HÉMIMORPHITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les mineurs appellent indifféremment calamine les divers composés oxydés du zinc. Toutefois, les minéralogistes français réservent cette appellation au silicate de zinc hydraté, l'hémimorphite, dont la formule chimique est SiO2, 2 ZnO, H2O. Souvent la calamine du mineur n'est pas de l'hémimorphite, mais de la smithsonite. Le terme de calamine peut donc prêter à confusion et on doit lui préférer celui d'hémimorphite. Ce minéral cristallise sous forme de petits cristaux tabulaires, dans le système orthorhombique. Ces individus, aplatis, peuvent être groupés en éventail. Les formes prismatiques se rencontrent également et, dans les divers aspects, les cristaux sont le plus souvent implantés.

Cependant, l'hémimorphite massive est beaucoup plus commune et fournit des croûtes et des masses concrétionnées, à surfaces mamelonnées. Les aspects stalactitiques, granulaires sont aussi courants.

Calamine

Calamine

Photographie

La calamine, sorosilicate hydraté de zinc, est le nom donné à l'hémimorphite lorsque celle-ci s'exprime en masses concrétionnées ou stalactitiques. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Ce silicate de zinc hydraté est translucide à transparent avec un éclat vitreux. Souvent incolore, il peut être verdâtre, jaunâtre plus ou moins brun, gris-brun, ou parfois d'un bleu léger. La poussière est incolore. L'hémimorphite, de dureté de 4,5 à 5, se casse selon des surfaces inégales à subconchoïdales. Toutefois, et c'est là un critère de détermination, il existe un très net clivage (l'angle étant de 760 9′ entre deux de ces facettes) et deux autres clivages peu nets. La masse volumique atteint de 3,4 à 3,5 g/cm3. Enfin, dernier caractère physique important, l'hémimorphite est très fortement pyroélectrique.

Chimiquement, ce silicate de zinc hydraté peut être caractérisé par voie humide assez facilement, puisqu'il est attaqué par tous les acides et se dissout dans KOH concentrée.

La composition chimique de l'hémimorphite en fait un minerai de zinc : (ZnO : 67,5 ; SiO2 : 25 ; H2O : 7,5). Toutefois, le « minerai à calamine », pour être rentable, doit contenir au moins 10 p. 100 de zinc ; il pose des problèmes d'exploitation. En effet, en premier lieu, il s'agit d'un minerai difficile à concentrer et, par conséquent, il ne peut devenir rentable que s [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chargé de recherche au C.N.R.S.

Classification

Pour citer l’article

Guy TAMAIN, « HÉMIMORPHITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemimorphite/