CERVETERI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cerveteri

Cerveteri
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Tombe des Reliefs, Cerveteri

Tombe des Reliefs, Cerveteri
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Sarcophage des Époux, Cerveteri, 2

Sarcophage des Époux, Cerveteri, 2
Crédits : AKG

photographie

Hydrie

Hydrie
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Le site archéologique de Cerveteri correspond à celui de Caere, une des plus grandes villes de l'Étrurie méridionale. Caere, avec son port de Pyrgi, est au ~ vie et au ~ ve siècle une des villes les plus puissantes de la ligue étrusque. Vers ~ 540, elle s'allie aux Carthaginois pour chasser les Phocéens d'Alalia (Aleria) en Corse. Au début du ~ ve siècle, elle est dirigée par un prince nommé Thefarie Veliunas, qui consacre à Pyrgi un sanctuaire à la déesse phénicienne Astarté, identifiée à l'étrusque Uni. La dédicace, gravée en étrusque et en punique sur des lamelles d'or, a été retrouvée (Museo nazionale di Villa Giulia, Rome). En ~ 384, Denys de Syracuse prend et pille Pyrgi. La ville de Caere entretient avec Rome des rapports tantôt amicaux tantôt hostiles (guerre de ~ 351-~ 347) qui aboutissent à une fusion des deux États ; les citoyens de l'un jouissent dans l'autre des droits civils, mais non des droits politiques.

Cerveteri

Cerveteri

photographie

Vue aérienne de la nécropole étrusque de Cerveteri (Italie). 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Les ruines de Caere couvrent une vaste zone, où l'on a identifié plusieurs temples. Alentour, s'étendent de gigantesques nécropoles ; l'ensemble de la Balditaccia, complètement fouillé et restauré, est l'un des plus impressionnants du monde méditerranéen. On y voit des tumulus parfois colossaux (certains atteignent trente mètres de diamètre), à l'intérieur desquels ont été aménagées des tombes imitant des maisons à pièces multiples, dont le mobilier même a été reproduit en pierre. D'autres tombeaux présentent un plan rectangulaire et sont séparés par des rues cadastrées comme celles d'une ville. Les tombes les plus tardives sont de vastes hypogées, qui imitent eux aussi l'architecture domestique. Le matériel recueilli appartient à toutes les époques, du Villanovien [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CERVETERI  » est également traité dans :

BRONZES ANTIQUES

  • Écrit par 
  • Claude ROLLEY
  •  • 5 585 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les bronzes étrusques »  : […] mais se prolonge tard au nord. Les bronzes au repoussé garderont une place importante jusqu'à un groupe de trépieds et de chars, faits sans doute à Cerveteri vers la fin du vie siècle, avec un riche décor d'influence ionienne. Des études en cours sur le matériel des riches tombes orientalisantes de Cerveteri et de Palestrina, fouillées au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bronzes-antiques/#i_14929

CAMPANA COLLECTION

  • Écrit par 
  • Dominique BRIQUEL
  •  • 2 231 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La passion d'un collectionneur »  : […] il possédait ou des salles qu'il louait tout exprès à Rome. Il avait notamment aménagé en musée une villa près de Saint-Jean-de-Latran, où était reconstituée, autour du fleuron de la collection qu'était le Sarcophage des époux de Cerveteri, aujourd'hui au Louvre, une « tombe étrusque » (en fait copiée sur le mausolée romain de Pomponius Hylas, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/collection-campana/#i_14929

ÉTRUSQUES

  • Écrit par 
  • Françoise-Hélène MASSA-PAIRAULT
  •  • 13 421 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « « Thalassocratie » et piraterie. Modèles orientaux et épopée grecque »  : […] L'architecture des villes orientalisantes de cette époque est pratiquement inconnue, mais les grands tumulus de Cerveteri et de Tarquinia, de Vetulonia et de Véies, de la vallée de l'Arno et de l'Étrurie septentrionale reflètent de façon symbolique les cités des vivants. Les sources d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etrusques/#i_14929

Pour citer l’article

Gilbert-Charles PICARD, « CERVETERI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveteri/