YTTRIUM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De Ytterby, village de Suède.

Symbole chimique : Y

Numéro atomique : 39

Masse atomique : 88,905 g

Point de fusion : 1 523 0C

Point d'ébullition : 3 337 0C

Densité (à 25 0C) : 4,457

Élément chimique du groupe des terres rares, de couleur argentée, ductile, dont les copeaux s'enflamment spontanément dans l'air. Principal représentant des terres dites yttriques, il fut isolé sous forme d'oxyde par J. Gadolin (1794). Il s'est avéré par la suite qu'il s'agissait plutôt d'un mélange d'oxydes dans lequel, par un travail acharné d'un siècle, les chimistes ont réussi à séparer, par de longs fractionnements, neuf éléments différents constituant le groupe des terres rares. Il se distingue des terres l'accompagnant par sa précipitation partielle par l'ammoniaque.

Actuellement, l'yttrium est plus aisément séparé des autres terres yttriques par la méthode d'échange ionique.

L'yttrium est un élément essentiellement trivalent, qui donne de nombreux sels (chlorures, sulfates, carbonates, etc.) dont les solutions sont incolores. L'ion Y3+ est diamagnétique.

On utilise l'yttrium en métallurgie et pour la fabrication de certains alliages. Son haut point de fusion, sa faible section efficace pour les neutrons et sa résistance aux attaques en font un élément utilisé en génie nucléaire. L'yttrium trouve aussi des applications dans la fabrication des verres optiques et des céramiques, comme catalyseur, et dans les lasers.

—  Georges KAYAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  YTTRIUM  » est également traité dans :

LANTHANE ET LANTHANIDES

  • Écrit par 
  • Concepcion CASCALES, 
  • Patrick MAESTRO, 
  • Pierre-Charles PORCHER, 
  • Regino SAEZ PUCHE
  •  • 11 267 mots
  •  • 18 médias

Le groupe des lanthanides est constitué par quinze éléments dans la classification périodique des éléments chimiques de Mendeleïev. Ils occupent dans ce tableau une position particulière, puisque tous sont paradoxalement réunis dans une même case, ce qui conduit à l'écriture d'une ligne supplémentaire, en dehors du tableau, tout comme pour le groupe des actinides. La famille commence par le lantha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanthane-et-lanthanides/#i_3355

XÉNOTIME

  • Écrit par 
  • Guy TAMAIN
  •  • 604 mots

Essentiellement constitué par du phosphate d'yttrium, de formule (YPO 4 ), le xénotime peut renfermer parfois de l'erbium et d'autres lanthanides (cérium, lanthane, scandium...) qui se substituent à l'yttrium dans la structure cristalline. Le thorium, l'uranium, le zirconium, le béryllium et le calcium peuvent se substituer à l'yttrium, mais dans une moindre proportion ; le xénotime constitue d'ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xenotime/#i_3355

Pour citer l’article

Georges KAYAS, « YTTRIUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/yttrium/