NEWJANSKITE & SYSSERTSKITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Minéraux du groupe de l'iridosmine composés principalement d'osmium et d'iridium en solution solide, la newjanskite et la syssertskite (découvertes dans l'Oural, à Neviansk et à Syssert respectivement) cristallisent dans le système hexagonal et se présentent sous forme de lamelles ou grains tabulaires. La newjanskite représente le pôle riche en iridium, avec possibilité de remplacement par du rhodium ; la syssertskite représente le pôle riche en osmium, avec possibilité de remplacement par du ruthénium. L'analyse chimique est le seul moyen de différenciation avec la couleur : la newjanskite est d'un gris plus clair (voire blanc d'étain) que la syssertskite.

Leur dureté est de l'ordre de 6, la masse volumique varie de 17 à 22 grammes par centimètre cube. Du fait de leur grande stabilité chimique, l'eau régale, même bouillante, ne les dissout pas.

Les minéraux du groupe de l'iridosmine, en association étroite avec les minéraux de la mine du platine, sont liés génétiquement aux roches ultrabasiques. Du fait de leur grande stabilité, on peut les retrouver dans les alluvions. On exploite l'iridosmine dans différents placers aurifères.

—  Guy TAMAIN

Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chargé de recherche au C.N.R.S.

Classification

Pour citer l’article

Guy TAMAIN, « NEWJANSKITE & SYSSERTSKITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/newjanskite-et-syssertskite/