ANTIMOINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Triage du minerai

Triage du minerai
Crédits : Hulton Getty

photographie

Antimoine : propriétés physiques

Antimoine : propriétés physiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Oxyde d'antimoine III

Oxyde d'antimoine III
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


L'antimoine est l'élément chimique métallique de symbole Sb (du latin stibium), de numéro atomique 51. C'est un solide brillant de couleur argentée. Il est assez rare : les deux tiers des éléments naturels sont plus abondants que lui dans la croûte terrestre. Toutefois, il se rencontre, en certains endroits, sous forme de minerais riches, souvent associés à ceux de plomb, de cuivre et d'argent. De ce fait, il est plus accessible que d'autres éléments, globalement plus abondants, mais plus disséminés. Il existe à l'état natif, pur ou mêlé à de l'arsenic avec lequel il constitue des cristaux mixtes ; on trouve aussi les oxydes Sb2O3 et Sb2O4 ; cependant, le minerai le plus important est un sulfure, la stibine Sb2S3.

Les principaux pays producteurs du minerai sont la Chine, où se trouvent les plus grosses réserves mondiales, l'Afrique du Sud, l'ex-U.R.S.S., la Bolivie, le Mexique et l'ex-Yougoslavie.

Triage du minerai

Triage du minerai

photographie

En Bolivie, en 1945, des femmes trient à la main le minerai d'étain qui vient de passer dans un broyeur. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le métal n'est plus utilisé à l'état pur, mais ses alliages sont relativement importants. On l'ajoute au plomb pour améliorer sa dureté dans les batteries d'accumulateurs ou les caractères d'imprimerie et aux alliages antifriction à base de plomb, d'étain et de cadmium. Quelques composés de l'antimoine sont utilisés dans des peintures, dans la fabrication de matériaux ignifuges et de munitions, ainsi que dans l'industrie pharmaceutique.

Historique

Un vase chaldéen en antimoine pur datant d'environ quatre mille ans avant notre ère a été retrouvé.

Les Égyptiens des Ve et VIe dynasties se servaient de récipients en cuivre recouvert d'antimoine pour le transport de l'eau.

La Bible mentionne le sulfure d'antimoine : Jézabel se fardait les yeux avec de la stibine. Cette pratique était répandue parmi les Égyptiens pour des raisons à la fois d'esthétique et d'hygiène ; Grecs, Romains et Chinois connaissaient également ses vertus curati [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, maître assistant à l'université de Haute-Normandie

Classification


Autres références

«  ANTIMOINE  » est également traité dans :

ARSENIC

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 4 538 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Propriétés »  : […] phosphore typiquement non métalliques dont les degrés d'oxydation fondamentaux sont − III, + III et + V ; il précède l'antimoine et le bismuth chez lesquels le caractère métallique s'accentue avec prépondérance presque exclusive du degré d'oxydation + III. L'arsenic est un élément intermédiaire qui se rattache tantôt à un groupe, tantôt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arsenic/#i_3015

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 736 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les basses montagnes du Jiangnan »  : […] c'est la richesse en minerais des reliefs méridionaux, où plus de soixante-dix sortes ont été identifiées et en particulier des métaux non ferreux. Les réserves d'antimoine, notamment à Xikuangshan au Hunan, et de tungstène, notamment à Xihuashan au Jiangxi, se situeraient aux premiers rangs mondiaux. Ce sont aussi du manganèse, du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_3015

PHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES, 
  • Jérôme BARRE, 
  • Pierre BECHTEL, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Georges HOUIN, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Jean-Paul TILLEMENT
  •  • 20 277 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « De l'âge magique aux découvertes des « chimiatres » »  : […] les porcs. Il eut l'idée de le prescrire aux moines amaigris par les jeûnes prolongés. Comme tous les moines moururent, le stibium fut appelé « antimoine » et banni de la thérapeutique. Ce n'est qu'au xviie siècle, à la suite de la guérison grâce à l'antimoine de Louis XIV encore jeune, que ce corps fut à nouveau prescrit. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacologie/#i_3015

PLOMB

  • Écrit par 
  • Claude FOUASSIER, 
  • Michel PÉREYRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 741 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Propriétés et usages du métal et de ses alliages »  : […] On peut remédier au manque de dureté du plomb en ajoutant de l'antimoine en proportion de 10 à 20 p. 100, par exemple, dans les caractères d'imprimerie, de 2 p. 100 dans les plaques positives des accumulateurs, de 5 à 8 p. 100 dans les moulages de balles de fusil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plomb/#i_3015

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 124 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Stibine »  : […] et non élastiques. La stibine s'oxyde assez facilement en sulfates très instables qui s'hydrolysent en donnant des oxydes : sénarmontite (Sb2O3), kermésite (Sb2S2O), qui remplacent parfois totalement la stibine. C'est pratiquement le seul minerai d'antimoine […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfures-et-sulfosels-naturels/#i_3015

Voir aussi

ALLIAGES ANTIFRICTION    ANTIMONIATES    ANTIMONYLE    BASILE VALENTIN    CHLORURES    DOSAGE chimie    ÉMÉTIQUE    FLUORURES    HALOGÉNURES    HYDRURES    IGNIFUGATION & IGNIFUGEANTS    MÉTAL ANGLAIS    OXYDES    MÉTHODE DE PANETH    SELS    STIBINE chimie    STIBINE minéralogie    SULFURES    TOXICITÉ

Pour citer l’article

Jean PERROTEY, « ANTIMOINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimoine/