Gilbert-Charles PICARD

professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

ARC DE TRIOMPHE

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 1 634 mots

Un arc de triomphe est une structure architectonique composée de deux pylônes reliés par une voûte en plein cintre ; elle supporte par son intermédiaire un attique, base rectangulaire massive qui elle-même porte des statues. L'arc comprend en outre des colonnes plaquées contre les pylônes qui soutiennent un entablement passant au-dessus de la baie. La présence des colonnes distingue l'arc du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arc-de-triomphe/#i_0

BOMILCAR (mort en 308 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 357 mots

Forme latinisée du nom phénicien Bdmlqrt, qui signifie « dans la main de Melqart ». Le nom de Bomilcar est fréquent à Carthage et fut porté par plusieurs personnages importants, en particulier par un homme politique, mort en ~ 308. D'origine noble, il appartenait probablement à la maison de Hannon Ier le Grand. En ~ 310, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bomilcar/#i_0

CARTHAGE

  • Écrit par 
  • Abdel Majid ENNABLI, 
  • E.U., 
  • Gilbert-Charles PICARD, 
  • Liliane ENNABLI
  •  • 9 871 mots

Fondée par les Phéniciens au ixe siècle avant Jésus-Christ selon les uns, au viiie selon les autres, Carthage tira longtemps sa prospérité de ses relations commerciales avec les divers peuples de l'Afrique septentrionale et de la Méditerranée occidentale.Ses tent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carthage/#i_0

CERVETERI

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 552 mots

Le site archéologique de Cerveteri correspond à celui de Caere, une des plus grandes villes de l'Étrurie méridionale. Caere, avec son port de Pyrgi, est au ~ vie et au ~ ve siècle une des villes les plus puissantes de la ligue étrusque. Vers ~ 540, elle s'allie aux Carthaginois pour chasser les Phocéens d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveteri/#i_0

CIRCONCELLIONS

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 503 mots

Terme désignant les bandes qui parcouraient les campagnes africaines au ive siècle et dont le sens probable est « ceux qui rôdent autour des greniers ». Adhérents de la secte schismatique des donatistes, les circoncellions résistaient par la force aux autorités favorables à l'Église catholique. L'inscription du « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circoncellions/#i_0

CORINTHIEN ORDRE

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 476 mots

Bien que le chapiteau corinthien apparaisse en Grèce au ~ ve siècle, l'ordre corinthien se constitue seulement à Rome sous Auguste. Mais il devient alors si populaire qu'il élimine presque totalement les autres ordres. Après avoir joué un grand rôle dans la formation des ordres médiévaux, tant dans le domaine chrétien que dans l'art islamique, il retr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-corinthien/#i_0

CRYPTOPORTIQUE

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 396 mots

Dans l'architecture romaine, galerie souterraine. Le mot cryptoporticus n'apparaît qu'une fois dans une lettre de Pline le Jeune ; il est formé de crypta, souterrain (dont vient notre mot « grotte ») et de porticus, qui désigne dans ce cas une galerie voûtée. On désigne sous le nom de cryptoportiques des ensembles de galeries souterraines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cryptoportique/#i_0

DIDON ou ELISSA (IXe s. av. J.-C.?)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 440 mots

Princesse de Tyr, fondatrice de Carthage. De nombreux textes anciens attribuent la fondation de Carthage à Didon, également appelée Elissa ; sœur du roi de Tyr Pygmalion, elle quitte la Phénicie après le meurtre de son mari perpétré par son frère, relâche à Chypre, où elle recrute de nouveaux colons, conduits par le grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/didon-elissa/#i_0

DOMUS AUREA

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 444 mots

Les ruines de la Domus Aurea, résidence construite à Rome par Néron, subsistent sur le flanc méridional de l'Esquilin. À l'avènement de Néron, la résidence impériale principale était la Domus Tiberiana sur le Palatin (pratiquement inconnue puisqu'elle est recouverte par les jardins Farnèse), qui était probablement massive e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domus-aurea/#i_0

FORUM

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 544 mots

Place publique de Rome et des villes romaines. Comme la ville grecque, et à la différence des villes orientales, la ville italique possède en son centre une place où les citoyens se réunissent pour traiter d'affaires politiques ou économiques. À Rome, cette place s'établit dès le ~ viie siècle dans la dépression qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forum/#i_0

