HASDRUBAL ou ASDRUBAL BARCA (env. 245-207 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils d'Hamilcar et frère d'Hannibal, Hasdrubal Barca entre dans l'histoire à la veille de la deuxième guerre punique. En ~ 218, il reçoit des navires et des troupes ; on lui confie la responsabilité de veiller sur les possessions barcides d'Espagne : or le sud de la péninsule fournit au corps expéditionnaire carthaginois d'Italie de l'or, du blé et des soldats. Il doit donc veiller à la fois sur l'intendance et le recrutement. Une base navale et des chantiers sont installés à Carthagène, mais, peut-être par manque de crédits, les résultats se révèlent décevants. Hasdrubal subit d'abord des revers : il est chassé du nord de l'Espagne, il échoue devant Sagonte (~ 217), il est contrecarré dans une première tentative de fuite vers l'Italie (~ 216) et, enfin, il est battu à Dertosa, sur l'Èbre, par Cneius Scipion (~ 215).

Après un bref séjour à Carthage, il retourne en Andalousie et connaît alors quelques succès : Cneius Scipion meurt au combat (~ 211) ; mais Carthagène est perdue, enlevée par Publius Scipion (~ 209). En ~ 208, le Carthaginois réussit à quitter l'Espagne ; témoignant d'une audace inouïe, il part sur les traces de son frère et traverse le sud de la Gaule. Il franchit les Alpes (~ 207) et, dans son armée, il a enrôlé trente mille Celtes. Après un échec au siège de Plaisance, et avant de rejoindre Hannibal, il doit engager la bataille près de Sena Gallica, sur le Métaure ; en face de lui se trouvent les deux consuls, Livius Salinator et Claudius Nero. Une ruse de Nero donne la victoire à Rome : Hasdrubal perd son armée et sa vie.

—  Yann LE BOHEC

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HASDRUBAL ou ASDRUBAL BARCA (env. 245-207 av. J.-C.)  » est également traité dans :

CARTHAGE

  • Écrit par 
  • Abdel Majid ENNABLI, 
  • Liliane ENNABLI, 
  • Gilbert-Charles PICARD
  • , Universalis
  •  • 9 848 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les guerres contre Rome »  : […] Cette situation est gravement ébranlée par la première guerre avec Rome (264-241). Carthage et Rome s'étaient encore entendues pour éliminer Pyrrhos d'Épire qui tentait de relever l'hellénisme occidental (278-276). Mais Rome fut entraînée par ses associés campaniens à prendre pied en Sicile. Le gouvernement punique ne sut ni voir venir le péril, ni le conjurer à temps. Dès les premières années de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carthage/#i_1350

HANNIBAL ou ANNIBAL (247-183 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 2 116 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Dernière phase de la guerre »  : […] Une dernière chance s'offre pourtant aux Carthaginois en cette même année 211. Mal soutenus par le gouvernement romain (pour des raisons de politique intérieure sans doute), les Scipions sont brusquement abandonnés par leurs alliés espagnols, vaincus et tués. Le fils de l'un d'eux, Publius Scipio, le futur Scipion l'Africain, obtient du peuple l'autorisation d'aller venger son frère et son oncle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hannibal-annibal/#i_1350

PUNIQUES (GUERRES)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 4 929 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les Barcides et la seconde guerre »  : […] Toute la politique d'Amilcar consiste dès lors à préparer la revanche en réunissant les moyens militaires et économiques qui avaient fait défaut pendant la première guerre, et en se donnant une indépendance politique qui lui permet d'échapper au contrôle du gouvernement légal de Carthage, d'ailleurs aux mains de ses amis. Pour cela, il crée en Espagne un véritable royaume indépendant, riche des r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/puniques-guerres/#i_1350

Pour citer l’article

Yann LE BOHEC, « HASDRUBAL ou ASDRUBAL BARCA (env. 245-207 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasdrubal-asdrubal-barca/