Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ALUMINIUM

Bien qu'il ne soit passé dans le domaine industriel qu'à la fin du xixe siècle, après la découverte par Paul Louis Toussaint Héroult et Charles Martin Hall du procédé de fabrication par électrolyse, l'aluminium est devenu le premier des métaux non ferreux. Sa légèreté, son inaltérabilité pratique, sa bonne conductibilité électrique et thermique, sa facilité de décoration et la grande résistance mécanique de certains alliages lui donnent des débouchés tels, dans les transports, l'industrie électrique, l'emballage, le bâtiment et toutes les autres industries, que sa consommation a régulièrement doublé tous les huit ans depuis le début du xxe siècle, jusqu'aux années 1970.

Deux sujétions principales s'imposent à l'industrie de l'aluminium : le minerai (de 4 à 5 t de bauxite par tonne d'aluminium) et l'énergie électrique (13 000 kWh par tonne d'aluminium).

La France a été jusqu'en 1940 le principal fournisseur de bauxite avec ses gisements du Var et de l'Hérault. Ceux-ci sont en voie d'épuisement. Les centres principaux d'extraction sont maintenant situés en Amérique latine (Jamaïque, Brésil, Suriname, Guyane), en Guinée et surtout en Australie.

Des réserves importantes et non encore complètement exploitées se trouvent en Inde, au Cameroun, en Indonésie. Un très fort courant de transport de bauxite existe dans le monde. Par exemple, les États-Unis et le Canada l'importent d'Amérique centrale, le Japon depuis l'Australie, la France de Guinée et d'Australie.

La consommation importante d'énergie électrique dans le procédé électrolytique de fabrication de l'aluminium avait amené, autrefois, à toujours placer les usines d'électrolyse près des barrages chargés de les alimenter. Cette sujétion est maintenant levée, les procédés d'interconnexion permettant des échanges faciles d'énergie.

Aspects économiques

Aluminium primaire : production mondiale

Aluminium primaire : production mondiale

C'est après la découverte du procédé électrolytique de fabrication que l'industrie de l'aluminium se développe rapidement (tabl. 1).

Aluminium : production en 2005

Aluminium : production en 2005

L'aluminium est devenu, dès 1960, le premier des métaux non ferreux (tabl. 2).

Aluminium primaire : pays producteurs

Aluminium primaire : pays producteurs

La production d'aluminium d'électrolyse est concentrée, soit dans les pays industrialisés à forte consommation (États-Unis, ex-U.R.S.S., Europe occidentale), soit dans des pays peu consommateurs, mais à énergie hydroélectrique abondante et à bon marché (Canada, Norvège) [tabl. 3]. Une production complémentaire d'aluminium est obtenue par recyclage. Cet aluminium, dit de seconde fusion, représente près de 30 p. 100 de la consommation mondiale.

Les très nombreuses applications de l'aluminium et de ses alliages découlent de sa légèreté, jointe à la résistance mécanique élevée de certains alliages (transports), de sa bonne conductibilité électrique (conducteurs) et thermique (ustensiles de ménage), de sa résistance à la corrosion (emballages) et de ses facilités de décoration (bâtiment).

La consommation en aluminium d'électrolyse des différents secteurs d'activité est très variable suivant les pays.

De même, la consommation d'aluminium dans les divers pays varie beaucoup, selon qu'ils sont ou non producteurs et selon le pouvoir d'achat des habitants, cette consommation par habitant ayant d'ailleurs tendance à augmenter. En 2006, elle était environ et en moyenne de l’ordre de 25 kilogrammes par habitant et par an dans les pays occidentaux.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ingénieur de l'Institut électrotechnique de Grenoble, directeur honoraire de la compagnie Pechiney
  • : ingénieur à l'École centrale de Lyon, chef de service à Cégédur Péchiney

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Aluminium primaire : production mondiale

Aluminium primaire : production mondiale

Aluminium : production en 2005

Aluminium : production en 2005

Aluminium primaire : pays producteurs

Aluminium primaire : pays producteurs

Autres références

  • PROCÉDÉ INDUSTRIEL DE FABRICATION DE L'ALUMINIUM

    • Écrit par Nicole CHÉZEAU
    • 188 mots

    Le Français Henri Sainte-Claire Deville (1818-1881) inventa en 1854 le premier procédé industriel de fabrication de l'aluminium. Celui-ci consiste à décomposer le chlorure double NaCl-AlCl3 par le sodium en présence d'un fondant. L'alumine nécessaire à la préparation de ce chlorure était...

  • ACIER - Technologie

    • Écrit par Louis COLOMBIER, Gérard FESSIER, Guy HENRY, Joëlle PONTET
    • 14 176 mots
    • 10 médias
    L'aluminium est avant tout un puissant désoxydant. Il se rencontre plus rarement comme élément d'alliage dans des cas particuliers où il intervient dans certains processus de durcissement.
  • AIMANTS

    • Écrit par Roger FONTAINE
    • 6 273 mots
    • 13 médias
    La découverte en 1931 par Mishima d'un alliage de fer, de nickel et d'aluminium (30 p. 100 Ni, 12 p. 100 Al, 58 p. 100 Fe) présentant des propriétés d'aimant permanent intéressantes (Br = 0,95 T, Hc = 34 220 A ( m-1) ouvre la voie à une nouvelle classe de matériaux...
  • ALLIAGES

    • Écrit par Jean-Claude GACHON
    • 7 362 mots
    • 5 médias
    ...la procédure qui permet de conserver la dureté souhaitable tout en maintenant la fragilité à un niveau acceptable. Dans le cas du duralumin, alliage d' aluminium et de cuivre, le réseau cristallin de l'aluminium est capable, à 550 0C, de s'accommoder de la présence de 2 p. 100 d'atomes de cuivre...
  • ALUNS

    • Écrit par Jean PERROTEY
    • 1 633 mots

    On appelle communément alun le sulfate double de potassium et d' aluminium hydraté [K2SO4, Al2(SO4)3, 24 H2O], qui reçoit souvent les noms usuels d'alun de potasse ou alun de roche, son appellation minéralogique étant kalinite. De nombreux composés semblables sont connus et, par extension,...

  • Afficher les 32 références

Voir aussi