GLANUM

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 623 mots

Ville celto-ligure, hellénisée et romanisée, située près de Saint-Rémy-de-Provence. Le site de Glanum a été déterminé par l'existence d'un défilé dans la chaîne des Alpilles, où jaillit une source. Le dieu de cette source était appelé Glan ou Glanis par les Ligures qui lui élevèrent une niche et un autel qui porte une dédicace aux « Glaniques », les déesses-mères et au dieu Glan.C'est au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glanum/#i_0

HAMILCAR BARCA (env. 290-229 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 449 mots

Appartenant vraisemblablement à la haute aristocratie carthaginoise, Hamilcar Barca est envoyé, en ~ 247, au cours de la première guerre punique, en Sicile par les adversaires de la guerre à outrance afin de poursuivre les opérations avec des moyens réduits. Il s'illustre au cours de raids maritimes et terrestres. En ~ 241 la paix est signée et Hamilcar rentr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hamilcar-barca/#i_0

HANNIBAL ou ANNIBAL (247-183 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 2 131 mots

Hannibal (ou Annibal) fut non seulement un meneur d'hommes, mais aussi un brasseur d'idées. Derrière le capitaine qui fit trembler Rome se cache l'homme politique né dans une Carthage soumise aux influences de l'hellénisme. Hannibal se pose comme le continuateur d'Alexandre, comme l'homme du rassemblement des États méditerranéens. On peut dire que deux cents ans avant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hannibal-annibal/#i_0

HANNON (Ve s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 467 mots

Après la défaite d'Himère en ~ 480 et la mort du roi magonide Amilcar, son fils Hannon monta sur le trône. On constate alors un changement complet d'orientation dans la politique de Carthage. En Sicile et en Sardaigne, elle se borne à conserver les positions tenues, sans plus. Mais en Afrique, Hannon annexe un territoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hannon/#i_0

HANNON LES

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 401 mots

Deux hauts personnages portant le nom de Hannon s'illustrèrent durant la période de l'oligarchie carthaginoise comprise entre ~ 368 et ~ 263. Le premier, Hannon dit le Grand, était un magnat dont les richesses égalaient presque celles de l'État, selon Justin qui le qualifie de princeps carthaginiensum, titre qui définit une prééminence de fait plutôt qu'une magistrature. En ~ 3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-hannon/#i_0

HASDRUBAL LE BEAU (env. 270-env. 221 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 375 mots

Général carthaginois. Gendre d'Hamilcar Barca, Hasdrubal (ou Asdrubal) avait lié sa fortune à celle de son illustre beau-père. Lorsque celui-ci se noya dans les eaux du Júcar en crue en ~ 229, Hannibal était trop jeune pour succéder à son père et Hasdrubal, commandant e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasdrubal-le-beau/#i_0

HYPOCAUSTE

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 470 mots

Procédé de chauffage central par le sol, employé par les architectes romains à l'époque impériale, surtout pour les thermes. Le principe de l'hypocauste est le suivant : un foyer puissant situé à l'extérieur des bâtiments, produit de l'air chaud, qui circule sous le sol des salles à chauffer, lequel est surélevé au moyen de petites piles ou de murets. L'air […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypocauste/#i_0

ISOCÉPHALIE RÈGLE D'

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 354 mots

Règle en vertu de laquelle les têtes de tous les personnages d'une composition figurée et, en particulier, d'une frise sont alignées au même niveau ; il en résulte que, si l'un de ces personnages est assis, ses proportions sont supérieures à celles de ses compagnons, tandis que ceux qui sont, au contraire, exhaussés sur une estrade ou une monture sont représentés plus petits. La règle d'isocéphali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regle-d-isocephalie/#i_0

LA COSTE-MESSELIÈRE PIERRE DE (1894-1975)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 849 mots

Archéologue français, Pierre Frotier, marquis de La Coste-Messelière, est né et mort aux Ousches, dans les Deux-Sèvres. Issu d'une famille de noblesse poitevine remontant au xie siècle (un de ses ancêtres, qui s'appelle aussi Pierre Frotier, joua un rôle politique important dans l'entourage de Charles VII), Pierre de La Coste-Messelière, après avoir b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-la-coste-messeliere/#i_0

NYMPHÉE

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 704 mots

Le mot nymphée (du grec numphaïon) désigne, en premier lieu, un sanctuaire consacré aux Nymphes. Celles-ci étant des divinités de l'eau, on en vient rapidement à se servir du terme pour nommer des fontaines publiques monumentales. C'est dans ce sens qu'est toujours pris le latin nymphaeum.Les architectes grecs avaient déjà réalisé des fontaines monumentales, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nymphee/#i_0

