 août 1945, un bombardier américain largue la première bombe atomique de l'histoire sur la ville d'Hiroshima, au Japon. Une seconde bombe A est lancée sur Nagasaki le 9 août. Les deux cités sont entièrement détruites; quelque 150 000 personnes sont tuées sur le coup. Ce chiffre... 

Crédits : National Archives

Afficher

Géochimie, métallurgie extractive

L'uranium a quatre valences possibles, les valences 4 et 6 étant les plus répandues dans les minerais. Les conditions de passage de la valence 4 à la valence 6 dépendent du potentiel d'oxydoréduction du milieu ; elles sont v [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : ingénieur au Commissariat à l'énergie atomique
  • : Ingénieur au Centre d'études nucléaires, Saclay
  • : ingénieur École nationale supérieure de géologie, Nancy, chargé de mission à la Direction des mines et usines
  • : professeur d'université à l'I.U.F.M. de Créteil, chercheur au Centre d'études de chimie métallurgique (C.N.R.S.)

Classification


Autres références

«  URANIUM  » est également traité dans :

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les armes nucléaires »  : […] À masse égale réagissante, la fission de l'uranium 235 ou du plutonium 239 est dix-huit millions de fois plus énergétique que celle d'un explosif courant, comme le T.N.T. (trinitrotoluène). Mais la rapidité de l' explosion met si vite la charge fissile en configuration non critique que le rendement n'est que de un à quelques dixièmes : le rappor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-armes-lourdes/#i_1398

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Mines, énergie et industrie »  : […] L' Australie-Occidentale est, par excellence, l'État minier du pays dont il assure en valeur, tous minerais confondus, plus du quart de la production nationale. En fait, considérant la structure géologique du pays, les mines sont réparties de façon assez homogène sur l'ensemble du territoire australien, d'autant que l'activité extractive, contrair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_1398

BAGOMBÉ RÉACTEUR NUCLÉAIRE NATUREL DE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 570 mots

Le gisement d'uranium d'Oklo, au Gabon, présente une particularité unique au monde : véritable curiosité géologique, il est constitué d'une quinzaine de réacteurs nucléaires naturels qui fonctionnent sur un principe équivalent de ceux qui sont réalisés par l'homme pour la production d'électricité. La Compagnie des mines d'uranium de Franceville (C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reacteur-nucleaire-naturel-de-bagombe/#i_1398

BECQUEREL ANTOINE HENRI (1852-1908)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 524 mots

Né le 15 décembre 1852 à Paris, Henri Becquerel était le fils d'Alexandre Edmond et le petit-fils d'Antoine César Becquerel, tous deux physiciens ayant développé l'étude de la phosphorescence au laboratoire de physique du Muséum d'histoire naturelle. Il partageait son temps entre l'enseignement à l'École polytechnique et quelques travaux de recherc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-henri-becquerel/#i_1398

BLINDÉS MATÉRIELS

  • Écrit par 
  • Patrice VENTURA
  •  • 7 276 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les blindés américains »  : […] Le char M1 Abrams équipe l'armée américaine depuis 1980. Conçu initialement dans la perspective d'un conflit avec les forces du Pacte de Varsovie, il a en fait été déployé en Irak au cours de la guerre du Golfe, dans les Balkans et lors de la guerre d'Irak. Il fut d'ailleurs modifié pour ces engagements, avec un blindage renforcé combinant acier e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiels-blindes/#i_1398

CARNOTITE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 324 mots
  •  • 1 média

Vanadate hydraté d'uranium et de potassium de formule chimique : K 2 (UO 2 ) 2 (VO 4 ) 2 3H 2 O, qui doit son nom de carnotite au savant français Marie Adolphe Carnot (1839-1920). À l'analyse chimique, elle apparaît composée de 10,4 p. 100 de K 2 O, de 63,4 p. 100 de UO 3 , de 20,16 p. 100 de V 2 O 5 et de 6 p. 100 de H 2 O. L'eau est sous forme z […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carnotite/#i_1398

CENTRALE NUCLÉAIRE DE SHIPPINGPORT (Ohio)

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY
  •  • 258 mots

La première centrale nucléaire civile de la filière R.E.P. (réacteur à eau pressurisée) produisant de l'électricité de manière industrielle a été mise en service, aux États-Unis, le 2 décembre 1957 à Shippingport, près de Pittsburgh (Ohio). Celle-ci utilisait un réacteur nucléaire de 60 mégawatts électriques (MWe), modéré et refroidi par de l'eau o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centrale-nucleaire-de-shippingport/#i_1398

CURIE LES

  • Écrit par 
  • Marcel FRILLEY
  •  • 4 829 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Travaux préliminaires »  : […] Henri Becquerel avait observé que certains minerais contenant de l'uranium avaient la propriété d'émettre un rayonnement doué de caractères communs avec les rayons X, qui venaient d'être découverts par Rœntgen. Il s'était limité à prouver que les rayons uraniques n'étaient pas la conséquence d'une excitation due à une cause extérieure et à mettre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-curie/#i_1398

DÉCOUVERTE DE LA RADIOACTIVITÉ NATURELLE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 154 mots

En février 1896, Henri Becquerel (1852-1908) prépare des cristaux de sulfate double d'uranyle et de potassium et, afin d'étudier leur phosphorescence, les place sur une plaque photographique entourée d'un papier. Le soleil étant absent, il enferme ses plaques dans un tiroir. Quelques jours plus tard, il constate qu'elles ont été fortement impressio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-de-la-radioactivite-naturelle/#i_1398

DE LA RADIOACTIVITÉ À LA FISSION DE L'ATOME - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY
  •  • 867 mots

1896 Après la découverte des rayons X par le physicien allemand Wilhelm C. Röntgen en 1895, de nombreux savants recherchent des sources naturelles de rayons X. Le physicien français Henri Becquerel découvre fortuitement que des sels d'uranium émettent des rayons nouveaux, qu'il appelle « uraniques ». 1897 Joseph J. Thomson et divers savants brita […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-radioactivite-a-la-fission-de-l-atome-reperes-chronologiques/#i_1398

DIORI HAMANI (1916-1989)

  • Écrit par 
  • Bernard NANTET
  •  • 966 mots

Premier président du Niger indépendant, Hamani Diori est né en 1916, dans le village zerma de Soudouré, au bord du Niger, près de Niamey. Cette région, où le souvenir de l'équipée meurtrière de la colonne Voulet-Chanoine est resté vif dans la population, a fourni plusieurs lots de « tirailleurs sénégalais » destinés aux champs de bataille européen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamani-diori/#i_1398

FERMI ENRICO (1901-1954)

  • Écrit par 
  • P. M. HEIMANN, 
  • Eduardo de RAFAEL
  •  • 1 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réalisation de la première pile atomique »  : […] En 1938, Otto Hahn et Fritz Strassmann découvrirent la fission nucléaire, en désintégrant des noyaux d'uranium en deux noyaux de numéros atomiques voisins. Fermi, supposant que le processus s'accompagnait d'une émission neutronique, comprit que les neutrons ainsi produits pouvaient servir à déclencher d'autres réactions de fission, rendant ainsi p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-fermi/#i_1398

FLUOR

  • Écrit par 
  • Josik PORTIER
  • , Universalis
  •  • 2 404 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Applications »  : […] Le fluor et surtout ses dérivés connaissent de multiples applications dans des domaines variés. Le fluor est utilisé en thérapeutique. Son emploi le plus courant est la prophylaxie de la carie dentaire. À cet effet, certains pays introduisent systématiquement du fluor dans les eaux de consommation. Le fluorure de sodium sert pour le traitement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fluor/#i_1398

