Guy TAMAIN

docteur ès sciences, chargé de recherche au C.N.R.S.

APOPHYLLITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 188 mots

L'apophyllite est un phyllosilicate. Cristallisant dans le système quadratique, ses cristaux se présentent sous la forme de prismes carrés, courts, tronqués, avec clivage basal à éclat nacré.C'est un minéral de couleur blanc, rose, jaune pâle ou vert. Les cristaux montrent deux clivages, dont l'un parfait.L'apophyllite a pour formule chimique KFCa4 [Si8O20], 8 H2O. Au sein de cette formule globale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apophyllite/#i_0

CHAPEAUX OXYDÉS

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 987 mots

Initialement, le mineur désignait par chapeaux de fer les masses de limonites formées par altération des gisements renfermant de la pyrite et/ou d'autres sulfures de fer. Puis, par extension, on parle de chapeaux de fer des gisements métalliques sulfurés, c'est-à-dire la zone où s'effectue l'oxydation de ces sulfures. Cette zone, dont la puissance varie d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chapeaux-oxydes/#i_0

CLINOCHLORE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 414 mots

Minéral vert de la famille des chlorites, typiquement monoclinique, d'où son nom, le clinochlore est un aluminosilicate hydraté.Bien qu'à l'analyse chimique, les pourcentages en oxydes puissent varier, sa formule chimique peut s'écrire : (Mg,Al)3Mg3[Si3AlO10(OH)2](OH)6.Il peut contenir sous forme d'impuretés Ca, Mn et Cr. On en connaît deux variétés ; l'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clinochlore/#i_0

DATOLITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 247 mots

Minéral appartenant au groupe des nésosilicates, ou silicates à tétraèdres de SiO4 isolés. La formule chimique de la datolite est Ca2B2(SiO4)2(OH)2 ; sa composition est de 37,6 p. 100 de SiO2, 35 p. 100 de CaO, 21,8 p. 100 de B2O3 et 5,6 p. 100 de H2O. Ses propriétés la rapprochent des zéolites. Elle cristallise dans le système monoclinique, le plus souven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/datolite/#i_0

DIOPTASE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 387 mots

Cyclosilicate hydraté naturel de cuivre, ainsi nommé parce que si l'on en regarde les cristaux par transparence et d'une certaine manière on y aperçoit d'ordinaire les reflets intérieurs des plans de clivage.La dioptase, de par sa structure, se rattache probablement au groupe de la phénacite, du type R2SiO4.Sa formule chimique H2CuSiO4, ou H2O, CuO, SiO2, peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dioptase/#i_0

EUDIALYTE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 306 mots

De formule chimique supposée : (Na, Ca)6[ZrSi6O18](OH, Cl), l'eudialyte possède deux variétés, l'une enrichie en FeO, l'eucolite, l'autre, intermédiaire par sa teneur en FeO, la mésodialyte.Dans le système rhomboédrique, elle cristallise en scalénoèdres birhomboédriques. Les cristaux se présentent en tablettes épaisses ou en lamelles, plus rarement en prismes. On peut la trouver également en grain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eudialyte/#i_0

FILONS

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 832 mots

Corps mis en place ou apparu dans une cassure ou fissure des roches, le filon est morphologiquement assimilable en général à une plaque ou lame à faces parallèles, et son contenu, dit caisse filonienne, n'a pas la même composition que les roches environnantes, dites encaissantes.Un filon est défini et caractérisé par son allure générale, son plan sagittal, sa direction ou orientation, sa longueur, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filons/#i_0

GARNIÉRITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 281 mots

Phyllosilicate du groupe de l'halloysite découvert par l'ingénieur français Garnier dans les minerais nickélifères de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.La garniérite a pour formule chimique :(Ni,Mg)3[Si2O5](OH)4.Sa composition est variable, avec généralement 20 à 30 p. 100 de nickel, et jusqu'à 15 p. 100 de magné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garnierite/#i_0

GLAUCONITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 403 mots

Aluminosilicate ferromagnésien hydraté, de formule (K, Na)(Fe3+, Fe2+, Al, Mg)2 3[Si3 (Si,AL)O10](OH)2,4 H2O, la glauconite se cristallise dans le système monoclinique ; elle est rarement observée en petits cristaux hexagonaux, mais plutôt en petits grains arrondis ou en sphérules d'un diamètre allant de 1 à quelques millimètres. Sa cristallinité n'app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glauconite/#i_0

HELVITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 213 mots

Tectosilicate de formule (Mn,Fe,Zn)8[BeSiO4]6S2, ce minéral contient 13,6 p. 100 de BeO et jusqu'à 15 p. 100 de FeO et de 20 à 30 p. 100 de ZnO (genthelvite).L'helvite cristallise dans le système cubique, en hexatétraèdres, et se rencontre sous forme de cristaux tétraédriques ou de masses concrétionnées sphériques.De couleur jaune, jaune-brun, brun-rouge, plus rarement verte, elle est semi-transpa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helvite/#i_0

HÉMIMORPHITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 530 mots

Les mineurs appellent indifféremment calamine les divers composés oxydés du zinc. Toutefois, les minéralogistes français réservent cette appellation au silicate de zinc hydraté, l'hémimorphite, dont la formule chimique est SiO2, 2 ZnO, H2O. Souvent la calamine du mineur n'est pas de l'hémimorphite, mais de la smithsonite. Le terme de calamine peut donc prêter à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemimorphite/#i_0

KAÏNITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 156 mots

De formule KMg[SO4]Cl,3 H2O ou MgSO4,KCl,3 H2O, la kaïnite cristallise sous forme de prismes dans le système monoclinique. Elle se présente habituellement sous forme de masses granulaires compactes. Les cristaux sont rares et, quand ils existent, de faciès tabulaire ou prismatique. Sa couleur est blanche, jaunâtre ou grisâtre, quelquefois rouge. Son éclat est vitreux. La dureté est de 2 et la mass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kainite/#i_0

MÉTAUX - Métallogénie

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 4 315 mots

Dans une première approche et de façon résumée, on peut dire que la métallogénie est la science des gisements (ou gîtes) métallifères et de leur genèse. Le terme a été créé, au début du xxe siècle, par le géologue français Louis de Launay (1860-1938), pour qui : « La métallogénie étudie les gisements minéraux des éléments chimiques, leurs groupements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metallogenie/#i_0

MINETTE DE LORRAINE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 520 mots

La minette est le nom local désignant le minerai de fer oolithique qui affleure, en couches stratifiées, dans la région limite entre la Lorraine et le Luxembourg, selon une large bande à l'ouest de la Moselle.La formation ferrifère est interstratifiée dans le Jurassique et est datée du Toarcien supérieur (180-175 mill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/minette-de-lorraine/#i_0

MIRABILITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 402 mots

Le premier nom de la mirabilite fut celui de sal mirabile Glauberi ou sel admirable de Glauber, qui devint ultérieurement et de façon plus concise « sel de Glauber ». Sulfate hydraté naturel de sodium de formule : Na2SO4, 10 H2O, la mirabilite contient 19,3 p. 100 de Na2O, 24,8 p. 100 de SO3 et 55,9 p. 100 d'eau.Elle cristallise dans le sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mirabilite/#i_0

NEWJANSKITE & SYSSERTSKITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 212 mots

Minéraux du groupe de l'iridosmine composés principalement d'osmium et d'iridium en solution solide, la newjanskite et la syssertskite (découvertes dans l'Oural, à Neviansk et à Syssert respectivement) cristallisent dans le système hexagonal et se présentent sous forme de lamelles ou grains tabulaires. La newjanskite représente le pôle riche en iridium, avec possibilité de remplacement par du rhod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/newjanskite-et-syssertskite/#i_0

PYROPHYLLITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 437 mots

Très semblable au talc, la pyrophyllite est un phyllosilicate d'alumine, de formule chimique : Al2(Si4O10)(OH)2, ou Al2O3, 4 SiO2, H2O. Elle possède une certaine aptitude à se débiter en feuillets, d'où l'origine de son nom (de deux mots grecs : pyros, feu, et phullon, feuille).À l'analyse, elle apparaît composée de : Al2 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrophyllite/#i_0

THÉNARDITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 341 mots

Sulfate naturel de sodium, de formule Na2SO4 (43,7 p. 100 de Na2O et 56,3 p. 100 de SO3), elle peut contenir K2O en faibles quantités sous forme d'impuretés mécaniques. La thénardite cristallise dans le système orthorhombique en bipyramides rhombiques, parfois en cristaux tabulaires. Les macles sont fréquentes. Elle se rencontre souvent en amas granulaires. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thenardite/#i_0

TORBERNITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 600 mots

Phosphate hydraté d'uranium, de formule chimique : CuO(UO)2(PO4)2, 12 H2O.À l'analyse, la torbernite (ou chalcolite) apparaît composée de 7,7 p. 100 de CuO, de 57,5 p. 100 de UO3, de 14,5 p. 100 de P2O5 et de 20,3 p. 100 de H2O. L'arsenic est parfois présent comme élément accessoire isomorphe ; il en est de même du phosphore. La teneur en eau varie avec la t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torbernite/#i_0

TRIPLITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 227 mots

Minéral de couleur brun sombre (rose saumon dans les variétés riches en manganèse) devenant noir de poix par altération, la triplite doit son nom à la présence de trois clivages. Elle cristallise dans le système monoclinique en éléments grossiers.La triplite a pour formule chimique : P2O5,3 RO,R(F,OH)2, où R = Fe, Mn. Le fer Fe et le manganèse Mn se substituent mutuellement, (OH) peut également se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triplite/#i_0

TYUYAMUNITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 326 mots

Vanadate hydraté d'uranium, de formule chimique Ca(UO2)2(VO4)2H2O, la tyuyamunite apparaît, à l'analyse, composée de CaO à 5,87 p. 100 ; de UO3 à 59,96 p. 100 ; de V2O5 à 19,06 p. 100 ; de H2O à 15,11 p. 100. L'eau est sous forme zéolitique et sa teneur varie avec l'humidité ambiante. Elle peut contenir de faibles quantités de Na2O, K2O, MgO, MnO dont la pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyuyamunite/#i_0

ULEXITE

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 311 mots

Borate hydraté dont la formule chimique peut s'écrire NaCaB5O98H2O, l'ulexite est parfois dénommée, à tort, boronatrocalcite, car ce terme peut aussi s'appliquer à la probertite de composition chimique qualitative analogue. L'ulexite contient environ 43,0 p. 100 de B2O3, 35,5 p. 100 de H2O, 13,8 p. 100 de CaO, 7,7 p. 100 de Na2O, et un peu de K2O et de MgO. Ce minéral cristallise dans le système t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulexite/#i_0

XÉNOTIME

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 610 mots

Essentiellement constitué par du phosphate d'yttrium, de formule (YPO4), le xénotime peut renfermer parfois de l'erbium et d'autres lanthanides (cérium, lanthane, scandium...) qui se substituent à l'yttrium dans la structure cristalline. Le thorium, l'uranium, le zirconium, le béryllium et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xenotime/#i_0