ODÉON

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 327 mots

Dans l'architecture antique, l'odéon est un édifice théâtral fermé, destiné à donner des concerts. Le nom vient du mot grec ôdé, qui a donné aussi ode, et signifie chant.Le plus ancien odéon connu fut construit par Périclès à Athènes, près du théâtre de Dionysos ; il ressemblait, dit-on, à la tente […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odeon/#i_0

PIAZZA ARMERINA

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 800 mots

Localité de Sicile orientale près de laquelle se trouve une magnifique villa romaine du début du ive siècle, Piazza Armerina se trouve dans la haute vallée du petit fleuve Gela. On découvrit, peu avant la Seconde Guerre mondiale, une résidence du Bas-Empire d'exceptionnelle importance, surtout par ses pavements d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piazza-armerina/#i_0

PRÉNESTE

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 561 mots

Ville du Latium située à 42 kilomètres à l'est de Rome. Bâtie sur un éperon de l'Apennin qui culmine à 766 mètres, Préneste (en latin, Praeneste) — l'actuelle Palestrina — est une ville frontière du Latium. Sa fondation est attribuée au héros Caeculus. Au début du ~ viie siècle, Préneste participe à la grande prosp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/preneste/#i_0

PUNIQUES (GUERRES)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 4 955 mots

On appelle guerres puniques le conflit qui opposa Carthage à Rome, de 264 à 146 avant J.-C., et qui se termina par la destruction de Carthage. L'emploi de cette expression implique qu'on adopte le point de vue romain, le seul qui soit connu, puisque tous les témoignages émanent d'historiens latins (le princip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puniques-guerres/#i_0

ROME ET EMPIRE ROMAIN - L'art romain

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 14 653 mots

Rome est une des villes d'art les plus prestigieuses du monde, et une bonne partie des monuments qui font sa gloire remontent à l'Antiquité. Sur toute l'étendue de l'Empire qu'elle a régi, de l'Écosse au Sahara, de l'Atlantique à l'Euphrate, d'innombrables vestiges d'architecture, de sculpture, de peinture et de mosaïque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-l-art-romain/#i_0

TARQUINIA

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 575 mots

Située à proximité de la mer Tyrrhénienne, près de l'actuelle Corneto, Tarquinia (en latin Tarquinii, en étrusque Tarchuna) fut l'une des cités les plus florissantes de l'Étrurie méridionale. Le site comprend une acropole, entourée d'une enceinte en grand appareil datant du ~ ive siècle. Le seul monument ayant laissé des ruines importantes est un gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarquinia/#i_0

THERMES

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 526 mots

Les Grecs se baignaient, individuellement ou collectivement, dans des établissements d'abord assez rudimentaires, qui se perfectionnèrent surtout à partir du ~ ive siècle. À l'époque hellénistique, le gymnase comporte souvent une étuve, toujours des baignoires, parfois des piscines. Quant aux anciens Romains, jusqu'au ~ ii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermes/#i_0

VÉIES

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 422 mots

Ville de l'Étrurie méridionale. Située sur un vaste plateau de tuf, sur les bords du Cremera, affluent du Tibre, Véies (en latin Veii) fut une des cités les plus importantes de la Ligue étrusque et un grand centre intellectuel et artistique. Véies, qui se présentait comme un nœud routier, contrôlait toute la rive droite du Tibre jusqu'à Rome, située à 17 kilomètres. Aussi Véies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veies/#i_0

VILLA, histoire

  • Écrit par 
  • André CHASTEL, 
  • E.U., 
  • Gilbert-Charles PICARD, 
  • Robert FOLZ
  •  • 2 476 mots

Le mot latin « villa » désigne proprement une exploitation agricole ; on en vint par la suite à l'appliquer aux résidences de plaisance, dans les campagnes ou sur les plages, sans lien avec sa fonction agricole initiale. D'origine romaine, la villa, en référence à cette époque historique idéalisée, connaît un regain d'intérêt à partir de la Renaissance. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/villa-histoire/#i_0

VOLUBILIS

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 472 mots

Ville antique du Maroc située près de Meknès. Adossée au massif du Zerhoun, sur les bords de l'oued Khoumane, Volubilis fut en premier lieu une ville maure comportant un élément punique ou punicisé. Jérôme Carcopino a supposé que le roi Juba II, à qui Auguste confia le royaume de Mauritanie, en fit sa capitale occidentale ; ainsi s'expliquerait notamment le fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volubilis/#i_0