FRÉJACQUES CLAUDE (1924-1994)

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY
  •  • 849 mots

Physicien français, né le 1 er  août 1924 à Paris et mort le 7 juin 1994 dans la même ville. En cinq décennies, la France est devenue l'une des premières puissances nucléaires du monde. Beaucoup d'efforts très divers ont été nécessaires pour cela. Parmi ceux-ci, la mise au point du procédé de séparation des isotopes de l'uranium, d'abord dans l'us […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-frejacques/#i_1398

GAZ RARES ou GAZ NOBLES

  • Écrit par 
  • Paul ALLAMAGNY, 
  • Albert LACAZE, 
  • Nathalie LEMAITRE
  • , Universalis
  •  • 3 906 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Le radon en France : émission et surveillance »  : […] Le radon est aujourd'hui considéré comme la principale source d'exposition radiologique naturelle pour l'homme. C'est un gaz inerte issu de la désintégration radioactive du radium. On le trouve plus particulièrement dans les régions à sous-sol cristallin (granite, pegmatite) où l'uranium, le thorium et le radium sont présents en relativement forte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaz-rares/#i_1398

HAHN OTTO (1879-1968)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 402 mots
  •  • 4 médias

Chimiste allemand, lauréat du prix Nobel (1944) pour ses travaux sur la fission de l'uranium . Né à Francfort, il fait ses études universitaires à Marburg, puis à Munich, où il obtient son doctorat en 1901. Il deviendra le plus grand radiochimiste de l'Allemagne. Tôt attiré par la chimie des radioéléments, il se rend à Londres au laboratoire de Wil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-hahn/#i_1398

IONS ÉCHANGEURS D'

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 6 125 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Permutations d'ions »  : […] La permutation d'ions est le mode d'utilisation le plus simple et le plus fréquent, tant au laboratoire que dans l'industrie. Si les conditions chimiques sont telles que la solution contienne une espèce capable de se fixer dans la résine, la solution abandonne le soluté jusqu'à ce que toute la résine de la colonne soit en équilibre avec la solutio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echangeurs-d-ions/#i_1398

KAZAKHSTAN

  • Écrit par 
  • Isabelle OHAYON, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Denis SINOR, 
  • Julien THOREZ
  • , Universalis
  •  • 8 776 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « De la crise postsoviétique à l'essor contemporain »  : […] Durant la première décennie d'indépendance, le Kazakhstan a subi une profonde crise économique à la suite de la désintégration du système de production et d'échanges soviétique. La production industrielle et la production agricole (céréales, élevage) ont chuté sous l'effet conjugué de la perte du marché soviétique et de la désorganisation du secte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kazakhstan/#i_1398

MACKENZIE, fleuve

  • Écrit par 
  • J. Lewis ROBINSON
  •  • 3 436 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Population et économie »  : […] Le bassin du Mackenzie présente un peuplement épars. Ses ressources naturelles sont rares, et moins accessibles que celles du sud du Canada. Les animaux à fourrure furent la première source de revenus au xix e  siècle. Toujours piégés par les trappeurs, en particulier amérindiens, dans les forêts du bassin fluvial, ils contribuent aujourd'hui peu à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mackenzie-fleuve/#i_1398

MCMILLAN EDWIN MATTISON (1907-1991)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 442 mots

Physicien américain né à Redondo Beach (Californie) et mort à El Cerrito (Californie). Il a reçu, avec Glenn Theodore Seaborg le prix Nobel de chimie (1951) pour ses découvertes dans le domaine de la chimie des éléments transuraniens. Après des études au California Institute of Technology (Caltech) et à Princeton, Edwin Mattison McMillan obtient so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edwin-mattison-mcmillan/#i_1398

MANHATTAN PROJECT

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 666 mots
  •  • 6 médias

On désigne sous le nom de Manhattan Project le premier programme américain de réalisations scientifique et technique destinées à la fabrication de bombes atomiques à uranium 235 et à plutonium, élaboré par les autorités américaines en 1943. Les travaux entrepris, qui mobilisèrent un grand nombre de savants de différents pays, constituent un phénomè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manhattan-project/#i_1398

MEITNER LISE (1878-1968)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

Physicienne et chimiste nucléaire autrichienne. Après des études à Vienne où elle était née, Lise Meitner se rend, en 1907, à Berlin pour y recevoir l'enseignement de Max Planck, qui, en introduisant, en 1900, le « quantum d'action », avait jeté les bases de l'ancienne théorie des quanta. Elle travaille ensuite avec Otto Hahn au Kaiser Wilhelm Inst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lise-meitner/#i_1398

MISSILES

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 086 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les missiles de croisière »  : […] En 1981, les États-Unis ont introduit un nouveau type de missile stratégique dans leurs arsenaux : les missiles de croisière, sortes d'avions sans pilote. Au contraire des missiles balistiques dont le temps de propulsion est de quelques minutes et qui sortent de l'atmosphère terrestre, les missiles de croisière ont des temps de vol de plusieurs he […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missiles/#i_1398

M.O.X. (Mixed Oxide), industrie nucléaire

  • Écrit par 
  • Bernard LAPONCHE
  •  • 1 806 mots

Le MOX ( Mixed Oxide ) désigne un combustible constitué d'un mélange d' oxydes de plutonium et d' uranium, utilisé actuellement dans certains réacteurs à eau et uranium enrichi. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/m-o-x-mixed-oxide-industrie-nucleaire/#i_1398

NAMIBIE

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Reginald H. GREEN
  • , Universalis
  •  • 7 131 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une économie dépendante »  : […] Si la Namibie s'est libérée de l'Afrique du Sud sur le plan politique, elle reste un pays pauvre dont l'économie est une des plus dépendantes du continent : la domination sud-africaine demeure toujours d'actualité. Pourtant, les indicateurs sont bons : le taux de croissance annuel du P.I.B. dépasse 4 p. 100, le déficit budgétaire reste modéré, l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/namibie/#i_1398

NEUTRON

  • Écrit par 
  • Bernard SILVESTRE-BRAC
  •  • 2 268 mots

Dans le chapitre « Utilisations des neutrons »  : […] Le neutron possède des particularités propres qui le rendent très intéressant du point de vue pratique. Comme le proton, il est sensible à l'interaction forte, mais, à l'inverse, il est neutre et ne ressent donc pas la forte répulsion coulombienne à l'approche d'un noyau. Comme le photon, il est neutre, mais il possède une masse et on peut, grâce à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neutron/#i_1398

NIGER

  • Écrit par 
  • Mamoudou GAZIBO, 
  • Sadou GAZIBO, 
  • Emmanuel GRÉGOIRE
  • , Universalis
  •  • 7 487 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un pays avant tout rural »  : […] Activité principale des Nigériens, l'agriculture pluviale, confinée entre les isohyètes 350 et 800 millimètres, est soumise aux aléas climatiques, la production céréalière (mil, sorgho, maïs) fluctuant dans des proportions considérables (2,1 Mt en 2000 ; 3,5 Mt en 2003). La récolte ne couvre pas souvent les besoins du pays (2,7 millions de tonnes) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niger/#i_1398

NUCLÉAIRE - Réacteurs nucléaires

  • Écrit par 
  • Jean BUSSAC, 
  • Frank CARRÉ, 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Jules HOROWITZ, 
  • Jean TEILLAC
  •  • 12 397 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Réacteurs surgénérateurs à neutrons rapides »  : […] Les réacteurs à neutrons rapides, qui se distinguent des précédents par l'absence de modérateur, ne fonctionnent qu'avec un combustible dont la teneur en matière fissile est supérieure à 15 p. 100. Pour les neutrons rapides, la faiblesse des captures parasites et le meilleur rendement en neutrons (η) du plutonium 239 permettent à ces réacteurs d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-reacteurs-nucleaires/#i_1398

