Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

THÉOLOGIE

Articles

  • PROSLOGION, Anselme de Cantorbéry - Fiche de lecture

    • Écrit par François TRÉMOLIÈRES
    • 858 mots
    La preuve ontologique est ainsi devenue le symbole de la théologie rationnelle, confondue avec la métaphysique classique (ce que les disciples de Heidegger désignent comme onto-théo-logie), qu'on prétende la critiquer (Kant) ou l'accomplir (Hegel). Inversement, faire retour au Proslogion...
  • PROTESTANTISME - Les Églises protestantes de la fin de la Réforme au début du XXe s.

    • Écrit par Bernard VOGLER
    • 1 940 mots
    • 1 média
    Dans la diversité théologique, s'affirment trois courants principaux. Le rationalisme se mue en un libéralisme, qui est parfois proche de la maçonnerie et qui est très répandu chez les intellectuels et chez les notables ayant une influence politique et économique. Ce libéralisme affaiblit la...
  • PROTESTANTISME - Problèmes contemporains

    • Écrit par Jean BAUBÉROT
    • 3 720 mots
    • 2 médias
    Des théologies privilégiant des engagements sociaux et éthiques, donnent l'impression d'une mosaïque de tendances. Elles possèdent une sensibilité commune qui s'inspire de leur origine, le christianisme social ; elles se soucient de promouvoir la confrontation avec la culture moderne et l'engagement,...
  • PROTESTANTISME LIBÉRAL

    • Écrit par Jean-Louis KLEIN
    • 633 mots

    Tendance de la théologie protestante qui, née de l'Aufklärung, en poursuit l'œuvre, en Allemagne surtout, dans le domaine de la critique des dogmes et de l'Écriture.

    Le protestantisme libéral, qui a bien des points en commun avec le libéralisme culturel, politique et économique,...

  • PURGATOIRE

    • Écrit par François TRÉMOLIÈRES
    • 867 mots

    Il prolonge l'ambivalence du sentiment de la mort dans la tradition catholique. Apparue avec le péché, contre le dessein du Créateur, la mort est une malédiction (Rom., v, 12) ; mais le Christ, vainqueur à la fois du péché (par la Rédemption) et de la mort (par la Résurrection), a transformé...

  • RAHNER KARL (1904-1984)

    • Écrit par Jean-Louis KLEIN
    • 420 mots

    Théologien catholique allemand, Karl Rahner s'est imposé, depuis de nombreuses années et surtout lors de la préparation du IIe concile du Vatican, comme un des plus grands docteurs de la pensée chrétienne contemporaine. Entré à l'âge de dix-huit ans dans la Compagnie de Jésus,...

  • RAISON

    • Écrit par Éric WEIL
    • 13 180 mots
    • 1 média
    Pourtant, ce mystère sera pensé, ne serait-ce que parce que la prédication exige que la bonne nouvelle soit rendue, sinon accessible à l'entendement, du moins acceptable : la théologie naît de là, tentative de penser le mystère, de le penser dans le seul discours que l'on ait à sa disposition,...
  • RATRAMNE DE CORBIE (mort en 868 env.)

    • Écrit par Universalis
    • 534 mots

    Théologien, prêtre et moine de l'abbaye bénédictine de Corbie (Royaume des Francs occidentaux) mort vers 868, Ratramne de Corbie entreprend vers 850, à la demande de Charles II le Chauve, empereur d'Occident, la rédaction de deux traités majeurs : De corpore et sanguine Domini (Du...

  • RITSCHL ALBRECHT (1822-1889)

    • Écrit par Universalis, Hans Wilhelm FREI
    • 720 mots

    Théologien luthérien allemand, né à Berlin le 25 mars 1822, mort le 20 mars 1889 à Göttingen, fils et petit fils de pasteurs luthériens, Albrecht Ritschl étudie la théologie et la philosophie à l'université de Bonn dès 1839, puis de Halle à partir de 1841. Après l'obtention de son doctorat...

  • RIVET ANDRÉ (1572-1651)

    • Écrit par Paul DIBON
    • 978 mots

    Théologien protestant français, né à Saint-Maixent, André Rivet joua un rôle important au sein des Églises réformées et dans la vie politique du xviie siècle. Au terme d'études philosophiques et théologiques à La Rochelle, puis à l'Académie d'Orthez, nouvellement fondée par Henri de Navarre,...

  • ROGER BACON (1212/1220-1292)

    • Écrit par Alain de LIBERA
    • 1 836 mots
    À la fois mystique et rationaliste, Bacon voit d'emblée l'unité consubstantielle des sciences et de la théologie. C'est ainsi, par exemple, qu'on ne saurait expliquer le phénomène de l'arc-en-ciel sans combiner les données des mathématiques, de l'expérience et de l'exégèse,...
  • RÖMER THOMAS (1955- )

    • Écrit par Christophe NIHAN
    • 1 061 mots
    • 1 média

    Thomas Christian Römer est un spécialiste mondialement reconnu de la Bible hébraïque et de l’Israël ancien. Auteur d’une production comprenant plus d’une dizaine de monographies, traduites dans de nombreuses langues, et de près de trois cents articles scientifiques, il est depuis 2008 professeur,...

  • SACREMENTS

    • Écrit par Louis-Marie CHAUVET, Universalis, Jean TROUILLARD
    • 3 801 mots
    ...suite leur lien originel fondamental avec l'Écriture. La sacramentaire, dans cette perspective, n'est pas une partie, mais une dimension de la théologie chrétienne, c'est-à-dire aussi bien de l'explicitation des « mystères » de l'Écriture : sacrements de la « Parole », ils ne se comprennent...
  • SAINT-ESPRIT

    • Écrit par Joseph DORÉ, Richard GOULET
    • 3 868 mots

    Le Saint-Esprit, l'Esprit de Dieu, tient dans le judéo-christianisme une place paradoxale : il y apparaît à la fois omniprésent aux yeux de la tradition biblique et dogmatique et, en maintes époques du moins, assez largement méconnu chez nombre de croyants.

    Il est mentionné dès la première...

  • SCHILLEBEECKX EDWARD (1914-2009)

    • Écrit par Raymond WINLING
    • 1 131 mots

    Théologien catholique dominicain dont les travaux ont souvent inquiété le Vatican, Edward Schillebeeckx est mort à Nimègue (Pays-Bas), le 23 décembre 2009. Né en 1914 à Anvers, il avait été admis à la maison des dominicains de Gand à l'âge de dix-neuf ans. Ordonné prêtre en 1941, licencié en ...

  • SCHLEIERMACHER FRIEDRICH DANIEL ERNST (1768-1834)

    • Écrit par Jean-Louis KLEIN
    • 1 952 mots

    Philologue, philosophe, théologien et prédicateur, Schleiermacher a voulu fonder la religion sur l'intuition (Anschauung) et sur le sentiment (Gefühl) : il reconnut à la théologie une spécificité qui ne lui fut plus contestée. Son œuvre entraîna une rupture dans la pensée théologique : dans...

  • SCIENCES - Science et christianisme

    • Écrit par Jacques ROGER
    • 4 121 mots
    ...mécanisme démontrait l'existence d'un Créateur intelligent. Utilisant les nouvelles découvertes de la cosmologie newtonienne, de l'anatomie, de l'entomologie, les théologiens, souvent savants eux-mêmes, développèrent à l'envi cette « preuve sensible » de l'existence de Dieu. Le mouvement fut...
  • SCOLASTIQUE

    • Écrit par Jean JOLIVET
    • 2 966 mots

    Dans son emploi usuel, et qu'il soit nom générique ou adjectif, le mot « scolastique » fait naître l'idée de répétition ou commentaire du déjà-dit, de subtilité pédantesque, par opposition à l'originalité, à l'esprit de découverte par enquête sur les choses mêmes. Cette acception résume une part des...

  • SOMME DE THÉOLOGIE, Thomas d'Aquin - Fiche de lecture

    • Écrit par Charles CHAUVIN
    • 962 mots
    • 1 média

    C'est vers la fin de sa courte vie que Thomas d'Aquin (1224 ou 1225-1274) a rédigé une Somme de théologie (Summa theologiae), à l'instar d'une vingtaine de théologiens qui composèrent au cours du xiie et du xiiie siècle le même type d'ouvrage, genre littéraire dont le but...

  • SPINOZA BARUCH (1632-1677)

    • Écrit par Robert MISRAHI
    • 12 159 mots
    • 1 média
    ...plan, mais ils expriment parfaitement le mouvement des idées en Europe à la fin du xviie siècle et l'état de crise où commence à se trouver la théologie classique (juive, catholique ou protestante), qui désormais doit compter avec Spinoza. De ce point de vue, citons encore Sylvain Régis et Pierre...