NUCLÉAIRE - Cycle du combustible

  • Écrit par 
  • Bernard BOULLIS, 
  • Noël CAMARCAT
  •  • 7 074 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le procédé Purex de retraitement »  : […] Le procédé mis en œuvre pour retraiter les combustibles nucléaires usés est aujourd'hui, de façon quasi exclusive, le procédé Purex (Plutonium Uranium Refining by Extraction). Fondé sur l'extraction sélective de l'uranium et du plutonium par un composé organique, le phosphate tributylique (TBP), il est aujourd'hui fort de près de soixante-dix anné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-cycle-du-combustible/#i_1398

NUCLÉAIRE - Applications civiles

  • Écrit par 
  • Pierre BACHER
  •  • 6 686 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Technologies non éprouvées mais disposant d'une expérience industrielle importante »  : […] Deux filières de réacteurs ont été développées jusqu'au stade de réacteurs électrogènes de puissance, mais sans jamais atteindre le stade véritablement commercial : les réacteurs à neutrons thermiques à haute température (H.T.R.) refroidis par de l'hélium et les réacteurs à neutrons rapides (R.N.R.) refroidis par un métal fondu. En ce qui concerne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-applications-civiles/#i_1398

NUCLÉAIRE - Applications militaires

  • Écrit par 
  • Paul BOUÉ, 
  • Thierry MASSARD, 
  • François OLIVE
  •  • 8 604 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Matériaux fissiles »  : […] La partie active d'une charge nucléaire est constituée de matériaux nucléaires qui, mis en condition de façon appropriée, deviennent le siège de réactions extrêmement violentes, avec fort dégagement d'énergie. Dans les armes à fission, cette mise en condition consiste à rapprocher brutalement, à l'aide d'un explosif chimique, les matières fissi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-applications-militaires/#i_1398

NUCLÉAIRE - Déchets

  • Écrit par 
  • Pierre BEREST, 
  • Jean-Paul SCHAPIRA
  •  • 10 946 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La formation des noyaux radioactifs à l'intérieur des combustibles usés »  : […] Les corps à vie longue visés par la transmutation sont créés par interaction des neutrons avec les noyaux lourds ( uranium, plutonium) constituant le combustible de départ ou créés lors de son irradiation dans le réacteur. Ils se répartissent suivant deux catégories : les produits de fission et les actinides. Les premiers sont des fragments de ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-dechets/#i_1398

NUCLÉAIRE - Sûreté des centrales nucléaires

  • Écrit par 
  • Bernard LAPONCHE
  •  • 2 314 mots

Dans le chapitre « Principe de fonctionnement d'un réacteur nucléaire »  : […] Le rôle des réacteurs des centrales nucléaires est comparable à celui d'une chaudière classique mais la chaleur, ensuite transformée en partie en électricité, y est produite par la fission de noyaux d' uranium (isotope 235) et de plutonium. La fission donne naissance à des « produits de fission », fragments du noyau initial, et à quelques neutrons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-surete-des-centrales-nucleaires/#i_1398

NUCLÉAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 103 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L’électronucléaire »  : […] Le principe de la fission de l’uranium est connu depuis 1939 : l’absorption d’un neutron de faible énergie (neutron dit thermique) par un noyau d’uranium provoque la fission de ce dernier en deux noyaux plus légers. Cette réaction libère une grande quantité d’énergie et deux ou trois neutrons énergétiques. Si ces neutrons sont ralentis dans un ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire/#i_1398

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Les principes physiques

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 108 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Applications énergétiques »  : […] Les applications énergétiques de la physique nucléaire sont bien connues et une part importante de l'électricité est maintenant produite à partir des réactions de fission des noyaux lourds (principalement l'uranium). Les travaux actuels dans ce domaine se concentrent sur la recherche de cycles moins polluants, tel le cycle du thorium, et s'attache […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-les-principes-physiques/#i_1398

NUCLÉAIRE (PHYSIQUE) - Isotopes

  • Écrit par 
  • René BIMBOT, 
  • René LÉTOLLE
  •  • 5 428 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Chimie et physique nucléaires »  : […] De même que le chimiste doit provoquer des réactions à partir de corps purs et séparer ensuite les produits formés, le chimiste nucléaire qui étudie une réaction nucléaire donnée doit la réaliser à partir de partenaires isotopiquement purs et identifier totalement (éléments et isotopes) les produits de réaction. En ce qui concerne la cible, on uti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nucleaire-physique-isotopes/#i_1398

PLUTONIUM

  • Écrit par 
  • Daniel CALAIS, 
  • André CHESNÉ
  •  • 3 901 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Plutonium 239 »  : […] Le plutonium 239 se forme dans les réacteurs nucléaires alimentés à l' uranium. La capture radiative d'un neutron par l'uranium 238 conduit à un isotope de masse supérieure, l'uranium 239. Celui-ci, instable, se transmute par émission β — en neptunium 239 avec une demi-vie de 23,45 minutes. Ce dernier isotope est également émetteur β — (sa demi-v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plutonium/#i_1398

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Causes de la pollution nucléaire »  : […] Depuis les premiers travaux du projet Manhattan jusqu'au milieu des années 1960, les essais atmosphériques d'armement nucléaire ont constitué, de fort loin, la principale cause de pollution radioactive de la biosphère. Cette cause de pollution a considérablement régressé après le traité de 1963 qui interdit ce genre d'expérimentation, bien qu'il n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_1398

POLONIUM

  • Écrit par 
  • Georges BOUISSIÈRES, 
  • Universalis
  •  • 2 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « État naturel et préparation »  : […] Le polonium 210 est présent dans les minerais uranifères en équilibre radioactif à la concentration de 7,6 × 10 —11  gramme par gramme d'uranium. Son abondance dans l'écorce terrestre peut donc être évaluée à environ 10 —13  p. 100. Sa période est assez longue pour que des traces puissent être extraites directement des minerais d'uranium, mais le t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polonium/#i_1398

PREMIÈRE RÉACTION NUCLÉAIRE EN CHAÎNE

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY
  •  • 176 mots
  •  • 1 média

Le 2 décembre 1942, Enrico Fermi, physicien Italien (1901-1954) alors émigré aux États-Unis, réalise à l'université de Chicago la première réaction en chaîne, fondée sur la fission de noyaux atomiques. Celle-ci est obtenue en utilisant de l'uranium naturel (qui contient l'isotope 235, 235 U, constituant 0,720 p. 100 de l'uranium naturel) et les neu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-reaction-nucleaire-en-chaine/#i_1398

PROTACTINIUM

  • Écrit par 
  • Robert GUILLAUMONT
  •  • 1 882 mots
  •  • 1 média

Le protactinium (Pa) est l'élément chimique de numéro atomique 91. Tous ses isotopes sont radioactifs ; deux d'entre eux, 231 Pa et 234 Pa, existent dans la nature associés à la géochimie de l' uranium. L'isotope de masse 231, émetteur α de demi-vie T 1/2  = 32 760 ans, appartient à la famille radioactive 4 n  + 3 engendrée par l'uranium 235 et se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protactinium/#i_1398

PROTÉROZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Janine BERTRAND-SARFATI, 
  • Renaud CABY
  •  • 3 792 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Paléoprotérozoïque (de — 2,5 Ga à — 1,6 Ga)  »  : […] Les terrains attribués au Paléoprotérozoïque sont conservés dans quelques régions du monde, notamment en Afrique, au Brésil, en Chine... Au Brésil central, l'Archéen de la bordure sud-est du craton de São Francisco s'ennoie sous une épaisse série sédimentaire peu déformée et peu métamorphique : le supergroupe de Minas, d'une épaisseur de plus de 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proterozoique/#i_1398

RADIOACTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard SILVESTRE-BRAC
  •  • 5 422 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  La radioactivité autour de nous »  : […] Qu'elle soit naturelle ou artificielle, qu'elle provienne du Soleil, du cosmos ou des activités humaines, la radioactivité est présente autour de nous, en tous lieux, en tout temps. Les réactions thermonucléaires produites au cœur du Soleil fusionnent, par des phénomènes de catalyse variés, 4 protons en un noyau d'hélium. Cela n'est possible que gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioactivite/#i_1398

RADIUM

  • Écrit par 
  • Georges BOUISSIÈRES
  •  • 2 336 mots
  •  • 1 média

En 1898, quelques mois après avoir découvert le polonium, Pierre et Marie Curie et leur collaborateur Gustave Bémont, poursuivant l'étude du fractionnement de la pechblende de Joachimsthal (aujourd'hui Jáchymov, en République tchèque), purent révéler l'existence d'un élément d'un comportement chimique voisin de celui du baryum et pour lequel ils p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radium/#i_1398

RÉACTEUR NUCLÉAIRE E.P.R. (European Pressurized Reactor)

  • Écrit par 
  • Bernard LAPONCHE
  •  • 1 539 mots

Dans le chapitre « Rappel sur les réactions nucléaires à eau pressurisée »  : […] En France, la production d'électricité d'origine nucléaire est assurée par cinquante-huit réacteurs nucléaires qui sont répartis dans dix-neuf centrales. Tous ces réacteurs appartiennent à la filière des réacteurs à eau pressurisée (R.E.P., en anglais P.W.R. pour Pressurized Water Reactor). Le combustible est de l'oxyde d'uranium (UO 2 ) enrichi à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/european-pressurized-reactor/#i_1398

RÉACTEURS NUCLÉAIRES À SELS FONDUS

  • Écrit par 
  • Daniel HEUER, 
  • Elsa MERLE-LUCOTTE
  •  • 2 709 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Comment déployer à grande échelle ce type de réacteur ? »  : […] L' 233 U utilisé comme matière fissile dans les T.M.S.R.-N.M. dès son démarrage n'existant pas à l'état naturel sur Terre, des études sont également menées afin d'identifier les meilleures solutions qui puissent permettre de fournir la première charge en matière fissile pour ces réacteurs. Un démarrage direct à l' 235 U est possible mais, pour des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reacteurs-nucleaires-a-sels-fondus/#i_1398

SAHARA

  • Écrit par 
  • Ali BENSAÂD, 
  • Jeffrey Allman GRITZNER
  •  • 7 605 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le renouveau économique du Sahara et ses effets sur l'urbanisation du territoire »  : […] La découverte et l'exploitation des ressources minières, à partir des années 1960, sortent les territoires sahariens de leur marginalité et leur confèrent une importance économique et stratégique nouvelle. Les États veulent, dès lors, contrôler ces territoires et les intégrer à leur espace national, d'autant plus que, depuis les indépendances, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sahara/#i_1398

TERRE ÂGE DE LA

  • Écrit par 
  • Pascal RICHET
  •  • 5 139 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La rigueur de la physique »  : […] La lointaine origine de ce débat remontait à des réflexions de Georges Louis Leclerc, comte de Buffon (1707-1788), qui s’était lui-même inspiré de René Descartes (1596-1650) et de Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) pour postuler que la Terre avait initialement été une masse en fusion arrachée du Soleil lors de l’impact d’une comète. L’idée de B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-de-la-terre/#i_1398

THORIUM

  • Écrit par 
  • Alfred LECOCQ, 
  • Jean-Pierre ZANGHI
  •  • 2 976 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Applications nucléaires »  : […] À la différence de l' uranium ou du plutonium, le thorium n'est pas fissile. Cependant, l'atome de thorium 232 peut absorber un neutron thermique, issu par exemple de la fission contrôlée d'un atome d'uranium 235, et donner du thorium 233, lequel, par deux émissions β — successives, conduit d'abord au protactinium, puis à l'uranium 233 qui est fis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thorium/#i_1398

TŌKAI-MURA ACCIDENT NUCLÉAIRE DE (30 sept. 1999)

  • Écrit par 
  • Yves LEERS
  •  • 441 mots
  •  • 1 média

Un accident de criticité, c'est-à-dire le déclenchement incontrôlé d'une réaction de fission en chaîne au sein d'un milieu contenant des matières fissiles, s'est produit le 30 septembre 1999 au Japon, à Tōkai-Mura (310 000 habitants, 140 km au nord-est de Tōkyō), dans l'usine de fabrication de combustible nucléaire de la compagnie privée J.C.O. (J […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accident-nucleaire-de-tokai-mura/#i_1398

TORBERNITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 599 mots

Phosphate hydraté d'uranium, de formule chimique : CuO(UO) 2 (PO 4 ) 2 , 12 H 2 O. À l'analyse, la torbernite (ou chalcolite) apparaît composée de 7,7 p. 100 de CuO, de 57,5 p. 100 de UO 3 , de 14,5 p. 100 de P 2 O 5 et de 20,3 p. 100 de H 2 O. L'arsenic est parfois présent comme élément accessoire isomorphe ; il en est de même du phosphore. La te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torbernite/#i_1398

TYUYAMUNITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 326 mots

Vanadate hydraté d'uranium, de formule chimique Ca(UO 2 ) 2 (VO 4 ) 2 H 2 O, la tyuyamunite apparaît, à l'analyse, composée de CaO à 5,87 p. 100 ; de UO 3 à 59,96 p. 100 ; de V 2 O 5 à 19,06 p. 100 ; de H 2 O à 15,11 p. 100. L'eau est sous forme zéolitique et sa teneur varie avec l'humidité ambiante. Elle peut contenir de faibles quantités de Na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyuyamunite/#i_1398

URANINITE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 560 mots

L'uraninite est le principal minerai d'uranium et de radium et doit son nom au premier de ces métaux. C'est un dioxyde d'uranium, mais, dans la nature, celui-ci est plus ou moins oxydé, et, de ce fait, sa composition varie entre deux pôles : UO 2 et UO 3 . Le trioxyde serait dû, en partie, à une auto-oxydation résultant du fait que les processus r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uraninite/#i_1398

URANIUM-THORIUM-PLOMB DATATION PAR L'

  • Écrit par 
  • Hervé BELLON
  •  • 352 mots

Les isotopes 238 et 235 de l'uranium et le thorium 232 sont radioactifs. Dans les trois cas, les produits radiogéniques formés sont des isotopes du plomb : 238 U donne 206 Pb + 8 4 He (T = 4,51 × 10 9 ans), 235 U donne 207 Pb + 7 4 He (T = 7,13 × 10 8 ans), 232 U donne 208 Pb + 6 2 He (T = 1,39 × 10 10 ans) Ces trois réactions nucléaires sont à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/datation-par-l-uranium-thorium-plomb/#i_1398

WALVIS BAY

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 421 mots

Ville du centre-ouest de la Namibie, Walvis Bay (en afrikaans Walvisbaai, signifiant la baie des baleines) se dresse le long de la côte atlantique. Elle fut une enclave sud-africaine jusqu'en 1992. Au milieu du xix e  siècle, la découverte de dépôts de guano sur un certain nombre d'îles voisines provoqua un afflux massif de population à Walvis Bay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walvis-bay/#i_1398

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard BOUDOURESQUES, Jeanne LEHMANN, Jean CARALP, Jean-Louis VIGNES, « URANIUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/uranium/